Big in Japan

Niko Rodamel | Mardi 6 mars 2018

Photo : © Vincent Tournebize© Miki Kaneko


Jusqu'au 24 mars, la galerie Chrysalive réunit trois artistes autour de Rencontres orientées vers le Japon. Sylvie Jourget a rassemblé les sculptures de Vincent Tournebize et de Meriadec Le Clainche autour des toiles de Miki Kaneko, dans lesquelles l'artiste japonaise exprime par le trait et le choix des couleurs toute la sensibilité nippone, sensuelle et pudique à la fois.

Rencontres orientées vers le Japon, jusqu'au 24 mars à la galerie Chrysalive


Rencontres orientées vers le Japon

Œuvres de Miki Kaneko (peintures - Japon) + Vincent Tournebize (sculptures sur terre) + Meriadec Leclainche (sculptures sur acier)
Chrysalive Galerie d'Art 4, montée de Vourlat / Bergson Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Hana et Alice mènent l’enquête

ECRANS | L’animation connaît en ce moment un regain bien loin de se limiter à l’Hexagone. En témoigne ce polar nippon à prendre en filature serrée, de même que son réalisateur — le chevronné Shunji Iwai… Vincent Raymond

Vincent Raymond | Mardi 3 mai 2016

Hana et Alice mènent l’enquête

Inconnues pour la plupart des spectateurs occidentaux, Hana et Alice ont pourtant vu le jour sur les écrans il y a une dizaine d’années au Japon en chair, en os et en uniforme. Créées par Shunji Iwai pour agrémenter des spots à la gloire d’une barre chocolatée portionnable bien connue, ces lycéennes s’en sont (presque) affranchies en devenant en 2004 les héroïnes d’un long métrage éponyme narrant leur complicité ainsi que leurs aventures sentimentales. Le temps a passé, mais Iwai n’en avait pas pour autant fini avec elles. Et c’est par la voie de l’animation qu’il a choisi d’offrir un prolongement en forme de préquelle à leur exploits. À partir de cette pierre dessinée avec grand talent, le cinéaste effectue un nombre impressionnant de ricochets : il se révèle à une plus large audience en France (où curieusement, ses films n’ont jamais beaucoup été relayés) et s’affirme comme un excellent réalisateur de film d’animation, investissant le segment “réaliste”— celui de l’imaginaire étant déjà largement quadrillé par les héritiers de Takahata et Miyazaki, tels que Hosoda ou la foule des auteurs de nekketsu. Précis et sans hentaï Shunji Iwai semble d’ail

Continuer à lire