"Deux moi" : Seuls two

Deux Moi
De Cédric Klapisch (2019, Fr, 1h 50) avec Ana Girardot, François Civil...

Comment deux trentenaires parisiens confrontés à leur solitude et leur tourments intérieurs, s’évitent avant de se trouver. Cédric Klapisch signe ici deux films en un ; voilà qui explique qu’il soit un peu trop allongé, pas uniquement à cause des séances de psychanalyse.

Ils sont voisins, se côtoient tous les jours mais ne se connaissent pas. Entre leur âge, leurs problèmes de sommeil, de boulot ou leurs difficultés à se projeter, Rémy et Mélanie ont beaucoup en commun et à partager. Mais pour le savoir, encore faudrait-il qu’ils se rencontrent…

à lire aussi : Cédric Klapisch : « On est tous des anonymes »

L’idée de jouer sur la frustration des spectateurs en retardant à l’extrême la rencontre de Rémy et Mélanie s’avère sacrément perverse si l’on y réfléchit, puisqu’elle tient du coitus interruptus entre deux personnages se frôlant à peine — chacun étant protagoniste de son histoire à l’intérieur de ce film jumeau. S’ils paraissent ensemble, ce n’est que virtuellement : dans l’esprit du public et par la grâce du montage. Le réalisateur s’égare un peu d’ailleurs dans cette dilatation excessive précédant la délivrance collective : une vingtaine de minutes surnuméraires aurait pu rester sur le chutier. Ou alors il aurait fallu opter pour la mini-série en quatre épisodes et quatre heures.

Dans la fourmilière

Si l’on fait abstraction de la romance, ou si on la considère comme un prétexte, on retrouve les motifs favoris du cinéma de Klapisch : la chronique-chorale d’un époque et d’un groupe, de préférence jeune, dans un territoire donné (Chacun cherche son chat à Paris croquait la capitale ; L’Auberge espagnole ou Ce qui nous lie la fin de la jeunesse). Le regard porte ici sans loucher sur deux mondes coexistant en parallèle au sein d’une même galaxie, deux astres presque éteints autour desquels gravitent pourtant quantité de planètes indifférentes.

C’est sur ce point que Deux moi se révèle évidemment le plus intéressant, car il s’inscrit dans le sillage d’œuvres illustrant dans la jungle des villes la transformation des individus en “foule solitaire“, pour reprendre le terme du sociologue David Riesman. Après l’Ultra Moderne Solitude de Souchon ou Les Heures souterraines de Delphine de Vigan, Deux moi ajoute à la liste des victimes broyées par le modèle sociétal contemporain : les gaudrioles tristes de Mélanie ou les vertiges introspectifs de l’insomniaque Rémy en sont les symptômes. L’optimiste verra dans l’affable épicier du coin, le chat qu’ils partagent et la chanson de Dalida qui les réunit et un peu de soleil ; le pessimiste objectera que le commerçant fait du négoce, le chat se moque de qui le nourrit et Dalida a bien mal fini. Deux manières de voir les choses…

Deux moi de Cédric Klapisch (Fr., 1h50) avec François Civil, Ana Girardot, Eye Haïdara…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 30 mars 2022 À voir ★★★☆☆ En corps  À 26 ans, Élise est au sommet de son talent de danseuse classique. Mais une blessure (...)
Mardi 1 mars 2022 Pour faire cesser les coups de son mari, une fan de kung-fu s’initie auprès d’un maître. Mabrouk El Mechri signe une proposition culottée (et forcément clivante) mêlant son amour du cinéma de genre à son intérêt pour les personnages déclassés. Un...
Mercredi 27 février 2019 Sous une identité d’emprunt, une quinquagénaire délaissée noue une liaison grâce à Internet avec un vingtenaire, retardant sans cesse le moment de la rencontre. Une trouble romance à distance magnifiquement interprétée par Juliette Binoche et...
Mardi 6 juin 2017 D’une vendange à l’autre, une fratrie renoue autour du domaine familial… Métaphore liquide du temps et de la quintessence des souvenirs précieux, le (bon) vin trouve en Cédric Klapisch un admirateur inspiré. Un millésime de qualité, après une série...
Mercredi 18 mars 2015 À cause d’une imposture littéraire devenue succès de librairies, un jeune auteur est entraîné dans une spirale criminelle ; Yann Gozlan signe une réussite inattendue du thriller hexagonal, avec un Pierre Niney excellent en héros négatif. Christophe...
Mardi 3 décembre 2013 De Cédric Klapisch (Fr, 1h54) avec Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile de France…
Lundi 4 mars 2013 Une première au Méliès ce mois-ci : une nuit pour découvrir, gratuitement et dans son intégralité, la première saison d’une série télé. Pas n’importe laquelle : Les Revenants, accueillie comme la meilleure série française contemporaine par une...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter