Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Tourner pour vivre, Les Folies fermières, Karnawal, Tom... Les films de la semaine

À voir

★★★☆☆ Tourner pour vivre 

à lire aussi : Babysitter, Sentinelle Sud, L'Affaire Collini... Les films de la semaine

Entré à moins de trente ans dans la légende du 7e Art grâce à Un homme et une femme, Claude Lelouch conserve un enthousiasme inentamé après plus d’un demi-siècle de cinéma marqué par des succès colossaux et des bouillons terribles, menant toujours plusieurs projets de fronts. Fasciné par cet insubmersible optimiste, son ami et documentariste Philippe Azoulay décide de le suivre au plus près quelques mois… sans se douter que leur aventure commune durera des années.

Il existe déjà deux excellents documentaires sur Claude Lelouch, et ils sont autobiographiques. Le premier,  D’un film à l’autre (2009), raconte à la première personne 50 ans de cinéma. Le second, c’est l’immense corpus que constitue l’œuvre du bonhomme, aussi transparente sur sa vie que sur l’évolution des techniques depuis la Nouvelle vague. Alors, que pouvait ajouter Philippe Azoulay ? Mille choses inédites avec un regard extérieur échappant à ces making-off déférents et complaisants. Comme le travail d’écriture incessant (car oui, il y a bien des scénarios et des pages dialoguées chez Lelouch), la pugnacité dans les réunions avec ses partenaires de production, les plans marketing, la simplicité non feinte, l’admiration éprouvée pour les confrères de Kalatozov à Woody Allen, la naïveté sincère. Qu’on accroche ou décroche à ses films, ce documentaire est fidèle à l’homme et à ses fragilités.

à lire aussi : Junk Head : Robot, après tout

De Philippe Azoulay (Fr., 1h45) avec Claude Lelouch, Jean Dujardin, Anouk Aimée, Sandrine Bonnaire…


★★★☆☆ Les Folies fermières 

David est au bord du gouffre : la ferme familiale qu’il exploite dans le Cantal est criblée de dettes. En quête d’une ultime idée, il découvre un cabaret qui le convainc d’accueillir dans sa grange un dîner-spectacle pur terroir. Il va devoir engager et diriger une troupe de saltimbanques…

Parmi les qualités de Jean-Pierre Améris figure sa croyance viscérale dans l’humain — ce qui n’est pas le moindre des paradoxes pour cet inquiet perpétuel. Elle se traduit dans son acharnement à représenter de film en film la société dans sa plus parfaite diversité (sociale, culturelle, démographique etc.), comme dans son goût pour les comédiens, en particulier les nouveaux venus : il a toujours eu du flair pour débusquer les jeunes talents, les intégrer à ses distributions et susciter la fidélité de ses acteurs. Pour ce film empruntant son argument à une authentique “belle histoire“, il fallait justement un attelage composite afin de “faire vrai“ — des univers de jeu trop similaires auraient affadi l’ensemble. Les malentendus entre les personnages, les évidences qui n’en sont pas, les accidents transformés en chance rendent l’aventure effectivement plus proche et touchante. Film de printemps (le vert du Cantal y contribue), Les Folies fermières sera-t-il la version auralpine (et habillée) de The Full Monty ?

De Jean-Pierre Améris (Fr., 1h49) avec Alban Ivanov, Sabrina Ouazani, Michèle Bernier…


★★★☆☆ Nitram 

Enfant, Nitram a trop joué avec les feu d’artifices. Adulte, il reste un peu simple et totalement inconséquent. Le hasard lui fait rencontrer Helen, une richissime excentrique avec laquelle il entame une relation. Mais sa brutale disparition plonge Nitram dans une dépression aux conséquences foudroyantes…

Curieux objet que ce film ayant valu à Caleb Landry Jones le Prix d'interprétation masculine à Cannes l’an dernier — vérifiant au passage cette loi non écrite de dame-patronnesse selon laquelle une prestation de malade mérite gratification comme par compensation. Partant d’images d’archives pour aboutir au rappel d’un fait historique australien tragique, l’histoire qu’il raconte tient de la variation autour d’un fait divers autant que de la récréation de l’ambiance bizarroïde renvoyée par l’esthétique du cinéma austral d’il y a trente ans, avec son spleen, ses ciels laiteux et ses familles dysfonctionnelles (coucou, Jane Campion et Shirley Barrett). Entre l’observation socio-entomologique et regard gentiment moqueur sur les personnalités “marginales” qu’il décrit, Justin Kurzel semble cultiver le flou ; paradoxalement, cette indécision sert le propos de Nitram dont le protagoniste suit un chemin des plus erratiques. Difficile d’adorer ou de détester ce film ; ce qui est sûr, c’est qu’il ne laisse pas intranquille.

