Du théâtre, une bière et l'addition s'il vous plaît !

Vous pouvez embrasser la mariée

KaFé-Théâtre de Saint-Galmier (KFT)

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Dossier café-théâtre / Petit Poucet du spectacle vivant, les cafés-théâtres du département sont peu nombreux, mais brillent aujourd’hui de leurs petits succès. Au menu de ces lieux hybrides : du théâtre d’humour à apprécier autour d’un verre ou d’un casse-croûte, du partage, de l’échange, de la convivialité… De la vie. Coup de projecteur sur ces salles, où le théâtre se veut populaire et le public hilare.

Un jeudi soir d’hiver, en plein centre-ville de Saint-Étienne. Au 4 de la rue Violette, là où certains entraient autrefois camouflés sous un chapeau bien enfoncé sur la tête ou derrière un journal pour mater un porno sur grand écran sans (trop) se faire repérer, on entre à présent à visage totalement découvert, sourire aux lèvres. Après un passé de cinéma interdit aux moins de 18, suivi de quelques années d’errance, le Triomphe, devenu entre temps la Comédie Triomphe, affiche en effet aujourd’hui les couleurs flamboyantes d’un café-théâtre. Joli plateau, lumières feutrées, fauteuils rouges, spectacles d’humour… À sa tête, Didier Oliveiro et sa compagne Marilyn Lattard, (associés au Grenoblois Julien Sigalas), font tourner ce lieu hors du commun depuis maintenant plusieurs mois. Comédiens de profession, expérimentés dans la gestion de petits théâtres, ces deux-là semblent avoir trouvé ici l’écrin pour monter leurs propres pièces et en programmer d’autres, à destination des adultes comme des plus petits.

À l’affiche ce jeudi, Je préfère qu’on reste amis, sixième pièce écrite par Laurent Ruquier et interprétée ici par Anthony Casabella et Christelle Perus. Deux comédiens professionnels inconnus du grand public, mais emportant l’hilarité de la salle durant près d’une heure et demie. Si ce soir-là, la fréquentation reste un brin timide, l’ambiance, elle, se veut sympathique, décontractée, chaleureuse. « C’est le jeu, soutient Didier avec beaucoup de calme. Parfois, on joue devant 120 personnes. Parfois, devant 16. Mais au moins, on joue. On a le mérite de le faire, de manière égale, quel que soit le remplissage. Et tout cela se compense plutôt bien, d’ailleurs. En un an, près de 20 000 spectateurs auront bientôt vu un spectacle chez nous. »

La convivialité par le verre (plein)

Au même moment, dans une ruelle obscure un peu à l’écart du centre-ville, ça joue aussi, devant une salle certes un poil moins grande, mais bien remplie. Un bar d’angle immense, une déco tout en vintage, des chaises et des tables dépareillées, des photos accrochées au mur, une scène surélevée, le tout enveloppé de tons chauds et accueillants... À la Ricane, ni le proprio, ni les comédiens, ni le public ne se prend au sérieux. Un parfum de décontraction flotte dans l’air, mêlé à une odeur de franche rigolade : ici, on vient pour se marrer, mais aussi pour échanger autour d’une bière ou d’un petit bout de sauc’, avant ou après le spectacle. « J’ai créé ce lieu en 2011, raconte Jérôme Chevoppe quelques minutes avant de monter sur scène. Je suis comédien, et j’ai eu envie de me sédentariser un peu. Et puis, l’aventure du café-théâtre tel que je le conçois me tentait bien. L’idée, c’était bien sûr de créer une salle de spectacle dédiée à l’humour, mais surtout, de créer un lieu de vie. J’essaie de programmer des pièces accessibles à tout le monde, qui soient presque un prétexte pour que les gens se retrouvent, puissent discuter, débattre de ce qu’ils vont voir ou de ce qu’ils ont vu. C’est pour cela qu’ici, il est possible de grignoter un morceau ou de boire un verre… »

Permettre aux spectateurs de profiter d’un petit temps avant la représentation pour manger un bout ou boire quelque chose, Marilyn et Didier y songent également, très sérieusement : « On prévoit de s’y mettre courant 2019, si on nous donne les autorisations. Marilyn a bossé dans la restauration, donc on sait exactement où l’on met les pieds. Cela nous permettrait de nous rapprocher encore un peu plus de l’essence du café-théâtre. »

Spectacles d’humour, petite restauration, convivialité, partage. Dans la Loire, Grégory Cometti fait lui-aussi partie de ceux que le concept a séduit. Comédien et producteur de spectacles, c’est à Saint-Galmier, dans l’une des salles du cloître, que ce Baldomérien d’origine a monté son KFT il y a maintenant 7 ans. Des one man ou seuls en scène, du théâtre de boulevard, des représentations du mardi au dimanche, 115 ou 120 places assises en fonction du soir et de la configuration, ici, on vient prendre un repas à table avant de se tourner vers la scène pour assister au spectacle du soir. Au KFT, le public, très divers, repart conquis dans quasi 100% des cas. « On est très souvent pleins, souffle Virginie, l’assistante du maître des lieux. Tellement, même, qu’on a été obligé de rendre la restauration obligatoire le vendredi et le samedi pour les spectateurs. Et ça ne désemplit pas pour autant ! »

Des programmations aux petits oignons

Un petit succès qui tinte aujourd’hui comme un grand, dans un département qui ne porte pas forcément en lui cette culture-là. « Initiation ». « Ouverture ». « Connaissance ». Pour les propriétaires de ces café-théâtre, certains de pouvoir cueillir la plupart des gens qui un jour franchiront leur porte, l’important est avant tout de se faire connaitre et de les convaincre de venir. « Quand je me suis installé, j’étais le seul, admet Jérôme Chevoppe. C’est vrai, Saint-Étienne n’est pas une ville de café-théâtre. Mais par-contre, c’est une ville où les gens aiment bien se marrer. Donc j’essaie de faire ça. De leur montrer que le théâtre, ce n’est pas forcément quelque chose d’inaccessible, que cela peut aussi être un lieu où on ne se prend surtout pas au sérieux. »

Le couple, c’est quelque chose qui fonctionne toujours. Le Gaga, aussi, à Saint-Étienne, forcément. Mais on essaie aussi de proposer d’autres choses, parfois en lien avec l’actualité.

Briser les a priori pour faire venir le public… Et le fidéliser grâce à une programmation bien ficelée, voilà finalement tout l’enjeu pour ces petites salles, dont la plupart ne sont pas subventionnées. « Construire une programmation, c’est toujours quelque chose de compliqué, confie pour sa part Didier Oliveiro. On essaie de faire venir des troupes de renommée nationale. On est attiré par ce qu’on aime, forcément, mais on fait aussi en sorte de choisir des choses qui vont plaire au public. Je crois qu’il y a des modes, des thèmes. Le couple, c’est quelque chose qui fonctionne toujours. Le Gaga, aussi, à Saint-Étienne, forcément. Mais on essaie aussi de proposer d’autres choses, parfois en lien avec l’actualité. Le café-théâtre, ce n’est pas du sous théâtre. C’est juste un genre à part entière, populaire et drôle. »


À venir pour les fêtes

À La Ricane : réveillon du 31 décembre : Barcelone-Amsterdam (à 18h, 20h et 22h)

À la Comédie Triomphe : des spectacles tout au long des vacances scolaires, y compris le 24 décembre / Réveillon du 31 : Sous hypnose à 18 heures et 19h20 ; Sous le sapin les emmerdes à 20h45, 22h15 et 23h45.

Au KFT : Vous pouvez ne pas embrasser la mariée, les vendredis, samedis et dimanches des vacances scolaires, ainsi que le soir du réveillon.

Au Théâtre Métamorphosis : Apéritif spectacle et soirée d'avant-réveillon avec Jan Madd de 19h à 21h

Au théâtre des Brankignols (rue Badouillère à Saint-Étienne) : soirée Claude François le 7 décembre / Soirées cabaret les 14 et 15 décembre / Festival de Noël pour les enfants du 27 décembre au 4 janvier / Cabaret transformiste spécial Fêtes le 21 décembre / Réveillon du 31 avec l'humoriste Laurent Charmetton

À L'Imprimerie-Théâtre de Rive-de-Gier : One woman show de Zout le 14/12 / Concert de Cyld le 15 / Sabrina, Romain et Théophile dans Une tranchée de vie le 21 / Soirée spéciale réveillon du 31

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 26 avril 2022 De confinements en couvre-feux, la pandémie aurait presque fait oublier qu’un festival de musiques est avant tout un temps de convivialité partagée, entre amis, dans une foule de mélomanes raisonnablement...
Mardi 26 avril 2022 D’un point d’ancrage à un autre, l’artiste stéphanois porte en lui l’errance joyeuse de ceux qui savent accueillir la vie. Des sens en éveil, une gamberge qui va loin quitte à prendre son temps : portrait d’un poète en quête d’infini.  
Mardi 26 avril 2022 Comme chaque mois, le Méliès Saint-François vous convie à sa grande soirée Quiz, dédiée cette fois-ci (...)
Mardi 26 avril 2022 Voici une belle promesse que nous fait l'Opéra de Saint-Etienne. Tout le monde connaît l'histoire de Lancelot, chevalier de la Table (...)
Mardi 26 avril 2022 Fatigue passagère et moral dans les chaussettes ? La rédaction du Petit Bulletin est là pour prendre soin de ses lecteurs, avec un traitement imparable : les concerts. Et quoi de mieux que le Paroles & Musiques pour se...
Mardi 26 avril 2022 Plus on progresse, plus on se fait du mal et plus on se tue, à petit feu. Avec Bienvenue dans l’espèce humaine, Benoît (...)
Mardi 26 avril 2022 Gerard Watkins revisite le chef-d’œuvre shakespearien à travers le prisme des sixties : pantalons pattes (...)
Mardi 26 avril 2022 Hugo, 23 ans, étudiant en sciences humaines, oscille entre ses origines algériennes et françaises. Lorsque sa mère le (...)
Mercredi 13 avril 2022 Direction le restaurant de la Cité du Design pour un menu du jour digne d’une bonne brasserie avec une vue sur un jardin d’hiver étonnant.
Mercredi 6 avril 2022 Le thème : Bifurcations. La promesse : quatre mois de grande fête autour du design, à laquelle tous les Stéphanois pourraient prendre part. Les questions : la biennale Design sera-t-elle accessible à tous les publics, suffisamment...
Mercredi 6 avril 2022 Troupe amateure mais aussi qualitative que les pros, la LISA organise dès dimanche sa semaine de l’impro, avec au menu, différentes formules… Et pas mal de rigolade.
Mercredi 6 avril 2022 Envie de bamboche, d’une ambiance festive, et de gros son ? Check la liste des soirées qui arrivent, et prépare ton agenda (et ta tenue de gala) : ça sent la grosse bringue.
Mardi 29 mars 2022 Par Sibylle Brunel. Quand les petites bêtises entrainent les grosses, il est difficile de prouver que l’on peut encore répondre à la norme. A-t-on seulement (...)
Mardi 29 mars 2022 Des dernières Biennales Design stéphanoises aux salons du Conseil de l’Union Européenne à Bruxelles, la créatrice textile Jeanne Goutelle marque peu à peu de son empreinte colorée et responsable une œuvre où le réemploi de tissus industriels permet...
Mardi 29 mars 2022 Durant les quatre mois qui vont suivre, la Biennale Design de Saint-Étienne nous invite à « bifurquer ». Envisager la société telle qu’elle est, l’envisager ensuite telle que l’on aimerait qu’elle soit… Puis envisager les chemins possibles...
Mardi 29 mars 2022 Notre civilisation s’effondre, tous les scientifiques le disent. Oui mais alors… Que faire ? Vaste sujet, pourvu que l’on (...)
Mardi 29 mars 2022 Et si la décolonisation n’avait été qu’une succession d’échecs dont on voit et paie encore les pots (...)
Mardi 29 mars 2022 Il y a ceux qui font des goûters d’anniversaire, et puis il y a Positive Education. L’association stéphanoise, à l’origine du Positive Education Festival (que l’on ne présente plus) fête cette année ses dix ans, en sillonnant les routes de France...
Jeudi 17 mars 2022 L’intégralité de la programmation du festival stéphanois a été dévoilée ce jeudi par les organisateurs de l’événement. Au menu cette année, une affiche teintée de découvertes, comme au bon vieux temps.
Mardi 29 mars 2022 Par Sibylle Brunel. Dix bons copains qui montent un groupe de chant dans un garage, de quoi s’attendre à un résultat insolite. Et c’est le cas, puisque (...)
Mardi 29 mars 2022 Par Léonard Chantepy. C'est dans le cadre des XXII° Concerts Spirituels que l'ensemble Unacorda clôturera sa très belle saison (...)
Mercredi 9 mars 2022 Lieu hybride, attenant à l'École de Design, cette cafétéria moderne constitue une adresse où les recettes n’ont pas de frontières tant qu’elles sont cuisinées avec des produits bios et locaux. Exemple avec le sandwiche du vendredi. Par Anaïs...
Mercredi 9 mars 2022 Lieu hybride, attenant à l'École de Design, cette cafétéria moderne constitue une adresse où les recettes n’ont pas de frontières tant qu’elles sont cuisinées avec des produits bios et locaux. Exemple avec le sandwiche du vendredi. Par Anaïs...
Mardi 8 mars 2022 Les présélections du tremplin musical ligérien Nos Talents sur Scène ont démarré jeudi dernier au Pax, et se dérouleront tout au long du mois de mars, dans différents lieux de Saint-Etienne et de la Loire. Des soirées pour soutenir de tout jeunes...
Mardi 1 mars 2022 Né il y a tout juste un an, le collectif BigEye Prod regroupe de jeunes mais talentueux rappeurs qui rêvent de percer, mais aussi d’apporter le Twitch game à Sainté. Récit d’une histoire portée par l’ambition, la foi en un idéal, et une bonne dose...
Mardi 1 mars 2022 Un téléphone. Des coupures sur la ligne. De chaque côté du fil, deux voix : Elle, et Lui. Entre eux, une histoire d’amour qui se termine, une rupture (...)
Mardi 1 mars 2022 Du coup de foudre au coup du destin. Se rencontrer, s’enticher, s’aimer, s’installer, puis vouloir donner la vie… Et ne pas pouvoir. Confrontés à cette (...)
Mardi 1 mars 2022 Ticket en poche, direction la queue pour les Montagnes Russes…  c’est le premier album solo de Lujipeka sorti en novembre 2021, que l’on aura (...)
Mardi 1 mars 2022 Après avoir sorti deux EPs (Genesis en 2019 puis Crack National en 2021), le rappeur stéphanois Mitchy arrive en force ce vendredi 4 mars avec un premier (...)
Jeudi 24 février 2022 19h et des poussières, un vendredi soir d’hiver à Saint-Etienne... ça y est, le weekend peut (enfin) commencer ! L’occasion d’aller boire une bonne bière entre copains. Ah tiens, et si on changeait un peu ? Un cocktail, ça vous dit ? Allez, on vous...
Mardi 1 mars 2022 Avec « Oser » comme mot d’ordre, l’association Oratore propose aux étudiants de l’université Jean-Monnet de participer aux concours de (...)
Mardi 1 mars 2022 « Pardonnez mon retard… On va tous mourir ». Parce que le tri sélectif risque de ne pas suffire, la fin de l’espèce humaine est peut-être (...)
Mardi 1 mars 2022 Le festival du film de voyage Curieux Voyageurs sera de retour à Saint-Etienne en ce mois de mars, flanqué d’un riche programme et de quelques nouveautés.
Mercredi 9 février 2022 Pour sa 30e édition, le festival Paroles et Musiques mettra l’accent sur la découverte musicale, avec, à l’affiche, les peut-être futures pépites de demain… Qui côtoieront bien sûr, les artistes installés sur la scène musicale française depuis déjà...
Mercredi 9 février 2022 Pour sa 30e édition, le festival Paroles et Musiques mettra l’accent sur la découverte musicale, avec, à l’affiche, les peut-être futures pépites de demain… Qui côtoieront bien sûr, les artistes installés sur la scène musicale française depuis déjà...
Mardi 8 février 2022 Bifurcations. C’est le nom donné à la biennale du Design, qui aura lieu du 6 avril au 31 juillet 2022. Au menu : une réflexion sur les changements possibles de notre société, traduite en expositions à la cité, mais aussi dans toute la métropole...
Mardi 1 février 2022  Beau temps et neige en altitude, mais la flemme de skier : on a testé la tyrolienne d'Autrans-Méaudre.
Mardi 1 février 2022 Pour un café du matin, un goûter de l’après-midi, un moment à partager ou encore un lieu sympa où télétravailler, les coffee-shops stéphanois ont chacun leur atout, mais un point commun : la gourmandise. Tour d’horizon des lieux sucrés du...
Mardi 1 février 2022 Difficile à prononcer ? Certainement. Une pépite à voir au Solar en février ? Sans hésiter ! Porté par le batteur australien Ziggy Zeitgeist, le (...)
Mardi 1 février 2022 Le nouveau documentaire de Dominique Dozolme,  Arts croisés, propose de mettre en perspective l’histoire de deux institutions (...)
Mardi 1 février 2022 On va le dire d’emblée : il s’agit sans doute de l’un des spectacles les plus puissants qu’il sera possible de voir cette année. Une gifle ? (...)
Mardi 25 janvier 2022 Pas de place pour se garer ? Bouchons ? Klaxons ? Flambée du prix de l’essence ? L’avantage à Sainté… C’est qu’on peut tout faire à pied. (...)
Lundi 24 janvier 2022   « Au voleur ! Au voleur ! À l'assassin ! Au meurtrier ! Justice, juste Ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné, on m'a coupé la gorge, (...)
Mardi 1 février 2022 Des fidèles du festival, des spectacles inédits, des étoiles montantes du rire et des caméras de France TV : Arcomik remet le couvert en ce mois de février.
Jeudi 20 janvier 2022 A Saint-Etienne, une cantine participative vient d’ouvrir ses portes sur les bas du Crêt-de-Roc. Au menu : de bons petits plats, et surtout du faire-ensemble pour mieux vivre-ensemble. Reportage lors de la première journée d’activité, entre régalade...
Mardi 1 février 2022 C’est avec un rare intérêt que le promeneur mélomane pourra assister à deux remarquables projets pédagogiques du Conservatoire Massenet, en ce mois de février. (...)
Jeudi 13 janvier 2022 On serait tenté de croire, voire, de dire, qu’on connait l’histoire par cœur… Et pourtant, on pourrait bien en apprendre encore un peu. NTM, c’est (...)
Mardi 1 février 2022 Après avoir pendant trois ans, électrisé - à tous les sens du terme - l'orchestre de Saint-Étienne, David Reiland s’en est allé prêcher la bonne musique dans (...)
Mardi 1 février 2022 Magicien du mouvement, Angelin Preljocaj incarne le nouvel « Art Total » du 21e siècle. Dans « Le Lac des Cygnes », l’immense chorégraphe fait décoller des corps-instruments, dégagés de la « gravité » terrestre.
Jeudi 6 janvier 2022 Les Ambassadeurs du Méliès, ce sont des lycéens qui aiment le cinéma, qui voient les dernières sorties en salle, et qui livrent leur coup de cœur. Aujourd’hui, Elise et Noah nous parlent de leur « Pépite » du mois, The chef, dernier...
Lundi 3 janvier 2022 1er janvier, 11h44, un texto : « 2022, l’année qui va mieux, alors meilleurs vœux ! » On voudrait y croire. Mais avec ce mal de tête (...)
Lundi 3 janvier 2022 Tête connue de tous les musiciens stéphanois (et d’ailleurs), mec sociable et sympa, tatoué aux doigts de fée, Tony Bakk est de ceux qui, dans l’ombre, contribuent à la lumière des autres. Portrait d’un magicien du son.
Lundi 3 janvier 2022 Connu pour ses comédies légères durant les années 30, le réalisateur Georges Stevens, documentariste pour (...)
Lundi 3 janvier 2022 Tandis qu’en 20 ans, l’univers de la musique enregistrée a évolué au rythme de la poussée du numérique et des crises successives, à Saint-Etienne, les artistes peuvent compter sur plusieurs structures indépendantes pour les accompagner dans leur...
Mardi 4 janvier 2022 A Rome, l’empereur Claude est mort. Plutôt que son fils Britannicus, c’est Néron, le fils de sa dernière épouse (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter