Burlesquement vôtre

Jupiter Show

Centre de Congrès de Saint-Etienne

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Festival humour / Suivie tous les jours par des milliers d’auditeurs pour son émission sur France Inter, l’équipe de Par Jupiter sera cette année l’une des têtes d’affiche du festival des Arts Burlesques. Rencontre avec Alex Vizorek, chroniqueur acerbe et chef d’orchestre de ce plateau hors-du-commun.

Alex, parlez-nous un peu de ce Jupiter Show

à lire aussi : Focus sur 4 spectacles

Il s’agit d’un spectacle conçu uniquement pour le festival : on le sort une fois et on le remballe. Les organisateurs m’ont contacté, et m’ont donné une sorte de carte blanche, que j’ai bien sûr tout de suite accepté. Je me suis dit qu’il serait sympa de faire participer les humoristes qui sont présents dans l’émission, et puis, une chose en entraînant une autre, j’ai pensé que les comédiens qui collaborent avec nous pourraient vouloir se frotter à l’exercice. J’ai fini par envoyer un mail à tout le monde… Et résultat des courses, ils ont tous accepté, même ceux qui ne sont pas habitués à la scène. Ca fait tout de même 16 personnes !

Justement, à quoi cela va-t-il ressembler ? Parce que ça fait un paquet de monde tout ça…

Au final, ce sera une succession de mini cartes-blanches, animées par Charline, Guillaume (respectivement Vanhoenacker et Meurice, NDLR) et moi. Dans la construction, on essaie d’alterner les passages de seul-en-scène et les sketches à plusieurs. Ça avance bien, je crois que les spectateurs qui aiment l’émission vont en retrouver l’esprit.

Comment expliquez-vous que ce spectacle ait été complet aussi vite ?

Les gens sont inconscients enfin ! Ils prennent des places pour un spectacle qui n’existe même pas ! Plus sérieusement, j’entends souvent des auditeurs me dire « j’aime bien cette émission parce qu’on a l’impression d’être à table avec vous ». Peut-être que c’est ça, qui leur a donné envie d’aller voir le spectacle : le fait que l’on puisse être tous ensemble, dans une sorte de moment de partage.

Pour parler un peu de vous… Vous êtes aujourd’hui un humoriste ‘’mainstream’’. Pourtant, il me semble qu’il y a de cela quelques années, vous suiviez les cours d’une grande école de commerce. Comment on passe d’un truc super chiant à un truc super drôle ?

Vous et moi, on trouve ça chiant oui… Mais des tas de gens adorent les chiffres et la finance ! En école de commerce, je réussissais plutôt bien, parce que je n’étais pas un mauvais bougre, et que je travaillais beaucoup. J’étais donc récompensé de mes efforts, en quelque sorte. Malgré ça, j’ai réalisé que je n’étais pas du tout à ma place. J’ai donc intégré le cours Florent, et je dois dire que cela a été plus dur à vivre, parce que malheureusement, la vie d’artiste récompense moins ! Mais je m’en sors plutôt bien, au final, malgré ces années d’errance.

Être à la radio, c’est un travail d’écriture formidable et cela permet d’être exposé, tous les jours.

On a le sentiment qu’aujourd’hui, la chronique radio pour l’humoriste, c’est un peu LE truc tendance. Vous confirmez, vous qui êtes à la radio tous les jours mais qui tournez avec le même spectacle depuis près de dix ans ?

Le prochain spectacle arrivera en 2020 ! En fait, je crois à une complémentarité des deux. Être à la radio, c’est un travail d’écriture formidable et cela permet d’être exposé, tous les jours. Après effectivement, je suis assez content de mon spectacle, qui est très abouti. Et puis, les salles sont pleines, cela veut donc dire que le public n’est pas lassé…

Je ne crois pas qu’on vive l’âge d’or de l’humour d’actu. Dans ce domaine, les Guignols étaient beaucoup plus forts je pense.

Ces dernières années, on a un peu l’impression de vivre l’âge d’or de l’humour d’actualité. Pourquoi donc, à votre avis ?

Je ne sais pas, l’humour est un peu le miroir de notre société, c’est une sorte de refuge… Mais je ne crois pas qu’on vive l’âge d’or de l’humour d’actu. Dans ce domaine, les Guignols étaient beaucoup plus forts je pense. Ils ont quand même fait élire Chirac !

À l’époque des Guignols, ils étaient seuls. Aujourd’hui, on compte pléthore d’humoristes d’actu…

Nous sommes plus nombreux, mais tout ceci est plus disparate. Ce que je veux dire, c’est que nous sommes davantage des fous du roi que des faiseurs d’opinions. Nous sommes là pour désacraliser le pouvoir, d’une certaine manière. Et puis, tous autant que nous sommes, nous nous aimons tous beaucoup. Nous voyons nos spectacles respectifs, il y a une bonne ambiance entre nous, une sorte d’émulation.

Jupiter Show, mardi 22 février à 21 heures au Centre des Congrès dans le cadre du festival des Arts Burlesques

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 22 mai 2023 Nous sommes en 2027, les candidats à l'élection présidentielle pleuvent mais un seul semble être capable de percer notre parapluie : Guillaume Meurice, (...)
Mardi 4 avril 2023 Icône humoristique en Belgique et sur les réseaux, GuiHome vient gagner le cœur des Français et des Stéphanois avec son nouveau spectacle GuiHome vous détend. Attiré par le spectacle depuis petit, le comédien vit de sa passion et a même créé un...
Mardi 31 janvier 2023 Un peu comme des parents émus de voir leur petite tête prendre son envol, les Stéphanois observent aujourd’hui avec tendresse et fierté l’engouement pour leur festival d’humour, né il y a tout juste 20 ans. Des balbutiements à l’indépendance,...
Jeudi 23 février 2023 La salle d’attente d’un médecin de village : l’endroit parfait pour se sociabiliser, rencontrer nos voisins et faire connaissance avec le boulanger du (...)
Lundi 6 février 2023 On l’a connue sur Insta où, dès 2018, ses capsules vidéo hilarantes et remarquées l’ont conduite tout droit chez Quotidien. Après un an et demi de chroniques (...)
Vendredi 9 décembre 2022 Un spectacle musical à la Cartoon, deux musiciens à la folie hilarante, un rock n’roll revisité : on vous présente Wok'n Woll, le nouveau spectacle de la (...)
Mardi 27 septembre 2022 Ma (non) violence ordinaire met en scène les conflits de la vie quotidienne, avec les autres mais aussi avec soi. Le texte d'Erika Leclerc-Marceau et (...)
Mardi 1 février 2022 2020 : bien pourrie. 2021 : moyen pourrie, mais quand même pourrie. 2022 : incertain, mais ça part pas très bien. On est crevé, on traine des (...)
Mardi 1 février 2022 Faire rire sans faire mal à ceux qui n’ont rien demandé : alors que l’impertinence agit comme un exutoire à la sinistrose ambiante, les humoristes marchent sur un fil… Qui peut rompre à tout moment s’il n’a pas au préalable été suffisamment...
Mardi 1 février 2022 Par ailleurs romancier et accessoirement guitariste-chanteur au sein de l’improbable groupe de « rock en marche » The Disruptives, (...)
Mardi 1 février 2022 Des fidèles du festival, des spectacles inédits, des étoiles montantes du rire et des caméras de France TV : Arcomik remet le couvert en ce mois de février.
Mardi 7 décembre 2021 Après une année 2021 chaotique pour les organisateurs d’événements culturels, l’année 2022 devrait, si tout se passe bien, comporter de belles surprises et redonner au public le goût du spectacle. Du côté des festivals, les premières programmations...
Mardi 5 octobre 2021 A Saint-Etienne, les vacances de la Toussaint seront placées sous le signe de l'humour, grâce au festival Arcomik...  
Mardi 7 septembre 2021 Spectacle annulé. Les remboursements des billets sont possibles dans les points de vente dans lesquels ils ont été achetés.
Lundi 29 mars 2021 La décision est tombée et était attendue. Le festival stéphanois d'humour Arcomik, est contraint de reporter à nouveau les spectacles prévus en avril. "Nous (...)
Mardi 6 octobre 2020 Le festival d'humour stéphanois, les Arts Burlesques, change de nom et devient Arcomik. Une modification d'identité qui s'accompagne d'une annonce de (...)
Mardi 6 octobre 2020 L’humoriste Thomas VDB, griffé service public, présente actuellement un nouveau spectacle, dans lequel il chronique son angoisse du monde qui l’entoure.
Mercredi 8 juillet 2020 Les vacances d'été approchent et chaque année on en attend beaucoup... surtout les années où on a dû garder nos débiles de gosses à la baraque depuis mars à cause (...)
Mardi 16 juin 2020 Journaliste, chroniqueur radio sur France Inter, comédien... Thomas VDB est énergique. Après le succès de son seul-en-scène Bon Chienchien,  mis (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X