De Justin Kurzel (Aus., int.-12 ans, 1h50) avec Caleb Landry Jones, Essie Davis, Anthony LaPaglia…


★★★☆☆ Karnawal 

À la frontière entre l’Argentine et la Bolivie, le jeune Cabra répète pour un concours de danse traditionnelle devant se dérouler pendant le carnaval. À l’occasion, il est tenté par de petits trafics. Le problème, c’est que sa mère vit avec un membre des forces de l’ordre. Et que son père, un caïd réputé, va sortir de prison…

Largement nourri d’éléments personnels, ce premier film à l’affiche bariolée et au titre évoquant une fête libératoire dissimule un insoupçonnable film noir jouant avec de nombreuses zones crépusculaires : l’adolescence de son protagoniste, son androgynie, sa propension à flirter avec la légalité, la valse-hésitation de sa mère prise entre son le souvenir du père de Cabra et son nouveau compagnon plus “respectable“ et naturellement le cadre du carnaval où, l’alcool et le sacré étant convoqué, tout semble permis. Le sentiment d’urgence, de danger et d’indécision qui en résulte n’est pas sans rappeler celui traversant l’interlope La Vierge des tueurs de Barbet Schroeder (2000). Il y a cependant ici un espoir d’absolution dans le malambo — la danse que Cabra pratique en virtuose ; une authentique lumière soldant le récit.

De Juan Pablo Félix (Nor.-Mex.-Chi.-Bre.-Arg., 1h37) avec Martin López Lacci, Alfredo Castro, Mónica Lairana…


★★★☆☆ Utama : La Terre Oubliée

Sur les hauts plateaux boliviens désertiques, deux vieillards survivent péniblement. Chaque jour, Virginio emmène paître ses lamas pendant que Sisa l’attend à la maison. Quand leur petit-fils débarque pour leur proposer de les emmener à la ville, il se heure à l’hostilité du patriarche…

Les premières minutes, à la lenteur contemplative, laissent craindre un des ces redoutables documentaires déguisés en fiction, et métaphorisant l’aridité de la vie au moyen de plans fixes sur des lamas foulant un sol aussi craquelé qu’un visage de vieil andin. Mais la survenue du jeune, met démultiplie les arcs dramatiques : ce n’est plus une histoire de Sisyphe, ni une histoire de fin de vie(s), cela devient un conflit de générations, de civilisations avec la crainte de voir disparaître la terre, les traditions, la langue des ancêtres. À l’obstination du grand-père malade répond l’affection têtue du petit-fils et la solide détermination de Sisa, la grand-mère à la parole rare mais pesante. Au finale, on est captivé par le paysage hypnotique, l’histoire universelle et l’on en apprend au moins autant que dans un documentaire.

De Alejandro Loayza Grisi (Uru.-Bol., 1h28) avec José Calcina, Luisa Quisle, Santos Choque…


★★★☆☆ Tom

La vingtaine, Joss habite un mobile home avec Tom le fils qu’elle eu trop tôt il y a 11 ans. Combative, elle prépare un concours d’aide-soignante et voit d’un mauvais œil le sauvage Samy revenir dans sa vie. Pendant ce temps, Tom sympathise avec Madeleine, une vieille dame isolée.

On comprend sans peine ce qui a séduit Fabienne Berthaud dans le roman de Barbara Constantine : davantage que la trajectoire du héros-titre, celle de sa mère aussi enfant que son fils et surtout si comparable à ces personnages de blondes cabossées par l’existence dont la réalisatrice aime à tracer les portraits. Nadia Tereszkiewicz prend ici la suite de Cécile de France et surtout de Diane Krüger, interprète de prédilection de ses précédentes réalisations. À la fois sauvage et élégant, ce film organique (la campagne est un personnage en soi) où plane constamment une étrange menace offre également un nouvel emploi à Félix Maritaud, qui n’a jamais été aussi convaincant et nuancé que dans son rôle d'intrus surgi du passé. Surprenant, dans le bon sens du terme.

De Fabienne Berthaud (Fr., 1h27) avec Tanguy Mercier,  Nadia Tereszkiewicz,  Félix Maritaud…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 1 mars 2022 Faisant mentir une fois de plus le dicton qui affirme que « nul n’est prophète en son pays », Le Fil programme deux soirées gratuites en mode scène locale (mais pas que). Deux dates qui s’annoncent riches en découvertes. 
Mardi 1 mars 2022 Inspiré du roman Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar d’Antoine Choplin, Václav​ et Tomas met en scène la dissidence, la résistance, le combat, le (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Avec sa dernière expo, la cité du Design envoie le visiteur sur les traces de l'Homme, de l'Homo sapiens à l'Homo spatius. Une histoire de conquête des mondes...
Vendredi 29 octobre 2021 La Cinémathèque de Saint-Étienne offre une belle occasion de (re)découvrir l’excellent long métrage de Bertrand Tavernier,  Dans la brume (...)
Mardi 5 octobre 2021 D’organique à synthétique, la distinction est parfois très ténue. La preuve avec le duo AaRON, qui sortait il y a tout juste un an son quatrième album, Anatomy (...)
Mardi 7 septembre 2021 Pour servir son répertoire de compositions uniques, la saxophoniste allemande Nora Kamm (Francfortoise de naissance mais Lyonnaise (...)
Mercredi 2 juin 2021 L’époque et la géographie les oppose, mais les protagonistes de Vers la bataille et de Si le vent tombe ont beaucoup en commun. À commencer par le fait d’être des Français temporairement expatriés et irrésistiblement attirés par...
Lundi 10 mai 2021 Le Méliès célèbre dignement la réouverture des salles le 19 mai avec une programmation alléchante et des séances événementielles dès… 6h du matin. Parce que le grand écran n’attend pas.
Vendredi 2 avril 2021 La nouvelle est tombée vendredi 2 avril, à midi pile : l’édition 2021 du festival, censée se dérouler du 8 au 11 juillet, est complètement annulée. Un terrible coup d’arrêt pour un événement qui va connaître une seconde année blanche...
Mercredi 4 mars 2020 Inspiré du roman Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar d’Antoine Choplin, Václav​ et Tomas met en scène la dissidence, la résistance, le combat, le (...)
Mercredi 5 février 2020 Sur "Persona", son dernier album, ce drôle d'oiseau de Belin continue d'élaguer son verbe, de débroussailler le langage, pour faire surgir la poésie contradictoire et empathique d'un monde qui se promet au feu et condamne à la chute des hommes qu'on...
Mardi 1 octobre 2019 Avec Le jour suivant, L’ESADSE expose les travaux d’une quarantaine d’étudiants fraîchement diplômés du Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique, (...)
Mardi 3 septembre 2019 Avec Supersonic, le fougueux saxophoniste Thomas de Pourquery nous entraîne dans une puissante apnée cosmique au cœur de l'univers ésotérique de Sun Ra, (...)
Mardi 2 avril 2019 Encore une belle initiative à Saint-Étienne. Quand vous avez trois salles qui se réunissent pour proposer un joli petit festival de chanson, que faire si (...)
Mercredi 27 mars 2019 Un jeune Israélien rejetant son pays et sa langue s’installe à Paris en guise de protestation et mène une existence de bohème. Un roman d’apprentissage aux faux-airs de Nouvelle Vague et emplis de vrais échos du propre parcours de l’auteur. Ours...
Mercredi 31 octobre 2018 Une fin d’automne, dans un cimetière. Ils se rencontrent, mais surtout se retrouvent. Ils se sont aimés et vont pouvoir s’aimer de nouveau, là, dans ce lieu (...)
Mardi 3 juillet 2018 Après trente années vouées au culte de la country music, l’incontournable festival de Craponne-sur-Arzon change de nom sans perdre son âme, avec cette année le groupe Status Quo en tête d’affiche.
Mercredi 4 avril 2018 Lorsque l'aventure Ladybug and The Wolf est arrivée à son terme, Kevin Fauchet, moitié de ce duo folk stéphanois, avait déjà une autre belle corde à son arc : son (...)
Mardi 13 février 2018 Derrière le voile d’un classicisme savamment chantourné, l’immense Paul Thomas Anderson renoue avec le thème du “ni avec toi, ni sans toi” si cher à Truffaut de La Sirène du Mississippi à La Femme d’à côté. Un (ultime) rôle sur mesure pour l’élégant...
Mardi 6 février 2018 Tom James est encore jeune, mais lui et sa guitare possèdent déjà une très belle expérience. Le folk soyeux du jeune homme berce l'oreille et ses techniques (...)
Mercredi 20 décembre 2017 Comme attaché à la maison où il a vécu ses derniers jours terrestres, le fantôme d’un homme attend quelque chose sans trop savoir quoi, imperméable au temps qui passe. Un Paranormal (in)activity dépouillé et sublimé, à l’intersection entre Gus van...
Mardi 2 mai 2017 S’il se targue d’être la plus grande manifestation culturelle au monde, le festival de Cannes demeure un rendez-vous professionnel faisant insuffisamment bénéficier de son aura les salles de cinéma.
Mercredi 1 mars 2017 Compagnie des musiques à voir, La Baroufada est née à Saint-Étienne en 2005 sous l’impulsion du percussionniste Franck Desmurs, lequel assure la (...)
Mardi 4 octobre 2016 Après Jérôme Corréas, c'est sous les traits bonhommes de Jean-Pierre Menuge, que le Pays de St-Bonnet-le-Château rallume la flamme du festival Baroque en (...)
Mardi 6 septembre 2016 A bientôt 37 printemps, Yohann Fournier est un homme humble et discret. Il est pourtant à la tête d’un bel ensemble d’affaires entre Saint-Etienne et Lyon, dans le petit monde de la bière et de la nuit. Un parcours étonnant, des bancs de la fac de...
Mardi 5 juillet 2016 Les vendredis de l'été au Puits Couriot seront musicaux ou ne seront pas. Au pied du chevalement, les Before de Couriot donneront l'occasion, à l'instar (...)
Mardi 23 février 2016 Délaissant comme Tarantino les déserts arides au profit des immensités glacées, Alejandro González Iñárritu poursuit sa résurrection cinématographique avec un ample western épique dans la digne lignée d’Arthur Penn et de Sydney Pollack. Un...
Mardi 2 février 2016 Délaissant comme Tarantino les déserts arides au profit des immensités glacées, Alejandro González Iñárritu poursuit sa résurrection cinématographique avec un ample western épique dans la digne lignée d’Arthur Penn et de Sydney Pollack. Un survival...
Mardi 2 février 2016 Touchant à tous les registres sans faire de tapage, Corneliu Porumboiu compose, film après film, une peinture méticuleuse de la société roumaine contemporaine, et s’impose comme le plus important cinéaste actuel de son pays. Nouvelle perle à sa...
Mardi 2 février 2016 Comme David Lynch, Charlie Kaufman fait partie de ces gens qui, sans le cinéma, seraient à coup sûr devenus un peu fous dans leur tête. Explorant leurs insondables mondes intérieurs, les films qu’ils conçoivent défrichent et déchiffrent des...
Mardi 26 janvier 2016 De Tom McCarthy (É.-U., 2h08) avec Michael Keaton, Mark Ruffalo, Rachel McAdams…
Mardi 19 janvier 2016 De Tom Hooper (GB, 2h) Avec Eddie Redmayne, Alicia Vikander, Ben Whishaw…
Mardi 5 janvier 2016 Encore trop peu connu en France, le réalisateur Mamoru Hosoda est bien parti pour faire sortir l’anime nippon de sa zone de confiance totoresque. Il le prouve encore une fois avec cette déclinaison de La Belle et la Bête…
Mardi 5 janvier 2016 Célèbre pour son commandement bicéphale, le gang londonien des frères Kray donne à Tom Hardy l’occasion de faire coup double dans un film qui, s’il en met plein les yeux, se disperse dans une redondante voix off.
Mardi 1 décembre 2015 Quand deux super-puissances artistiques décident de s’atteler à un projet cinématographique commun, comment imaginer que le résultat puisse être autre chose qu’une réussite ? Vincent Raymond
Mardi 29 septembre 2015 On risque de beaucoup parler d’eux dans les prochaines semaines, mais comme on ne les a pas encore vus, on se contentera de rappeler la sortie de (...)
Mercredi 2 septembre 2015 Découverte en 1930 par l'américain Clyde Tombaugh, classée parmi les planètes pendant 76 ans, puis justement renommée planète naine au sein de la ceinture de (...)
Mercredi 22 juillet 2015 De Radu Jude (Roumanie, 1h48) avec Teodor Corban, Toma Cuzin…
Mardi 30 juin 2015 Il emprunte peut-être son nom au premier album live du groupe Zebda, mais d’ailleurs peu importe, désormais la Tawa est avant tout un bien sympathique (...)
Mercredi 1 juillet 2015 Le rendez-vous est fixé depuis près de 30 ans maintenant. Chaque été, Les Bravos de la Nuit s’ouvrent à tous les publics en prenant place dans le joli village de Pélussin. Sous les projecteurs : les jeunes créateurs d’ici et d’ailleurs. Florence...
Mardi 10 mars 2015 Avec cette évocation du combat de Martin Luther King pour la reconnaissance du droit de vote des noirs dans les états du sud américain, Ava DuVernay réalise un honnête film à Oscars, qui ménage la chèvre didactique et le chou romanesque avec un...
Mardi 6 janvier 2015 D’Atom Egoyan (Canada, 1h52) avec Ryan Reynolds, Rosario Dawson, Scott Speedman…
Mercredi 12 novembre 2014 Après l’électrochoc Bullhead, Michael R. Roskam négocie habilement son virage hollywoodien avec ce polar à l’ancienne écrit par le grand Dennis Lehane, très noir et très complexe, servi par un casting parfait. Christophe Chabert
Mardi 3 juin 2014 De Doug Liman (ÉU, 1h53) avec Tom Cruise, Emily Blunt…
Mardi 13 mai 2014 De Tomasz Wasilewski (Pol, 1h33) avec Mateusz Banasiuk, Marta Nieradkiewicz…
Jeudi 17 avril 2014 Même s’il affirme une sobriété inédite dans sa mise en scène, Xavier Dolan échoue dans ce quatrième film à dépasser le stade de la dénonciation grossière d’une homophobie rurale dont il se fait la victime un peu trop consentante. Christophe Chabert
Mardi 4 février 2014 Avec Phantom of the paradise, au menu du prochain Tout le monde il est beau… du Méliès, Brian De Palma réinventait en plein Nouvel Hollywood la comédie musicale rock, passée au prisme des films d’horreur, du queer et de son maître Hitchcock....
Mardi 4 février 2014 Retour en grande forme de Jim Jarmusch avec ce film à la force tranquille qui imagine des vampires dandy, rock’n’roll, amoureux et dépressifs, gardiens d’une culture mise en péril par la révolution numérique. Christophe Chabert
Lundi 23 décembre 2013 Un joli premier film signé Sébastien Betbeder, à la fois simple et sophistiqué, qui raconte des petites choses sur des gens ordinaires en tentant de leur donner une patine romanesque, comme un croisement entre les chansons de Vincent Delerm et...
Lundi 18 novembre 2013 Avec un ultra-réalisme saisissant et une constante tension dramatique, Paul Greengrass reconstitue à travers une polyphonie de points de vue une prise d’otages au large des côtes somaliennes, où la star Tom Hanks se fond dans le dispositif...
Lundi 28 octobre 2013 Pur fantasme d’un Luc Besson emballant à la va-vite des concepts de plus en plus boiteux, Malavita tente de greffer en Normandie la mythologie du film de mafia new-yorkais. Écrit n’importe comment, sans angle ni point de vue, cette comédie pas drôle...
Mardi 22 octobre 2013 Les Limbes est un espace collaboratif qui occupe depuis deux ans le rez-de-chaussée du 7 de la rue Henri Barbusse à Saint-Etienne, non loin de l’encadreur (...)
Mardi 4 juin 2013 De Jan Ole Gerster (All, 1h28) avec Tom Schilling, Friederike Kempter…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter