article partenaire
RCW 86, rémanent coloré.

Up Arty : un concept store sauce old school

Shop / Il y a quelques semaines, une nouvelle boutique rétro a vu le jour dans la rue Léon-Nautin, à Saint-Etienne. Un lieu qui a déjà séduit des nostalgiques et des amoureux de la pop culture sans poussière, bouloches ni accroc.

Avant, ils bossaient tous les deux dans la com’. Mais ça, c’était avant. Trop d’ordis, trop de temps passé seuls dans leurs bureaux, trop de visios… Pour Charlotte et Jérôme, les confinements successifs ont déclenché une forme de lassitude professionnelle, un besoin d’air, de changement.

Un soir de la fin de l’été, piqués par une envie de travailler ensemble, de se lancer dans un nouveau challenge et un brin blasés de devoir retrouver leurs écrans, les deux amoureux établissent une liste de tout ce qu’ils aiment, pour trouver, ensemble, ce qui pourrait devenir leur nouvelle voie professionnelle. Art, mode, photo, musique, déco… « On s’est immédiatement rendu compte que tout tournait autour de la création, mais que d’une certaine manière, on n’avait pas envie de choisir entre toutes ces choses. L’idée d’ouvrir un magasin d’inspiration vintage s’est donc imposée un peu naturellement, parce que cela nous permettait de toucher un peu à tout », détaille Charlotte.

Après cela, tout s’enchaine : création d’un dossier de présentation, d’un logo, visite de locaux commerciaux… Dans le même temps, le couple questionne ses proches : bonne, ou mauvaise idée ? « Tout le monde autour de nous nous a poussés. Le vintage est dans l’ère du temps, tout ça nous correspondait bien, on nous a fait comprendre que c’était fait pour nous. Il n’y avait plus qu’à se lancer ».

A la recherche du coup de coeur

Après quelques semaines à mouliner pour tout mettre en ordre, Charlotte et Jérôme ont ainsi ouvert, dans le courant du mois de novembre, Up Arty. A l’intérieur, des vinyles, des cassettes, des objets déco, des ghettoblasters et matériel hi-fi en tout genre, des sapes, du mobilier… Une vraie boutique où l’on prend plaisir à pousser la porte et à tout regarder en détails, à la recherche du coup de cœur qu’on ramènera à la maison. « Une immense partie de ce que l’on vend est d’inspiration vintage : soit de l’ancien rénové, soit de l’ancien transformé, soit du neuf dans l’esprit rétro, poursuit Charlotte. A cela s’ajoutent quelques-unes de mes créations, avec des tee-shirt, sweats, trousses et planches de skate. Par contre, on n’est pas du tout une brocante. On ne vend que des pièces qui nous plaisent, que l’on pourrait porter ou avoir chez nous ».

Bons réseaux d'approvisionnement

En seulement un mois et demi d’ouverture, Up Arty s’est déjà constitué une petite clientèle, en même temps que plusieurs réseaux d’approvisionnement. Vide-maisons, vide-greniers, ventes aux enchères, revendeurs, et même, particuliers, qui de temps à autre, passent le pas de la porte pour vendre les objets dont ils ne veulent plus. Partageant dorénavant leur temps entre leur ancien métier et le nouveau, les amoureux se donnent un an pour faire tourner la boutique, développer leur activité, et séduire les nostalgiques d’une époque. Un concept store à la sauce old school, pour une chine facile.

Up Arty, La Boutique Atypique, 6 rue Léon Nautin à Saint-Etienne. Ouvert du mardi au samedi, en ligne sur FB et Insta.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 26 avril 2022 De confinements en couvre-feux, la pandémie aurait presque fait oublier qu’un festival de musiques est avant tout un temps de convivialité partagée, entre amis, dans une foule de mélomanes raisonnablement...
Mardi 26 avril 2022 D’un point d’ancrage à un autre, l’artiste stéphanois porte en lui l’errance joyeuse de ceux qui savent accueillir la vie. Des sens en éveil, une gamberge qui va loin quitte à prendre son temps : portrait d’un poète en quête d’infini.  
Mardi 26 avril 2022 Comme chaque mois, le Méliès Saint-François vous convie à sa grande soirée Quiz, dédiée cette fois-ci (...)
Mardi 26 avril 2022 Voici une belle promesse que nous fait l'Opéra de Saint-Etienne. Tout le monde connaît l'histoire de Lancelot, chevalier de la Table (...)
Mardi 26 avril 2022 Fatigue passagère et moral dans les chaussettes ? La rédaction du Petit Bulletin est là pour prendre soin de ses lecteurs, avec un traitement imparable : les concerts. Et quoi de mieux que le Paroles & Musiques pour se...
Mardi 26 avril 2022 Plus on progresse, plus on se fait du mal et plus on se tue, à petit feu. Avec Bienvenue dans l’espèce humaine, Benoît (...)
Mardi 26 avril 2022 Gerard Watkins revisite le chef-d’œuvre shakespearien à travers le prisme des sixties : pantalons pattes (...)
Mardi 26 avril 2022 Hugo, 23 ans, étudiant en sciences humaines, oscille entre ses origines algériennes et françaises. Lorsque sa mère le (...)
Mercredi 13 avril 2022 Direction le restaurant de la Cité du Design pour un menu du jour digne d’une bonne brasserie avec une vue sur un jardin d’hiver étonnant.
Mercredi 6 avril 2022 Le thème : Bifurcations. La promesse : quatre mois de grande fête autour du design, à laquelle tous les Stéphanois pourraient prendre part. Les questions : la biennale Design sera-t-elle accessible à tous les publics, suffisamment...
Mercredi 6 avril 2022 Troupe amateure mais aussi qualitative que les pros, la LISA organise dès dimanche sa semaine de l’impro, avec au menu, différentes formules… Et pas mal de rigolade.
Mercredi 6 avril 2022 Envie de bamboche, d’une ambiance festive, et de gros son ? Check la liste des soirées qui arrivent, et prépare ton agenda (et ta tenue de gala) : ça sent la grosse bringue.
Mardi 29 mars 2022 Par Sibylle Brunel. Quand les petites bêtises entrainent les grosses, il est difficile de prouver que l’on peut encore répondre à la norme. A-t-on seulement (...)
Mardi 29 mars 2022 Des dernières Biennales Design stéphanoises aux salons du Conseil de l’Union Européenne à Bruxelles, la créatrice textile Jeanne Goutelle marque peu à peu de son empreinte colorée et responsable une œuvre où le réemploi de tissus industriels permet...
Mardi 29 mars 2022 Durant les quatre mois qui vont suivre, la Biennale Design de Saint-Étienne nous invite à « bifurquer ». Envisager la société telle qu’elle est, l’envisager ensuite telle que l’on aimerait qu’elle soit… Puis envisager les chemins possibles...
Mardi 29 mars 2022 Notre civilisation s’effondre, tous les scientifiques le disent. Oui mais alors… Que faire ? Vaste sujet, pourvu que l’on (...)
Mardi 29 mars 2022 Et si la décolonisation n’avait été qu’une succession d’échecs dont on voit et paie encore les pots (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter