article partenaire
Nouveau cratère sur Mars

"Dilili à Paris" : Paris perdu

Dilili à Paris
De Michel Ocelot (Fr, 1h35)

Animation / de Michel Ocelot (Fr.-Bel.-All., 1h35)

1907. Exhibée comme un animal exotique à l’occasion de l’exposition coloniale, la petite Kanake Dilili profite de ses heures libres pour enquêter dans le Paris de la Belle Époque sur la disparition de gamines derrière lesquelles se cache un gang d’apaches blancs mâles hétéro cis…

Depuis Kirikou et la Sorcière (1998) chaque nouvelle œuvre de Michel Ocelot est ardemment attendue. Moins par les enfants que les adultes, certes, lesquels apprécient l’originalité stylistique de ce conteur refusant de se soumettre aux diktats censoriaux comme aux modes. Alors, quelle déception de le découvrir chausser d’énormes sabots pour dénoncer les dérives du machisme et du patriarcat. Lui d’ordinaire si subtil dans son usage de la parabole — voir Kirikou où la sorcière Karaba, qui fait disparaître les hommes après avoir été piquée au bas du dos par une épine empoisonnée, peut ainsi être considérée comme la figure centrale d’un rape and revenge métaphorique — conforme ici l’histoire et l’Histoire à son message, peu importent les incohérences ou les anachronismes.

Bien sûr, la forme reste originale et splendide, mais la structure narrative se trouve affaiblie par les bonnes intentions trop explicites. Ainsi que par un défilé ininterrompu de célébrités — une foule comptant Marie Curie, Proust, Eiffel, Pasteur, Sarah Bernhardt, Louise Michel, le futur George V etc. — tenant du carnaval. Sans parler du gimmick verbal de Dilili, répétant d’un ton maniéré à chacune et chacun, révérence à l’avenant, « je suis heureuse de vous rencontrer ». À la dixième fois, on a envie de la bâillonner. Contre-productif.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 30 juin 2021 Chaque été, le parvis du Puits Couriot se transforme en guinguette où s'entremêlent musique, jeux et animations. 2021 proposera son lot d'événements du 1er (...)
Mardi 5 mars 2019 Le fesival Ciné Court Animé de Roanne fête ses dix ans en mars avec une édition qui balaiera, comme chaque année, tout ce qui se fait de mieux en matière d'animation professionnelle.
Mardi 2 octobre 2018 Mois à cinq mercredis + vacances scolaires + poids lourds de Cannes et Venise = le plus gros embouteillage de l’année sur les écrans. Bienvenue en enfer. Pardon : en octobre.
Mardi 18 septembre 2018 Avant d’enflammer le dancefloor du réveillon en éclusant (avec modération) la sangria cuvée Gaspar Noé, il vous reste quelques films à siroter. Auxquels vous pouvez ajouter des Animaux fantastiques, des Portraits XL d’Alain Cavalier, ou une visite...
Mercredi 2 mai 2018 Né en 2014 à Marseille (où le public est de plus en plus nombreux chaque année), le HeroFestival débarque début juin à Saint-Étienne. Un salon dans lequel on croisera aussi bien des fans de Superman que de Game of Thrones et de Goldorak, et où l'on...
Mardi 6 mars 2018 Incontournable dans la liste des festivals de cinéma en France, le festival d'animation de Roanne "Ciné court animé" prend, année après année, de plus en plus de place. La 9e édition propose une sélection de quelque 200 films comprenant nombre...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter