"Olli Mäki" : soigne ton coeur

ECRANS | Un film de Juho Kuosmanen (Fin-All-Su, 1h32) avec Jarkko Lahti, Eero Milonoff, Oona Airola…

Vincent Raymond | Mercredi 19 octobre 2016

L'argument est si simple qu'il tient presque du prétexte : devant défier à domicile l'Américain détenteur du titre de champion du monde poids plume, un petit boxeur finlandais inquiète son entourage, car sa fiancée l'obnubile plus que son excès de poids à perdre.

Boxeur obscur dont la victoire (ou la défaite) importe finalement peu, Olli Mäki rappelle Bartleby : alors qu'on le pense dénié de toute velléité d'affirmer son individualité, la manifestation de sa volonté propre suffit à perturber l'ordre d'un monde ayant composé avec son immuabilité, sa prévisibilité, son apparente insignifiance.

Le film lui-même joue de sa modestie : un noir et blanc âpre, ne cadrant pas forcément le héros en majesté, montrant volontiers ses épaules étroites, sa taille menue, son torse émacié ou son début de calvitie. Révélant en somme que Olli Mäki est un type normal, étranger à la forfanterie de son manager, peu concerné par cet orgueil national dont il est censé être le dépositaire.

Par son minimalisme poétique, ce film dit davantage le réel que, suprême ironie, le “documentaire-vérité” tourné à l'époque, dont il reconstitue la grotesque construction. Pareil à une parabole moderne, il pourrait se conclure par une sentence philosophico-morale : à quoi bon rêver d'une ceinture pour autrui lorsque celui-ci ne vise qu'une bague ?


Olli Mäki

De Juho Kuosmanen (Fin-All-Suè, 1h32) avec Jarkko Lahti, Oona Airola...

De Juho Kuosmanen (Fin-All-Suè, 1h32) avec Jarkko Lahti, Oona Airola...

voir la fiche du film


Été 1962, Olli Mäki prétend au titre de champion du monde poids plume de boxe. De la campagne finlandaise aux lumières d’Helsinki, on lui prédit un avenir radieux. Pour cela, il ne lui reste plus qu’à perdre du poids et à se concentrer. Mais il y a un problème - Olli est tombé amoureux de Raija.


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter