Pluriel

Niko Rodamel | Mardi 6 février 2018

Photo : Whisper © Appaloosa


La galerie Rive Droite propose jusqu'au 28 février une exposition réunissant une douzaine d'artistes autour du sculpteur Philippe Buil. Aux toiles de David Flandrois, Appaloosa, Ethel Delalande, Nicole Pfund, Jean-Yves Le Breton, Virginie Remillieux, Isabelle Riffard et Luis Miguel Rivero Garcia répondent les volumes de Gilbert Frizon, Paris Magini, Loren P. et Régis Martin.


Expo collective

Appaloosa + P. Buil + E. Delalande + D. Flandrois + G. Frizon + J.-Y. Le Breton + P. Magini + Loren P. + R. Martin + N. Pfund + V. Remillieux + I. Riffard + L. M. Rivero Garcia
Galerie Rive Droite 27 rue de la république Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Nicole Pfund + Jean-Yves Le Breton + Appaloosa + uis Miguel Rivero Garcia + Virginie Remilleux + Isabelle Riffard + Ethel Delalande + David Flandrois


Galerie Rive Droite 27 rue de la république Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Résilience

ARTS | Le confinement contraint les galeries à baisser temporairement leur rideau, mais certaines d’entre elles proposent des solutions afin que que les (...)

Niko Rodamel | Lundi 16 novembre 2020

Résilience

Le confinement contraint les galeries à baisser temporairement leur rideau, mais certaines d’entre elles proposent des solutions afin que que les expositions restent visibles pour les amateurs d’art. C’est par exemple le cas de la galerie Art Pluriel Rive Droite qui a décidé d’enrichir son site web d’une façon assez complète, mettant en ligne des vues d’ensemble de l’accrochage ainsi qu’une photo de chaque œuvre exposée. Virginie Remillieux fait partie des quinze artistes permanents qui travaillent dans les locaux de la galerie Rive Droite Art Pluriel. L’artiste y expose actuellement des toiles récentes dont la série Faces, de troublants portraits de 50 x 65 cm mettant en jeu pigments, fusain et huile sur papier. L’aspect sériel de ces tableaux très proches les uns des autres évoque les tentatives d’approche d’un sujet qui fuit sans cesse, probablement inatteignable. On retrouve aussi quelques diptyques et triptyques, des linogravures, ou encore de remarquables toiles qui évoquent insidieusement la chute. La palette se resserre autour des gris, des noirs et de l’ocre, avec une quasi omniprésence de rouges écarlates. Dès la première approche, on comprend que l’univers de

Continuer à lire

Pour la bonne cause

Galerie | La galerie Art Pluriel propose de clore l'année 2018 avec une remarquable exposition collective regroupant une vingtaine d'artistes, apportant par la même (...)

Niko Rodamel | Mardi 4 décembre 2018

Pour la bonne cause

La galerie Art Pluriel propose de clore l'année 2018 avec une remarquable exposition collective regroupant une vingtaine d'artistes, apportant par la même occasion son soutien à l'action d'éthique que mène le Rotary Club stéphanois en direction du personnel accompagnant les personnes en fin de vie. Au programme, pas moins de cent cinquante œuvres (peintures, collages, sculptures et mobiliers) mises en vente pour la bonne cause de cent euros à vingt mille euros. Nous retrouverons aux côtés des artistes permanents de la galerie cinq plasticiens invités par le Rotary Club : Françoise Arnaud, Marie-Claude Chambert Hecquet, Claire Faucouit, Pascal Buclon et Christian Faucouit. Une généreuse exposition pour les goûts et toutes les bourses ! Galerie Art Pluriel Rive Droite, du 11 au 22 décembre, 27 rue de la République à Saint-Etienne

Continuer à lire

Craponne great again

The Green Escape (Haute-Loire) | Après trente années vouées au culte de la country music, l’incontournable festival de Craponne-sur-Arzon change de nom sans perdre son âme, avec cette année le groupe Status Quo en tête d’affiche.

Niko Rodamel | Mardi 3 juillet 2018

Craponne great again

Drapé d’une identité visuelle renouvelée, l’immuable Country Rendez-Vous devient The Green Escape. Avec une recette gagnante qui déplace chaque année près de vingt mille visiteurs, cette année encore le festival affiche (en IN) une playlist d’artistes aussi riche qu’internationale, mais aussi (en OFF) une belle brochette de concerts et d’animations qui mettront le bourg en ébullition dès le 25 juillet. Car si la danse country, avec ses singulières danses en ligne et son barnum santiags-Stentson US-friendly, tarde à se défaire d’une réputation un brin ringarde, les musiques de l’Amérique profonde rassemblent en Europe un public toujours aussi nombreux puisque intergénérationnel. Que les amateurs et les habitués du festival se rassurent donc, la country music demeure au centre d’une programmation qui lorgne forcément aussi un peu sur le blues, le rock et la folk. L’échappée verte Après l’iconique Emmylou Harris qui l’an passé était venue souffler les trente bougies du festoche, Status Quo, les papys toujours fringants du rock britannique, sont les têtes d’affiche de la trente et unième édition (le 29 juillet sur la grande scène). Formé en 1962 dans la banlieu

Continuer à lire