Programmations : le casse-tête pour éviter le casse-pipe

dossier : embouteillage / Ce n'est un secret pour personne : le monde de la culture a subi de plein fouet la crise du Covid 19 dans une confusion générale des plus frustrantes. Pour un coup d’œil dans le rétroviseur sans quitter la route des yeux, revenons avec quelques professionnels du milieu sur l’imbroglio des programmations qui complique la donne.

Programmateurs, producteurs, gérants de salles, collectivités locales, techniciens, artistes, tous ont vécu avec les mêmes sueurs froides les déprogrammations en cascades, les annulations et les reports, les vrais et les faux espoirs. Responsable du développement des publics à la Comédie de Saint-Étienne, Julien Devillers dresse le bilan. « Nous avons dû annuler 14 spectacles sur la saison passée, soit 57 représentations non jouées. Seulement 4 d’entre eux ont pu être reportés sur la saison 21/22. Lors de notre réouverture en juin dernier, 10 spectacles ont pu être joués, soit 32 représentations sauvées. 60% de notre public a fait don à La Comédie des places perdues, déclinant notre proposition de remboursement. C’est un geste très fort. »

Au Centre Culturel de la Ricamarie, 10 spectacles ont été annulés sur les deux dernières saisons, dont 6 seront reprogrammés cette année. Cécile Moulin précise : « L'idée est de ne pas abandonner les créations de la saison dernière, tout en évitant d’impacter celles à venir. Pour cette nouvelle saison, nous avons augmenté le nombre de spectacles et le nombre de représentations, grâce notamment au plan de relance pour la culture. »

Les salles obscures ont, elles aussi, été mises à mal. Directeur des cinémas Le Méliès, Paul-Marie Claret explique : « Nous avons connu 7 mois de fermeture, soit plus de 5200 séances qui n'ont pas pu se tenir. On ne peut pas tout à fait parler d'annulations mais plutôt du choix que certains distributeurs ont fait de diffuser sur des plateformes des films qui devaient sortir en salles ! A l’inverse, nous avons dû faire face à une offre très importante au moment de la réouverture, car les films se sont inévitablement accumulés. »

Le bon timing

Dans les bureaux de la SMAC stéphanoise, Marilou Andrieu fait les comptes : « Une centaine de concerts ont été touchés, en grande partie annulés. Nous avons toutefois reporté en priorité les groupes accompagnés par Le Fil à travers ses différents dispositifs. Nous aurons donc plusieurs reports de dates à l’automne, avec bien sûr beaucoup de nouveaux projets artistiques. » Administrateur du Solar, Alexis Burlot a dû mille fois réajuster le calendrier des concerts du nouveau jazz club stéphanois porté par l’association Gaga Jazz. « Nous avons annulé 5 concerts sur la fin de la saison 19-20 et une quinzaine sur la saison 20-21. Parmi toutes ces dates, une majorité sont reportées sur la saison 21-22 qui débute. Plusieurs événements, comme la venue de notre parrain Laurent de Wilde et de notre marraine Anne Paceo, sont des projets qui étaient initialement prévus sur les deux saisons précédentes. Pendant les fermetures, nous avons accueilli sept groupes en résidence ainsi qu’un livestream à l’occasion du Jazz Day. »

La directrice du Zénith (qui publiait un « no culture no future » sur sa page Facebook l’année passée à la même époque), évoque « un vrai soulagement » d’ouvrir à nouveau les portes après plus d’un an et demi de fermeture. Sylvie Liogier reconnait que « les dates reportées et celles des nouvelles tournées se chevauchent ». Pour autant tout semble finalement s’ordonner dans une programmation qui aligne déjà une cinquantaine de spectacles jusqu’en… avril 2023 !

Avec le groupe Semelles Funky qu’il dirige, le bassiste David Mohamed livrait le 17 septembre dernier un show autant jouissif que cathartique, à l’occasion de la Fête la Comédie (voir notre photo de UNE). Le musicien garde le moral : « J’ai arrêté de compter les annulations et reports qui ont affecté les différentes formations dans lesquelles je joue. La période a été vraiment déprimante. Mais j’ai eu aussi le temps de réfléchir et de discuter avec les copains pour imaginer de nouveaux projets. » The show must go on !

Du côté des festivals

Après le rendez-vous manqué de son trentième anniversaire l’an passé, le festival des Oreilles en Pointe semble rebondir de belle manière, annonçant neuf soirées prometteuses. Son fondateur et directeur artistique, Tibert, revient sur la difficulté de retricoter une programmation après la douche froide d’une annulation totale et l'essorage des annonces contradictoires sur les conditions de reprise. « Tous nos concerts de 2020 ont été annulés. Le Covid nous a donc obligés à être plus imaginatifs, à mettre l'accent sur les découvertes locales, à trouver d'autres façons de programmer avec également de nouveaux partenariats. Reprogrammer un artiste un an plus tard est toujours compliqué. Certains, comme Kery James, n'étaient plus en tournée en novembre, j'ai donc transmis le contrat à la ville du Chambon-Feugerolles pour un concert en janvier 2022. Pour autant, trois de nos soirées prévues en 2020 ont été reportées sur le programme de cette année. Un certain nombre de salles ont fermé leur programmation à cause des reports, de nombreux artistes ont ainsi trouvé porte close. Notre festival est donc pour quelques-uns d’entre eux une belle opportunité de rejouer devant un vrai public. ».

Lors de sa quatorzième saison en septembre 2020, Jazz au Sommet a quant à lui dû annuler quatre de ses concerts. Un crève-cœur pour la co-présidente du festival Danielle Cormier. « Nous n’avons pu en réintégrer qu’un seul dans notre édition 2021 car les trois autres n’étaient malheureusement plus disponibles sur la période de rentrée où tout semble se bousculer. »

L’été dernier, à défaut de pouvoir organiser son festival comme chaque année depuis 2005 à Trelins, le Foreztival se réinventait totalement pour proposer un Tour du Forez corona-compatible en 87 jours et 87 communes. Superbe idée et courage exemplaire d’une association autofinancée à 97%, même si l’événement sera décalé puis écourté !

Après une année OFF, le festival Positive Education reprendra du service le mois prochain (du 9 au 14 novembre), gonflé à bloc. « L'édition 2020, on y avait cru, on l'avait préparée à fond, on l'avait remaniée devant les incertitudes pour mettre toutes les chances de notre côté... et puis non. Mais la pandémie n'aura eu raison ni de la passion, ni de la musique. On revient sur le devant de la scène après une longue période de dormance qui nous a permis de peaufiner notre projet. »

Directeur et programmateur du Festival des 7 collines, Jean-Philippe Mirandon explique pourquoi 3 spectacles seront donnés en novembre et décembre prochain, loin du rendez-vous estival habituel. « Nous avions prévu à deux reprises de reporter certains spectacles de l'édition annulée en 2020, mais en raison du contexte sanitaire cela n'a pas été possible. Nous sommes donc très heureux de pouvoir proposer au public un nouveau rendez-vous cet automne, sous la forme d'un focus cirque, avec trois belles compagnies. »

Et sur les cimaises…

Du côté des galeries et des musées, le calendrier des accrochages et des vernissages allait être tout autant perturbé par les annonces successives du gouvernement. Même si la vente en ligne des œuvres exposées à Saint-Étienne lui a permis de traverser la crise en expédiant des commandes dans le monde entier, la Pasqui Galerie renonçait à son exposition Pop Art en novembre 2020, dans l’impossibilité d’ouvrir au public. Rue de la République, chacune des trois périodes de confinement a contraint Patrica Giardi à reporter ou prolonger des expositions qui avaient nécessité un important travail de préparation. La remarquable exposition du sculpteur Florian Poulin, déjà reporté à deux reprises en 2020, devait fermer dès le 3 avril 2021 après seulement deux jours d’ouverture et un vernissage pris dans un étau. La galeriste ajoute : « J’ai dû également me résoudre à annuler tout le programme de rencontres qui accompagne habituellement les accrochages. » A la Cité du Design, l’exposition Flops ! Quand le design s’emmêle a bien failli ne pas rencontrer son public. Initialement prévue au cœur de l’hiver 2020, elle a finalement été prolongée puis reportée. Dans l’intervalle, à défaut d'une visite en présentiel, des visites guidées en ligne ont été proposées dès le 15 février, en direct avec un médiateur de la Cité.

Pour sa douzième édition attendue 28 avril au 22 août 2021, la Biennale internationale design Saint-Étienne affichait un thème étonnamment prémonitoire : Bifurcations. Le 8 mars dernier, un communiqué de Marc Chassaubéné et Thierry Mandon, respectivement président et directeur de la Cité du Design, annonçait qu’il faudrait finalement attendre le printemps 2022 pour que s’ouvre la manifestation (du 6 avril au dimanche 31 juillet). Circulez… La Biennale artpress des jeunes artistes qui devait pour sa part réunir les synergies de l’ESADSE et du MAMC est elle aussi passée à la trappe, tandis que Carbone 20 - biennale de collectifs et lieux d’artistes n’aura pu ouvrir d’une seule journée. Circulez, bifurquez… Au musée d'Art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole, on reconnait avoir été relativement chanceux de n’avoir annulé aucune exposition. Lucas Martinet précise : « Seules les expositions Déjà vu et Hassan Sharif ont vu leur temps de présentation au public réduit. Nous avons prolongé 2 expositions, celle de Léa Belooussovitch et celle d’Eric Manigaud, afin qu’elles trouvent leur public. En conséquence, 2 expositions ont été reportées : celle de Lionel Sabatté, visible jusqu’au 2 janvier 2022, ainsi que celle de Théa Djordjadze, décalée de quelques mois, à découvrir à partir de février 2022. »

Le ton est donné

A bien observer les éditos des plaquettes des saisons culturelles (pour certaines imprimées à la hâte en dernière minute), on perçoit aisément un double sentiment qui ne trompe pas, entre l’envie de retrouver la vie d’avant et la prudence qu’il convient d’observer malgré tout. La nouvelle directrice du fil, Ludivine Ducrot, affirme avec enthousiasme « Le voilà enfin ce temps des retrouvailles », tandis que le programme commun de Sorbiers et Saint-Jean-Bonnefonds titre avec un énigmatique « Retour à l(‘)a/normal(e) ». A l’Espace Culturel La Buire (L’Horme) le maire Julien Vassal et adjointe à la culture Audrey Berthéas évoquent ensemble « les rendez-vous manqués qui laissent un goût d’inachevé ». Plus militant, Henri Dalem, le directeur du théâtre des Pénitents à Montbrison « refuse le débat réducteur qui questionne le caractère essentiel ou superflu du monde du spectacle », un point sur lequel on semble assez d’accord à Firminy en rappelant haut et fort que le spectacle est « sur scène et nulle part ailleurs ». Ramona Gonzalez-Grail, maire de la Talaudière, cite quant à elle un proverbe arabe bien inspiré : « Le caméléon ne quitte pas un arbre tant qu’il n’est pas sûr du suivant. » Préférant également jouer la prudence, le théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon sort une plaquette couvrant seulement le premier semestre (septembre à janvier). Même chose à Saint-Chamond où l’on préfère tabler sur une saison culturelle « en deux temps » : une première salve de spectacles jusqu’en décembre, puis une seconde de janvier à mai dont la billetterie ne sera ouverte que le 23 novembre. Sans doute certains programmateurs souhaitent-ils éviter de revivre l’amère expérience des remboursements…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 13 septembre 2022 Dans le cadre des Cafés interculturels coorganisés par le Solar et l’École de l’Oralité, trois grands maîtres nippons illustrent le Japon traditionnel aux côtés (...)
Mardi 26 avril 2022 De confinements en couvre-feux, la pandémie aurait presque fait oublier qu’un festival de musiques est avant tout un temps de convivialité partagée, entre amis, dans une foule de mélomanes raisonnablement...
Mardi 26 avril 2022 D’un point d’ancrage à un autre, l’artiste stéphanois porte en lui l’errance joyeuse de ceux qui savent accueillir la vie. Des sens en éveil, une gamberge qui va loin quitte à prendre son temps : portrait d’un poète en quête d’infini.  
Mardi 26 avril 2022 Comme chaque mois, le Méliès Saint-François vous convie à sa grande soirée Quiz, dédiée cette fois-ci (...)
Mardi 26 avril 2022 Voici une belle promesse que nous fait l'Opéra de Saint-Etienne. Tout le monde connaît l'histoire de Lancelot, chevalier de la Table (...)
Mardi 26 avril 2022 Fatigue passagère et moral dans les chaussettes ? La rédaction du Petit Bulletin est là pour prendre soin de ses lecteurs, avec un traitement imparable : les concerts. Et quoi de mieux que le Paroles & Musiques pour se...
Mardi 26 avril 2022 Plus on progresse, plus on se fait du mal et plus on se tue, à petit feu. Avec Bienvenue dans l’espèce humaine, Benoît (...)
Mardi 26 avril 2022 Gerard Watkins revisite le chef-d’œuvre shakespearien à travers le prisme des sixties : pantalons pattes (...)
Mardi 26 avril 2022 Hugo, 23 ans, étudiant en sciences humaines, oscille entre ses origines algériennes et françaises. Lorsque sa mère le (...)
Mercredi 13 avril 2022 Direction le restaurant de la Cité du Design pour un menu du jour digne d’une bonne brasserie avec une vue sur un jardin d’hiver étonnant.
Mercredi 6 avril 2022 Le thème : Bifurcations. La promesse : quatre mois de grande fête autour du design, à laquelle tous les Stéphanois pourraient prendre part. Les questions : la biennale Design sera-t-elle accessible à tous les publics, suffisamment...
Mercredi 6 avril 2022 Troupe amateure mais aussi qualitative que les pros, la LISA organise dès dimanche sa semaine de l’impro, avec au menu, différentes formules… Et pas mal de rigolade.
Mercredi 6 avril 2022 Envie de bamboche, d’une ambiance festive, et de gros son ? Check la liste des soirées qui arrivent, et prépare ton agenda (et ta tenue de gala) : ça sent la grosse bringue.
Mercredi 30 mars 2022 Il faut souvent chercher loin pour trouver les propositions ou les déclarations des candidats à l'élection présidentielle sur la culture (et parfois, sans résultat). Tour d’horizon, à quelques jours du scrutin, des mesures promises par chacun des...
Mardi 29 mars 2022 Par Sibylle Brunel. Quand les petites bêtises entrainent les grosses, il est difficile de prouver que l’on peut encore répondre à la norme. A-t-on seulement (...)
Mardi 29 mars 2022 Des dernières Biennales Design stéphanoises aux salons du Conseil de l’Union Européenne à Bruxelles, la créatrice textile Jeanne Goutelle marque peu à peu de son empreinte colorée et responsable une œuvre où le réemploi de tissus industriels permet...
Mardi 29 mars 2022 Durant les quatre mois qui vont suivre, la Biennale Design de Saint-Étienne nous invite à « bifurquer ». Envisager la société telle qu’elle est, l’envisager ensuite telle que l’on aimerait qu’elle soit… Puis envisager les chemins possibles...
Mardi 29 mars 2022 Notre civilisation s’effondre, tous les scientifiques le disent. Oui mais alors… Que faire ? Vaste sujet, pourvu que l’on (...)
Mardi 29 mars 2022 Et si la décolonisation n’avait été qu’une succession d’échecs dont on voit et paie encore les pots (...)
Mardi 29 mars 2022 Il y a ceux qui font des goûters d’anniversaire, et puis il y a Positive Education. L’association stéphanoise, à l’origine du Positive Education Festival (que l’on ne présente plus) fête cette année ses dix ans, en sillonnant les routes de France...
Jeudi 17 mars 2022 L’intégralité de la programmation du festival stéphanois a été dévoilée ce jeudi par les organisateurs de l’événement. Au menu cette année, une affiche teintée de découvertes, comme au bon vieux temps.
Mardi 29 mars 2022 Par Sibylle Brunel. Dix bons copains qui montent un groupe de chant dans un garage, de quoi s’attendre à un résultat insolite. Et c’est le cas, puisque (...)
Mardi 29 mars 2022 Par Léonard Chantepy. C'est dans le cadre des XXII° Concerts Spirituels que l'ensemble Unacorda clôturera sa très belle saison (...)
Mercredi 9 mars 2022 Lieu hybride, attenant à l'École de Design, cette cafétéria moderne constitue une adresse où les recettes n’ont pas de frontières tant qu’elles sont cuisinées avec des produits bios et locaux. Exemple avec le sandwiche du vendredi. Par Anaïs...
Mercredi 9 mars 2022 Lieu hybride, attenant à l'École de Design, cette cafétéria moderne constitue une adresse où les recettes n’ont pas de frontières tant qu’elles sont cuisinées avec des produits bios et locaux. Exemple avec le sandwiche du vendredi. Par Anaïs...
Mardi 8 mars 2022 Les présélections du tremplin musical ligérien Nos Talents sur Scène ont démarré jeudi dernier au Pax, et se dérouleront tout au long du mois de mars, dans différents lieux de Saint-Etienne et de la Loire. Des soirées pour soutenir de tout jeunes...
Mardi 1 mars 2022 Né il y a tout juste un an, le collectif BigEye Prod regroupe de jeunes mais talentueux rappeurs qui rêvent de percer, mais aussi d’apporter le Twitch game à Sainté. Récit d’une histoire portée par l’ambition, la foi en un idéal, et une bonne dose...
Mardi 1 mars 2022 Un téléphone. Des coupures sur la ligne. De chaque côté du fil, deux voix : Elle, et Lui. Entre eux, une histoire d’amour qui se termine, une rupture (...)
Mardi 1 mars 2022 Du coup de foudre au coup du destin. Se rencontrer, s’enticher, s’aimer, s’installer, puis vouloir donner la vie… Et ne pas pouvoir. Confrontés à cette (...)
Mardi 1 mars 2022 Ticket en poche, direction la queue pour les Montagnes Russes…  c’est le premier album solo de Lujipeka sorti en novembre 2021, que l’on aura (...)
Mardi 1 mars 2022 Après avoir sorti deux EPs (Genesis en 2019 puis Crack National en 2021), le rappeur stéphanois Mitchy arrive en force ce vendredi 4 mars avec un premier (...)
Jeudi 24 février 2022 19h et des poussières, un vendredi soir d’hiver à Saint-Etienne... ça y est, le weekend peut (enfin) commencer ! L’occasion d’aller boire une bonne bière entre copains. Ah tiens, et si on changeait un peu ? Un cocktail, ça vous dit ? Allez, on vous...
Mardi 1 mars 2022 Avec « Oser » comme mot d’ordre, l’association Oratore propose aux étudiants de l’université Jean-Monnet de participer aux concours de (...)
Mardi 1 mars 2022 « Pardonnez mon retard… On va tous mourir ». Parce que le tri sélectif risque de ne pas suffire, la fin de l’espèce humaine est peut-être (...)
Mardi 1 mars 2022 Le festival du film de voyage Curieux Voyageurs sera de retour à Saint-Etienne en ce mois de mars, flanqué d’un riche programme et de quelques nouveautés.
Mercredi 9 février 2022 Pour sa 30e édition, le festival Paroles et Musiques mettra l’accent sur la découverte musicale, avec, à l’affiche, les peut-être futures pépites de demain… Qui côtoieront bien sûr, les artistes installés sur la scène musicale française depuis déjà...
Mercredi 9 février 2022 Pour sa 30e édition, le festival Paroles et Musiques mettra l’accent sur la découverte musicale, avec, à l’affiche, les peut-être futures pépites de demain… Qui côtoieront bien sûr, les artistes installés sur la scène musicale française depuis déjà...
Mardi 8 février 2022 Bifurcations. C’est le nom donné à la biennale du Design, qui aura lieu du 6 avril au 31 juillet 2022. Au menu : une réflexion sur les changements possibles de notre société, traduite en expositions à la cité, mais aussi dans toute la métropole...
Mardi 1 février 2022  Beau temps et neige en altitude, mais la flemme de skier : on a testé la tyrolienne d'Autrans-Méaudre.
Mardi 1 février 2022 Pour un café du matin, un goûter de l’après-midi, un moment à partager ou encore un lieu sympa où télétravailler, les coffee-shops stéphanois ont chacun leur atout, mais un point commun : la gourmandise. Tour d’horizon des lieux sucrés du...
Mardi 1 février 2022 Difficile à prononcer ? Certainement. Une pépite à voir au Solar en février ? Sans hésiter ! Porté par le batteur australien Ziggy Zeitgeist, le (...)
Mardi 1 février 2022 Le nouveau documentaire de Dominique Dozolme,  Arts croisés, propose de mettre en perspective l’histoire de deux institutions (...)
Mardi 1 février 2022 On va le dire d’emblée : il s’agit sans doute de l’un des spectacles les plus puissants qu’il sera possible de voir cette année. Une gifle ? (...)
Mardi 25 janvier 2022 Pas de place pour se garer ? Bouchons ? Klaxons ? Flambée du prix de l’essence ? L’avantage à Sainté… C’est qu’on peut tout faire à pied. (...)
Mardi 30 novembre 1999  L'année "Capitale française de la culture" a été lancée à Villeurbanne, en présence de Roselyne Bachelot. Au-delà de quelques marqueurs événementiels, c'est surtout du côté des dispositifs pérennes qu'il faut regarder, à l'instar des minimix,...
Lundi 24 janvier 2022   « Au voleur ! Au voleur ! À l'assassin ! Au meurtrier ! Justice, juste Ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné, on m'a coupé la gorge, (...)
Mardi 1 février 2022 Des fidèles du festival, des spectacles inédits, des étoiles montantes du rire et des caméras de France TV : Arcomik remet le couvert en ce mois de février.
Jeudi 20 janvier 2022 A Saint-Etienne, une cantine participative vient d’ouvrir ses portes sur les bas du Crêt-de-Roc. Au menu : de bons petits plats, et surtout du faire-ensemble pour mieux vivre-ensemble. Reportage lors de la première journée d’activité, entre régalade...
Mardi 1 février 2022 C’est avec un rare intérêt que le promeneur mélomane pourra assister à deux remarquables projets pédagogiques du Conservatoire Massenet, en ce mois de février. (...)
Jeudi 13 janvier 2022 On serait tenté de croire, voire, de dire, qu’on connait l’histoire par cœur… Et pourtant, on pourrait bien en apprendre encore un peu. NTM, c’est (...)
Mardi 1 février 2022 Après avoir pendant trois ans, électrisé - à tous les sens du terme - l'orchestre de Saint-Étienne, David Reiland s’en est allé prêcher la bonne musique dans (...)
Mardi 1 février 2022 Magicien du mouvement, Angelin Preljocaj incarne le nouvel « Art Total » du 21e siècle. Dans « Le Lac des Cygnes », l’immense chorégraphe fait décoller des corps-instruments, dégagés de la « gravité » terrestre.
Jeudi 6 janvier 2022 Les Ambassadeurs du Méliès, ce sont des lycéens qui aiment le cinéma, qui voient les dernières sorties en salle, et qui livrent leur coup de cœur. Aujourd’hui, Elise et Noah nous parlent de leur « Pépite » du mois, The chef, dernier...
Lundi 3 janvier 2022 1er janvier, 11h44, un texto : « 2022, l’année qui va mieux, alors meilleurs vœux ! » On voudrait y croire. Mais avec ce mal de tête (...)
Lundi 3 janvier 2022 Tête connue de tous les musiciens stéphanois (et d’ailleurs), mec sociable et sympa, tatoué aux doigts de fée, Tony Bakk est de ceux qui, dans l’ombre, contribuent à la lumière des autres. Portrait d’un magicien du son.
Lundi 3 janvier 2022 Connu pour ses comédies légères durant les années 30, le réalisateur Georges Stevens, documentariste pour (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter