article partenaire
Nouveau cratère sur Mars

Mangamania

Fête du Livre

Centre-ville de Saint-Étienne

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Livres / Ils font mentir la vieille rengaine selon laquelle « les jeunes ne lisent plus », et s’écoulent aujourd’hui par dizaines de millions. Zoom sur le phénomène mangas, dont on trouvera une résonnance sur la Fête du Livre de Saint-Etienne, pour la première fois cette année.

Avec 47 millions de mangas vendus sur le territoire en 2021, la France représente aujourd’hui le deuxième marché au monde derrière le Japon… Et ces chiffres déjà fous ne cessent de continuer à grimper : les ventes ont en effet enregistré un bond de 168% sur les 6 premiers mois de l’année 2022 par rapport à la précédente. En outre, puisque l’on parle de chiffres, le manga représente aujourd’hui 55% des ventes globales de BD et, surtout… le produit culturel le plus acheté via le pass Culture, dont l’accès a été généralisé aux 15-18 ans en janvier dernier. Une bonne nouvelle pour les libraires, qui voient aujourd’hui dans leurs échoppes des jeunes frimousses qu’ils ne voyaient pas forcément auparavant.

à lire aussi : Anne & Minh ramènent leur fraise

Mais alors, comment expliquer ce succès ? Arrivés dans l’Hexagone par le petit écran dans le courant des années 90 (coucou le Club Dorothée), le manga n’a en effet pas toujours eu sa place au chaud sous les néons des librairies - y compris généralistes. Ces dernières années pourtant, le format feuilleton qui se dévore et fait naître l’impatience de pouvoir lire l’épisode suivant, les scénarii ficelés, et surtout, la multiplicité des univers représentés sont finalement parvenus à faire oublier l’image négative longtemps associée au genre…  Quoi que tout ne soit pas encore réglé : difficile, en effet, de lever certaines appréhensions quant aux images de violence, ou de jeunes filles dévêtues parfois contenues dans le manga.

Valeurs fédératrices

Or, force est de constater que l’essentiel n’est finalement que peu souvent à cet endroit. Car, derrière des dessins parfois suggestifs, l’immense majorité des mangas défend en réalité des valeurs positives dans lesquelles les jeunes gens se retrouvent (dépassement de soi, amitié, respect des autres, solidarité…) La preuve avec One Piece, manga le plus vendu en France dont le héros Luffy, est attachant, fédérateur, courageux ; dont les autres personnages sont suffisamment nombreux et divers pour permettre à tout le monde de s’identifier (la navigatrice, le mécanicien, le cuisinier, le médecin, la femme archéologue, le charpentier…) ; et dont le scenario conduit toute cette petite bande de pirates sur les traces d’un trésor, en même temps qu’il amène le lecteur à faire bosser son imaginaire.

à lire aussi : Damien et Emeric Chazal, génération Nippon

Reste qu’il existe aujourd’hui tant de mangas et de genres différents (dramatique, historique, fantasy, aventure, super-héros, policier, horreur, romantique, philosophique, et même culinaire !) qu’il est souvent bienvenu de se faire guider dans ses choix. La bonne nouvelle Numéro Un, c’est qu’à Saint-Étienne, plusieurs boutiques et librairies telles que Kameha Shop, Des Bulles et des Hommes, Paris Tokyo ou encore Shop for Geek proposent le meilleur de ce qui se fait, pour les passionnés comme pour les débutants. Et la bonne nouvelle Numéro Deux, c’est que cette année, la Fête du Livre fait pour la première fois une vraie place au manga. Au programme : des dédicaces de Hachin, Eruthoth, Anne & Minh et Michaël Sanlaville ; un Mot en Scène spécial manga ; une chasse au trésor au départ de la librairie Paris-Tokyo, et une soirée jeux-vidéos mangas. Un, deux, trois… Foncez !

Fête du Livre de Saint-Étienne, du 14 au 16 octobre en centre-ville. Programme détaillé sur www.fetedulivre.saint-etienne.fr.


Pour découvrir l'interview de Axelle Redon, commissaire de la Fête du Livre, rendez-vous sur notre site

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 5 décembre 2022 Le premier fils, Dimitri, impétueux, sanguin et violent, est le rival de son père, entiché de la même femme que lui. Le second, Ivan, cynique intellectuel athée (...)
Mardi 26 avril 2022 De confinements en couvre-feux, la pandémie aurait presque fait oublier qu’un festival de musiques est avant tout un temps de convivialité partagée, entre amis, dans une foule de mélomanes raisonnablement...
Mardi 26 avril 2022 D’un point d’ancrage à un autre, l’artiste stéphanois porte en lui l’errance joyeuse de ceux qui savent accueillir la vie. Des sens en éveil, une gamberge qui va loin quitte à prendre son temps : portrait d’un poète en quête d’infini.  
Mardi 26 avril 2022 Comme chaque mois, le Méliès Saint-François vous convie à sa grande soirée Quiz, dédiée cette fois-ci (...)
Mardi 26 avril 2022 Voici une belle promesse que nous fait l'Opéra de Saint-Etienne. Tout le monde connaît l'histoire de Lancelot, chevalier de la Table (...)
Mardi 26 avril 2022 Fatigue passagère et moral dans les chaussettes ? La rédaction du Petit Bulletin est là pour prendre soin de ses lecteurs, avec un traitement imparable : les concerts. Et quoi de mieux que le Paroles & Musiques pour se...
Mardi 26 avril 2022 Plus on progresse, plus on se fait du mal et plus on se tue, à petit feu. Avec Bienvenue dans l’espèce humaine, Benoît (...)
Mardi 26 avril 2022 Gerard Watkins revisite le chef-d’œuvre shakespearien à travers le prisme des sixties : pantalons pattes (...)
Mardi 26 avril 2022 Hugo, 23 ans, étudiant en sciences humaines, oscille entre ses origines algériennes et françaises. Lorsque sa mère le (...)
Mercredi 13 avril 2022 Direction le restaurant de la Cité du Design pour un menu du jour digne d’une bonne brasserie avec une vue sur un jardin d’hiver étonnant.
Mercredi 6 avril 2022 Le thème : Bifurcations. La promesse : quatre mois de grande fête autour du design, à laquelle tous les Stéphanois pourraient prendre part. Les questions : la biennale Design sera-t-elle accessible à tous les publics, suffisamment...
Mercredi 6 avril 2022 Troupe amateure mais aussi qualitative que les pros, la LISA organise dès dimanche sa semaine de l’impro, avec au menu, différentes formules… Et pas mal de rigolade.
Mercredi 6 avril 2022 Envie de bamboche, d’une ambiance festive, et de gros son ? Check la liste des soirées qui arrivent, et prépare ton agenda (et ta tenue de gala) : ça sent la grosse bringue.
Mardi 29 mars 2022 Par Sibylle Brunel. Quand les petites bêtises entrainent les grosses, il est difficile de prouver que l’on peut encore répondre à la norme. A-t-on seulement (...)
Mardi 29 mars 2022 Des dernières Biennales Design stéphanoises aux salons du Conseil de l’Union Européenne à Bruxelles, la créatrice textile Jeanne Goutelle marque peu à peu de son empreinte colorée et responsable une œuvre où le réemploi de tissus industriels permet...
Mardi 29 mars 2022 Durant les quatre mois qui vont suivre, la Biennale Design de Saint-Étienne nous invite à « bifurquer ». Envisager la société telle qu’elle est, l’envisager ensuite telle que l’on aimerait qu’elle soit… Puis envisager les chemins possibles...
Mardi 29 mars 2022 Notre civilisation s’effondre, tous les scientifiques le disent. Oui mais alors… Que faire ? Vaste sujet, pourvu que l’on (...)
Mardi 29 mars 2022 Et si la décolonisation n’avait été qu’une succession d’échecs dont on voit et paie encore les pots (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter