« La galère des intermittents n'est pas encore terminée »

Dossier - Interview / Des contrats annulés, de l’incertitude, des vides juridiques, une précarité des statuts… Depuis le début de la crise, les travailleurs des métiers du spectacle ont vécu un ascenseur émotionnel et financier très fort… Qu’ils ont tenté de surmonter en se serrant les coudes. Rencontre avec Fred, Angeline et Bastien, trois membres du Collectif des Intermittents et Précaires de la Loire, pour un retour sur ces 18 mois de combat.

A l’heure de « la reprise », comment allez-vous ?

Fred et Bastien : On sent que les techniciens qui ont recommencé à travailler sont vraiment heureux, ça fait un bien fou de se retrouver, d’être ensemble, de sortir de l’isolement dans lequel on s’est retrouvé. Cela dit, la reprise ne sera effective que lorsque les gens reviendront au spectacle.

Angeline : On créé, on joue ou on monte des spectacles pour le partage avec le public. Sans cela, ça n’a pas de sens. Et puis, si je dois parler de mon cas, la reprise n’est pas encore là. Cela fait un an que je n’ai pas joué, et je ne rejouerai pas tout de suite, puisque de nombreuses dates ont été décalées à 2022, pour davantage de sécurité au cas où la situation se redégraderait cet automne. Pour ma part, je ressens donc encore beaucoup d’usure et de fatigue.

Malgré tout, ces derniers mois, les salles ont réouvert, les événements ont repris, et l’année blanche a été prolongée jusqu’en décembre. Est-ce que cela signifie que cette rentrée signe la fin de la crise pour les intermittents du spectacle ?

Là encore, la réponse n’est pas si simple : oui, la prolongation de l’année blanche a été un soulagement, et va permettre à de nombreux intermittents de voir le bout du tunnel. Malgré tout, il reste beaucoup d’incertitudes : les techniciens signent leurs contrats de travail 20 minutes avant de commencer à travailler, en arrivant sur site. Qui nous dit que nous serons rappelés pour les dates qui ont été repoussées ? Sans compter les cachets que nous n’avons pas faits, qui impacteront à la baisse le montant de nos revenus de remplacement de 2022, dans les périodes où nous ne travaillerons pas. Par ailleurs, on s’attend aussi à ce qu’après avoir été soutenues durant la crise, les conditions d’octroi du statut d’intermittent du spectacle soient rediscutées, voire, remises en cause.

La galère n’est donc pas encore terminée…

Non pas encore… Et puis aujourd’hui, on voit apparaitre un autre problème… Comme dans la restauration, les crewboss, (qui organisent les équipes de travail pour monter et démonter les sites de spectacle) ont du mal à trouver du monde : avec les reports, les saisons sont denses et il y a donc trop de spectacles pour le nombre de bras qualifiés disponibles, d’autant que de nombreux techniciens ont quitté le métier durant la crise.

Dans ces conditions, on suppose que votre mobilisation va se poursuivre ?

Bien sûr, a fortiori parce que les idées que nous défendons depuis le départ ne concernent pas que les intermittents du spectacle, mais plus généralement les intermittents de l’emploi. Ce sont les agents de sécurité, qui, dans les salles de spectacles, veillent à ce que tout se passe bien. Ce sont les femmes de ménage, qui les lendemains du spectacle, viennent nettoyer la salle à 4 heures du matin. Ce sont les restaurateurs qui installent leurs food-trucks à proximité des salles lors des événements culturels.

Ils n’ont pas le même statut que nous, alors qu’ils vivent la même chose : des périodes d’activité, suivies de période sans activité. Eux, vont être très durement touchés par la réforme de l’assurance chômage : nous allons donc continuer à militer au profit d’une intermittence généralisée, qui offre un vrai revenu de remplacement dans les périodes de creux, à tous ceux qui vivent l’emploi de cette manière-là.

Justement, le CIP42 s’est montré très vite très militant après sa création. Vos combats ont-t-il déjà commencé à payer ?

La première victoire, c’est d’avoir réussi à imposer l’expression « intermittent de l’emploi » dans la bouche de certains politiques, et donc, dans le débat public. Cela signifie que la prise de conscience est en marche. Par ailleurs, on s’est très vite rendu compte que l’année blanche telle qu’elle avait été instaurée comportait des failles juridiques assez folles, notamment en ce qui concernait l’assurance maladie. Nous avons pu faire remonter ces problématiques, nous avons démontré la vulnérabilité des situations, et certains cas que nous avons défendus ont pu faire jurisprudence.

Finalement, votre mobilisation renverse un peu la situation : alors qu’on a toujours perçu l’intermittence comme un statut « à part », vous souhaiteriez presque en faire une norme…

Oui, et bien au-delà des métiers du spectacle, d’ailleurs. Intermittent, ce n’est pas un métier, c’est aujourd’hui un statut, mais c’est surtout, et de plus en plus, une situation, pour de très nombreuses personnes. Le CDI et tout ce qui s’y rattache ne sont plus forcément la norme aujourd’hui, il faut donc trouver un moyen de sécuriser les revenus des personnes : en cela, le fonctionnement du régime de l’intermittence du spectacle peut être un bon moyen.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 26 avril 2022 Fatigue passagère et moral dans les chaussettes ? La rédaction du Petit Bulletin est là pour prendre soin de ses lecteurs, avec un traitement imparable : les concerts. Et quoi de mieux que le Paroles & Musiques pour se...
Mercredi 30 mars 2022 Il faut souvent chercher loin pour trouver les propositions ou les déclarations des candidats à l'élection présidentielle sur la culture (et parfois, sans résultat). Tour d’horizon, à quelques jours du scrutin, des mesures promises par chacun des...
Lundi 14 mars 2022 Deux guitares, une percu : c’est en acoustique, que Manu Chao fera son retour sur scène dans notre région, le 24 avril prochain à La Forge. Porté par son (...)
Mardi 1 mars 2022 Il y a d’abord la voix de Silène Gayaud : une véritable invitation au voyage, notamment en Irlande d'où la chanteuse a ramené dans ses valises des textes (...)
Mardi 1 mars 2022 Ticket en poche, direction la queue pour les Montagnes Russes…  c’est le premier album solo de Lujipeka sorti en novembre 2021, que l’on aura (...)
Mardi 1 mars 2022 Après avoir sorti deux EPs (Genesis en 2019 puis Crack National en 2021), le rappeur stéphanois Mitchy arrive en force ce vendredi 4 mars avec un premier (...)
Jeudi 24 février 2022 19h et des poussières, un vendredi soir d’hiver à Saint-Etienne... ça y est, le weekend peut (enfin) commencer ! L’occasion d’aller boire une bonne bière entre copains. Ah tiens, et si on changeait un peu ? Un cocktail, ça vous dit ? Allez, on vous...
Mardi 1 février 2022 Difficile à prononcer ? Certainement. Une pépite à voir au Solar en février ? Sans hésiter ! Porté par le batteur australien Ziggy Zeitgeist, le (...)
Mardi 25 janvier 2022 Pas de place pour se garer ? Bouchons ? Klaxons ? Flambée du prix de l’essence ? L’avantage à Sainté… C’est qu’on peut tout faire à pied. (...)
Mardi 30 novembre 1999  L'année "Capitale française de la culture" a été lancée à Villeurbanne, en présence de Roselyne Bachelot. Au-delà de quelques marqueurs événementiels, c'est surtout du côté des dispositifs pérennes qu'il faut regarder, à l'instar des minimix,...
Lundi 6 décembre 2021 Parce que sans eux il n’aurait pas de raison d’être, le Petit-Bulletin a profité de son anniversaire pour  demander aux acteurs culturels du département de lui raconter leur meilleur souvenir de ces 10 dernières années… Et il doit bien...
Lundi 3 janvier 2022 Merveilleuse corne d'abondance locale, où se tuilent les programmations musicales. Haendel est de retour, remontant l'estuaire de la Tamise (...)
Mardi 30 novembre 2021 Chaque premier mercredi du mois, l’histoire est la même. En fin de matinée, Bernard et ses petites blagues sont toujours les premiers devant le box du PB. (...)
Mardi 30 novembre 2021 Il y a le conflit, et puis, il y a les conséquences du conflit. Celles que l’on voit : occupation des terres, du ciel, des (...)
Mardi 30 novembre 2021 "Last Christmas, I gave you my heart" … serait-ce le coup d’envoi des festivités de Noël ? Bingo ! Ou plutôt Disco (...)
Mardi 30 novembre 2021 Les mineurs joueront (presque) à domicile le 4 décembre, puisque le Clapier, situé à quelques pas seulement du Puits (...)
Mardi 30 novembre 2021 Nos régions ont du talent ! Il n’y a qu’à regarder le nombre de groupes originaires d’Auvergne-Rhône-Alpes qui (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Et si nous avions un besoin urgent d’humain ? A l’approche de l’hiver, tandis que les premiers froids nous saisissent, que l’on fait craquer (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Un village parmi les plus beaux de notre territoire, comme posé sur la Loire, d’aspect médiéval et orné de vieilles pierres – griffé Village de caractère, s’il (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Du rock, du punk et un peu de pop : c’est ce que proposent Manon, Bastien et Maxime. Des rythmes rapides à la guitare et à la batterie, auxquels viennent (...)
Vendredi 29 octobre 2021 1001 Bass et le Clapier, c’est un peu une histoire d’amour. Depuis plusieurs années, l’association  investit régulièrement l’ancienne gare stéphanoise, pour y proposer des soirées techno, trance et électro. Avec la signature d’un bail de...
Vendredi 29 octobre 2021 Le soleil qui s’efface derrière les collines stéphanoise, les dernières feuilles rougies par l’automne balayées par le vent frais sur l’esplanade Jacques Bonnaval. 9 novembre, on y est … enfin presque. Dans quelques jours, le Positive Education...
Mardi 5 octobre 2021 Empathie et impatience… Durant de longs mois, le public s’est globalement montré très concerné par la fermeture des lieux de culture, pressé de retrouver (...)
Mardi 5 octobre 2021 Au centre des réflexions durant la crise sanitaire, la question de l’accessibilité de la culture pour les publics éloignés se fond aujourd’hui dans un enjeu encore plus large.
Mardi 7 septembre 2021 C’est une rentrée presque normale. Les saisons culturelles sont présentées à tour de rôle, les concerts reprennent, les terrasses sont encore ouvertes… Certes, (...)
Lundi 6 septembre 2021 Les vacances sont finies, mais voici une date à bien marquer dans votre agenda tout neuf : le coup d’envoi de la nouvelle saison du Fil, ce jeudi à Saint-Etienne. Zoom sur l'un des derniers événements de l'été, ou, si l’on préfère, l’un des premiers...
Jeudi 15 juillet 2021 C'est une immense déception. Alors que le festival Le Tour du Forez affichait il y a seulement quelques jours de très beaux résultats de fréquentation à (...)
Mercredi 23 juin 2021 Ces dernières semaines, la structure l’hormoise a rouvert ses portes au grand public, et surtout, aux, scolaires… Non sans euphorie.
Mardi 22 juin 2021 Le Planétarium de Saint-Etienne vient de voir son matériel de projection entièrement revu à la hausse, parallèlement à la mise en place d'un contrat de location-maintenance entre la Ville de Saint-Etienne et RSA Cosmos, entreprise située à Sorbiers...
Mercredi 9 juin 2021 Deuxième édition pour le Bike and Troc le 10 juillet, le rendez-vous vélo concocté par les équipes du Département de la Loire dans la station de Chalmazel. Au (...)
Mercredi 9 juin 2021 Une pause au cœur de l’été, tranquille à l’ombre. Un moment de songe en pleine nature. Rendez-vous des âmes littéraires, les Lectures sous l’Arbre fêteront (...)
Mercredi 9 juin 2021 Découvrir de manière ludique et pédagogique les Gorges de la Loire et le barrage de Grangent. Voilà l'objectif poursuivi par le nouveau Centre d'interprétation (...)
Mercredi 9 juin 2021 Pas de Foreztival en 2021, mais une virée dans chaque commune de Loire Forez agglomération ! Ça s’appelle Le Tour du Forez et c’est un projet unique avec 87 propositions culturelles gratuites, initié par l’équipe du fameux festival d’été...
Lundi 10 mai 2021 À 18 ans tout juste, la compagnie Maintes et Une fois fait de son âge adulte un joyeux bazar, qui mêle les membres et les projets dans une bonne humeur instinctive.
Vendredi 26 mars 2021 Originaire de Saône-et-Loire, la jeune photographe Emilie Fontaine vient d’ouvrir les portes d’un nouveau lieu dédié à l’image fixe, au cœur de l’hyper-centre stéphanois. Rencontre avec une femme passionnée qui fait fi d’un contexte morose en mal de...
Lundi 8 mars 2021 Longtemps espéré, le maintien de la Biennale internationale design de Saint-Etienne en 2021 ne sera pas. L'événement est reporté d'un an.
Mercredi 3 mars 2021 Un an après le début des restrictions et fermetures liées à la crise sanitaire, les acteurs du secteur culturel se mobilisent une nouvelle fois en organisant des marches un peu partout en France. A Saint-Etienne, le départ sera donné jeudi 4...
Lundi 14 décembre 2020 Force tranquille connecté à la vraie vie, aux forêts du Meygal, et aux notes de sa guitare, l’artiste ponot Yvan Marc propose des coffrets sucrés pour les (...)
Mercredi 21 octobre 2020   La région stéphanoise a connu un véritable âge d’or au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Avec l’essor des chemins de fer et l’ébullition dans les (...)
Mercredi 8 juillet 2020 Le premier festival Bike and Troc se tiendra à Chalmazel les 5 et 6 septembre. Un nouvel événement mêlant une bourse aux vélos, un marché d'exposants et différentes épreuves de cyclisme. [edit : en raison des restrictions concernant les...
Mardi 9 juin 2020 Nous avons demandé à quelques responsables de lieux culturels où ils en étaient et comment ils envisageaient la suite des événements... Propos recueillis par Cerise Rochet et Nicolas Bros
Mardi 14 avril 2020 Un peu après 20h,  le président de la République a annoncé que le confinement généralisé serait prolongé de quatre semaines, jusqu’au lundi 11 mai. Il a notamment fait quelques annonces importantes pour les acteurs du secteur culturel.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter