Créolité

Wati Watia Zorey Band

Théâtre du Parc

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

En réorchestrant les mots et les mélodies du poète réunionnais Alain Péters, Wati Watia Zorey Band rend un vibrant hommage à un monument de la culture créole maloya sans jamais le dénaturer.

Né de la rencontre de Rosemary Standley (figure de proue du vaisseau Moriarty) et de la chanteuse Marjolaine Karlin, Wati Watia Zorey Band est assurément un très beau projet artistique. Le pari n’était pour autant pas gagné d’avance et aurait même pu sembler utopique tant les artistes, Réunionaises ni l’une ni l’autre, ne pouvaient prétendre à une quelconque caution culturelle pour se lancer dans une telle aventure. Les deux musiciennes s’étaient rencontrées dès 2008 lors d’un concert maloya du festival Africolor et, au-delà de l’univers folk de la première ou des préoccupations plus rock de la seconde, c’est bien leur passion commune pour la langue créole et sa musicalité qui a réuni Rosemary et Marjolaine. Après quelques séances de travail, le ravissement l’a rapidement emporté sur les craintes et les quatre musiciens qui les accompagnent furent à leur tour très vite embarqués par l’univers du poète maudit Alain Péters, dont il est ici question.

Odyssée mystique

Au fil des onze titres de l’album Zanz in Lanfer (la descente d’un ange aux enfers), les deux chanteuses rendent ainsi un hommage assez touchant à l’auteur et au mélodiste que fut Alain Péters, icône emblématique de l’île de La Réunion disparu en 1995 après une carrière up and down émaillée par les ravages de l’alcool, dont la figure hante encore aujourd’hui l’imaginaire réunionnais plus de 20 ans après sa mort. L’ensemble sonne comme un hypnotisant voyage dans une créolité fascinante et insoumise, une odyssée quasi mystique qui met en lumière l’œuvre foisonnante de Péters. Marjolaine a elle-même mis en musique deux textes inédits du poète. Les deux voix féminines se posent comme par enchantement sur des arrangements joliment mélancoliques que tissent des cuivres profonds et chaleureux, une guitare slide délicieusement plaintive ainsi qu’un harmonica et une guimbarde aux accents bluesy. Wati Watia Zorey Band insuffle une nouvelle dimension aux chansons originales qui n’y perdent pas leur âme pour autant. Une vraie réussite.

Wati Watia Zorey Band, vendredi 10 mai à 20h, Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 janvier 2022 Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui (...)
Mardi 30 novembre 2021 A la croisée du cirque et de la danse, la compagnie Recirquel, pionnière du cirque contemporain en Hongrie, livre avec My Land une (...)
Lundi 25 octobre 2021 C’est le genre d’événement devant lesquels on pourrait se dire « ma foi, ça ne nous rajeunit pas ». Et pourtant. A voir le programme concocté par (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Pourquoi l’arbre a-t-il été planté au milieu du jardin ? Quid des autres fruits ? Pourquoi Êve succomba-t-elle ? Pourquoi Adam fit-il de (...)
Mardi 5 octobre 2021 Parce que sur le papier, la danse contemporaine pourrait faire peur ; parce qu’on s’imagine déjà assis dans une salle obscure, à ne rien comprendre à (...)
Mardi 21 septembre 2021 Bientôt trentenaire, le théâtre du Parc d’Andrézieux-Bouthéon ouvre sa saison avec un temps fort dédié à la danse. Zoom sur des spectacles fondés sur le jeu, le songe ou encore l’engagement.
Mardi 7 septembre 2021 Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui résistent. Avec La 5e Colonne, la (...)
Mardi 7 septembre 2021 Frank Sinatra et Bing Crosby, Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Nat King Cole, Duke Ellington et jusqu’à Jamie Cullum, de tout temps le jazz a célébré Noël. (...)
Mardi 7 septembre 2021 Puisant son inspiration dans la nature qui l’entoure, l’illustrateur Romain Lubière allie techniques traditionnelles (crayon ou aquarelle) et (...)
Mardi 18 mai 2021 A Andrézieux, l’équipe du théâtre du Parc ne s’est jamais arrêtée de travailler. De rangements en nouveau projets, de bilan en nouvelle programmation, elle est plus que jamais sur le pont pour la réouverture qui s’annonce.
Mercredi 4 mars 2020 Chacune des toiles et des sculptures de Chantal Longeon raconte une histoire inédite et fait naître une émotion nouvelle. Le plus souvent tout commence par (...)
Mercredi 8 janvier 2020 Au-delà de son travail en couleur autour des animaux africains, on ressent chez le photographe Sylvain Rolhion un vrai goût pour le noir et blanc. (...)
Mercredi 4 décembre 2019 La peinture contemporaine a cette particularité de pouvoir emprunter des chemins aussi nombreux que les artistes qui s’y frottent, s’y piquent ou s’en (...)
Mardi 3 septembre 2019 Allegria. Le titre à lui seul sonne comme une ode à la joie, une invitation à rejoindre la danse de Kader Attou, l'une des plus grandes figures du (...)
Mercredi 31 octobre 2018 Dans un espace de 7m², se détachant du clair-obscur environnant, deux silhouettes noires, main dans la main, semblent scruter l'éternité. Un savant jeu de (...)
Mercredi 31 octobre 2018 Depuis la création de sa compagnie Nomade in France, Abdel Sefsaf ne cesse de donner naissance à des spectacles alliant brillamment musiques métissées, (...)
Mardi 2 octobre 2018 La diversité des esthétiques de la danse contemporaine est mise en lumière par trois compagnies qui signent avec Formes courtes,  de petites pépites (...)
Mardi 4 septembre 2018 Cela aurait pu s’appeler " Tchekov, sa vie, son œuvre ". Avec Regardez la neige qui tombe, Philippe Mangenot propose de passer le dramaturge (...)
Mercredi 2 mai 2018 Olivier Maurin a le goût des pièces délicates et redoutables à mettre en scène. Après le superbe "En courant dormez", il présente "Illusions", récit vertigineux sur l'amour et ce qu'il en reste.
Mercredi 4 avril 2018 Contorsionniste, comédienne, chorégraphe et metteur en scène, Raphaëlle Boitel est une artiste aux multiples facettes. Elle nous offre, fin avril,  une soirée atypique, conviviale et pleine de petites surprises, placée sous le signe de...
Mardi 6 mars 2018 Ces filles-là, ce sont elles : les filles de Sainte-Hélène. Vingt filles triées sur le volet pour intégrer dès l’âge de 5 ans une institution prestigieuse. (...)
Mardi 31 octobre 2017 « Toute ressemblance avec des personnes ayant existé n'est absolument pas fortuite ». Voilà qui résume assez bien le monologue de Sonia Rostagni, (...)
Mardi 31 octobre 2017 Soucieux de satisfaire un public toujours plus nombreux, le Théâtre du Parc laisse, cette année, une large place à la danse avec un temps fort qui nous transporte dans des univers chorégraphiques très riches, porteurs d'émotions fortes...
Mardi 2 mai 2017 C’est un huis clos de cinq hommes et quatre femmes tirés au sort pour décider de la culpabilité d’un adolescent d’origine comorienne accusé d’avoir trucidé ses (...)
Mercredi 1 mars 2017 Nous vivons une période d'ouverture où le monde de l'art multiplie le mélange des styles, opérant parfois des rapprochements insolites. Comment, par (...)
Mercredi 1 février 2017 Coqueluche de l'Italie du XVIIIe siècle, le Concerto Grosso offre une tribune bavarde et inspirée aux plus grands maîtres : Stradella, Corelli, Albinoni, (...)
Mardi 3 mai 2016 Le chorégraphe Davy Brun, immédiatement séduit par le travail d'auteur illustrateur d'Antoine Guillopé, relève le pari de mettre en danse le petit conte inspiré (...)
Mardi 3 mai 2016 Le parcours de Marie-Dominique Lepori est pour le moins étonnant. Après des études de chirurgie dentaire, la Ligérienne d’origine bretonne s’est formée au (...)
Mardi 3 novembre 2015 Digne héritière et fille unique de l’éternelle et irremplaçable Nina Simone, la chanteuse Lisa Simone viendra défendre ce mois-ci, du côté d'Andrézieux, son premier album personnel, entre jazz et soul. Niko Rodamel
Mardi 1 septembre 2015 Les plus courtes sont les meilleures La Carolyn Carlson Company présente Short Stories : quatre pièces qui - fait exceptionnel - couvrent les quarante (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter