Hervé Nègre, photographe aux semelles de vent

Portrait / Après avoir parcouru et photographié un nombre presque incalculable de pays, le photographe Hervé Nègre pose ses valises à Saint-Étienne. Fraîchement installée aux pieds du Crêt de Roch, la Galerie A témoigne du riche parcours artistique mais aussi humain d’un homme passionnément curieux. Texte et photo Niko Rodamel

Depuis sa naissance à Lyon en 1948, on peut dire qu’Hervé Nègre a continuellement suivi l’appel du large, glissant de parallèles en méridiens avec son appareil photo à portée de mains et les yeux grands ouverts sur le monde. Dès l’enfance, les déménagements seront nombreux, la famille vivant au rythme de la carrière militaire du paternel. « J’ai déménagé 34 fois déjà, en France comme à l’étranger, depuis tout petit j’ai vu défiler pas mal de paysages. » Étonnement, personne dans la famille ne pratiquait sérieusement la photographie. « Je me souviens pourtant de quelques images en noir et blanc que mon père avait faites en Indochine. Sur l’une d’entre elles on voyait un pêcheur et son reflet à la surface d’un lac, avec un monument en arrière-plan. Cette image a sans doute allumé quelque chose en moi. » Avec le temps le garçon verra donc grandir cette attirance pour la photo, un élan intérieur qui l’encouragera au détour de l’adolescence à enchaîner quelques petits boulots. « Mon premier salaire est passé dans un Solex neuf et un appareil photo d’occasion ! C’était un Foca Universel, copie française de Leica. J’ai fait mes premières photographies au lycée, le jeu était de s’approcher au plus près des professeurs pour faire leur portrait puis glisser le tirage dans leur casier quelques jours plus tard. » En 1968, Hervé fera son service militaire à bord de La Jeanne d’Arc, un croiseur porte-hélicoptère qui lui fera vivre son premier tour du monde à l’âge de vingt ans. Puis en 1971, il participe à la création de l’hebdomadaire culturel Lyon Poche. « À cette époque, je voyais passer dans mon collimateur beaucoup de chanteurs et musiciens au Palais d’Hiver, mais aussi des gens de cinéma. Je me souviens par exemple avoir photographié Jerry Lee Lewis dans sa loge, Bécaud, Delon, Costa-Gavras et bien d’autres. »

J’ai déménagé 34 fois déjà, en France comme à l’étranger, depuis tout petit j’ai vu défiler pas mal de paysages.

Les Kalash du Hindu-Kush

En 1976, Hervé part pour un séjour fondateur au Pakistan. Tout en parcourant de très nombreux autres pays, le globe-trotter reviendra régulièrement dans cette région mouvementée du Moyen-Orient, de part et d’autre des frontières afghanes et pakistanaises, durant trois décennies. « Au fil de mes séjours là-bas, j’ai dû passer l’équivalent de deux années et demie sur place. Dans les années 80 j’ai notamment vécu dans la toute petite communauté des Kalash : une vraie aventure humaine que j’ai pu partager avec mes amis ethnologues Jean-Yves Loude et Viviane Lièvre. » Les trois compères seront littéralement fascinés par cette communauté ultra-minoritaire de quelque 3000 membres installée dans trois vallées, une des dernières sociétés dont la pensée est structurée par le chamanisme, mais profondément bouleversée depuis l’invasion soviétique de l'Afghanistan en 1979. Après huit séjours de plusieurs mois entre 1976 et 1991, l’équipe finira par faire don de nombreuses archives au Musée des Confluences en 2016 : photographies, films, enregistrements, dessins d’enfants et objets divers. « Sur les 500 000 clichés produits dans la région, j’ai légué à peu près 20 000 images. » De ce fond documentaire naîtra l’exposition Fêtes himalayennes, les derniers Kalash, présentée en 2018-2019. Entre 1980 et 2018, les trois amis publieront ensemble au moins deux autres ouvrages autour des Kalash. « Cette région des hautes montagnes de l’Hindu-Kush et surtout ce peuple des Kalash m’ont marqué à jamais, c’est certain. Ces gens ont fini par nous accepter, nous accueillir au sein de leurs traditions. J’ai pu photographier leur quotidien mais aussi les moments particuliers de fête. J’y suis retourné en 2007 pour retrouver les enfants photographiés trente ans plus tôt. » On le sait, dans ce genre d’œuvre ethnologique, la photographie est une façon d’écrire, de décrire et donc d’immortaliser de façon franche et sincère toute la culture d’un peuple avant qu’il ne disparaisse. Un travail qui bien souvent transcende le photographe. A chacun de ses voyages, c’est la rencontre avec l’Homme qui intéresse par-dessus tout Hervé Nègre, privilégiant largement le portrait en face à face. « Le portrait c’est d’abord une rencontre humaine car il crée immédiatement une certaine complicité. Ce sont des instants qui te nourrissent et qui te renvoient plein de choses car au fond c’est aussi une rencontre avec toi-même. »

Le portrait c’est d’abord une rencontre humaine car il crée immédiatement une certaine complicité. Ce sont des instants qui te nourrissent et qui te renvoient plein de choses car au fond c’est aussi une rencontre avec toi-même.

Photodidacte

Self-made-man, Hervé nourrit quelques regrets quant à sa formation qui par la force des choses s’est faite sur le tas. « En 1975, j’ai fait un bref passage aux beaux-arts de Lyon où je ne suis resté que trois mois. L’esprit même de l’enseignement qui y était dispensé, avec cette absolue nécessité de commencer par démolir les étudiants, m’a profondément déçu. J’ai donc dû me former par moi-même, apprenant de mes erreurs. Quand tu n’as pas de regard extérieur pour analyser ton travail et corriger les erreurs, tu galères et surtout tu perds beaucoup de temps. » Longtemps fidèle aux boîtiers télémétriques de la marque allemande Leica, le photographe rejoindra un temps l’écurie Nikon, lorsque les facilités du pixel sont venues secouer le monde de l’argentique. Aujourd’hui, Hervé utilise un moyen-format numérique produit par la firme japonaise Fujifilm. En cinquante ans l’artiste n’a pas seulement photographié les visages du monde, répondant à de nombreuses commandes dans des univers aussi différents que ceux de la cuisine, de l’industrie, des hôpitaux ou de la musique classique. A la sortie du confinement Hervé ouvrait enfin sa galerie au public, proposant une toute première exposition, avec des images sur le thème de l'eau saisies au Kenya, au Japon, en Islande ou plus près, en Haute-Loire. Au 8 de la rue Robert, il est donc possible de rencontrer le photographe, de découvrir son univers et apprécier son travail, ou encore feuilleter ses nombreuses publications. « Cette galerie a pour ambition de montrer mon travail photographique au fil de cinquante années de reportages, de travail d'édition et de sujets d'expositions. Mais je la vois aussi comme un lieu d'échanges : j’imagine y organiser des rencontres et y accueillir d'autres photographes dont le travail me touche. » Hervé Nègre est ainsi de ces photographes qui, au-delà d’une pratique parfois solitaire et silencieuse, cultivent avec la même passion un évident sens du partage.


Carnet de voyages

- Années 60-70 : Algérie / tour du monde sur la Jeanne d'Arc / Danemark / Canada / Gabon / Afghanistan / Pakistan / Inde / Rajasthan / Japon / Cameroun

Années 80-90 : ex-Yougoslavie / Pakistan / Sénégal / Israël / Grèce / Allemagne / URSS / Kazakhstan / Cameroun / Hongrie / Thaïlande

Années 2000-2010 : États-Unis, Canada / Vietnam / Laos / Cambodge / Inde / Rajasthan / Pakistan / Monténégro / Tchéquie / Maroc / Danemark / Suède / Norvège / Islande

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 26 avril 2022 Dans le cadre de l’opération Mai à Vélo, le cinéma Le Family proposera deux animations spéciales dans le (...)
Mardi 29 mars 2022 Et si la décolonisation n’avait été qu’une succession d’échecs dont on voit et paie encore les pots (...)
Mardi 30 novembre 2021 Pour être capitaine du navire Petit-Bulletin, il faut : de la réactivité, du sérieux, un brin de culot, un téléphone qui marche bien parce qu’il sonne tout (...)
Mardi 5 octobre 2021 Marquée par la féminisation des palmarès internationaux (qu’on espère plus structurelle que conjoncturelle), cette année cinéma 2021 donne à voir une vaste galaxie de personnages féminins dans des œuvres d’autrices comme d’auteurs. C’est cela aussi,...
Jeudi 24 juin 2021 Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet (...)
Vendredi 26 mars 2021 Originaire de Saône-et-Loire, la jeune photographe Emilie Fontaine vient d’ouvrir les portes d’un nouveau lieu dédié à l’image fixe, au cœur de l’hyper-centre stéphanois. Rencontre avec une femme passionnée qui fait fi d’un contexte morose en mal de...
Mercredi 8 juillet 2020 Ce ne sont pas moins de douze expositions à ciel ouvert que propose la 8e édition de Portrait(s), le festival photo de Vichy (03). On y retrouve d'un côté, (...)
Mardi 9 juin 2020 Illustratrice de littérature jeunesse et formatrice tous azimuts, amoureuse éperdue de l’Afrique, Véronique Vernette est une Stéphanoise d’adoption bien dans ses baskets qui dessine et colorie avec un talent continuellement mis au service de...
Mercredi 4 mars 2020 Figure emblématique des nuits stéphanoises, il est sans doute davantage connu sous le surnom Ness du Bul, barman pendant près de trois décennies dans la plus ancienne boîte de nuit de la ville, aujourd'hui en vente. Désormais retiré des affaires,...
Mercredi 5 février 2020 Ancien directeur de la MJC Beaulieu, actuel programmateur du festival des Arts Burlesques et meneur de multitudes de projets, Farid Bouabdellah est un engagé sans rage, un cultureux sans costume, un homme sans entrave. Itinéraire de cet enfant de la...
Mercredi 8 janvier 2020 Un peu plus de deux ans après après son arrivée à la direction du Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne Métropole, Aurélie Voltz a résolument pris ses nouvelles marques, loin de Paris, sa ville-racine. Rencontre avec une femme de...
Mardi 5 novembre 2019 Il est rappeur, il est vêtu de vert de la tête aux pieds en hommage à son équipe préférée, il est de retour avec un nouvel album,  Sur le Banc de touche, qui sortira à la fin du mois. Durant une heure, il y a peu, on a joué son jeu, il...
Vendredi 19 juillet 2019 Ingénieur industriel, tenancier de galerie d'art et éditeur indépendant, Daniel Damart a porté bien des casquettes. Il dirige aujourd'hui la maison d'édition Le Réalgar et, avec l'Association des Éditeurs Stéphanois dont il a la présidence,...
Lundi 24 juin 2019 16 clichés qui dressent le portrait d'une ville au travers de ceux qui travaillent à la rendre plus propre. Le photographe Brice Leclert a reçu carte (...)
Jeudi 2 mai 2019 Organisé depuis onze ans déjà par l’association Maraudeurs d’images en partenariat avec la ville de Saint-Genest-Lerpt et le club Roche Photographie, (...)
Mardi 2 avril 2019 Gamin, il rêvait de raconter une histoire de famille, tandis qu’il se cachait derrière des montagnes de bouquins. Devenu grand, le Stéphanois Sabri Louatah s’est inspiré de la sienne, pour écrire une saga en quatre tomes aujourd’hui adaptée à...
Mardi 5 mars 2019 Cette maladie fait encore horriblement peur. Celles et ceux qui la contractent doivent vivre d'une part avec les difficultés qu'elle provoque mais (...)
Mardi 5 février 2019 Capturer New York et en particulier Manhattan n'est pas chose aisée. Le photographe ligérien Arnaud Rodamel s'est frotté à cette problématique alors (...)
Mercredi 6 février 2019 Depuis janvier 2011, Arnaud Meunier dirige La Comédie de Saint-Étienne. Avec pour ligne de mire permanente la création et la transmission, le metteur en scène poursuit son travail mêlant ouverture du théâtre au plus grand nombre, mise en avant...
Mardi 4 décembre 2018 La galerie Art Pluriel propose de clore l'année 2018 avec une remarquable exposition collective regroupant une vingtaine d'artistes, apportant par la même (...)
Mardi 4 septembre 2018 Avec une bonne dose de provoc', un humour (très) gras et des textes ciselés, les Joz' dynamitent quotidiennement le groupe Facebook stéphanois La Jozerie. Un succès symbolisé par un personnage haut en couleurs : Jason Chicandier, l'archétype du "bon...
Mardi 4 septembre 2018 Artiste protéiforme et star en devenir Nakhane est surtout l'un des musiciens dont on parle le plus en ce moment. Une hype méritée pour ce Sud-Africain au (...)
Mercredi 2 mai 2018 C’est l’histoire d’une heureuse reconversion. Celle d’un Français, Cyril Hubert, installé en Suisse depuis plus de dix ans et qui, après quinze années passées chez des grands noms du luxe et de la restauration, a décidé de tout plaquer pour devenir...
Mercredi 4 avril 2018 Passionné au grand cœur, Pierre Thivillon a forgé de ses mains un parc unique et à taille humaine au fil des années : l'espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine. À 74 ans, l'homme, à la sensibilité débordante, continue de vivre tous les...
Mardi 6 mars 2018 Gestionnaire des costumes de l’Opéra de Saint-Étienne depuis quatre ans, le parcours et la curiosité naturelle de Gaëlle Thomas en font une femme pétillante, véritable touche-à-tout, active et engagée dans le paysage culturel stéphanois. Texte et...
Mardi 6 février 2018 Des hauteurs du Pilat aux studios parisiens, d'ACTIV Radio à Canal+, Mathieu Schalk a déjà fait un sacré bout de chemin. Comédien et imitateur tous azimuts, l'enfant du pays revient sur son parcours à l'occasion de son passage au Festival des Arts...
Mardi 31 octobre 2017 Président de la LISA (Ligue d’Improvisation Stéphanoise Amateure) depuis six ans, le fringant quadra fait feu de tout bois sur la scène culturelle associative de sa ville d’adoption.
Mardi 3 octobre 2017 Depuis 1879, le flambeau se transmet de père en fils, un trait d’union traversant trois siècles… Déjà. Des mineurs stéphanois du 19e siècle, ils ont conservé cette mâle bravoure, l’humour mutin de ceux qui lovent leur cœur au creux de leur main. Le...
Mardi 5 septembre 2017 Co-fondateur des Editions Jarjille, Serge Prud’homme (aka Deloupy) est un illustrateur heureux. L’album Love story à l’iranienne sorti aux éditions Delcourt en 2016 (d’après une enquête de Jane Deuxard) a reçu plusieurs prix très encourageants,...
Mardi 5 septembre 2017 Une année à part dans la vie de Godard, quand les sentiments et la politique plongent un fer de lance de la Nouvelle Vague dans le vague à l’âme. Une évocation fidèle au personnage, à son style, à son esprit potache ou mesquin. Pas du cinéma juste ;...
Mardi 4 juillet 2017 La cuvée 2017 du festival Interfolk est un très grand cru qui exalte les valeurs de fraternité, d'échanges, d'ouverture aux cultures du monde en réaction à la tuerie de Nice malencontreusement survenue la veille du gala d'ouverture de l'édition...
Mardi 2 mai 2017 Éclectique et passionné, le célèbre chef d'orchestre aux modestes origines, moissonne aujourd'hui ses blés. Graal du sage ou désarmant truisme, ses rêves aujourd'hui reviennent à lui, tout naturellement ! Un labeur acharné et de belles cartes...
Mercredi 5 avril 2017 15 ans après l’ouverture du Verso rue de la Richelandière, le dramaturge et metteur en scène nous raconte sa passion d’un théâtre social, ancré dans l’histoire stéphanoise.
Mardi 3 janvier 2017 Danseuse passionnée et passionnante, Anna Alexandre est incontournable. À la tête de l'association Stéla et du festival DesArts//DesCinés mêlant danse et cinéma, elle possède un parcours unique, entre voyages, ouvertures et partages. Des valeurs...
Mercredi 5 octobre 2016 Presque dix ans après la reprise de la libraire de quartier rue Pierre Bérard, Marie Marcon a su faire de Lune et L’autre un lieu d’ancrage pour les amoureux des belles lettres et d’ouverture pour les papivores aux goûts éclectiques. Houda El...
Jeudi 28 avril 2016 L’auteur-photographe ligérien, Arnaud Rodamel, effectue une résidence en ligne sur l’ENT Cybercollèges42, en lien avec cinq classes du département. L’auteur (...)
Mardi 5 avril 2016 Le trompettiste Erik Truffaz sera de passage à Rive-de-Gier le 9 avril pour défendre son nouveau projet, dont est issu un CD plein d’africanité grâce à la présence lumineuse de la chanteuse malienne Rokia Traoré. Niko Rodamel
Mardi 1 mars 2016 Si vous croisez Simon Javelle, il y a de fortes chances pour qu’il n’ait que peu de temps à vous accorder. Actif et passionné, le programmateur du célèbre (...)
Mercredi 1 juillet 2015 Garant du bon déroulement du concert, tant d’un point de vue technique que de celui de la sécurité, le directeur technique se doit d’anticiper les moindres problèmes. Rencontre avec Nicolas Hoste, directeur technique du Fil. Propos recueillis par...
Mercredi 12 ao?t 2015 Manager, booker et producteur, Damien Flandin a créé l’association Face B en 2010. Un travail nécessitant passion, persévérance et polyvalence pour soutenir et développer la carrière d'artistes. Portrait de ce touche-à-tout juste avant la tenue du...
Mardi 30 septembre 2014 La galerie associative Rêves d’Afrique propose (vaille que vaille) des expositions à un rythme (poum-poum-tchac) qui ne faiblit pas. Peintres, sculpteurs, (...)
Mardi 1 juillet 2014 «Je considère comme gaspillée toute journée où je n'ai pas dansé», écrivit Nietzsche dans Ainsi parlait Zarathoustra. A voir leur dernière création, qui sera présentée (...)
Lundi 17 mars 2014 Le catalogue des œuvres de Jules Massenet regorge de pépites reléguées à la confidentialité des alcôves musicologiques. Dans «Le Portrait de Manon», le maître lève le voile sur ses émois de jeune homme, et la cinquantaine venue, s'offre une seconde...
Mardi 21 mai 2013 La programmation musicale de la Rue des Artistes promet de faire résonner toutes les musiques au Parc Nelson Mandela de Saint-Chamond. Le continent africain ne sera pas en reste, loin de là. Niko Rodamel

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter