"Rocks" : Ado, sac au dos

ECRANS | ★★★☆☆ De Sarah Gavron (G.-B., 1h33) avec Bukky Bakray, Kosar Ali, D'angelou Osei Kissiedu…

Vincent Raymond | Mercredi 9 septembre 2020

Photo : ©Haut & Court


Londres, de nos jours. Sa mère instable ayant disparu sans crier gare, Rocks doit à 15 ans et en secret palier son absence et s'occuper de son petit frère. Les finances puis le toit venant à manquer, la sage Rocks va en plus se marginaliser au contact d'une nouvelle élève, Roshé…

Errance et déshérence sont dans un bateau, ou plutôt dans une même galère. Ce nouveau chapitre dans le cinéma social britannique (qu'on s'abstiendra de numéroter tant le sujet semble, hélas, inépuisable) se distingue par les accents d'authenticité de ses jeunes protagonistes, doublement dépositaires de l'intrigue : ceux-ci l'investissent en la jouant avec d'autant plus de force et de conviction que le scénario repose sur un travail collectif initié par Sarah Gavron. C'est grâce à cela que Rocks nous permet, en entrant dans les foyers de chacune et chacun, d'avoir un regard sur ce système britannique communautaire cloisonné que la cinéaste avait déjà dépeinte avec adresse dans Rendez-vous à Brick Lane. Avoir 15 ans n'est pas une mince affaire dans un pays qui n'aide pas ses enfants…

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter