article partenaire
Nouveau cratère sur Mars

Design-moi l'inclusion

Biennale design 2019 / La 11e Biennale Design se tiendra cette année du 21 mars au 22 avril à Saint-Étienne. Après le thème des mutations du travail lors de la précédente édition, place cette fois-ci à l’empathie et à la compassion avec "Me, You Nous - Créons un terrain d'entente".

Design : anglicisme. Mot masculin un poil galvaudé désignant bien autre chose que ce que l’on croit parfois. Fréquemment entendu dans l’expression « c’est design », qui ne veut finalement pas dire grand-chose; très souvent confondu avec le mot concept, mais aussi avec l’art contemporain...

à lire aussi : What a wonderful world

Loin d’être élitiste et réservé à une poignée d’initiés qui préféreraient discuter entre eux, le design est aujourd’hui absolument partout… Et pas seulement dans les expos. D’ailleurs, le design était déjà partout bien avant que l’on décide d’en faire des expos. Le pupitre d’écolier conçu en 1889 par l’ébéniste du coin ? Designé pour que les petits puissent facilement ranger livres et cahiers en soulevant le plateau, sans que l’encrier ne finisse sur le plancher. Le toboggan sur lequel vous glissiez quand vous étiez gamin ? Designé pour vous protéger de la chute de côté grâce aux rambardes de sécurité. Le siège conducteur de votre première auto ? Désigné pour épouser le plus parfaitement possible la forme de votre dos, et vous éviter le lumbago. Et demain ? Demain, le design continuera de remodeler vos objets du quotidien pour les rendre plus pratiques ou plus écologiques (coucou, la brosse à dents en bambou qui ne pollue pas et qui est toute douce sur les gencives), en même temps qu’il planche par exemple sur la ville nouvelle, qui facilitera la vie des citadins… Et ça, on le découvre finalement… en traînant dans les expos. Une bonne raison pour faire un saut à la Biennale ? Sans doute.

Design et biennale pour tout le monde

Cette année en plus, la Cité stéphanoise joue justement la carte de l’inclusion. Me, You, Nous. Un intitulé un brin obscur, qui prend davantage de sens à la lecture du sous-titre : Trouvons un terrain d’entente. En 2019 donc, cap sur le design pour tous. Celui qui permet à ceux qui sont parfois laissés sur la touche de reprendre contact avec le reste du monde. Celui qui participe à la création d’une société harmonieuse, dans laquelle chacun a sa place, et où chaque place est importante. Celui qui ambitionne d’intervenir dans la résolution des problèmes non plus seulement ergonomiques, pratiques ou même écologiques, mais carrément sociaux. Là, on n’est franchement pas loin de la baguette magique.

à lire aussi : Une Biennale pour tous

Mais parce qu’en ce moment, une petite lichette d’angélisme ne peut pas faire bien mal, on tentera le coup et on ira flâner à la Cité – mais pas que – pour découvrir les innovations de demain.
Si on n’est pas encore très à l’aise avec les gros mots que l’on a employés plus haut et tout ce que l’on vient de raconter, on commencera par faire un tour à la FABuleuse cantine, pour vivre une expérience gustative originale. Parce que le design, c’est aussi dans l’assiette, et parce que grignoter un bout, franchement ça ne mange pas de pain.

Lutter contre les exclusions

Pas trop faim pour l’instant ? Alors, on file visiter l’expo principale Systems, not Stuffs, conçue par Lisa White, commissaire de cette édition. Si l’on n’a pas envie de tout avaler d’un bloc, on ira simplement jeter un œil au Bureau des inclusions, qui montre la manière avec laquelle les designers tentent de répondre aux difficultés rencontrées par des personnes souffrant de handicap de toutes sortes (physiques, mais aussi linguistiques, sociaux, économiques, géographiques…). Fauteuils roulants colorés qui visent à créer le contact et donc, à dépasser le handicap physique, mais aussi école pour séniors ou machine à voter adaptable à tout le monde… En quelques exemples, découvrez ici les innovations judicieuses de quelques designers qui ont vocation à lutter contre l’exclusion d’une partie de la population.

Tout ça, ça a l’air pas mal, mais mettre un pied à la Cité, c’est pas trop votre truc ? On vous rassure, pas besoin de costard, vous pourrez rentrer en jean baskets ou mal rasé, et même si vous sentez l’ail (mais c’est quand même mieux de sentir le muguet). Malgré tout si vraiment, vraiment vous n’osez pas encore franchir le pas, pas de problème : le design pendant la biennale, c’est aussi partout en ville. Musée de la Mine, Musée d’Art Moderne et Contemporain, conservatoire Massenet, La Serre… Et si vous n’êtes pas trop "lieux d’expos" en général, vous pourrez tout de même participer à un parcours d’observation de la mutation de la Ville, pour comprendre comment le design transforme profondément notre environnement immédiat, et également pour en savoir davantage sur ce que sera le Saint-Étienne de demain ! Alors, Me, You Nous ?

11e Biennale design internationale design Saint-Étienne, Me, You, Nous - Créons un terrain d'entente, du 21 mars au 22 avril à la Cité du design et en résonnance dans toute la métropole et au-delà

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Expos...

Mardi 26 avril 2022 En pleine renaissance, le monde de la passementerie, du tressage et de la rubanerie a largement bénéficié de la recherche et de (...)
Mercredi 13 avril 2022 Le photographe Maxence Rifflet présente au Bleu du Ciel un travail particulièrement délicat et intelligent, réalisé dans sept prisons françaises, en étroite collaboration avec les détenus.
Mercredi 6 avril 2022 Le thème : Bifurcations. La promesse : quatre mois de grande fête autour du design, à laquelle tous les Stéphanois pourraient prendre part. Les questions : la biennale Design sera-t-elle accessible à tous les publics, suffisamment...
Mardi 29 mars 2022 Des dernières Biennales Design stéphanoises aux salons du Conseil de l’Union Européenne à Bruxelles, la créatrice textile Jeanne Goutelle marque peu à peu de son empreinte colorée et responsable une œuvre où le réemploi de tissus industriels permet...
Lundi 28 mars 2022 Désormais habillée de couleurs acidulées, Saint-Etienne joue à fond la carte « design » qu’elle revendique par-delà ses frontières. Dans l’espace public pourtant, le design permet surtout des transformations moins perceptibles mais dont le...
Mardi 29 mars 2022 Durant les quatre mois qui vont suivre, la Biennale Design de Saint-Étienne nous invite à « bifurquer ». Envisager la société telle qu’elle est, l’envisager ensuite telle que l’on aimerait qu’elle soit… Puis envisager les chemins possibles...
Mardi 29 mars 2022 L’exposition Espacements réunit quatre jeunes artistes issus de l’ESADSE. Les deux premiers, Chloé Pechoultres et Antoine Salle, diplomés (...)
Jeudi 17 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Mercredi 9 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Mardi 1 mars 2022 L’exposition J'irai éclairer leurs images présente le travail quatre artistes dont le recours à la photographie est un moyen d'expérimenter des formes d'expression inédites. 
Mardi 1 mars 2022 Dans sa boutique-atelier nichée sous l’Hôtel de Ville, la sérigraphiste Delphine Chapuis propose une exposition collective d'estampes mettant à l’honneur la taille d’épargne, une technique archaïque de gravure sur bois.
Mardi 1 février 2022 Les champs de la photographie sont si vastes que le huitième art ne cesse d’inspirer ceux qui s’y frottent. Détournant les figurines en plastique de (...)
Mardi 1 février 2022 L’atelier-musée La Maison du Passementier accueille pour deux mois encore l’exposition Roadscapes de Maxime Crozet. Le photographe-voyageur (...)
Mardi 1 février 2022 Formé à l'école stéphanoise des Beaux-Arts au milieu des années 90, Moko Vey a repris les pinceaux en 2015 après 10 années passées dans le domaine audiovisuel. (...)
Mardi 1 février 2022 Vous l’avez sans doute déjà aperçue devant la Bourse du Travail, exposant ses créations : discrète et tout sourire, Anne Lordey est une artiste sensible à (...)
Mardi 4 janvier 2022 Remarquable, passionnante et très complète exposition que Sur la piste des Sioux proposée par le Musée des Confluences et portée par une sublime collection d'objets. Plongée terrible et magnifique dans la construction de cet Indien imaginaire qui...
Lundi 3 janvier 2022 Depuis sa création en 2006, la p’tite entreprise de François Ceysson et Loïc Bénétière ne connait pas la crise : avec des galeries à Lyon, Paris, Genève, Luxembourg et New York, la nouvelle adresse stéphanoise apparait aujourd’hui comme le véritable...
Lundi 3 janvier 2022 Absolument imprévisible et vaguement waterproof, le MUR stéphanois continue de surprendre le passant dès le premier samedi de (...)
Lundi 3 janvier 2022 Encore une chouette occasion de passer chez TAG : la galerie accueille une série d’œuvres récentes de Catherine (...)
Mardi 30 novembre 2021 Le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole présente actuellement une nouvelle expo dédiée à la donation récente du couple de galeristes Durand-Dessert, qui entre en dialogue avec la collection du musée.
Mardi 30 novembre 2021 Le MUR stéphanois n’en finit pas de s’offrir à tous les regards, avec déjà plus de 100 collages au (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter