Lonepsi : « L'élocution est importante pour moi »

Lonepsi + an'Om

Le FIL

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Rap / Lonepsi fait partie de la nouvelle génération de rappeurs de langue française au talent immense. Ciselés, ses textes sont imprégnés d'introspection, de références littéraires et de poésie. Avant de délivrer un premier concert en terres stéphanoises, au Fil ce vendredi 16 novembre, il nous livre quelques clés de lecture de son travail et de sa personnalité. 

Tu as été découvert grâce à Internet. Qu'est-ce-que cela évoque pour toi ? Sans ce média, penses-tu que tu aurais pu arriver au point où tu en es aujourd'hui ?
Lonepsi :
Je suis sûr et certain que non. Sans Internet, j'aurais peut-être fait exactement la même musique mais je serais resté dans ma chambre. De plus, j'ai tellement peu d'audace que je n'aurais pas toqué aux portes des maisons de disques ou encore moins fait de l'affichage dans la rue... Ma musique serait restée pour mes proches mes amis ou mes voisins.

On te met souvent dans la catégorie "rap" mais il t'arrive par exemple de faire des chansons en piano/voix. Tu es à la croisée des styles. Est-ce que cela te gêne d'être catégorisé en rap ?
Comme mon univers musical est né par le rap, ça ne me dérange absolument pas. La case rap est en train de s'élargir énormément et de piocher dans les codes de la variété, du r'n'b pour en faire quelque chose de tout nouveau. Du coup, cela me dérange encore moins. Si l'on observe mes concerts et mes réseaux sociaux, on peut s'apercevoir que je suis capable d’interpréter un texte seulement avec un piano ou une guitare. Et dire que cela n'est pas de la variété française serait mentir quelque part... Alors, oui, j'emprunte à tous les styles musicaux qui m'inspirent afin de proposer un univers qui j'espère me correspond le plus.

Lors d'une interview avec Mrik donnée dans un parc parisien, ce dernier avait expliqué que tu étais un rappeur avec une élocution très audible ce qui n'est pas le cas de tous les rappeurs. Est-ce une volonté de ta part d'être compris très facilement ?
Même moi, j'y ai réfléchi à cette question après cette interview. L'élocution est importante pour moi. Si on s'arrête non seulement à ma musique mais également à ma manière de parler au quotidien, c'est vrai que j'ai tendance à toujours bien articuler mes phrases, mes mots et à faire résonner chaque consonne et voyelle afin que celle ou celui qui est en face de moi me comprenne bien. Je ne sais pas vraiment d'où me vient ce besoin de me faire comprendre. Peut-être que c'est parce que mes deux parents ont un accent très fort. Quand j'étais plus petit, pour comprendre ce qu'ils me disaient, surtout mon père, je devais retourner la phrase trois fois dans ma tête. Non pas qu'ils s'exprimaient mal mais que chaque mot que mon père employait était dit avec un accent terrible. Peut-être que je voulais ne pas faire subir ça à ceux qui m'écoutent.

D'où sont originaires tes parents ?
Ils sont originaires tous les deux d'Argentine. J'ai toujours un lien très fort avec ce pays. En France, je n'ai que mes parents et mon frère. Le reste de ma famille vit là-bas et j'y suis allé de nombreuses fois.

Grâce à Internet, est-ce que ta musique a résonné jusqu'en Argentine ?
Non, pas encore. Mis à part mes proches et la centaine de vues qui proviennent d'Argentine, il n'y a pas eu de résonance particulière. Mais j'adorerais que cela arrive et pouvoir faire des concerts là-bas.

Ton pseudo Lonepsi provient de la lettre grecque Epsilon. Pourquoi avoir fait ce choix ?
C'est un choix assez naturel, sans réelle réflexion. Avec deux amis, nous avions trouvé que ce qui nous correspondait le mieux était un triangle équilatéral. Nous avions choisi comme nom de groupe Delta. Puis lorsque nous avions voulu affirmer notre identité propre au sein du groupe, nous avons encore piocher dans l'alphabet grec et j'ai choisi Epsilon. J'ai découvert par la suite quelques significations que l'on peut rapprocher à mon univers, mais j'aimais bien le chiffre cinq et Epsilon est la cinquième lettre de l'alphabet. En la renversant, je voulais rendre ce pseudo plus authentique.

La mythologie grecque t'a fortement influencé également ?
Oui, tout à fait. Pas forcément dans mon projet mais chaque symbole de la myhtologie grecque, la lecture d'Homère... m'ont renversé. En mai dernier, j'ai sorti le projet Kaïros, faisant référence au dieu grec du temps qualitatif, pas la succession d'intervalles réguliers mais davantage aux moments à saisir. Quand je suis en panne d'inspiration, je me plonge dans la mythologie grecque.

Tu as également un lien fort avec la littérature, avec Baudelaire notamment dans l'intro de ton album. Qu'est-ce que tu apprécies dans cet art ?
J'ai mes périodes. En ce moment, les poèmes de Baudelaire, Eluard, Aragon, Appolinaire... m'accompagnent. Bien qu'ils soient vieux, ils restent intemporels et me parlent énormément. Ils sont très actuels sur la forme et leur rythmes mais également sur le fond avec des thèmes universels et intemporels. Mais je suis entré dans la littérature par un roman qui s'appelle Siddhartha écrit par Herman Hesse et qui n'avait rien à voir avec les poèmes mais dont l'histoire du protagoniste m'a beaucoup parlé à l'époque. Je me suis rendu compte que les livres n'étaient pas seulement des devoirs scolaires mais pouvaient nous apporter d’autres points de vues et même une manière de nous éduquer.

Les thématiques que l'on retrouve dans ton album Sans dire adieu correspondent à l'absence et au manque. Pourquoi une telle orientation ?
Flaubert dit que l'on ne choisit pas ses sujets, on les subit. Il n'y a aucune volonté a priori lorsque j'écris, de parler de telle ou de telle chose. Je suis devant ma feuille et le sujet me vient puis je le développe au maximum. Cela dit, je me suis rendu compte, au bout du troisième titre, que je parlais sans cesse de choses et de personnes que j'avais perdus. Au départ, je pensais appeler ce projet seulement Adieu. En avançant dans le processus d'écriture, j'ai du me mettre au plus près de ces amis, amours et choses que j'ai perdus. Et ces derniers ne m'ont en fait jamais quittés réellement. J'ai donc modifié le titre pour changer le sens.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 5 juillet 2022 Depuis des lustres (1988 pour être précis), Craponne-sur-Arzon fait figure de référence sur la planète Country Music. Mais après quelques éditions compliquées et à (...)
Mardi 26 avril 2022 Toujours là, ces types en costards Paul Smith et pompes en cuir qui brille. Toujours là, ces poignées de mains viriles à qui serrera le plus fort. Toujours là, (...)
Mardi 26 avril 2022 Fatigue passagère et moral dans les chaussettes ? La rédaction du Petit Bulletin est là pour prendre soin de ses lecteurs, avec un traitement imparable : les concerts. Et quoi de mieux que le Paroles & Musiques pour se...
Mercredi 13 avril 2022 Le photographe Maxence Rifflet présente au Bleu du Ciel un travail particulièrement délicat et intelligent, réalisé dans sept prisons françaises, en étroite collaboration avec les détenus.
Mercredi 6 avril 2022 Troupe amateure mais aussi qualitative que les pros, la LISA organise dès dimanche sa semaine de l’impro, avec au menu, différentes formules… Et pas mal de rigolade.
Mercredi 30 mars 2022 On l’a compris : après les rayons de soleil et les terrasses de la semaine passée, ce week-end, il va falloir ressortir les moufles et les doudounes. Désespérant ? Un peu… Mais pas au point de ne pas bouger du canapé !
Mardi 12 avril 2022 Retour derrière le micro pour Malik Bentalha, voix française de Sonic le hérisson dans le deuxième opus de la franchise Sega-Paramount. L’occasion de poursuivre la conversation avec ce fan absolu des années 1980, débordant d’enthousiasme et de...
Mercredi 30 mars 2022 À voir ★★★☆☆ En corps  À 26 ans, Élise est au sommet de son talent de danseuse classique. Mais une blessure (...)
Mardi 29 mars 2022 Il y a ceux qui font des goûters d’anniversaire, et puis il y a Positive Education. L’association stéphanoise, à l’origine du Positive Education Festival (que l’on ne présente plus) fête cette année ses dix ans, en sillonnant les routes de France...
Jeudi 17 mars 2022 C'est le type de petit festival que l'on adore et qui, lui aussi, fait son retour : Vendanges graphiques, à Condrieu, réunit le temps d'un week-end, (...)
Jeudi 17 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Lundi 28 mars 2022 Par Sibylle Brunel La Compagnie Momus Group revisite de nouveau ses classiques en donnant cette fois-ci un coup de jeune à Shakespeare. Le (...)
Mardi 1 mars 2022 Né il y a tout juste un an, le collectif BigEye Prod regroupe de jeunes mais talentueux rappeurs qui rêvent de percer, mais aussi d’apporter le Twitch game à Sainté. Récit d’une histoire portée par l’ambition, la foi en un idéal, et une bonne dose...
Mardi 1 mars 2022 Il y a d’abord la voix de Silène Gayaud : une véritable invitation au voyage, notamment en Irlande d'où la chanteuse a ramené dans ses valises des textes (...)
Mardi 1 mars 2022 Ticket en poche, direction la queue pour les Montagnes Russes…  c’est le premier album solo de Lujipeka sorti en novembre 2021, que l’on aura (...)
Mardi 1 mars 2022 Après avoir sorti deux EPs (Genesis en 2019 puis Crack National en 2021), le rappeur stéphanois Mitchy arrive en force ce vendredi 4 mars avec un premier (...)
Mardi 1 février 2022 « Mon truc c’est la flûte traversière et j’trouve vraiment que cet instrument est sous-évalué : dans quel groupe aujourd’hui tu vois quelqu’un qui joue (...)
Mardi 25 janvier 2022 Pas de place pour se garer ? Bouchons ? Klaxons ? Flambée du prix de l’essence ? L’avantage à Sainté… C’est qu’on peut tout faire à pied. (...)
Lundi 24 janvier 2022   « Au voleur ! Au voleur ! À l'assassin ! Au meurtrier ! Justice, juste Ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné, on m'a coupé la gorge, (...)
Jeudi 13 janvier 2022 On serait tenté de croire, voire, de dire, qu’on connait l’histoire par cœur… Et pourtant, on pourrait bien en apprendre encore un peu. NTM, c’est (...)
Mardi 11 janvier 2022 2022, tout va mieux ? Pas si sûr, pour un certain nombre de professionnels de la culture, qui une fois de plus se voient contraints de slalomer entre plusieurs pièces d’un bon casse-tête. Assis, on t’a dit !
Lundi 3 janvier 2022 Tête connue de tous les musiciens stéphanois (et d’ailleurs), mec sociable et sympa, tatoué aux doigts de fée, Tony Bakk est de ceux qui, dans l’ombre, contribuent à la lumière des autres. Portrait d’un magicien du son.
Mardi 4 janvier 2022 En une poignée d’années le duo lyonnais Black Lilys a pris une belle épaisseur. Quelque part entre dark pop, rock (...)
Lundi 3 janvier 2022 Pour sa 19ème édition, le festival montbrisonnais Les Poly’Sons monte en puissance avec une riche et belle programmation qui, durant un mois entier, met à l’honneur la chanson francophone. Voici nos deux coups de cœur.
Vendredi 10 décembre 2021 Après les after, la soirée en elle-même. Suite aux décisions gouvernementales du début de semaine, les discothèques ont été contraintes de fermer leurs portes ce (...)
Mardi 30 novembre 2021 Riche de ses cinq mercredis (et donc d’un nombre de sorties lui conférant un profil d’oie farcie du réveillon), le mois de décembre tient du super calendrier de l’avent, qui distribuerait encore ses surprises après Noël. Dont certaines,...
Mardi 30 novembre 2021 Manta, c’est un peu l’enfant caché de Tame Impala et Moses Gunn Collective. Une énergie que le groupe lyonnais libère sur scène, un rock psyché envoûtant, avec (...)
Mardi 5 octobre 2021 Au centre des réflexions durant la crise sanitaire, la question de l’accessibilité de la culture pour les publics éloignés se fond aujourd’hui dans un enjeu encore plus large.
Mardi 5 octobre 2021 D’organique à synthétique, la distinction est parfois très ténue. La preuve avec le duo AaRON, qui sortait il y a tout juste un an son quatrième album, Anatomy (...)
Lundi 6 septembre 2021 Les vacances sont finies, mais voici une date à bien marquer dans votre agenda tout neuf : le coup d’envoi de la nouvelle saison du Fil, ce jeudi à Saint-Etienne. Zoom sur l'un des derniers événements de l'été, ou, si l’on préfère, l’un des premiers...
Mardi 7 septembre 2021 Simon Buret et Olivier Coursier, le duo formant AaRON révélé en 2006 avec le titre U-Turn (Lili), BO du film Je vais bien, ne t’en fais pas, ont (...)
Mardi 7 septembre 2021 Il n’aime pas qu’on le caractérise ainsi. Pourtant, Benjamin Epps est bien une des révélations de la scène rap française cette année. Avec son côté très old (...)
Mardi 7 septembre 2021 Venir écouter Raphaële Lannadère en concert, c'est se prendre une claque auditive. « L » (son nom à la scène, NDLR) possède un timbre de voix qui ne (...)
Mardi 7 septembre 2021 Les Clermontois de Mustang ont commis Memento Mori, un quatrième album qui s’est fait attendre – sept ans tout de même – et un album tout en (...)
Mardi 7 septembre 2021 Cette soirée devait se dérouler lors du festival Paroles & Musiques pour marquer les 30 ans de l'événement. Elle n'a pu se tenir. Mais début octobre, la (...)
Mardi 7 septembre 2021 « Au voleur ! Au voleur ! À l'assassin ! Au meurtrier ! Justice, juste Ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné, on m'a coupé la gorge, on m'a (...)
Mardi 7 septembre 2021 Contre vents et marrées, le festival Jazz au Sommet remet le couvert pour la quinzième année. Un rendez-vous qui se caractérise par la variété des lieux de (...)
Jeudi 24 juin 2021 Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet (...)
Mercredi 9 juin 2021 Du côté du Fil de Saint-Etienne, en attendant l'arrivée d'une nouvelle direction et d'une nouvelle saison dès septembre,  on ne s'en laisse pas pour (...)
Mercredi 9 juin 2021 La photographe stéphanoise Myette Fauchère poursuit une résidence artistique de plus de six mois à La Maison du Passementier, ponctuée de nombreuses rencontres (...)
Mercredi 5 mai 2021 L'avenir de la musique pop française, c'est Saint-Etienne. Attention, ne voyez pas là l'adjectif "pop" comme un épitèthe péjoratif. À l'instar de ce qu'a pu (...)
Mardi 13 avril 2021 6 lieux, 11 artistes et 8 heures de lives & dj sets : voilà ce que nous promet la soirée Ultranuit de vendredi 16 avril. Initiative lancée par le Fil « (...)
Mardi 13 avril 2021 ZED Yun Pavarotti est stéphanois et toujours fier de l'être. A l'instar de Dub inc qui sort régulièrement des vidéos tournées sur leurs terres ligériennes, le (...)
Jeudi 21 janvier 2021 L'actuel directeur du Fil, Thierry Pilat, va succéder à Thierry Téodori à la tête de la Halle Tony Garnier de Lyon. Lyonnais d'origine, il fait son retour sur sa terre natale en prenant en main l'avenir de cette grande salle du Rhône, dans un...
Lundi 14 décembre 2020 Prolongeant son exposition éponyme, le photographe Claude Benoît à la Guillaume présente le livre Rapetassage. L’ouvrage de 80 pages (...)
Mercredi 28 octobre 2020 « L'éloquence est la source des richesses » dit le proverbe. Il semblerait que l'équipe du Fil à Saint-Étienne a bien compris cette maxime avec son (...)
Lundi 19 octobre 2020 Avec l'éPOPée Verte qui s'est déroulée samedi 3 octobre au Fil à Saint-Étienne, c'est tout un pan de la nouvelle "scène stéphanoise" qui s'est produite en live, chez (...)
Mercredi 9 septembre 2020 En 2014, le chanteur et musicien scandinave Bror Gunnar Jansson sortait en France un premier album plutôt prometteur (auréolé d’un "coup de cœur blues" de (...)
Mardi 8 septembre 2020 Avec la révolution numérique, le monde de la musique a vu ses cartes complètement redistribuées en quelques décennies. L’apparition d’instruments de (...)
Mercredi 9 septembre 2020 A la toute fin du siècle passé (oui, le vingtième !), un collectif de jeunes cinéastes montréalais lançait le Kino : « mouvement (...)
Mercredi 9 septembre 2020 L’exposition du photographe Claude Benoît à la Guillaume à Saint-Jean-Bonnefonds avait été écourtée au printemps dernier par l’irruption du (...)
Mercredi 8 juillet 2020 Après avoir parcouru et photographié un nombre presque incalculable de pays, le photographe Hervé Nègre pose ses valises à Saint-Étienne. Fraîchement installée aux pieds du Crêt de Roch, la Galerie A témoigne du riche parcours artistique mais aussi...
Mercredi 8 juillet 2020 250 images du photographe Sebastião Salgado s’invitent à La Sucrière pour un voyage intercontinental époustouflant où le fantasme prend le pas sur la réalité du (...)
Mercredi 8 juillet 2020 La salle stéphanoise de musiques actuelles, le Fil, reprend elle aussi ses activités. On retrouve les afterworks dont une jolie fête le 15 juillet en forme (...)
Lundi 23 mars 2020 Une bonne nouvelle dans cette période morose ? En voilà une : la venue d'Oxmo Puccino aux Mardi(s) du Grand Marais de Riorges. Sous couvert d'un retour à (...)
Mercredi 4 mars 2020 Groupe mythique, légendaire et surtout inclassable, Magma a sorti un nouvel album en 2019, intitulé "Zëss – Le Jour du Néant". L’occasion également d’une tournée pour marquer les 50 ans du groupe. Nous avons échangé avec Christian Vander, son...
Mercredi 4 mars 2020 Evocation indirecte des lois de l’attraction et du magnétisme, "Radioactive" dépeint simultanément les atomes crochus entre Pierre et Marie Curie ainsi que les propriétés de ceux qu’ils mirent en évidence. De la science, des frictions et le regard...
Mercredi 4 mars 2020 Déjà une 3e édition pour le Mi-Nuit Festival. Et comme à l'accoutumé, c'est à une programmation sans accroc à laquelle nous convient les organisateurs. Outre les (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter