L'Attentat

ECRANS | De Ziad Doueiri (Fr-Belg-Liban-Qatar, 1h45) avec Ali Suleiman, Reymonde Amsellem…

Christophe Chabert | Mardi 28 mai 2013

Tiré du best-seller de Yasmina Khadra, L'Attentat raconte comment un médecin israélien d'origine arabe travaillant dans un hôpital de Tel Aviv voit sa vie bouleversée après un attentat suicide dont le kamikaze pourrait être sa propre femme. Deux thèmes s'enchâssent ainsi : connaît-on vraiment la personne avec qui on partage sa vie ? Et que pèse l'humanisme éclairé face au sentiment d'humiliation d'un peuple qui ne trouve plus que la violence pour exprimer sa colère ?

Il y a donc deux lignes dans le film de Ziad Doueiri : la première est un drame intimiste en forme d'enquête existentielle, peuplé de flashbacks opacifiant l'énigme de départ; la deuxième est une réflexion sur le conflit israélo-palestinien qui mue en thriller efficace et tendu une fois passé de l'autre côté du mur. En termes de cinéma, c'est clairement celle-ci que le metteur en scène privilégie, cherchant une efficacité à l'Américaine qui accroche le spectateur au gré de scènes choc et à suspense.

Il y a du savoir-faire, indéniable, dans ce storytelling qui digère intelligemment le pavé de Khadra. Mais plus Doueiri tente d'accrocher le spectateur, plus il rend confus son dessein final, donnant l'impression d'une petite démonstration de force narrative qui oublie, au passage, l'ambivalence de ses personnages et finit par tout expliquer pour n'effrayer personne.

Christophe Chabert


L'Attentat

De Ziad Doueiri (Fr-Bel-Lib-Qat, 1h45) avec Ali Suliman, Reymonde Amsellem...

De Ziad Doueiri (Fr-Bel-Lib-Qat, 1h45) avec Ali Suliman, Reymonde Amsellem...

voir la fiche du film


Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme fait exploser une bombe. Toute la journée, le docteur Amine, israélien d'origine arabe, opère les nombreuses victime de l'attentat. Au milieu de la nuit, on le rappelle d'urgence pour lui annoncer que la kamikaze est sa propre femme.


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter