Tiken Jah Fakoly : « Aujourd'hui, il y a urgence »

Tiken Jah Fakoly

Le FIL

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Reggae / ​À la fois Indigné et généreux dans chacune de ses chansons, le reggae man Tiken Jah Fakoly mène depuis vingt-cinq ans le même combat pour l'unité de l'Afrique et son droit à se défaire des politiques qui la maintiennent dans la misère. Pour son dixième album, Le monde a chaud, enregistré à Abidjan dans un studio flambant neuf, Tiken s'attaque à la brûlante actualité du réchauffement climatique. Rencontre.

Pourquoi es-tu retourné en Côte d'Ivoire enregistrer ton nouvel album ?

C'était avant tout un retour aux sources car c'est là-bas que ma carrière a commencé. Les albums de mes débuts qui m'ont permis d'être connu et reconnu en France ont tous été enregistrés en Afrique, mais à force de travailler avec des gens du monde entier, mon audience est devenue plus internationale et ma musique s'est considérablement ouverte. Mon objectif était clairement d'atteindre un public large qui n'est pas forcément fan de reggae, afin que mon message soit diffusé au plus grand nombre. Pour mon nouvel album j'ai choisi de retrouver le son du reggae africain joué par des jeunes Africains. J'ai créé un nouveau studio à Abidjan, le studio Radio Libre. Comme la Côte d'Ivoire est une terre de reggae, il y a beaucoup de groupes. Nous avons organisé des auditions lors desquelles chaque groupe a joué trois morceaux et nous avons finalement retenu deux formations qui se partagent les titres de l'album.

Est-ce que cela veut dire que tes prochains albums seront enregistrés dans ce nouveau studio ?

Tout dépend de l'inspiration car chaque album a son histoire. Le studio est là, ouvert à tout le monde. J'ai voulu créer un bâtiment entièrement dédié au reggae, avec des salles de répétition, une radio et la première bibliothèque reggae d'Afrique. Mais pour ma part, je ne peux pas dire de quoi parlera l'album suivant ni où je serai dans deux ou trois ans !

Pourquoi fais-tu régulièrement appel à d'autres artistes pour écrire tes chansons ?

Quand je suis venu de Côte d'Ivoire mon français était bien, mais il n'était pas ouvert. Ça se ressentait dans les textes. Au bout d'un moment je me suis dit que le plus important était de tout faire pour que le public ait accès au message, le plus facilement possible. J'ai donc pris l'habitude de ne pas travailler tout seul sur mes albums, même si bien sûr pour certains titres j'ai écrit paroles et musiques. D'ailleurs, quand je demande à quelqu'un de faire une chanson avec moi, je donne le refrain et surtout j'explique mes idées. C'est important qu'une fois sur scène je me sente vraiment dedans. J'ai donc eu la chance de collaborer avec des gens comme Magyd Cherfi du groupe Zebda, Mike du groupe Sinsemilia, Gaël Faye, Kerredine Soltani, Erwan Seguillo... Soprano était déjà venu il y a une douzaine d'années sur Ouvrez les frontières, il chante avec moi sur le titre phare du nouvel album.

Les titres Le monde est chaud et Ecologie ouvrent puis ferment votre dernier album : le climat est-il une nouvelle urgence qui se surajoute à toutes les autres ?

La première fois que j'ai entendu parler d'écologie, c'est dans les chansons de Bob Marley qui évoquaient plus précisément la pollution. Les Rastas sont très proches de la nature et sa protection a toujours été un combat présent dans le reggae. Mais aujourd'hui, on le sait, il y a urgence. La nature n'a pas de voix, mais elle s'exprime par ce que j'appelle des gestes, des manifestations que l'on doit savoir détecter comme le faisaient les anciens de tous les continents. Bien entendu cette urgence ne s'applique pas seulement à l'Afrique, mais au monde entier. C'est vrai que dans le système global l'Afrique est victime, elle pollue moins et reçoit tout autant les effets négatifs. Mais comme la maîtrise du climat est un combat commun, l'Afrique doit aussi contribuer à trouver les solutions. Quand on entend certains dirigeants du monde dire qu'ils ne croient pas au réchauffement climatique, il est donc encore plus nécessaire que des voix s'élèvent pour alerter la population. Si on ne peut plus compter sur les politiques, il faut donc compter sur les peuples. Nos dirigeants connaissent pourtant les études scientifiques, ils ont pleinement conscience des risques et des dangers, ils font des grandes réunions à Paris, à Marrakech, mais ils ont du mal à prendre le courage d'appliquer les décisions car ils vont y laisser beaucoup de millions.

Quand les politiques font des meetings, ils donnent de l'argent pour louer des salles, faire venir des bus et fournir des tee-shirts. Tandis que lorsque le public paie sa place de concert ou son disque, il prête l'oreille.

Les artistes ont-ils donc à ce sujet un rôle à jouer ?

Oui, évidemment, les artistes ont un rôle très important à jouer pour faire passer le message. Quand les politiques font des meetings, ils donnent de l'argent pour louer des salles, faire venir des bus et fournir des tee-shirts. Tandis que lorsque le public paie sa place de concert ou son disque, il prête l'oreille. Moi j'essaie justement de contribuer à tout ça à mon échelle et ma manière, à travers mes chansons. Beaucoup de personnes écoutent mes disques, viennent à mes concerts, se déplacent dans les festivals. Le public ne prend pas forcément le message à cœur, mais au moins il l'a entendu, il a maintenant la possibilité de l'analyser puis d'agir.

Sur le livret de l'album, tu commentes la chanson Dieu nous attend avec des paroles assez dures envers tes compatriotes...

Parce que c'est la réalité ! J'ai écrit que nous, les Africains, nous sommes encore dans les commérages, les grands discours, l'oisiveté, la méchanceté, l'incivisme, la sorcellerie et les ragots. Pendant ce temps la spoliation des richesses de l'Afrique continue, notre continent est devenu l'enjeu de toutes les convoitises et le théâtre des pires exactions. Beaucoup d'Africains veulent quitter leur pays car ils oublient que l'or est sous leurs pieds. Depuis vingt-cinq ans j'essaie d'éveiller les consciences avec mes chansons, parce que le monde change très vite et on ne peut regarder les trains passer sans rien faire. C'est mon combat, une sorte de flambeau. Je ne vais pas prendre les armes ou défiler le poing levé, ce n'est pas mon rôle. On n'a jamais vu Bob Marley manifester dans la rue, car il faisait passer son message dans ses textes ou ses interviews.

Tiken Jah Fakoly, jeudi 5 décembre à 20h30, Le Fil à Saint-Étienne

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Musiques...

Mardi 26 avril 2022 D’un point d’ancrage à un autre, l’artiste stéphanois porte en lui l’errance joyeuse de ceux qui savent accueillir la vie. Des sens en éveil, une gamberge qui va loin quitte à prendre son temps : portrait d’un poète en quête d’infini.  
Mardi 26 avril 2022 Avant d’entamer sa carrière solo, le musicien sénégalais Lass a pris le temps de faire ses armes dans le giron de David (...)
Mardi 26 avril 2022 Très prometteuse formation franco-malgache, Iray Trio trace brillamment sa route depuis 2016, développant une identité musicale (...)
Mardi 26 avril 2022 Poursuivant une belle série de concerts tournés vers le Brésil, le Solar accueille MiMoJi, trio genevois (...)
Mardi 26 avril 2022 Ce festival, initialement prévu en 2020 pour fêter le 250e anniversaire de la naissance de Ludwig Van Beethoven se réalise enfin. (...)
Mardi 26 avril 2022 Voici une belle promesse que nous fait l'Opéra de Saint-Etienne. Tout le monde connaît l'histoire de Lancelot, chevalier de la Table (...)
Mardi 26 avril 2022 Fatigue passagère et moral dans les chaussettes ? La rédaction du Petit Bulletin est là pour prendre soin de ses lecteurs, avec un traitement imparable : les concerts. Et quoi de mieux que le Paroles & Musiques pour se...
Mardi 29 mars 2022 Le pianiste Florian Pellissier ne cesse d’explorer de nouveaux territoires sonores, multipliant les collaborations tous azimuts à la (...)
Mardi 29 mars 2022 Il y a ceux qui font des goûters d’anniversaire, et puis il y a Positive Education. L’association stéphanoise, à l’origine du Positive Education Festival (que l’on ne présente plus) fête cette année ses dix ans, en sillonnant les routes de France...
Jeudi 17 mars 2022 L’intégralité de la programmation du festival stéphanois a été dévoilée ce jeudi par les organisateurs de l’événement. Au menu cette année, une affiche teintée de découvertes, comme au bon vieux temps.
Mardi 29 mars 2022 Par Sibylle Brunel. Dix bons copains qui montent un groupe de chant dans un garage, de quoi s’attendre à un résultat insolite. Et c’est le cas, puisque (...)
Mardi 29 mars 2022 Par Léonard Chantepy. C'est dans le cadre des XXII° Concerts Spirituels que l'ensemble Unacorda clôturera sa très belle saison (...)
Mardi 29 mars 2022 Par Léonard Chantepy. Ne vous est-il jamais arrivé de vous retrouver démuni devant une toile ou une photographie ? Quelque (...)
Lundi 14 mars 2022 Deux guitares, une percu : c’est en acoustique, que Manu Chao fera son retour sur scène dans notre région, le 24 avril prochain à La Forge. Porté par son (...)
Mardi 1 mars 2022 Né il y a tout juste un an, le collectif BigEye Prod regroupe de jeunes mais talentueux rappeurs qui rêvent de percer, mais aussi d’apporter le Twitch game à Sainté. Récit d’une histoire portée par l’ambition, la foi en un idéal, et une bonne dose...
Mardi 1 mars 2022 Faisant mentir une fois de plus le dicton qui affirme que « nul n’est prophète en son pays », Le Fil programme deux soirées gratuites en mode scène locale (mais pas que). Deux dates qui s’annoncent riches en découvertes. 
Mardi 1 mars 2022 ​Pour l’album du Trinkle Jazz Ensemble dont il est ici question de célébrer la sortie par un concert maintes fois reprogrammé, le guitariste Pierre (...)
Mardi 1 mars 2022 Le mois de mars sera une fois encore tout feu tout jazz à Montbrison, avec une programmation faisant la part belle aux jazz women : Léa Castro, Mélanie (...)
Mardi 1 mars 2022 A la guitare comme au banjo, à la mandoline comme à l'harmonica, le Canadien Martin Swamps joue un old time blues authentique (...)
Mardi 1 mars 2022 De son vivant, la rencontre entre La Fontaine et la musique n’a jamais eu lieu. Pas faute d’avoir essayé : à trois reprises, le poète a entamé des (...)
Mardi 1 mars 2022 Un téléphone. Des coupures sur la ligne. De chaque côté du fil, deux voix : Elle, et Lui. Entre eux, une histoire d’amour qui se termine, une rupture (...)
Mardi 1 mars 2022 Il y a d’abord la voix de Silène Gayaud : une véritable invitation au voyage, notamment en Irlande d'où la chanteuse a ramené dans ses valises des textes (...)
Mardi 1 mars 2022 Ticket en poche, direction la queue pour les Montagnes Russes…  c’est le premier album solo de Lujipeka sorti en novembre 2021, que l’on aura (...)
Mardi 1 mars 2022 Après avoir sorti deux EPs (Genesis en 2019 puis Crack National en 2021), le rappeur stéphanois Mitchy arrive en force ce vendredi 4 mars avec un premier (...)
Mardi 1 mars 2022 Ils nous avaient manqué, les 6 d’Asian Dub Fondation sont de retour et fouleront le sol de la salle Du Grand Marais de Riorges, le 15 mars. On se (...)
Vendredi 18 février 2022 Après Damso, Groundation, Emir Kusturica ou Ben Mazué, les organisateurs du Foreztival viennent d’annoncer que l’édition 2022 du festival forézien s’achèvera avec la venue d’IAM.
Mercredi 9 février 2022 Pour sa 30e édition, le festival Paroles et Musiques mettra l’accent sur la découverte musicale, avec, à l’affiche, les peut-être futures pépites de demain… Qui côtoieront bien sûr, les artistes installés sur la scène musicale française depuis déjà...
Mercredi 9 février 2022 Pour sa 30e édition, le festival Paroles et Musiques mettra l’accent sur la découverte musicale, avec, à l’affiche, les peut-être futures pépites de demain… Qui côtoieront bien sûr, les artistes installés sur la scène musicale française depuis déjà...
Mardi 1 février 2022 « Mon truc c’est la flûte traversière et j’trouve vraiment que cet instrument est sous-évalué : dans quel groupe aujourd’hui tu vois quelqu’un qui joue (...)
Mardi 1 février 2022 Peu nombreux sont les groupes français qui durent autant : Sinsémilia souffle ses 30 bougies ! Le crew sort pour l’occasion un triple album (...)
Mardi 1 février 2022 Difficile à prononcer ? Certainement. Une pépite à voir au Solar en février ? Sans hésiter ! Porté par le batteur australien Ziggy Zeitgeist, le (...)
Mardi 1 février 2022 Après plusieurs albums studio encensés par la presse spécialisée, le compositeur et pianiste lyonnais David Bressat se lance dans une (...)
Mardi 1 février 2022 C’est avec un rare intérêt que le promeneur mélomane pourra assister à deux remarquables projets pédagogiques du Conservatoire Massenet, en ce mois de février. (...)
Jeudi 13 janvier 2022 On serait tenté de croire, voire, de dire, qu’on connait l’histoire par cœur… Et pourtant, on pourrait bien en apprendre encore un peu. NTM, c’est (...)
Mardi 1 février 2022 Après avoir pendant trois ans, électrisé - à tous les sens du terme - l'orchestre de Saint-Étienne, David Reiland s’en est allé prêcher la bonne musique dans (...)
Lundi 3 janvier 2022 Tête connue de tous les musiciens stéphanois (et d’ailleurs), mec sociable et sympa, tatoué aux doigts de fée, Tony Bakk est de ceux qui, dans l’ombre, contribuent à la lumière des autres. Portrait d’un magicien du son.
Mardi 4 janvier 2022 En une poignée d’années le duo lyonnais Black Lilys a pris une belle épaisseur. Quelque part entre dark pop, rock (...)
Lundi 3 janvier 2022 Pour sa 19ème édition, le festival montbrisonnais Les Poly’Sons monte en puissance avec une riche et belle programmation qui, durant un mois entier, met à l’honneur la chanson francophone. Voici nos deux coups de cœur.
Lundi 3 janvier 2022 Entre espoir et mélancolie, son album exutoire Paradis (en référence à l’île de la Réunion) (...)
Lundi 3 janvier 2022 Depuis la sortie des films Minuit à Paris (Woody Allen, 2011) puis La La Land (Damien Chazelle, 2016), les écoles de swing ont vu un (...)
Lundi 3 janvier 2022 Les nostalgiques de Beau Dommage qui ne se retrouvent ni dans Garou ni dans Céline Dion (encore merci pour les acouphènes), (...)
Lundi 3 janvier 2022 Créé en 1868 sur un livret du célèbre tandem Barbier et Carré, Hamlet d'Ambroise Thomas contribue, avec Mignon, à faire perdurer la postérité de cet ancien Prix (...)
Lundi 3 janvier 2022 Merveilleuse corne d'abondance locale, où se tuilent les programmations musicales. Haendel est de retour, remontant l'estuaire de la Tamise (...)
Mardi 30 novembre 2021 Le trio franco-américano-espagnol Slim & The Beast s’est peu à peu éloigné du folk-rock acoustique de ses (...)
Mardi 30 novembre 2021 Il fait déjà bien trop froid et la nuit tombe bien trop tôt : bref, c’est l’hiver. Ne ratez donc pas cette (...)
Mardi 30 novembre 2021 Pianiste, compositrice et arrangeuse dans diverses formations très remarquées (dont le duo Watchdog et le trio Blast), Anne Quillier a (...)
Jeudi 2 décembre 2021 Depuis 2018 et leur premier vrai projet commun Le Remède,  les Ligériens An’Om et Vayn tracent leur sillon dans le vaste champ (...)
Mardi 30 novembre 2021 Marquant son grand retour sur les soirées électro tardives, la SMAC stéphanoise s’associe à 1001 Bass pour (...)
Mardi 30 novembre 2021 Qu’on se le dise : à la Saint (Jack) Daniel, Feurs sera le temps d’une soirée la capitale du blues ! En (...)
Mardi 30 novembre 2021 Un peu de jazz, une pincée de house, un bon synthé et du groove. On shake le tout bien fort, et il ne reste plus qu’à (...)
Mardi 30 novembre 2021 Les mineurs joueront (presque) à domicile le 4 décembre, puisque le Clapier, situé à quelques pas seulement du Puits (...)
Mardi 30 novembre 2021 Nos régions ont du talent ! Il n’y a qu’à regarder le nombre de groupes originaires d’Auvergne-Rhône-Alpes qui (...)
Mardi 30 novembre 2021 Manta, c’est un peu l’enfant caché de Tame Impala et Moses Gunn Collective. Une énergie que le groupe lyonnais libère sur scène, un rock psyché envoûtant, avec (...)
Lundi 15 novembre 2021 On pensait qu’on kifferait jamais l’electro, que ça faisait trop de bruit et qu’on trouvait pas ça mélodieux. Et puis on est allé sur le Positive Education, et on a arrêté d’être grognon. Récit d’une soirée aux allures de belle bringue, à l’issue de...
Mardi 30 novembre 2021 Non, il ne s'agit pas d'un brûlot invitant à la délation, mais d'une incantation à la magie de Noël. Bonnets du (...)
Mardi 30 novembre 2021 Une maison de pain d'épices, une sombre futaie, une sorcière activant son four pour dévorer deux petits nécessiteux (...)
Mardi 30 novembre 2021 Rituel des fêtes solsticiales de Janus, le désormais célèbre concert du Nouvel An ravive la tradition musicale (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Elle sera cet automne parmi les sept artistes de la 5ème édition du festival Femme(s), sur la scène du Pax. Avec déjà plusieurs groupes et albums à son actif, assortis d’une ribambelle de concerts, Jasmine Fayolle s’est taillé un prénom dans le...
Vendredi 29 octobre 2021 Annulée quelques jours avant son démarrage l’an dernier, la 30e édition des Oreilles en pointe se tiendra mi-novembre dans l’Ondaine. Au menu : musique, chansons et bonne humeur.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter