Abracadabra à l'Alhambra

Nicolas Bros | Lundi 14 novembre 2016

Photo : © Warner Bros France



Soirée magie

Proj. "Les Animaux Fantastiques" en 3D en avt-première + stands de jeux, magie, maquillages, ...

Proj. "Les Animaux Fantastiques" en 3D en avt-première + stands de jeux, magie, maquillages, ...

voir la fiche du film


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Megarama change de bobine à Saint-Etienne

Salles | Après avoir racheté l’Alhambra et le Camion Rouge, le groupe Megarama a entrepris des travaux conséquents dans le premier. Tout en changeant les noms des deux cinémas stéphanois.

Nicolas Bros | Mercredi 30 juin 2021

Megarama change de bobine à Saint-Etienne

Après son rachat il y a presque une année des cinémas Alhambra (place Jean-Jaurès) et Camion Rouge (vers la place Chavanelle), le groupe Megarama de Jean-Pierre Lemoine a remis ces deux établissements à sa sauce. Si le Camion Rouge a simplement changé de nom (devenant Megarama Chavanelle) et remplacé ses bornes de caisses et logiciels, le désormais ex-Alhambra (devenu Megarama Jean-Jaurès) a lui subi de nombreux travaux. Une enveloppe de 5 millions d’euros a été investie dans le cinéma pour reprendre le hall d’accueil, les sanitaires, les salles et les sièges. D’autre part, les trois grandes salles ont été dotées de projecteurs laser alors que les écrans n’ont quant à eux pas été touchés. Avec ce grand coup de fraîcheur, cumulé à la réouverture des salles obscures, le nouveau propriétaire compte bien redonner un coup de fouet à ces deux établissements qui avaient perdu de leur superbe au fil du temps.

Continuer à lire

L'Alhambra et le Camion Rouge vendus

ECRANS | Selon le magazine Box Office Pro, Sylvie Massu exploitante des cinémas l'Alhambra (depuis 2014) et du Camion Rouge (depuis 2015) aurait trouvé un (...)

Nicolas Bros | Jeudi 2 juillet 2020

L'Alhambra et le Camion Rouge vendus

Selon le magazine Box Office Pro, Sylvie Massu exploitante des cinémas l'Alhambra (depuis 2014) et du Camion Rouge (depuis 2015) aurait trouvé un repreneur pour ces deux établissements après de nombreux mois de recherche. Il s'agirait de Jean-Pierre Lemoine, président du groupe Megarama, qui aurait confirmé ce jour le rachat des deux complexes stéphanois. Megarama, avec l'acquisition de ces cinémas, possède désormais 25 établissements en France.

Continuer à lire

Des séances à tarifs réduits à Sainté

ECRANS | Le ciné à Sainté, ça sera 5€ à toutes les séances (hors séances spéciales et supplément 3D) du 22 juin au 30 juin 2020 dans les cinémas Alhambra, Camion et Méliès Jean (...)

Nicolas Bros | Lundi 15 juin 2020

Des séances à tarifs réduits à Sainté

Le ciné à Sainté, ça sera 5€ à toutes les séances (hors séances spéciales et supplément 3D) du 22 juin au 30 juin 2020 dans les cinémas Alhambra, Camion et Méliès Jean Jaurès. Une bonne nouvelle qui devrait en inciter plus d'un à retourner dans les salles obscures découvrir entre autres L'Ombre de Staline, Nous les Chiens, Filles de Joie ou même The Demon Inside pour les plus valeureux.

Continuer à lire

Le Camion Rouge et l'Alhambra sont à vendre

Ciné | Dans un entretien accordé à notre consœur Muriel Catalano du Progrès Saint-Étienne, l'exploitante des cinémas Alhambra et Camion Rouge de Saint-Étienne explique que ces derniers sont à vendre.

Nicolas Bros | Lundi 27 janvier 2020

Le Camion Rouge et l'Alhambra sont à vendre

C'est au cours d'un entretien réalisé par notre consoeur du Progrès, Muriel Catalano, que Sylvie Massu, exploitante des cinémas Alhambra et Camion Rouge, explique que les deux cinémas sont à vendre depuis « des années ». Et ce malgré une progression de 2% de fréquentation pour le Camion Rouge lors de la dernière année d'exploitation (avec 212 338 entrées comptabilisées) et plus de 300 000 spectateurs à l’Alhambra. Une entrevue à retrouver sur le site du quotidien à cette adresse.

Continuer à lire

Le lundi, c'est tarif réduit pour le ciné à Sainté

Cinéma | Forts du succès de l'opération "Sainté fête le cinéma", les quatre cinémas stéphanois (l'Alhambra, Le Camion Rouge, Le Méliès Jean Jaurès et le Méliès Saint-François) (...)

Nicolas Bros | Mercredi 4 septembre 2019

Le lundi, c'est tarif réduit pour le ciné à Sainté

Forts du succès de l'opération "Sainté fête le cinéma", les quatre cinémas stéphanois (l'Alhambra, Le Camion Rouge, Le Méliès Jean Jaurès et le Méliès Saint-François) s'associent à nouveau afin de proposer une opération spéciale depuis lundi 2 septembre. Tous les lundis, dans ces quatre établissements, le tarif d'une place de cinéma sera désormais de 6.90 €. L'offre est valable pour tous, pour tous les films, à toutes les séances (hors séances spéciales et supplément 3D). Une raison supplémentaire de sortir de chez soi le lundi !

Continuer à lire

La Fête du ciné prolongée à Sainté

Fête du ciné | La Fête du cinéma se déroule cette année du 30 juin au 3 juillet. Cet événement permet à toutes et tous de se rendre dans les salles obscures pour 4 euros la (...)

Nicolas Bros | Mercredi 19 juin 2019

La Fête du ciné prolongée à Sainté

La Fête du cinéma se déroule cette année du 30 juin au 3 juillet. Cet événement permet à toutes et tous de se rendre dans les salles obscures pour 4 euros la séance. À Saint-Étienne, on prolonge le plaisir jusqu'au 7 juillet du côté de l’Alhambra, du Camion Rouge, du Méliès Jean Jaurès et du Méliès Saint-François. L'événement s'appelle Sainté Fête le Cinéma avec, toujours, la place de ciné à 4 euros. 4 jours de fête supplémentaire dans les 4 cinémas stéphanois. À signaler que Le Méliès propose huit avant-premières pour l'occasion comprenant leurs six coups de coeur du Festival de Cannes 2019 (dont Lord of Chaos de Jonas Åkerlund le 30 juin, Sorry We Missed You de Ken Loach le 2 juillet ou encore J'ai Perdu Mon Corps de Jérémy Clapin le 6 juillet ainsi que deux films musicaux. Programmation complète de la Fête du Cinéma et de Sainté fête le Ciné à retrouver sur le site du Méliès et sur le site de l'Alhambra/Camion Rouge

Continuer à lire

"Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald" : Bien cuites, les baguettes

Poudre de perlimpinpin | de David Yates (G.-B.-É.-U., 2h14) avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler…

Vincent Raymond | Mercredi 14 novembre 2018

1927. Le sournois Grindelwald s’évade durant son transfert, affolant toutes les polices magiques du globe. Dumbledore expédie en secret Norbert Dragonneau sur ses traces, à Paris. Mais le collectionneur d’animaux fantastiques étant assigné à territoire britannique, il lui faut donc ruser… Désormais recyclée scénariste et productrice de ce cycle spin-off de Harry Potter, J. K. Rowling ne risque-t-elle pas, à force de tirer sur sa corde, de griller son aura auprès de ses plus fidèles fanatiques ? Oh, l’autrice dispose d’un confortable capital sympathie, et beaucoup de dragées surprises de Bertie Crochue seront avalées avant que ses émules ne commencent à douter de son infaillibilité, à renoncer à leur vénération pour ce gourou au sourire si doux. Prendre un tant soit peu de recul permet pourtant de constater la platitude paresseuse de cet épisode, qui pourrait tenir en deux formules de première année à Poudlard : Dillutio salsa (on rallonge la sauce) et Revelatio caudalix (on balance un vieux cliffhanger à la fin, histoire d’inciter à venir voir le proch

Continuer à lire

« Vivre sa passion en vrai »

Festival / Interview | Né en 2014 à Marseille (où le public est de plus en plus nombreux chaque année), le HeroFestival débarque début juin à Saint-Étienne. Un salon dans lequel on croisera aussi bien des fans de Superman que de Game of Thrones et de Goldorak, et où l'on pourra échanger avec des passionnés, rencontrer des artistes ou encore jouer à tout un tas de jeux, vidéo ou non. Pour en savoir plus sur cet événement intrigant, on a posé quelques questions à la commissaire générale Annabelle Fouques.

Nicolas Bros | Mercredi 2 mai 2018

« Vivre sa passion en vrai »

Qu'est-ce que le HeroFestival ? Le HeroFestival est né à Marseille en 2014 et correspond, comme son nom l'indique, au festival des héros ! L'idée de cet événement est née d'une rencontre avec des cosplayers (passionnés qui jouent le rôle de personnages de fictions, souvent animées, en mettant leur costume et en se grimant, ndlr) à la Foire d'Avignon en 2013. Nous nous sommes rendus compte qu'ils étaient réellement des artistes, qui avaient besoin d'une vitrine pour partager leurs créations entre eux et avec le public. L'idée du "héros" est venue car il traverse le temps, les continents et rassemble tous les univers. Depuis, nous avons mis en place trois éditions à Marseille et nous avons été contactés par plusieurs Parcs des expos en France pour accueillir un HeroFestival. Nous avons reçu un très bon accueil à Grenoble et à Saint-Étienne, d'où la concrétisation de deux nouvelles éditions. Le principe du HeroFestival est de créer un lieu qui réunit les passionnés, les professionnels, les créateurs et les néophytes autour du thème des "héros" issus de la littérature, des BD, des comics, des mangas, du cinéma, du jeu vidéo... En résumé, c'est vivre sa passio

Continuer à lire

Une 2ème Nuit des Livres Harry Potter à Saint-Étienne

Littérature | Deux ans après le succès de la première Nuit des Livres Harry Potter, la Librairie de Paris reprend sa baguette de sorcier et organise une seconde (...)

Nicolas Bros | Mardi 23 janvier 2018

Une 2ème Nuit des Livres Harry Potter à Saint-Étienne

Deux ans après le succès de la première Nuit des Livres Harry Potter, la Librairie de Paris reprend sa baguette de sorcier et organise une seconde édition le 1er février 2018. Au programme, différents ateliers avec entre autres la cérémonie du Choixpeau, un duel de sorciers, une démonstration de magie-technologique, des bonbons... Une collecte de vêtements en bon état, est également prévue au profit de la Croix Rouge, afin de « libérer un maximum d'elfes de maison ». Soirée sur inscription : contact@librairiedeparis.com 2eme Nuit des Livres Harry Potter, jeudi 1er février dès 18h à la Librairie de Paris

Continuer à lire

Trouver la source du bien-être

Conférences | Dans le cadre des conférences "hors-les-murs" proposées par la radio France Inter et retransmises sur les écrans de cinéma, le journaliste et animateur Ali Rebeihi, accompagné par le psychiatre Christophe André, nous convie à l'Alhambra pour parler de bienveillance avec l'actrice Rachida Brakni et la pédiatre Catherine Gueguen. Une soirée d'échanges et de méditation pour mieux vivre tous ensemble.

Nicolas Bros | Jeudi 12 octobre 2017

Trouver la source du bien-être

Vous avez déjà dû entendre leurs voix posées et calmes. Sévissant chaque jour sur les ondes de France Inter, dans l'émission Grand bien vous fasse !, l'animateur Ali Rebeihi et le psychiatre Christophe André - grand spécialiste de la méditation en France - se lancent dans un cycle de 3 conférences autour du "vivre enesmble", décliné de leur travail quotidien. Avec pour thématique générale le "bien vivre ensemble", ces rendez-vous auront la particularité d'être retransmis en direct depuis les studios de la radio parisienne sur les écrans de nombreuses salles de cinéma à travers l'Hexagone, dont L'Alhambra à Saint-Étienne. La première conférence prévue lundi 16 octobre à 20h se concentrera sur "les bienfaits de la bienveillance" sous différents angles : en famille, à l’école ou encore au travail. Sont invitées à venir témoigner l'actrice Rachida Brakni mais également la pédiatre Catherine Gueguen. Au programme, deux heures d'échanges, de questions, d'extraits d'œuvres d'art en illustration mais également de la méditation en direct. Bref, une belle soirée pour se faire du bien. Ali Rebeihi : « Rendre accessibles​ des conférences qui sortent du

Continuer à lire

Les films de l'automne 2016 : Comme un (faux) air de déjà-vu

Un semestre en salles | Un Harry Potter, un Star Wars, un Marvel, un Loach Palme d’Or… Non non, nous ne sommes pas victimes d’un sortilège nous faisant revivre en boucle la dernière décennie. Regardez d’un peu plus près : c’est dans les détails que se nichent les nuances…

François Cau | Jeudi 1 septembre 2016

Les films de l'automne 2016 : Comme un (faux) air de déjà-vu

Après un gros premier semestre dévolu aux blockbusters, la fin de l’année accueille traditionnellement le cinéma d’auteur — exception faite des incontournables marteaux-pilons de Thanksgiving et Noël, conçus pour vider une bonne fois pour toutes les goussets des familles. Les candidats 2016 sont, dans l’ordre, Les Animaux fantastiques de David Yates (16 novembre), spin off de la franchise Harry Potter et Rogue One : A Star Wars Story de Gareth Edwards (14 décembre). Qui de Warner ou Disney l’emportera ? Un peu avant (26 octobre), Benedict Cumberbatch tentera de déployer la bannière Marvel dans le film de Scott Derrickson, Doctor Strange — un second couteau parmi les superhéros. Cette impression d’avoir à faire des versions alternatives ou dégraissées de vieilles connaissances se retrouve aussi chez Tim Burton qui signe avec Miss Peregrine et les enfants particuliers (5 octobre) un nouveau conte fantastique sans Helena Bonham Carter, ni Johnny Depp, ni son compositeur fétiche Danny Elfman ! Au moins, on peut espérer un souffle de fraîcheur…

Continuer à lire

Cinéma : Le Camion Rouge et l’Alhambra en mode phénix

ACTUS | Il y a parfois des coups de théâtre au cinéma : celui ménagé par Sylvie Massu est de nature à relancer la fréquentation de l’Alhambra et du Camion Rouge, où un nouveau directeur vient d’être nommé. Une nouvelle donne pour un deuxième souffle ?

Vincent Raymond | Vendredi 22 juillet 2016

Cinéma : Le Camion Rouge et l’Alhambra en mode phénix

Au printemps dernier, Sylvie Massu avait dressé devant la presse un état des lieux de son parc cinématographique stéphanois — l’Alhambra et le Camion Rouge —, procédant à quelques annonces : accords négociés avec les opérateurs de stationnement pour ses clients, création d’une carte de fidélité “Privilège” limitée à 1 000 détenteurs et offrant au bénéficiaire une place au tarif préférentiel de 6 euros ; ouverture pour la rentrée d’une salle de sport et d’un restaurant de part et d’autre du Camion Rouge… Cette cachotière avait omis une information de taille : la nomination Patrick Gabet au poste de directeur de réseau du groupe ABC (Alliance Bourguignonne Cinématographique), en charge des sites dijonnais et stéphanois du holding familial… mais basé à Saint-Étienne. C’est un professionnel aguerri qui fait ainsi son retour à la tête d’un ensemble de cinémas : il fut en effet directeur d’exploitation pour UGC à Lyon de 1996 à 2007, avant de se lancer avec succès dans le conseil et la communication, notamment aupr

Continuer à lire

Cinéma : Opération reconquête pour Le Camion Rouge et l’Alhambra

ACTUS | Du passé, faisons table rase (ou presque)… Convoquant la presse pour annoncer un florilège de bonnes nouvelles, la directrice générale des deux complexes cinématographiques stéphanois n’a pas souhaité évoquer le bilan de la première année du Camion Rouge. Sauf, bien sûr, lorsqu’il lui permettait de valoriser son action en cours…

Vincent Raymond | Jeudi 14 avril 2016

Cinéma : Opération reconquête pour Le Camion Rouge et l’Alhambra

Connaissez-vous l’“effet Streisand” ? Les communicants redoutent comme la peste cette manœuvre contre-productive visant à tenter d’empêcher la propagation médiatique d’un fait au départ anodin, au moyen d’une diversion (voire d’une pression), laquelle ne fait que le diffuser à une plus large audience… Sylvie Massu n’aime peut-être pas Barbra Streisand. Visiblement échaudée par le traitement fait de l’actualité de ses salles, confrontées à une série de déconvenues depuis l’ouverture du Camion Rouge voilà un an, la patronne du groupe ABC a préféré jeter un voile pudique sur le bilan 2015, en se focalisant sur celui du premier trimestre 2016. Boosté par Star Wars, il est certes bon avec un cumul pour mars sur les deux salles de 73 847 entrées — rapporté à la référence de 48 947 pourtant établie en… 2015, jugez du paradoxe. Toutefois, ces chiffres du premier trimestre doivent être appréciés avec des pincettes, et comme des encouragements, car ils ne permettent pas encore d’établir une réelle tendance : mars 2016 est en progression, mais mars 2015 était en chute spectaculaire. Il faut donc attendre avant

Continuer à lire

Cinéma : L’Alhambra et Le Camion Rouge dans l’écarlate ?

ECRANS | Moins de public et bientôt moins de salariés… La situation ne cesse de se dégrader pour les deux salles stéphanoises gérées par Sylvie Duparc.

Vincent Raymond | Jeudi 21 janvier 2016

Cinéma : L’Alhambra et Le Camion Rouge dans l’écarlate ?

En novembre dernier, l’exploitante de cinéma Sylvie Duparc se voulait rassurante. Bien sûr, elle reconnaissait « ne pas être dans ses objectifs », mais faisait peser une partie des mauvais résultats du Camion Rouge sur des retards de travaux et la Ville (coupable selon elle, d’avoir refait le parvis pendant l’été) et ceux de l’Alhambra sur ses problèmes sociaux qui auraient « nui à son image ». Elle affirmait toutefois qu’octobre avait « effacé le passif ». Rétrospectivement, son enthousiasme ressemble à de la méthode Coué, car les navires amiraux de sa flotte stéphanoise tanguent de plus en plus. Le cumul des pertes est tel pour les deux derniers exercices (- 521 100 € en 2014) qu’il conduit leur société exploitante, ABC (Alliance Bourguignonne Cinématographique), à entreprendre des procédures de licenciements économiques — 4 salariés sur un effectif de 25. Avec 172 000 tickets vendus durant ses (presque) 11 premiers mois d’exploitation, Le Camion Rouge est en effet très loin des chiffre

Continuer à lire

Expelliarmus !

CONNAITRE | Partisans de Griffondor, Poufsouffle, Serdaigle ou Serpentards, revêtissez vos plus belles robes de sorcier. Le 4 février prochain les aficionados de (...)

Florence Barnola | Mardi 2 février 2016

Expelliarmus !

Partisans de Griffondor, Poufsouffle, Serdaigle ou Serpentards, revêtissez vos plus belles robes de sorcier. Le 4 février prochain les aficionados de toutes les nationalités du petit sorcier anglais vont pouvoir fêter ses aventures. En 2015, l’éditeur britannique Bloomsburry avait lancé les Harry Potter Book Night, quelques librairies et médiathèques hexagonales avaient suivi l’idée. Cette année qui marque la deuxième édition internationale voit la première officielle française relayée par l’éditeur français de la série, Gallimard. A priori, à Saint-Étienne, seule la Librairie de Paris va se mettre aux couleurs (au propre comme au figuré) de Pré-au-Lard ou de Poudlard. Le programme attendu n’est pas piqué des vers servant généralement d’ingrédients dans les potions magiques, puisque les soixante-dix recettes de potions proposées par Thibaud Villanova (geek) et Stéphanie Simbo (barmaid de métier) ne sont faites qu’avec des produits moldus. Le geek en question sera présent pour dédicacer son ouvrage, Le Livre des Potions "inspirées des cultures de l’imaginaire" (Star Trek, Harry Potter, Super Mario, Indiana Jones, Batman, ...). Si vous disposez d

Continuer à lire

L'âme russe au service du romantisme

SCENES | Giselle, ballet de répertoire par excellence, réunit tous les éléments du XIXe siècle romantique. Sa projection sur grand écran à l'Alhambra nous permet de voir une interprétation époustouflante par le Bolchoï, de ce ballet qui, depuis sa création en 1841, traverse tous les âges. Monique Bonnefond

Monique Bonnefond | Mardi 29 septembre 2015

L'âme russe au service du romantisme

Bien installés dans un fauteuil à l'Alhambra, fermez les yeux, puis rouvrez-les tout grands. Vous êtes au Bolchoï dans ce temple mondial de la danse classique que nul, mieux que cette prestigieuse compagnie pouvait illustrer avec tout ce qui fait de Giselle "l'apothéose du ballet romantique" : pastorale amoureuse qui s'achève en tragédie, monde fantastique peuplé de créatures immatérielles, amour, trahison puis rédemption par la force de l'amour. Le Bolchoï réussit à s'approprier cet univers pour faire de cette Giselle, qui nécessite un surplus d'âme, un ballet qui hypnotise tous les publics. Intensité dramatique et émotion Composé de danseurs à la technique éblouissante et porté par des solistes sublimes de talent, ce ballet qui transforme le mouvement en langage de l'âme, applique parfaitement le principe romantique du mélange des genres. A l'univers réaliste et prosaïque du premier acte où Giselle, la jeune paysanne amoureuse du bel Albrecht dont elle ignore l'identité et l'engagement avec Bathilde, la duchesse altière, s'abandonne au vertige de la danse. S'oppose l'univers fantasmagorique et poétique qui nimbe l'acte

Continuer à lire

Fin de grève à l'Alhambra

ECRANS | Après plusieurs jours de conflit social, le cinéma L'Alhambra, situé place Jean Jaurès à Saint-Étienne, va rouvrir ses portes cet après-midi. Un accord a été trouvé (...)

Nicolas Bros | Jeudi 23 avril 2015

Fin de grève à l'Alhambra

Après plusieurs jours de conflit social, le cinéma L'Alhambra, situé place Jean Jaurès à Saint-Étienne, va rouvrir ses portes cet après-midi. Un accord a été trouvé entre la direction et les employés.

Continuer à lire

Bowie Movie

ARTS | Pour celles et ceux qui n'auront pas la chance de se rendre à l'expo "David Bowie is", à la Philarmonie de Paris depuis le 3 mars dernier, il reste une (...)

Nicolas Bros | Vendredi 6 mars 2015

Bowie Movie

Pour celles et ceux qui n'auront pas la chance de se rendre à l'expo "David Bowie is", à la Philarmonie de Paris depuis le 3 mars dernier, il reste une occasion de la découvrir sans bouger de Saint-Étienne. Le jeudi 12 mars, une séance est organisée au cinéma L'Alhambra (ex-Gaumont) le jeudi 12 mars à 20h, pendant laquelle le documentaire réalisé par Hamish Hamilton sera projeté. Ce film est une visite filmée de l’expo, actuellement à Paris, est qui fut un grand succès au Victoria & Albert Museum (V&A) de Londres. L'occasion de (re)découvrir l'univers si particulier de l'icône Bowie à travers ses costumes de scène psychédéliques et farfelus, ses manuscrits, ses carnets de notes et autres objets uniques, racontés par ses proches et autres invités.

Continuer à lire

Cinéma : les écrans montent d’un cran

ECRANS | En quatre mois, le parc des cinémas stéphanois aura été bouleversé du tout au tout, ou presque. De l’ouverture du Camion rouge à la reprise du France devenu Méliès Saint-François, en passant par celle du Gaumont transformé en Alhambra, gros plan sur les enjeux de ce grand chambardement. Christophe Chabert

Christophe Chabert | Mardi 2 décembre 2014

Cinéma : les écrans montent d’un cran

Tout s’est passé à la vitesse de la lumière projetée sur un écran. Façon Blitzkrieg, en l’espace de quelques mois, le parc cinématographique stéphanois aura donc été bouleversé quasiment de fond en comble. Début 2014, la perspective de l’ouverture du Camion rouge sur le site rénové de la caserne Chavanelle était la seule grande nouveauté à l’horizon. Mais en septembre, Le France a été racheté par Paul-Marie Claret, propriétaire du Méliès, et rebaptisé Méliès Saint-François. Dans la foulée, la direction du Gaumont annonçait que le groupe ne souhaitait plus continuer l’exploitation à Saint-Étienne. Sylvie Duparc, déjà gérante du Royal, dont la fermeture est annoncée pour début janvier, et du futur Camion rouge, a décidé de reprendre le cinéma, lui rendant son nom historique, L’Alhambra. D’où question : en quoi cette nouvelle répartition des forces va-t-elle affecter l’offre cinématographique locale ? Un camion rouge pour éteindre l’incendie ? Sylvie Duparc n’est pas une inconnue dans le monde de l’exploitation cinématographique, française comme stéphanoise… Son père possédait depuis les années 70 deux salles à Dijon et, en 1981, la famille débarque à Saint-Étienn

Continuer à lire