Mikaël Muller : « Si les salles de cinéma ont fermé, c'est pour mieux rouvrir »

"Nous, les chiens" / Directeur de la programmation chez Les Bookmakers/The Jokers, Mikaël Muller détaille les raisons ayant présidé au positionnement précoce du film "Nous, les chiens" pour la date de réouverture des salles de cinéma. Ils furent (parmi) les premiers…

À la faveur du décret lié à l’état d’urgence sanitaire, de nombreux distributeurs ont basculé leurs films en VOD. Or vous dès le début du confinement chez The Jokers/The Bookmakers, vous avez positionnés la sortie Nous, les chiens à la réouverture des cinémas…

à lire aussi : "Nous, les chiens" : L’esprit de la meute

Mikaël Muller : On est resté fidèles à notre ligne de conduite. Au moment où l’on a commencé à travailler sur la programmation et la promotion de ce film, on entendait effectivement parler de ce fameux confinement qui allait arriver. Pour des raisons diverses et variées, de nombreux distributeurs ont décidé de retirer leurs films du line-up ; nous, au contraire, on a décidé d’avancer la sortie de Nous, les chiens au 8 avril. Dans notre esprit, il n’était pas imaginable, toutes les salles étant potentiellement encore ouvertes à la date du 8 avril, qu’il n’y ait pas de film d’animation sur cette période. Après, il y a eu confinement et on a voulu le rendre disponible dès la réouverture, pour accompagner les cinémas dans la reconquête des public. Ça nous a paru un enjeu majeur

Pourquoi on tient à ce film ? Déjà, parce que c’est le premier film d’animation de The Jokers, parce qu’il est malin, innovant, sensible et qu’il parle du droit individuel et collectif au bonheur, du désir de liberté, d’émancipation… Et sa fin est hyper poétique et rebelle plein de surprises. On le recommande à toute la famille, et les enfants à partir de 6 ans.

Quelle a été la réponse des exploitants à cette proposition?

Elle a été très favorable ! On a recommencé la programmation lundi 1er juin, et les discussions, les appels, les mails n’arrêtent pas : il y a un véritable enthousiasme puisque parmi tous les films qui vont sortir, voire ressortir au cinéma le 22 juin, ce sera le premier film d’animation. Il faut quand même se rappeler que c’est la première fois dans l’histoire du cinéma que les salles ont été fermées et pour une période aussi longue. Même durant mai-68 à Paris les salles de cinéma n’avaient pas fermé ! On a traversé, à notre très modeste niveau, une étape historique ; il fallait donc, pour s’attirer les faveurs du public, rappeler au spectateur que si les salles de cinéma ont fermé, c’est pour mieux rouvrir. Pour les accompagner en toute sécurité, pour rappeler qu’effectivement il n’y a aucune crainte — même si effectivement je peux comprendre et partager les inquiétudes de certains. Il y a des consignes très strictes, un protocole sanitaire qui sera mis en place, et qui, on l’espère, améliorera la situation. Pour toutes ces raisons, on est assez confiants. De ce que j’observe, ça se passe très bien du moins à Paris, les gestes barrières sont plutôt bien respectés dans les transports en commun, aux terrasses des cafés… Il n’y a donc pas de raison d’assister à des comportements indisciplinés dans les salles de cinéma ; je sais que les exploitants seront très vigilants et très attentifs.

À notre modeste niveau, Nous, les chiens accompagne cette réouverture et montre au public qu’on peut retourner au cinéma avec ses enfants pour voir un bon film d’animation. Les petits sont restés confinés chez eux pendant deux mois et demi ; on peut enfin ressortir, aller au parc, se promener en forêt et faire des activités, et le 22 juin, on leur propose de retourner au cinéma en espèrant que Nous, les chiens leur plaira.

Il n’est pas destiné qu’au jeune public…

Tout à fait. Chez The Jokers, on est très attaché à la promotion de la culture coréenne, et notre public est très fidèle depuis Parasite ; on proposera de la VO également aux amoureux du cinéma asiatique, en fonction des villes dans certains cinémas.

La combinaison et le nombre de copies évoluent-ils avec le changement de date ?

On s’adapte, nécessairement… On attend encore de savoir si toutes les salles vont rouvrir le 22 juin, ou certaines le 24 juin. Je sais que les grands circuits (UGC, Pathé, CGR) ont décidé de suivre les recommandations et d’ouvrir le 22 juin, mais parmi les cinémas indépendants, il y a encore des discussions. Certains ont profité de la période pour rester fermés et faire des travaux. Donc on s’adapte à cette situation-là. Je ne peux donc pas m’engager encore, mais une chose est certaine : oui, il y aura un grand nombre de copies, et les cinémas qui ne seront pas servis dès la première semaine, le seront dès la deuxième ou troisième d’exploitation. Notre volonté, c’est que le film puisse voyager, traverser tous les pays ; on le rendra donc disponible même dans les petites villes. C’est la raison pour laquelle on a choisi de ne pas le sortir en VOD, mais d’en faire le véritable événement cinématographique de la réouverture.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 30 juin 2021 Chaque été, le parvis du Puits Couriot se transforme en guinguette où s'entremêlent musique, jeux et animations. 2021 proposera son lot d'événements du 1er (...)
Mardi 5 mars 2019 Le fesival Ciné Court Animé de Roanne fête ses dix ans en mars avec une édition qui balaiera, comme chaque année, tout ce qui se fait de mieux en matière d'animation professionnelle.
Mercredi 2 mai 2018 Né en 2014 à Marseille (où le public est de plus en plus nombreux chaque année), le HeroFestival débarque début juin à Saint-Étienne. Un salon dans lequel on croisera aussi bien des fans de Superman que de Game of Thrones et de Goldorak, et où l'on...
Mardi 6 mars 2018 Incontournable dans la liste des festivals de cinéma en France, le festival d'animation de Roanne "Ciné court animé" prend, année après année, de plus en plus de place. La 9e édition propose une sélection de quelque 200 films comprenant nombre...
Mercredi 19 juillet 2017 de Brian Fee (É.-U., 1h49) animation avec les voix (v.f.) de Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Nicolas Duvauchelle… (2 août)
Mercredi 5 octobre 2016 Avec ce portrait d’une marmaille cabossée par la vie retrouvant foi en elle-même et en son avenir, Claude Barras se risque sur des sentiers très escarpés qu’il parcourt avec une délicatesse infinie. Un premier long métrage d’animation en stop motion...
Mardi 3 mai 2016 L’animation connaît en ce moment un regain bien loin de se limiter à l’Hexagone. En témoigne ce polar nippon à prendre en filature serrée, de même que son réalisateur — le chevronné Shunji Iwai… Vincent Raymond
Mercredi 17 février 2016 De Janis Cimermanis (Let., 45min) animation
Mercredi 23 décembre 2015 À destin extraordinaire, film hors du commun. La trajectoire d'Adam Jacek Winkler, peintre polonais et aventurier contemporain dont le parcours (...)
Mardi 10 novembre 2015 Si vous pensez qu’un film d’animation français alliant intelligence de l’écriture, maîtrise du style graphique et virtuosité de réalisation est impossible dans notre espace-temps, préparez-vous à changer de monde…
Mercredi 2 septembre 2015 "​Le Petit Prince", décevante adaptation de Saint-Ex’ qui a consterné l’été (et ravi du public à "Vice-Versa"), ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir : la fin 2015 s’annonce riche en productions animées enthousiasmantes Vincent Raymond
Mardi 3 mars 2015 En six éditions seulement, le festival international du court d’animation de Roanne — qui se tiendra du 23 au 29 mars à l’Espace Renoir — affiche une (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter