article partenaire
Nouveau cratère sur Mars

Biennale Design : viser le mieux

Événement / Durant les quatre mois qui vont suivre, la Biennale Design de Saint-Étienne nous invite à « bifurquer ». Envisager la société telle qu’elle est, l’envisager ensuite telle que l’on aimerait qu’elle soit… Puis envisager les chemins possibles pour la transformer, grâce aux designers formés pour nous faciliter la vie. Parmi la foultitude d’expositions présentées sur la métropole de Saint-Étienne du 6 avril au 31 juillet, cinq, ont particulièrement retenu notre attention. Zoom sur des propositions qui visent à questionner nos usages en même temps que la marche du monde.  Par Niko Rodamel et Cerise Rochet

En voiture Simone

Après l’exposition Tu nais, Tuning, Tu meurs qui en 2015 interrogeait avec malice les sens du beau et les limites du kitsch, la bagnole fait son come-back à la Biennale Design. Exposition-documentaire, Autofiction propose une réflexion autour de l’objet automobile. Témoins de la confrontation entre notre inextinguible désir de mobilité, notre aspiration à changer nos façons de consommer mais aussi nos difficultés à bifurquer, comment les designers s’emparent-ils d’une telle problématique ? Quels sont les impacts sociaux, politiques, techniques et environnementaux du véhicule autonome ou de la fin radicale du véhicule personnel au profit de la mobilité collective ?

à lire aussi : Design dans la ville : à quoi sert-il ?

Autofiction, Platine Sud à la cité du Design

Image

à lire aussi : Parachute doré

©Studio Design Peugeot PSA


Garden-party

Emmanuel Louisgrand a grandi à la campagne, d'où lui vient son amour pour la terre. En Europe comme en Afrique, le jardinier-designer développe depuis 40 ans une recherche artistique autour du végétal avec un travail sur l'espace public, le jardin et la ville en transition. Sous la Serre, l’artiste propose une reconstitution du Jardin Jet d’eau qu’il réalisa à Dakar en 2014, jouant cette fois-ci avec les propriétés physiques du lieu. Au fil des quatre mois d’exposition, différents designers habiteront le dispositif en y présentant des travaux spécifiques, contribuant ainsi à faire vivre et évoluer l’espace.

Le jardin Jet d’eau, La Serre (15 rue Henri Gonnard) à Saint-Étienne

©Emmanuel Louisgrand

Image


Magic System D

Le continent africain est aujourd’hui au cœur de colossaux enjeux écologiques. L’exposition Singulier plurielles dévoile 10 projets initiés par des designers, inventeurs ou chercheurs, illustrant des pratiques innovantes de design dans des domaines très diverses (agriculture, espaces publics, santé, mobilité…) disséminées sur différents territoires urbains et ruraux d’Afrique. Tournées vers l’amélioration du cadre de vie du plus grand nombre, les 10 démarches donnent à voir des usages hybrides et singuliers, entre tactique d’adaptation et stratégie de transformation des territoires.

Singulier plurielles, Bâtiment H à la cité du Design

©Angelo Lopes

Image


Plutôt moins que plus

Projet de recherches mené entre octobre 2020 et janvier 2021 par la designeuse Mathilde Pellé, Maison soustraire sera présenté lors de cette biennale du Design sous l’angle de ses résultats. Tandis que chaque année, la société contemporaine créé de nouveaux besoins auxquels l’humain tente invariablement de répondre, Mathilde Pellé s’est donné 8 semaines pour retirer les deux tiers de la matière des 112 objets d’un habitat. Alors, que reste-t-il, et peut-on s’en accommoder ?

Maison soustraire, a posteriori, expérimentation de Mathilde Pellé, Bâtiment H à la cité du Design


Viens, à la maison

Ils étaient nos refuges. Les lieux où l’on aimait rentrer le soir, après une éreintante journée de travail. Et puis, tout à coup, les espaces domestiques sont devenus pour beaucoup le lieu du travail, en même temps que le lieu de l’école, le lieu du sport ou le lieu des loisirs. Dans ce nouveau contexte - qui tend tout de même à se réguler – l’exposition At Home convoque une réflexion sur l’évolution de nos usages en matière de logement, et sur la manière dont architectes et designers imaginent la maison de demain.

At Home, Platine Nord, à la cité du Design

©courtesy of the artist

Image

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Expos...

Mardi 26 avril 2022 En pleine renaissance, le monde de la passementerie, du tressage et de la rubanerie a largement bénéficié de la recherche et de (...)
Mercredi 13 avril 2022 Le photographe Maxence Rifflet présente au Bleu du Ciel un travail particulièrement délicat et intelligent, réalisé dans sept prisons françaises, en étroite collaboration avec les détenus.
Mercredi 6 avril 2022 Le thème : Bifurcations. La promesse : quatre mois de grande fête autour du design, à laquelle tous les Stéphanois pourraient prendre part. Les questions : la biennale Design sera-t-elle accessible à tous les publics, suffisamment...
Mardi 29 mars 2022 Des dernières Biennales Design stéphanoises aux salons du Conseil de l’Union Européenne à Bruxelles, la créatrice textile Jeanne Goutelle marque peu à peu de son empreinte colorée et responsable une œuvre où le réemploi de tissus industriels permet...
Lundi 28 mars 2022 Désormais habillée de couleurs acidulées, Saint-Etienne joue à fond la carte « design » qu’elle revendique par-delà ses frontières. Dans l’espace public pourtant, le design permet surtout des transformations moins perceptibles mais dont le...
Mardi 29 mars 2022 L’exposition Espacements réunit quatre jeunes artistes issus de l’ESADSE. Les deux premiers, Chloé Pechoultres et Antoine Salle, diplomés (...)
Jeudi 17 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Mercredi 9 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Mardi 1 mars 2022 L’exposition J'irai éclairer leurs images présente le travail quatre artistes dont le recours à la photographie est un moyen d'expérimenter des formes d'expression inédites. 
Mardi 1 mars 2022 Dans sa boutique-atelier nichée sous l’Hôtel de Ville, la sérigraphiste Delphine Chapuis propose une exposition collective d'estampes mettant à l’honneur la taille d’épargne, une technique archaïque de gravure sur bois.
Mardi 1 février 2022 Les champs de la photographie sont si vastes que le huitième art ne cesse d’inspirer ceux qui s’y frottent. Détournant les figurines en plastique de (...)
Mardi 1 février 2022 L’atelier-musée La Maison du Passementier accueille pour deux mois encore l’exposition Roadscapes de Maxime Crozet. Le photographe-voyageur (...)
Mardi 1 février 2022 Formé à l'école stéphanoise des Beaux-Arts au milieu des années 90, Moko Vey a repris les pinceaux en 2015 après 10 années passées dans le domaine audiovisuel. (...)
Mardi 1 février 2022 Vous l’avez sans doute déjà aperçue devant la Bourse du Travail, exposant ses créations : discrète et tout sourire, Anne Lordey est une artiste sensible à (...)
Mardi 4 janvier 2022 Remarquable, passionnante et très complète exposition que Sur la piste des Sioux proposée par le Musée des Confluences et portée par une sublime collection d'objets. Plongée terrible et magnifique dans la construction de cet Indien imaginaire qui...
Lundi 3 janvier 2022 Depuis sa création en 2006, la p’tite entreprise de François Ceysson et Loïc Bénétière ne connait pas la crise : avec des galeries à Lyon, Paris, Genève, Luxembourg et New York, la nouvelle adresse stéphanoise apparait aujourd’hui comme le véritable...
Lundi 3 janvier 2022 Absolument imprévisible et vaguement waterproof, le MUR stéphanois continue de surprendre le passant dès le premier samedi de (...)
Lundi 3 janvier 2022 Encore une chouette occasion de passer chez TAG : la galerie accueille une série d’œuvres récentes de Catherine (...)
Mardi 30 novembre 2021 Le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole présente actuellement une nouvelle expo dédiée à la donation récente du couple de galeristes Durand-Dessert, qui entre en dialogue avec la collection du musée.
Mardi 30 novembre 2021 Le MUR stéphanois n’en finit pas de s’offrir à tous les regards, avec déjà plus de 100 collages au (...)
Mardi 30 novembre 2021 La Serre accueille une singulière exposition de Charlie Boisson, tout premier lauréat de la résidence de cocréation (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter