article partenaire
RCW 86, rémanent coloré.

Pris dans la Naas

Adam Naas + Paillette

Le FIL

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Soul / Le jeune Adam Naas et sa voix unique ont marqué les oreilles en 2018 avec son premier album The Love Album, doux mélange de soul, de lévitation sonore et d'extase pop. Rencontre avec ce tout jeune artiste qui défendra son album le jour de la Saint-Valentin au Fil. Signe d'une idylle naissante entre Saint-Étienne et lui ?

Vous avez créé votre premier album, The Love Album, en vous entourant de nombreux proches tels que Luis Guego, Christelle Cannot, Guillaume de la Villéon, Dan Black de The Servants... Comment s'est passée la composition ?

Ca dépendait des chansons en fait. Des chansons étaient déjà là, d'autres que nous avons créées ensemble. C'était important pour moi de retrouver ces chansons dans l'album. C'était un joyeux n'importe quoi en gros (rires). Ces titres sont venus au fur et à mesure. Je ne voulais pas me mettre dans un état ou un mood spécifique pour écrire. J'ai laissé venir.

On fait souvent référence à Prince lorsque l'on parle de vous. Est-ce que cela vous saoule à force de lire un tel rapprochement ou au contraire, êtes-vous d'accord avec ça ?

Franchement, ne pensez-vous pas que j'aurais l'air d'un idiot de dire que cela m'embête que l'on me compare à Prince ? (rires) Je prends le compliment avec plaisir mais je pense que si j'avais un blanc aux cheveux blonds, d'1m95 avec des yeux bleus, le rapprochement aurait pris un peu plus de temps à se faire. J'ai une gueule et une taille qui me met dans la catégorie de Prince. Mais en tout cas, ça me plaît, après je m'appelle Adam Naas et autant se concentrer sur ce que je fais.

Votre parcours est fulgurant depuis la sortie du titre Fading Away en 2016 avec notamment la signature en major et plusieurs concerts dont quelques-uns à l'international. Comment avez-vous vécu cela ? Était-ce un rêve qui se réalise ou bien assez inattendu ?

Ca m'est tombé dessus, vraiment. J'ai eu énormément de chance alors que d'habitude je ne suis pas du tout chanceux. C'est monté super vite et ça m'a fait peur pour tout dire. Il y avait beaucoup d'attention autour de Fading Away et je ne voulais pas être un buzz, car je trouve que c'est la quintessence du ridicule. J'avais envie de créer quelque chose, de défendre ma musique avec un album. Ce serait vraiment dommage qu'à chaque concert on me demande de chanter Fading Away sans écouter les autres titres... Je trouve triste la situation des artistes emprisonnés dans une seule chanson. En tout cas, être en tournée et chanter sur scène correspond à la plus belle expérience de ma vie pour le moment.

Vous avez déclaré en mai 2018 que « faire de la musique simplement est un luxe ». Avez-vous la sensation d'avoir réussi ce pari avec votre album ?

Oui, clairement ! Au début, quand j'ai intégré la maison de disques, pour être honnête, j'ai eu peur d'avoir beaucoup de deadlines, de pression, à m'obliger à faire de la musique que je n'avais pas envie de faire... Mais ça ne s'est pas déroulé comme ça. J'ai travaillé comme je l'entendais, avec qui je voulais. Ca se passe trop bien jusqu'à maintenant !

Adam Naas [+ Paillette], jeudi 14 février à 20h30 au Fil

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 26 avril 2022 D’un point d’ancrage à un autre, l’artiste stéphanois porte en lui l’errance joyeuse de ceux qui savent accueillir la vie. Des sens en éveil, une gamberge qui va loin quitte à prendre son temps : portrait d’un poète en quête d’infini.  
Mardi 26 avril 2022 Fatigue passagère et moral dans les chaussettes ? La rédaction du Petit Bulletin est là pour prendre soin de ses lecteurs, avec un traitement imparable : les concerts. Et quoi de mieux que le Paroles & Musiques pour se...
Mercredi 6 avril 2022 Troupe amateure mais aussi qualitative que les pros, la LISA organise dès dimanche sa semaine de l’impro, avec au menu, différentes formules… Et pas mal de rigolade.
Mardi 12 avril 2022 Retour derrière le micro pour Malik Bentalha, voix française de Sonic le hérisson dans le deuxième opus de la franchise Sega-Paramount. L’occasion de poursuivre la conversation avec ce fan absolu des années 1980, débordant d’enthousiasme et de...
Mercredi 30 mars 2022 À voir ★★★☆☆ En corps  À 26 ans, Élise est au sommet de son talent de danseuse classique. Mais une blessure (...)
Mardi 29 mars 2022 Il y a ceux qui font des goûters d’anniversaire, et puis il y a Positive Education. L’association stéphanoise, à l’origine du Positive Education Festival (que l’on ne présente plus) fête cette année ses dix ans, en sillonnant les routes de France...
Mardi 1 mars 2022 Ticket en poche, direction la queue pour les Montagnes Russes…  c’est le premier album solo de Lujipeka sorti en novembre 2021, que l’on aura (...)
Mardi 1 février 2022 Les champs de la photographie sont si vastes que le huitième art ne cesse d’inspirer ceux qui s’y frottent. Détournant les figurines en plastique de (...)
Mardi 11 janvier 2022 2022, tout va mieux ? Pas si sûr, pour un certain nombre de professionnels de la culture, qui une fois de plus se voient contraints de slalomer entre plusieurs pièces d’un bon casse-tête. Assis, on t’a dit !
Vendredi 10 décembre 2021 Après les after, la soirée en elle-même. Suite aux décisions gouvernementales du début de semaine, les discothèques ont été contraintes de fermer leurs portes ce (...)
Mardi 30 novembre 2021 Le trio franco-américano-espagnol Slim & The Beast s’est peu à peu éloigné du folk-rock acoustique de ses (...)
Mardi 30 novembre 2021 Un film en quatre temps et en crescendo pour montrer la banalité de la peine capitale en Iran, où la mort donnée sur ordres détruit par contrecoup bien des vies. Un conte d’une tragique beauté visuelle, douloureusement bien interprété, comme...
Mardi 30 novembre 2021 Manta, c’est un peu l’enfant caché de Tame Impala et Moses Gunn Collective. Une énergie que le groupe lyonnais libère sur scène, un rock psyché envoûtant, avec (...)
Mardi 5 octobre 2021 Au centre des réflexions durant la crise sanitaire, la question de l’accessibilité de la culture pour les publics éloignés se fond aujourd’hui dans un enjeu encore plus large.
Mardi 5 octobre 2021 Ne pas faire un détour par la Salle du Grand Marais à Riorges le mardi 12 octobre serait une grave erreur. Pourquoi ? Eh bien parce que cela voudrait dire (...)
Mardi 5 octobre 2021 La jeune Melba donne l’impression d’avoir déjà une belle expérience derrière elle. Après son premier EP au titre la décrivant si bien - Cœur Combattant - en (...)
Mardi 5 octobre 2021 D’organique à synthétique, la distinction est parfois très ténue. La preuve avec le duo AaRON, qui sortait il y a tout juste un an son quatrième album, Anatomy (...)
Lundi 6 septembre 2021 Les vacances sont finies, mais voici une date à bien marquer dans votre agenda tout neuf : le coup d’envoi de la nouvelle saison du Fil, ce jeudi à Saint-Etienne. Zoom sur l'un des derniers événements de l'été, ou, si l’on préfère, l’un des premiers...
Mardi 7 septembre 2021 Romane Santarelli a le don de redonner une fraîcheur et une belle poésie aux longues envolées techno. Ici, on se trouve dans une électro qui rappelle un Rone, (...)
Mardi 7 septembre 2021 Simon Buret et Olivier Coursier, le duo formant AaRON révélé en 2006 avec le titre U-Turn (Lili), BO du film Je vais bien, ne t’en fais pas, ont (...)
Mardi 7 septembre 2021 Oui, c'est vrai, elle a la pêche Melba et ca se ressent d'ailleurs sur scène. Mais au-delà du jeu de mots des plus faciles, l'artiste lyonnaise creuse son (...)
Mardi 7 septembre 2021 Les Clermontois de Mustang ont commis Memento Mori, un quatrième album qui s’est fait attendre – sept ans tout de même – et un album tout en (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter