Tom Bird : la poésie folk du quotidien

Portrait / Auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste, Tom Bird (aka Kévin Fauchet) esquisse la beauté mélancolique et réconfortante des jours ordinaires. Après deux EP, l'artiste livre un premier album délicat, Le Portrait, offrant dix nouvelles chansons entre folksongs inspirées et ballades éthérées. Rencontre.

Quatre ans après la naissance du petit Kévin Fauchet à Antibes, la famille s'installe près de Saint-Étienne, dans la plaine du Forez. Sa grand-mère lui offre un mini-piano à piles et lui transmet quelques bases de solfège. On inscrit le jeune garçon dans une école de musique, mais sa trop grande émotivité l'en fera partir très vite.

À la maison, on écoute beaucoup de variété française, Francis Cabrel, Renaud, Hugues Aufray ou Céline Dion. Tonton est amateur de Pink Floyd et marraine de Janis Joplin. « J'ai eu un vrai déclic lorsqu'à l'école un enseignant m'a fait découvrir Bob Dylan. Un peu plus tard, j'ai commencé à repiquer Damien Saez et Mano Solo, délaissant peu à peu le piano pour la guitare. »

Encore très timide, le jeune homme commence à composer et comprend que la scène sera son remède. Après quelques essais en solo puis dans un groupe de rock, Ellipse, le premier projet très sérieux de Kévin prend la forme en 2011 d'un duo avec Paloma Huon. Jusqu'en 2016, Ladybug and The Wolf fera vivre au binôme une première vraie aventure professionnelle.

« Tout est allé très vite, c'était fou. On a vécu beaucoup de belles choses. » En 2013, le tandem qui s'exprime en anglais remporte le tremplin Open Jazz lors du festival Bô Mélange, puis donne des concerts ambulants dans les TGV entre Lyon et Paris. En 2014, Ladybug and The Wolf apparait dans l'émission Monte le son sur France 4, dans un documentaire consacré à la nouvelle scène française.

« Nous avons enregistré deux EP et un album, donné plus d'une centaine de concerts et assuré les premières parties de JAIN, Alela Diane, Valerie June, Thomas Fersen, Irma... Le groupe a pris fin peu de temps après l'album, Paloma souhaitait aller vers des choses plus électro alors que je me tournais davantage vers la chanson folk. »

Balles neuves

Nouveau projet, nouveau nom : Tom Bird. Kévin est accompagné par son pianiste et complice de toujours, Alex Roman. « En plus de la guitare et de l'harmonica, j'utilise un looper afin d'ajouter des strates musicales additionnelles. Nous sommes sur scène comme dans notre salon, avec notre panoplie d’instruments. » En quelques années, la nouvelle formation s'est bâti un univers singulier, carré de nature urbaine dans lequel Kévin s'épanouit tel un orfèvre des notes et artisan des mots, cette fois-ci en français.

On peut déceler ici ou là quelques accointances. Une pincée de Renan Luce dans les couplets et de Ben Mazué dans les envolées vocales, un zeste de Mathieu Boogaerts dans le minimalisme de certains titres, et la nonchalance flegmatique d'Alain Souchon.

Comme à l'époque de Ladybug and the Wolf, Tom Bird poursuit sa route en marge de l'industrie lourde musicale et des emballements médiatiques. Avec une trentaine de dates par an en moyenne, Kévin assure son statut d'intermittent du spectacle.

« Je complète mon agenda en accompagnant régulièrement la chanteuse Leïla Huissoud. Je fais aussi de la figuration pour le cinéma ou la télévision. » Loin de se lever le matin dans le but ultime de faire exploser les compteurs de streaming, le songwriter avoue avoir trouvé un équilibre, sans doute un confort, dans le circuit des salles à taille humaine. « Bien sûr, le succès est flatteur. On en souhaiterait toujours davantage. Honnêtement je préfère avoir plus de dates, quitte à jouer dans des salles de taille modeste, afin de pouvoir organiser des mini tournées plus efficaces en terme de rentabilité et de fatigue. Cela dit, on a récemment fait la première partie de Sofiane Pamart devant 900 personnes et je me suis senti tout aussi à l'aise ! »

Tom Bird se produit un peu partout en France, en Suisse et en Allemagne, jusqu'au Canada : en novembre dernier, le groupe était invité sur la scène du somptueux Théâtre du Capitol de Dieppe, à l'occasion de la FrancoFête en Acadie. Le binôme ne compte plus les ouvertures de rideau pour Tété, Pauline Croze, Gauvain Sers, Loïc Lantoine, Yves Jamait, Barcella...

Release party

Faisant suite aux deux EP parus en 2016 et 2018, le premier disque de Tom Bird, Le Portrait, sortira le 12 mai en CD, en vinyle et bien sûr, sur les internets. Lorsqu'il en dévoile la pochette, Kévin semble aussi heureux qu'ému. « Le visuel reflète exactement ce que j'avais en tête. La photo a été prise par La Paire de Cerises, un couple de photographes-vidéastes qui réalise une grande partie des photos que je publie. L'identité visuelle a été entièrement réalisée par Mathilde Dugué, graphiste et directrice artistique. » Enregistré à Villeurbanne dans le studio Mikrokosm avec Nicolas Tarik aux manettes, l'album a été financé en partie par une campagne de financement participatif, via la plateforme à la chouette.

Dans ses textes, Tom Bird fait le récit sensible d’un quotidien animé de poésie, avec de-ci de-là un trait d'humour. L'arrivée du nouvel album est célébrée en public lors d'une tournée qui a commencé à Genève le 4 mai et qui s'étire (pour l'instant) jusqu'à début août. La toute première release party aura lieu à Paris le 12 mai, en co-plateau avec Lucas Lombard à la Manufacture Chanson. Tom Bird sera au Château du Rozier, à Feurs, le 26 mai. « Pour le concert lyonnais du 9 juin salle Barbara, nous invitons la chanteuse Ronnie et nous préparons de belles surprises. »  

S'il s'est récemment installé dans la capitale des Gaules, Kévin Fauchet assure rester stéphanois de cœur, et aussi fidèle au label indépendant Le Cri du Charbon qui, installé sur les Hauts de Terrenoire, produit Bottle Next, Tachka, Louis Mezzasoma ou encore Caïman. « Je suis aussi accompagné par l'agence Baam Productions qui s'occupera dorénavant du booking, notamment pour la tournée du nouvel album. »

Écouter les chansons de Tom Bird, c'est ralentir la cadence, faire de chaque jour un dimanche, traverser un champ d'herbes hautes, s'assoir sur un banc face à la mer et regarder les mouettes tant qu'il y en a, puis rentrer avant la fraîcheur, enfiler un pull moelleux, se faire un thé, hésiter entre un disque de Leonard Cohen, Angus & Julia Stone ou Agnes Obel, allumer quelques bougies et parcourir à nouveau Roll, le livre du photographe Théo Gosselin. En racontant ses pérégrinations intérieures sur des sonorités folk, Tom Bird nous invite à apprécier la poésie du quotidien.


Repères

1986 naissance à Antibes

2011 création du duo Ladybug and the Wolf

> To Raise A Miniature Garden (EP)

> Familiar Games (EP)

> Mammatus (album)

2013 lauréat du tremplin Open Jazz - Bô Mélange

2016 création du projet Tom Bird

> Le cri du silence (EP)

> À distance égale (EP)

2019 prix du jury au tremplin Les Poly’sons de Montbrison

2020 lauréat de Le Mans Cité Chanson

2021 lauréat de du festival Pause Guitare d'Albi

2023 Le portrait (album)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 31 octobre 2023 Depuis plus de 11 ans, le Petit Bulletin vous déniche chaque mois les expositions les plus pertinentes à Sainté et alentour. Voici donc notre ultime sélection, laquelle fait une fois encore la preuve qu'un large éventail d'accrochages peut...
Lundi 13 novembre 2023 Ton 17 novembre est libre ? À la bonne heure ! Ce soir-là, c’est au choix : deux soirées, deux salles, deux ambiances, mais dans les deux cas, il s’agira (...)
Mardi 3 octobre 2023 Après une réouverture en grande pompe les 15 et 16 septembre, le Clapier, conduit par des membres de T2O regroupés en collectif, est à nouveau sur les rails. (...)
Lundi 11 septembre 2023 C'est sous la constellation d'Orion de la nef de l'église Saint-Pierre de Le Corbusier que se déroulera la 4° Biennale Internationale de musique vocale (...)
Lundi 11 septembre 2023 Depuis près de quinze ans, Buridane trimballe sa poésie intime et sensible sur les scènes hexagonales. Auteur, compositrice et interprète, la native de Rouen (...)
Lundi 11 septembre 2023 Depuis Ancient Spirits, son tout premier LP sorti en 2000, Patrice a fait un sacré bout de chemin. Dans les pas de Bob Marley et Fela Kuti (mais aussi (...)
Vendredi 7 avril 2023 Suite à une expérience visant à réguler la température de la planète, la Terre subit des chaleurs extrêmes qui détruisent la quasi-totalité du monde comme nous le (...)
Mercredi 12 avril 2023 Il s’appelle Théo, il a 26 ans, il est comédien, et porte un nom de famille bien connu. Il y a bientôt 5 ans, le jeune homme a appris qu’il avait un cancer (...)
Vendredi 17 février 2023 Le 11 avril prochain, le Musée d’Art Moderne et Contemporain fermera ses portes durant un an pour qu'y soient effectués de lourds travaux d’entretien et (...)
Jeudi 2 février 2023 Si d’aucun pense que le calme et la sérénité sont arrivés en même temps que cette nouvelle année, le Clapier compte bien démolir à coup de gros sons cette idée. Ce (...)
Vendredi 6 janvier 2023 Alors que cette année 2023 débute, un air de révolte dub souffle sur le Clapier. Drapeaux rouges et drum’n bass se mélangeront en effet dans un formidable (...)
Mercredi 7 décembre 2022 Avis aux fans de dub, c’est du côté du Clapier que les choses se passent. Vendredi 9 décembre, l’ancienne gare de Saint-Étienne se transforme dès 22 heures en Dub Factory avec pas moins de 5 artistes programmés. Un petit guide de la soirée s’impose.
Mercredi 2 novembre 2022 Ce mois-ci, des portes du Clapier s’échappent des ambiances hip-hop, soul et funk tout droit sorties des années 70-80. Le vendredi 4 novembre, le duo de beatmakers Smokey Joe & the Kid posera ses platines à Saint-Etienne pour faire suer les murs...
Mardi 25 octobre 2022 C'est dans la Collégiale de Saint-Bonnet-Le-Château qu'aura lieu le concert de clôture du 10° Festival Baroque en Forez. Au programme, Antonio Vivaldi avec (...)
Jeudi 17 novembre 2022 Souvent hôte des réserves muséales, l’œuvre de Marcelle Cahn (1895-1981) circule peu. Après celui de Strasbourg, le Musée d’Art moderne et contemporain (...)
Mardi 11 octobre 2022 Zéro concession. Zéro renoncement, malgré le temps qui passe. Et toujours 1000 cris venus des tripes à hurler. Tête de file du punk français, les Sales Majestés, (...)
Mercredi 5 octobre 2022 Promettant une 44e édition kaléidoscopique, le Rhino Jazz(s) prouve qu’il possède plus d’une corne à son blaze. Au-delà de cette promesse de 27 jours de musique, l’indétrônable festoche fera également la part belle à l’image et à l’histoire du jazz.
Jeudi 20 octobre 2022 L’exposition Le champ des possibles questionne sous un angle original notre façon d’habiter le monde, observant les traductions architecturales qui en (...)
Vendredi 3 juin 2022 Jazz, techno, rock, disco et grosse ambiance sont au programme de ce mois de juin survolté. Grande répétition avant la saison estivale, on liste pour vous les soirées à ne pas rater. Préparez vos agendas, c’est le dernier échauffement avant l’été !

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X