Paroles et Musiques : une identité retrouvée

Festival / L’intégralité de la programmation du festival stéphanois a été dévoilée ce jeudi par les organisateurs de l’événement. Au menu cette année, une affiche teintée de découvertes, comme au bon vieux temps.

On pourrait en dire des tonnes, sur les têtes d’affiche. Celles qu’on connait bien parce qu’elles sont déjà venues plusieurs fois par chez nous, ou celles qu’on connait bien parce qu’elles sont de chez nous. Les Têtes Raides, Les Tit’Nassels, Les Ogres, La Rue Ketanou, Zoufris Maracas, qui partageront un long plateau de 7 heures au Zénith de Saint-Etienne. Ben Mazué, Romain Didier, Yves Jamait et Ours, qui fouleront tour à tour la scène de la Comète. Massilia Sound System et Demi Portion, qui enjailleront le Fil…

Mais a-t-on besoin d’en dire des tonnes, tant on les connait déjà bien, et tant elles portent haut les couleurs de l’éclectisme musical français : on ne peut pas tout aimer, mais chacun peut piocher, et ce, depuis déjà un petit paquet d’années. Alors, à deux mois de l’ouverture du festival Paroles et Musiques né en terres stéphanoises en 1992, on pourrait plutôt se pencher sur ce que cette programmation promet en « découvertes », lesquelles devraient se déguster comme une boite de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber, mais la plupart du temps, ça a un goût sucré.

60% d'émergents

Sur 47 artistes et groupes présents sur cette édition, 60% seront émergents. Exit donc, les deux années d’aventure plus ou moins heureuse, centrées sur les grosses productions… Pour ses trente ans, le festival stéphanois revient à l’identité et aux fondamentaux qui ont fait son succès, et qui permettent aujourd’hui à ses organisateurs d’affirmer qu’ils ont souvent eu du nez. M en 98, Benabar en 99, Mickey 3D en 2000. Plus proche de nous, Stromaë en 2011, Eddy de Pretto en 2017, Terrenoire en 2018… Et puis quelques veinards, qui souvent s’empressent de dire à propos de ceux qui raflent aujourd’hui des Unes de magazines, des places en haut des charts ou des Victoires : « eux, je les ai vus au berceau, dans une toute petite salle, on était 50, et j’avais trouvé ça top ».

Alors, de qui dira-t-on cela d’ici quelques années ? De jeunes Stéphanois, on aimerait bien (oui, on est un peu chauvin). Fils Cara et sa langue qui respire les Lettres. La Belle Vie et sa bonne habitude de trouver les mélodies pop qui donnent envie de se trémousser. An’om & Vayn, et leur rap mélodique très dans l’air du temps. Bonneville ou Brique Argent, les petits derniers qui débarquent chacun avec des projets qu’ils ont hâte de dévoiler, notamment sur scène.

Nouvelle génération

Mais aussi, ne soyons pas QUE chauvins, d’autres jeunes gens qui prennent aujourd’hui la scène parce qu’ils ont des choses à dire de leur époque, de leurs maux, de leurs peines, de leurs joies. Consciemment ou non, ils deviendront peut-être les porte-voix d’une génération en quête d’un souffle nouveau, d’une liberté retrouvée, d’un droit à rêver. Yoa et son lexique perso, Martin Luminet et sa poésie léchée, Annael et ses regards croisés sur le monde, Kalika et sa rage souriante… Brö et son sens de la formule, Oscar les Vacances et son écriture fine… En première partie des « plus grands », ou en solo, dans l’ambiance feutrée de l’Usine, l’on pourra venir tendre une oreille pour les écouter, pour, peut-être, en redemander.

Festival Paroles et Musiques, du 16 au 22 mai dans différents lieux de Saint-Etienne. Programmation complète et informations par ici


Retour en centre-ville

Tandis que la salle Jeanne-d’Arc a fermé ses portes, le festival trouvera cette année refuge à La Comète, en investissant la grande salle du Panassa, pour les têtes d’affiches, et l’Usine, pour les artistes émergents. Les 18 et 19 mai, Paroles et Musiques réitèrera également son opération Paroles de Zinc, en organisant des concerts de jeunes groupes locaux tels Kurdenn, Toboggan, Tachka, Greeboo ou Hugo Barriol dans 9 bars de la ville (Smoking Dog, Bar de Lyon, P’tit café, Six Nations, Lipopette, Soggy Bottom, Méliès, Entrepôt, BXL), parce que la musique sans bringue… Voilà voilà. Dimanche 21 mai, une autre opération sera expérimentée : dès 11 heures, Paroles de vignerons emmènera les amateurs dans une dégustation de vin itinérante, jalonnée de DJ set.


Place aux meufs

Pour la première année, Paroles et Musiques s’associe avec plusieurs structures pour mener un programme d’actions culturelles en direction de la visibilité des femmes dans la musique. Ateliers d’écriture et ateliers d’initiation au Djing à destination des femmes cis et trans, menés dans un cadre bienveillant donneront ainsi lieu à plusieurs formes de restitution. (Plus d’informations à ce sujet à lire prochainement sur notre site).

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 5 décembre 2022 Le premier fils, Dimitri, impétueux, sanguin et violent, est le rival de son père, entiché de la même femme que lui. Le second, Ivan, cynique intellectuel athée (...)
Mardi 22 novembre 2022 Chaque mois, Le Petit Bulletin vous emmène à la découverte d’une structure de diffusion culturelle du département. Concerts, théâtre, danse, expos… Il y a forcément un lieu qui vous attend quelque part ! Aujourd’hui, rendez-vous au Château du...
Jeudi 3 novembre 2022 Pour mieux connaître le Petit Bulletin, découvrez ce que ses journalistes écoutent : chaque semaine, un membre de l'équipe partage avec vous sa playlist du moment! Aujourd'hui, Anaïs, notre journaliste-testeuse-des-chouettes-endroits-où-manger, nous...
Mardi 5 juillet 2022 Depuis des lustres (1988 pour être précis), Craponne-sur-Arzon fait figure de référence sur la planète Country Music. Mais après quelques éditions compliquées et à (...)
Mardi 26 avril 2022 Toujours là, ces types en costards Paul Smith et pompes en cuir qui brille. Toujours là, ces poignées de mains viriles à qui serrera le plus fort. Toujours là, (...)
Mardi 26 avril 2022 De confinements en couvre-feux, la pandémie aurait presque fait oublier qu’un festival de musiques est avant tout un temps de convivialité partagée, entre amis, dans une foule de mélomanes raisonnablement...
Mardi 26 avril 2022 D’un point d’ancrage à un autre, l’artiste stéphanois porte en lui l’errance joyeuse de ceux qui savent accueillir la vie. Des sens en éveil, une gamberge qui va loin quitte à prendre son temps : portrait d’un poète en quête d’infini.  
Mardi 26 avril 2022 Comme chaque mois, le Méliès Saint-François vous convie à sa grande soirée Quiz, dédiée cette fois-ci (...)
Mardi 26 avril 2022 Ce festival, initialement prévu en 2020 pour fêter le 250e anniversaire de la naissance de Ludwig Van Beethoven se réalise enfin. (...)
Mardi 26 avril 2022 Voici une belle promesse que nous fait l'Opéra de Saint-Etienne. Tout le monde connaît l'histoire de Lancelot, chevalier de la Table (...)
Mardi 26 avril 2022 Fatigue passagère et moral dans les chaussettes ? La rédaction du Petit Bulletin est là pour prendre soin de ses lecteurs, avec un traitement imparable : les concerts. Et quoi de mieux que le Paroles & Musiques pour se...
Mardi 26 avril 2022 Plus on progresse, plus on se fait du mal et plus on se tue, à petit feu. Avec Bienvenue dans l’espèce humaine, Benoît (...)
Mardi 26 avril 2022 Gerard Watkins revisite le chef-d’œuvre shakespearien à travers le prisme des sixties : pantalons pattes (...)
Mardi 26 avril 2022 Hugo, 23 ans, étudiant en sciences humaines, oscille entre ses origines algériennes et françaises. Lorsque sa mère le (...)
Mercredi 13 avril 2022 Direction le restaurant de la Cité du Design pour un menu du jour digne d’une bonne brasserie avec une vue sur un jardin d’hiver étonnant.
Mercredi 6 avril 2022 Le thème : Bifurcations. La promesse : quatre mois de grande fête autour du design, à laquelle tous les Stéphanois pourraient prendre part. Les questions : la biennale Design sera-t-elle accessible à tous les publics, suffisamment...
Mercredi 6 avril 2022 Troupe amateure mais aussi qualitative que les pros, la LISA organise dès dimanche sa semaine de l’impro, avec au menu, différentes formules… Et pas mal de rigolade.
Mercredi 6 avril 2022 Envie de bamboche, d’une ambiance festive, et de gros son ? Check la liste des soirées qui arrivent, et prépare ton agenda (et ta tenue de gala) : ça sent la grosse bringue.
Mercredi 30 mars 2022 On l’a compris : après les rayons de soleil et les terrasses de la semaine passée, ce week-end, il va falloir ressortir les moufles et les doudounes. Désespérant ? Un peu… Mais pas au point de ne pas bouger du canapé !
Mardi 29 mars 2022 Par Sibylle Brunel. Quand les petites bêtises entrainent les grosses, il est difficile de prouver que l’on peut encore répondre à la norme. A-t-on seulement (...)
Mardi 29 mars 2022 Des dernières Biennales Design stéphanoises aux salons du Conseil de l’Union Européenne à Bruxelles, la créatrice textile Jeanne Goutelle marque peu à peu de son empreinte colorée et responsable une œuvre où le réemploi de tissus industriels permet...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter