Comment éviter le derby ?

GUIDE URBAIN | Vous n'êtes pas très branché "foot" ? Vous ne connaissez même pas la signification du terme "derby" ? Ou bien, vous êtes persuadé que Les Verts vont déchanter sur la pelouse lyonnaise ? Alors, nous vous avons concocté une petite sélection d'activités afin de passer - volontairement - à côté du match qui opposera l'A.S. Saint-Étienne à l'Olympique Lyonnais ce dimanche à 17h.

Nicolas Bros | Vendredi 23 février 2018

Photo : © DR


À Saint-Étienne, l'offre culturelle est florissante pour une ville de ce gabarit. La preuve avec les possibilités offertes un dimanche de février où il régnera, selon Météo France, une température glaciale. Mais au lieu de rester devant votre poste de télévision ou de rejoindre vos amis dans un bar voir le match et boire des bières (avec modération certes, mais réservez plutôt cette dernière activité pour la prochaine édition de Faut Que Ca Brasse les 26 et 27 mai prochains), nous vous proposons de laisser de côté le ballon rond.
Voici quelques idées qui pourraient enjoliver votre fin d'après-midi de dimanche :

- Un concert :

De la chanson française pour terminer le week-end en douceur, dans l'ambiance feutrée du Pax, salle sympathique de la rue Elisée Reclus à la jauge "très humaine" : moins de cent places assises. Zim manie les mots, la guitare et le "beatbox". Passé lors du dernier Paroles & Musiques, il remet le couvert à Sainté avec son compère Rémi Videira à la contrebasse.

Des expos :

- Le Corbusier, hommes de lettres, homme de livres à la Maison de la Culture de Firminy : dernier jour ce dimanche de 10h à 18h pour découvrir cette expo qui montre que l'architecte et urbaniste suisse était également un auteur passionné et passionnant. Vous pourrez voir notamment une collection inédite d'ouvrages fondateurs de la "pensée corbuséenne".

- Travail, quand tu nous tiens au Parc Couriot-Musée de la mine à Saint-Étienne : derniers jours également (jusqu'au 1er mars) pour cette exposition des figurations du travail qui nous entourent quotidiennement : murs peints, ronds-points, bâtiments publics, monuments, églises, cimetières, street art... Ouverture de 9h à 12h30 et de 14h à 18h

- Théodore Lévigne, en tous genres... au Musée d'Allard à Montbrison : une occasion unique de (re)découvrir le travail de ce peintre ligérien né en 1848 à Noirétable et qui fut un maître dans de nombreux genres : natures mortes, portraits, scènes de guerres, scènes historiques... L'exposition, présentée jusqu'au 30 avril, présente un joli florilège des œuvres de cet artiste régional et lui redonne une place bien méritée dans les yeux des visiteurs.

Les yeux dans les étoiles :

Si les étoiles du ciel vous inspirent davantage que les étoiles du rectangle vert, le Planétarium, qui fête cette année ses 25 ans, peut être votre lieu de repli ce dimanche. Une séance du film Les secrets de la gravitation permet aux petits et aux plus grands de comprendre pourquoi nous accrochons le sol.

2 pièces de café-théâtre :

Tout d'abord, direction le KFT de Saint-Galmier où Camille et Simon fêtent leur divorce à 17h30 ce dimanche. Une pièce drôlatique où les comédiens Marie Blanche et Alain Chapuis se posent en « modèles en terme de séparation de couples »... Tout un programme qui se déroule tel une notice humoristique sur le divorce.
Autre spectacle à la Comédie Triomphe à Saint-Etienne à 17h30 également : Les Colocs. Robert et Jano, deux colocs plutôt machos et bien gratinés, vous attendent pour vous présenter le troisième habitant. Pas piqué des hannetons !


Zim


Le Pax 27 rue Elisée Reclus Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Travail quand tu nous tiens !


Puits Couriot Parc-Musée de la Mine 3 boulevard Maréchal Franchet d'Esperey Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Le Corbusier, hommes de lettres, homme de livres

Collection inédite d’ouvrages fondateurs de la pensée corbuséenne
Maison de la Culture Le Corbusier Rue Saint-Just Malmont Firminy
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Théodore Lévigne, en tous genres...

Musée Jean-Baptiste d'Allard de Montbrison 13 boulevard de la Préfecture Montbrison
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Les secrets de la gravitation

Projection en 3D + goûter
Planétarium de Saint-Etienne 28 rue Pierre & Dominique Ponchardier Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Camille et Simon fêtent leur divorce

D'Alain Chapuis, avec Marie Blanche et Alain Chapuis
KaFé-Théâtre de Saint-Galmier (KFT) 15 Boulevard Cousin Saint-Galmier
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Top 6 des bons spots pour un Halloween des enfers…

Terrifiant | 31 octobre, veille de jour férié, milieu des vacances scolaires : aucune excuse pour ne pas sortir son plus beau déguisement… Pour une journée (soirée) d’Halloween totalement horrifique.

La rédaction | Lundi 25 octobre 2021

Top 6 des bons spots pour un Halloween des enfers…

Avec des enfants Parce qu’Halloween a surtout la cote auprès des pillots, de nombreuses structures en font une occasion rêvée pour proposer des animations amusantes… Grâce auxquelles les vôtres passeront à coup sûr un bon moment. A Sainté ou un peu plus loin, une seule obligation : sortir les citrouilles, et les chapeaux de sorcier ! Une chasse au trésor à Montbrison Rendez-vous dimanche de 17 heures à 20 heures au Jardin d’Allard pour une chasse au trésor à la tombée de la nuit accompagnée de soupe chaude et de petits gâteaux pour se réchauffer. Une seule obligation pour participer : être déguisé ! Renseignements : 04 77 58 51 89 Un spectacle à la Comédie Triomphe Les bonbons, vous aimez ça ? Méfiez-vous, au 7 chemin de la crotte de nez, Grabouilla la sorcière pourrait bien se jouer de vous et ne pas vous en donner aussi facilement… Du 29 au 31 octobre à 15 heures à la Comédie Triomphe à Saint-Etienne Une expérience à Saint-Priest-la-Roche Les habitants du village sont en train de perdre la tête… Heureusement, Mister Tuesday a peut-être

Continuer à lire

Le plus bel âge

ACTUS | C’est le genre d’événement devant lesquels on pourrait se dire « ma foi, ça ne nous rajeunit pas ». Et pourtant. A voir le programme concocté par (...)

Cerise Rochet | Lundi 25 octobre 2021

Le plus bel âge

C’est le genre d’événement devant lesquels on pourrait se dire « ma foi, ça ne nous rajeunit pas ». Et pourtant. A voir le programme concocté par le théâtre du Parc d’Andrézieux pour son 30e anniversaire, on ne peut que se dire que la jeunesse… C’est surtout dans la tête. Au menu de cette soirée très spéciale : des happening artistiques, menés tambour battant par les compagnies Halte et Le Ruban Fauve, un « Jules Box », spectacle musical interactif et participatif (un blind test en mieux, c’est l’heure de jouer), un petit buffet et des bougies, et plein d’autres surprises… De quoi fêter dignement cette dizaine avec les fidèles spectateurs de la structure, ou avec ceux qui auraient envie de la découvrir. Depuis son ouverture en 1991, en gestion partagée entre l’Association Culturelle de Théâtre créée par le maire de l’époque François Mazoyer et la Comédie de Saint-Etienne, le théâtre du Parc met chaque année sur pied une programmation pluridisciplinaire, mêlant théâtre, danse, cirque, musique, e

Continuer à lire

dé ou ré générescence du vivant

Expo | Pour sa toute dernière exposition, le Musée d’art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole a offert une carte blanche à Lionel Sabatté, qui propose une cinquantaine d’œuvres spécialement conçues pour l’occasion.

Cerise Rochet | Mardi 5 octobre 2021

dé ou ré générescence du vivant

Lorsqu’on lui a proposé de créer de toute pièce une exposition pour le MAMC, Lionel Sabatté s’est précipité pour découvrir Saint-Etienne et ses environs, en prendre le pouls, ressentir, jusqu’à faire naître son inspiration. Touché par l’importance de la forêt pour la ville, et dans la lignée de sa série d’œuvres intitulées Printemps, l’artiste, installé entre Paris et Los Angeles, a jeté son dévolu sur un ancien châtaigner du château de la Perrotière n’ayant pas survécu aux derniers épisodes de sécheresse. Au bout des branches mortes, Lionel Sabatté est alors venu déposer de jolies fleurs, reconstituées à partir de petites peaux de plantes de pieds, récupérées chez des podologues de la Loire : « Elles sont faites de rebus, de petits déchets, alors même que les fleurs sont peut-être ce qu’il y a de plus classieux au monde. Transformer quelque chose en son extrême inverse, ça m’intéresse beaucoup », souffle le plasticien tandis que l’arbre ainsi ressuscité est désormais installé dans le hall du musée, en préambule de l’exposition qui s’étire ensuite sur 5 salles. Le cycle du vivant Plus qu’une visite, Eclosion est un

Continuer à lire

Melba son plein

Pop | La jeune Melba donne l’impression d’avoir déjà une belle expérience derrière elle. Après son premier EP au titre la décrivant si bien - Cœur Combattant - en (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 octobre 2021

Melba son plein

La jeune Melba donne l’impression d’avoir déjà une belle expérience derrière elle. Après son premier EP au titre la décrivant si bien - Cœur Combattant - en 2019, la chanteuse poursuit son rêve qui devient petit à petit une belle réalité. Après avoir porté sa pop lumineuse jusqu’à l’émission The Voice 9, elle continue d’écumer les salles de France et de Navarre avec l'énergie communicative qui la caractérise et qui ne laisse jamais insensible. Une artiste à la générosité assumée et au talent assuré. Melba + Danilo, vendredi 8 octobre à 20h30 au Château du Rozier à Feurs et jeudi 3 février 2022 au Théâtre des Pénitents à Montbrison

Continuer à lire

Je t’aime moi non plus

Romance -ou pas- | La séparation, ou la mort. Voici comment se terminent toutes les histoires d’amour. De leur première nuit à leur dernière, Adélaïde et René se sont aimés. 34 ans passés (...)

Cerise Rochet | Mardi 5 octobre 2021

Je t’aime moi non plus

La séparation, ou la mort. Voici comment se terminent toutes les histoires d’amour. De leur première nuit à leur dernière, Adélaïde et René se sont aimés. 34 ans passés à s’enticher, se caliner, se projeter, s’engueuler, se recaliner… Du premier emménagement aux tromperies, de la naissance des enfants à ce dernier moment partagé, Alexis Jebeile donne à voir 68 étapes de l’aventure tendre de ce couple du XXIe siècle, d’un équilibre fragile, d’un quotidien mouvementé… Un huis clos dans lequel, sans doute, chacun se retrouvera un peu. Adélaïde et René, par la compagnie Le Boétien, du mar 19 au vend 22 octobre à La Comédie de Saint-Etienne

Continuer à lire

Trou noir

Science-Fiction | Un vaisseau spatial, au beau milieu d’un immense rien, dans un univers dont il ne reste plus que des trous noirs qui fusionnent et s’évaporent. A bord, (...)

Cerise Rochet | Mardi 5 octobre 2021

Trou noir

Un vaisseau spatial, au beau milieu d’un immense rien, dans un univers dont il ne reste plus que des trous noirs qui fusionnent et s’évaporent. A bord, un adulte, un enfant, et une voix, peut-être celle de l’ordinateur embarqué. Nous sommes dans le futur, à la toute fin des temps, au précipice d’un gigantesque et ultime trou noir. Ici, dans cette dernière ère que l’on nomme Le Royaume, le relationnel demeure… Mais un changement se profile. Depuis quelques temps, l’enfant fait des cauchemars. Bientôt, tout pourrait ne plus jamais être comme avant… Ne plus jamais être tout court. Théâtre cinématographique Avec cette fable d’anticipation, le Collectif X (Cannibale, Une Femme sous influence…), habitué des propositions oniriques, embarque le public dans un voyage spatial et métaphysique, donnant à voir simultanément le passé et le futur, la création et la fin. Hautement cinématographique, Le Royaume fait appel à nos sensations et nos intuitions pour, peut-être, tenter de répondre à la question qui depuis toujours taraude l’humanité toute entière : pourquoi sommes-nous ? Une évocation de l’éternel recommencement… Jusqu’à ce que tout s’a

Continuer à lire

Copains comme cochons

Grande soirée théâtre | Ecrivain en proie à quelques doutes sur sa vie, son passé et son avenir, Yves a invité Pierre, son ancien meilleur ami, à dîner chez lui. 10 ans, que ces deux-là (...)

Cerise Rochet | Mardi 5 octobre 2021

Copains comme cochons

Ecrivain en proie à quelques doutes sur sa vie, son passé et son avenir, Yves a invité Pierre, son ancien meilleur ami, à dîner chez lui. 10 ans, que ces deux-là ne se sont pas vus. De quoi promettre des retrouvailles quelque peu gênées… D’autant qu’il y a 10 ans, l’épouse de l’un était celle de l’autre… Ecrit par David Foenkinos et mis en scène par Nicolas Briançon, ce spectacle à mi-chemin entre la fable et la farce use des bons vieux rouages du triangle amoureux pour aborder des questions du quotidien, bel et bien existentielles… 10 ans après, avec Bruno Solo, Mélanie Pages et Julien Boisselier, le 11 octobre à l’Opéra de Saint-Etienne

Continuer à lire

Je suis malaaaade

théâtre | Mal au ventre ? Prends une pilule. Mal à la tête ? Prends une pilule. Mal au pied ? Prends une pilule. Mal au cœur ? Prends une pilule. Dépression ? Prends (...)

Cerise Rochet | Mardi 5 octobre 2021

Je suis malaaaade

Mal au ventre ? Prends une pilule. Mal à la tête ? Prends une pilule. Mal au pied ? Prends une pilule. Mal au cœur ? Prends une pilule. Dépression ? Prends toute la boite (mais pas d'un coup). Médecins, labos, industries, patients… La médication, au XXIe siècle, tout le monde y trouve son compte… Et en tout premier lieu, notre mal de vivre. Un spectacle pour tous ceux qui ne vont nulle part sans trousse à pharmacie, qui traite d'un monde médical déshumanisé, non sans un ton… Caustique. Profit sur ordonnance, par la compagnie Mange et tais-toi, les 14 et 15 octobre au Chok théâtre

Continuer à lire

A Star is dead

Théâtre | Une ville parmi d’autres, un soir parmi d’autres, une salle de province, petite, minable, comme toutes les autres. Finis les paillettes, les (...)

Cerise Rochet | Mardi 5 octobre 2021

A Star is dead

Une ville parmi d’autres, un soir parmi d’autres, une salle de province, petite, minable, comme toutes les autres. Finis les paillettes, les strass, le succès. Le numéro, jadis célèbre et applaudi, ne fait plus recette. Un jour, il faudra qu’ils arrêtent. Qu’ils se taisent. Mais pas maintenant. Pas encore. Pas tout de suite. Tout de suite, l’ancienne star de music-hall et ses deux boys jouent, même si la salle est vide. Face au néant, continuer, jusqu’au bout. Signé Lagarce, cet hommage à ceux qui font le spectacle, se double d’une romantique ode à la vie. Music-Hall, par la compagnie Le Travail de Nuit, jeu 7, vend 8 et dim 10 octobre au Théâtre du Verso à Saint-Etienne ; lun 18 octobre à La Buire à l’Horme

Continuer à lire

Danse toi-même !

Bal | Parce que sur le papier, la danse contemporaine pourrait faire peur ; parce qu’on s’imagine déjà assis dans une salle obscure, à ne rien comprendre à (...)

Cerise Rochet | Mardi 5 octobre 2021

Danse toi-même !

Parce que sur le papier, la danse contemporaine pourrait faire peur ; parce qu’on s’imagine déjà assis dans une salle obscure, à ne rien comprendre à ce que l’on voit, quand bien même on admirerait la performance des danseurs, la compagnie Pernette réinvente la forme même du spectacle, en proposant au spectateur d’y prendre part. Avec Le Bal des sortilèges, il sera ainsi question de magie, de sorcellerie, de ronde, de potion magique, de philtre d’amour, et surtout… De suivre le mouvement, même en décalé ! Alors, prêt à lever la patte ? Le Bal des sortilèges, par la compagnie Pernette, le samedi 9 octobre au théâtre du Parc

Continuer à lire

Un 10e pour les Tit’Nassels

Album | Après plus de 20 ans de carrière et des mois passés loin de la scène, le groupe roannais fait coup double : un dixième album, et deux concerts à la maison pour fêter ça comme il se doit.

Cerise Rochet | Jeudi 23 septembre 2021

Un 10e pour les Tit’Nassels

Cinq ans qu’ils n’avaient pas sorti de nouvel album studio. Et puis… ça y est. Après un live édité en 2020 à l’occasion du 20e anniversaire du groupe, les Roannais des Tit’Nassels sont de retour dans les bacs avec un 10e opus. Ecrit avant le début de l’épidémie de Covid, cet album en deux volumes -dont le second sortira en janvier- reprend efficacement la recette qui a fait le succès du duo, devenu quatuor en 2013 : de la poésie, de l’engagement qui ne veut pas dire son nom, de l’humour, aussi. Avec leurs textes, Axl et Sophie, copains de lycée et membres originels du groupe, posent leurs regards empathiques, indignés ou railleurs sur les choses de la vie. Sur « les Invisibles qu’on ne voit même plus », pour lesquels « il n’y a pas de compte-rendu », alors qu’ils « sont là, juste devant toi ». Sur les réseaux sociaux et le culte du soi-même, sur le bonheur, qui « est en toi (et) ne se caresse pas du bout des doigts » … Sur l’amour, sur la peine, sur les gens, le monde, l’absurde. Avec peut-être un peu plus de guitare qu’à l’accoutumée, et aussi grande première, une chanson en anglais, le groupe fêtera sans attendre la sortie de ce disque

Continuer à lire

Danse la vie

SCENES | Bientôt trentenaire, le théâtre du Parc d’Andrézieux-Bouthéon ouvre sa saison avec un temps fort dédié à la danse. Zoom sur des spectacles fondés sur le jeu, le songe ou encore l’engagement.

Cerise Rochet | Mardi 21 septembre 2021

Danse la vie

A destination des plus jeunes ou des adultes, transportant de chorégraphies en chorégraphie, de compagnie en compagnie, d’univers en univers, la programmation danse du Théâtre du Parc est devenue ces dernières années l’une des références du territoire pour les amateurs d’allegros, de balancés, de battements ou de chassés. A l’aune de son trentième anniversaire, rien de moins surprenant donc, de voir sa saison 2021-2022 s’ouvrir sur un temps fort en danse… Avec pas moins de 6 spectacles à l’affiche en trois semaines. Tour d’horizon. Ensemble Un cérémonial, qui met en scène la fraternité. Chorégraphié par Fouad Boussouf, le fondateur de la compagnie Massala, le spectacle Näss - les gens, en arabe - réunit 7 danseurs issus du hip-hop, de la danse traditionnelle marocaine, et du cirque contemporain. Sur un rythme continu, incessant et obsédant, la danse et les mouvements se font intenses, parfois acrobatiques, exaltant la puissance collective, révélant, à travers cette folle ébullition, l’universalité des dynamiques de groupe. Une fureur de vivre, à la frontière entre le rituel et l’urbain. Naäs, par la compagnie Massala, le

Continuer à lire

Tu joues ?

Escape Game | A Montbrison, le bar/cave V&B s’associe avec les Stéphanois du 1909 Escape Game le temps d’une soirée événement pleine de surprises. Prêts à tourner en bourrique ?

Cerise Rochet | Lundi 13 septembre 2021

Tu joues ?

Ce jeudi, le désormais célèbre 1909 Escape Game qui tient habituellement ses quartiers rue de la République, a décidé de se faire une petite virée en dehors de Sainté. Pour cette première session événementielle de la rentrée, direction Montbrison, ou la cave-bar V&B accueillera toute la soirée un scénario complètement barré, à l’image de ce qui fait le succès de la structure stéphanoise depuis maintenant 5 ans. « On fait de l’événementiel depuis 2018, ça marche très bien, détaille Garance Damart, fondatrice et directrice de la structure stéphanoise. Ça permet à des gens qui ne connaissent pas encore l’escape game de venir tester le concept, dans un cadre qui leur est parfois plus familier. Alors qu’en temps normal, notre public vient nous voir, cette fois-ci, c’est nous qui nous déplaçons ! » Braquage raté Pour cette soirée forézienne, Garance et son équipe ont choisi une intrigue née dans leurs têtes créatives durant le confinement. Sans trop en dire pour garder l’effet de surprise, il sera question d’un braqu

Continuer à lire

Le théâtre sort de Paris

Théâtre | Cette saison, l’Opéra de Saint-Etienne accueillera six pièces de théâtre qui ont cartonné dans la capitale et fait le succès des salles qui les ont déjà vues passer. Tour d’horizon d’une programmation qui sent bon la rigolade.

La rédaction | Jeudi 9 septembre 2021

Le théâtre sort de Paris

Michel Sardou dans une pièce de Guitry, Michèle Bernier seule en scène face à son avenir, Bruno Solo, Mélanie Page et Julien Boisselier dans un triangle amoureux, Kad Merad aux côtés de Claudia Tagbo et de Lionel Abelanski, Daniel Russo et Véronique Genest plongés dans les méandres du passé, ou encore, les débuts d'Estelle Lefébure sur les planches : en cette saison 2021/22, la comédie populaire et ses vedettes sortent de Paris et débarquent à Saint-Etienne, pour 6 soirées de gala à l’Opéra. Un programme concocté avec pour unique objectif de donner au public une possibilité de se divertir, histoire de, peut-être (sûrement !) retrouver un peu sa vie d’avant. Demandez le programme Au menu de cette saison des Grandes Soirées Théâtre, donc, du rire, du rire, et aussi, du rire. Dix ans après. Un spectacle écrit par David Foenkinos, mis en scène par Nicolas Briançon, dans lequel Pierre (Bruno Solo), assureur peu confiant, retrouve son meilleur ami Yves (Julien Boisselier) écrivain de son état, et Nathalie, l’épouse de ce dernier (Mélanie Page) après 10 ans de séparation… Due à un petit changement de situation. Oui, car il y a 1

Continuer à lire

Le Fil investit le Puits Couriot pour sa soirée de lancement

MUSIQUES | Les vacances sont finies, mais voici une date à bien marquer dans votre agenda tout neuf : le coup d’envoi de la nouvelle saison du Fil, ce jeudi à Saint-Etienne. Zoom sur l'un des derniers événements de l'été, ou, si l’on préfère, l’un des premiers de la rentrée.

Léa Dusson | Lundi 6 septembre 2021

Le Fil investit le Puits Couriot pour sa soirée de lancement

Ce jeudi, inutile de vous rendre sur le Boulevard Thiers puisque c’est un Hors-les-Murs, que vous propose la Scène de musiques actuelles stéphanoise. Direction le parc aux pieds du Musée de la Mine, à l’entrée de la ville, où le Fil s’associe en effet à la Guinguette de Couriot pour son premier événement de l’année. Au programme de cette soirée de fête : animations en plein air, concerts, buvette… Autrement dit, tous les ingrédients pour lancer cette saison 2021 / 2022, dont l’ambiance sera garantie par LISA, (Ligue d’improvisation Stéphanoise Amateur). La troupe proposera des animations décalées et familiales tout au long de cette soirée, tandis que celles et ceux qui voudraient pousser la chansonnette devront se rendre du côté de la Caravane Karaoké, toujours dans le parc. Là-bas, on trouvera un piano, qui accompagnera les meilleures reprises. La Belle Vie en ouverture Mais les vrais acteurs de cette soirée, ce sont eux : deux groupes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui vont se succéder sur la scène installée aux pieds du chevalement. C’est La Belle Vie qui ouvrira le bal. Composé de Simon-Gaspard et Julie, l’ancien quintet stéphanois, deven

Continuer à lire

La Foire s’ambiance dans le nouveau Parc expo

Evenement | Elle va pouvoir - enfin – s’étendre en ses nouveaux murs. La Foire de Saint-Etienne, rendez-vous économique et festif incontournable de la rentrée, va (...)

Nicolas Bros | Mardi 7 septembre 2021

La Foire s’ambiance dans le nouveau Parc expo

Elle va pouvoir - enfin – s’étendre en ses nouveaux murs. La Foire de Saint-Etienne, rendez-vous économique et festif incontournable de la rentrée, va pouvoir enfin avoir lieu au Parc expo flambant neuf. Annulée à la dernière minute en 2020, la 72e édition de l’événement se déroulera du 24 septembre au 4 octobre avec plus de 200 exposants, et un thème universel, à savoir la musique. Pour l’occasion, une expo montée par la Ville de Saint-Etienne permettra aux visiteurs de découvrir comment Saint-Etienne a construit une musique à sa manière entre instruments, musiciens ou lieux. Parallèlement, une programmation de concerts est prévue avec notamment des showcases concoctés par nos confrères d’Activ Radio. 72e Foire de Saint-Etienne, du 24 septembre au 4 octobre, au Parc expo de Saint-Etienne

Continuer à lire

Benoît Lambert, Artisan de la scène

SCENES | Fraîchement nommé à la tête de la Comédie de Saint-Etienne, Benoît Lambert y portera un projet collectif, mené en synergie avec plusieurs artistes. Portrait d’un penseur, devenu un homme de théâtre d’expérience.

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Benoît Lambert, 
Artisan de la scène

Un jeudi matin de la fin du mois d’août, dans les méandres des bureaux de la Comédie de Saint-Etienne. A peine rentré de vacances et déjà au charbon, Benoît Lambert nous accueille, avenant, au sortir d’une réunion avec ses équipes. Tandis qu’en préambule de l’entretien qu’il nous accorde, se pose la question de la photo qui illustrera son portrait, l’homme tranche, un sourire un brin résigné aux lèvres : « De toute manière, les appareils photos ne m’aiment pas ». Auto-flagellation ? Non, du tout. Juste que son « narcissisme n’est pas là ». Nouveau directeur de la Comédie de Saint-Etienne, Benoît Lambert est de ceux qui préfèrent regarder qu’être vus… Spectateur, pas comédien. Rien d’étonnant, donc, à ce que son goût pour le théâtre se soit d’abord concrétisé par la mise en scène. Lui qui, gamin puis ado, éprouvait une certaine fascination pour les acteurs, est devenu « un spectateur qui fabrique lui-même les spectacles qu’il a envie de voir ». Jamais rassasié par Molière, l’ancien directeur du Théâtre Dijon Bourgogne présentera ainsi en janvier prochain son Avare, après avoir déjà monté Les Fourberies de Scapin en 1995, Le Misanthrope en 2006

Continuer à lire

Des rubans pour l'intimité

Expo | L'intime a pris place au cœur du Musée d'art et d'industrie de Saint-Etienne. Avec les Rubans de l'intime, le MAI pose ici une exposition où la (...)

Nicolas Bros | Mardi 7 septembre 2021

Des rubans pour l'intimité

L'intime a pris place au cœur du Musée d'art et d'industrie de Saint-Etienne. Avec les Rubans de l'intime, le MAI pose ici une exposition où la délicatesse valse avec la technicité et l'histoire patrimoniale locale. Sylvain Bois, commissaire général, et Sylvain Besson, commissaire scientifique de cette expo ont poursuivi un objectif triple avec cette présentation. « Tout d'abord montrer ce fonds méconnu et peu valorisé que nous possédons ici, ensuite montrer comment le ruban a contribué à façonner le corps de l'homme et de la femme et enfin exposer comment le corps féminin a été jugé dans la société. » Ainsi, plusieurs salles se succèdent, mettant en avant bien entendu des créations où la production stéphanoise est ainsi mise en valeur mais Les rubans de l'intime va plus loin. Cette dernière donne à voir le rapport au corps par le biais du sous-vêtement, du ruban et de leurs manières d'en dire un peu sur l'intimité et la personnalité de la personne qui les porte. Bref, une exposition très riche qui se visite dans la longueur pour en apprécier toutes les subtilités. Les rubans de l'intime, jusqu'au 14 novembre au Musée d'art et d'industrie de S

Continuer à lire

L est libre

Chanson | Venir écouter Raphaële Lannadère en concert, c'est se prendre une claque auditive. « L » (son nom à la scène, NDLR) possède un timbre de voix qui ne (...)

Nicolas Bros | Mardi 7 septembre 2021

L est libre

Venir écouter Raphaële Lannadère en concert, c'est se prendre une claque auditive. « L » (son nom à la scène, NDLR) possède un timbre de voix qui ne peut laisser indifférent. Une élégance dans la voix qui se ressent également dans les arrangements de ses morceaux. Avec Paysages, son quatrième disque sorti début 2021, l'artiste met toute sa sensibilité et parle d'émancipation et de liberté pour les femmes. Une liberté que « L » a retrouvée en sortant de sa maison de disques et en quittant Paris pour la Bretagne. « L », jeudi 20 janvier 2022 au Théâtre des Pénitents (Montbrison)

Continuer à lire

Melba à fleur de peau

Pop | Oui, c'est vrai, elle a la pêche Melba et ca se ressent d'ailleurs sur scène. Mais au-delà du jeu de mots des plus faciles, l'artiste lyonnaise creuse son (...)

Nicolas Bros | Mardi 7 septembre 2021

Melba à fleur de peau

Oui, c'est vrai, elle a la pêche Melba et ca se ressent d'ailleurs sur scène. Mais au-delà du jeu de mots des plus faciles, l'artiste lyonnaise creuse son sillon avec sa pop énergique et lumineuse. Avec son premier EP Coeur Combattant sorti en 2019, en autoproduction, Melba a marqué les esprits et les tympans, tout comme elle l'avait fait lors de The Voice 9, émission pendant laquelle elle avait notamment impressionné avec sa reprise de Toxic de Britney Spears. Choix audacieux s'il en est. Melba, vendredi 8 octobre au Château du Rozier (Feurs) et jeudi 3 février 2022 au Théâtre des Pénitents (Montbrison)

Continuer à lire

Monte dans la Mustang

Rock | Les Clermontois de Mustang ont commis Memento Mori, un quatrième album qui s’est fait attendre – sept ans tout de même – et un album tout en (...)

Nicolas Bros | Mardi 7 septembre 2021

Monte dans la Mustang

Les Clermontois de Mustang ont commis Memento Mori, un quatrième album qui s’est fait attendre – sept ans tout de même – et un album tout en subversion et provocation. Mais surtout une originalité forte, marque de fabrique de cette formation malheureusement bien trop méconnue. Avec ce disque, le trio met le riff là où ça fait mal en pointant avec humour les travers de notre société, mais toujours avec un sens de la rythmique et une harmonie entêtante. Bref, encore un disque qui fait mouche et qui fera mouche sur scène, à n’en pas douter. Mustang, le 3 décembre 2021 au Fil (Saint-Etienne) et le 11 février 2022 au Château du Rozier de Feurs (dans le cadre du festival Poly’Sons)

Continuer à lire

Terrenoire au bercail

MUSIQUES | Gamins, les jours sans école, ils arpentaient les petits sentiers du château de la Perrotière, avec l’élan insouciant des premières années de la vie. Ils y (...)

Cerise Rochet | Mercredi 25 août 2021

Terrenoire au bercail

Gamins, les jours sans école, ils arpentaient les petits sentiers du château de la Perrotière, avec l’élan insouciant des premières années de la vie. Ils y construisaient des cabanes, y faisaient des feux de bois, y tournaient des mini-films avec un caméscope à cassettes… Depuis, les deux frangins ont grandi, découvert l’immensité du monde musical, et fait de leur duo l’une des figures du renouveau stéphanois : fier de ses valeurs, de ses racines, mais néanmoins tourné vers l’avenir. L’ainé à l’écriture et au chant, le cadet derrière ses machines, sont tous deux devenus Terrenoire, empruntant au quartier de leur enfance ce nom qui brille aujourd’hui au milieu de ce qu’on appelle « nouvelle scène française ». Ces dernières années, les deux frères ont composé, beaucoup. Proposé leur musique sans genre ni code, par-delà le

Continuer à lire

Avignon vs Saint-Étienne

Scènes | A l’invitation du maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, une quinzaine de compagnies de théâtre se sont retrouvées en Avignon, pour le festival auquel quelques-unes d’entre elles prenaient part. L’occasion de dresser ensemble un état des lieux et de se projeter dans la nouvelle saison.

Niko Rodamel | Mardi 7 septembre 2021

Avignon vs Saint-Étienne

Depuis Jean Dasté, Saint-Étienne demeure une ville de théâtre, mais chaque été Avignon en est la Mecque incontestable. Après l’annulation du festival l’an passé, l’édition 2021 était pour les artistes celle de la résistance. Pour sa 75ème édition dans la cour d’honneur du Palais des Papes, la programmation officielle (45 pièces et 300 levés de rideau) intronisait notamment Tiago Rodrigues, lequel mettait en scène Isabelle Huppert dans La Cerisaie de Tchekhov et prendra la place d’Olivier Py en 2023 à la tête de l’institution. Côté OFF, les dédales de la cité papale accueillaient cette année pas moins de 1070 spectacles, joués par 752 compagnies françaises et 66 compagnies étrangères, présentés dans 116 lieux du 7 au 31 juillet. Des chiffres impressionnants, pourtant en légère baisse. Pour les compagnies stéphanoises, jouer en Avignon représente tout autant un passage obligé qu’une vitrine à ne pas négliger, avec son effet tremplin, son bouche-à-oreille et surtout la présence de très nombreux programmateurs venus faire leur marché pour plusieurs saisons à venir. Cet été, quelques-unes d’entre elles prenaient part au OFF, à l’image de l’ensemble Cappella Forens

Continuer à lire

Insoumis

Danse | Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui résistent. Avec La 5e Colonne, la (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Insoumis

Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui résistent. Avec La 5e Colonne, la compagnie stéphanoise Ballet21 nous plonge dans une société orwellienne du contrôle, étouffante, mais dans laquelle, pourtant, la population semble vivre heureuse et sereine. On suit alors la mise en mouvement d’une rébellion, à travers la liberté de trois danseurs en quête de sens et de vérité. La 5e Colonne par la Cie Ballet 21, le 21 janvier 2022 au Théâtre du Parc (Andrézieux-Bouthéon) et le 5 mars 2022 à l'Echappé (Sorbiers)

Continuer à lire

L'envie d'avoir en vie

Monument | Elle avait tout pour être heureuse, mais rien ne va se passer comme elle l’imaginait. Fougueuse, pleine d’envies, sortant du couvent à 17 ans avec une (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

L'envie d'avoir en vie

Elle avait tout pour être heureuse, mais rien ne va se passer comme elle l’imaginait. Fougueuse, pleine d’envies, sortant du couvent à 17 ans avec une furieuse boulimie de vivre, Jeanne va connaitre un mari volage, un enfant en mauvaise santé, une autre mort-née, le deuil, la solitude, les difficultés financières… La tristesse et l’ennui. Cette vie, écrite par Maupassant, Clémentine Célarié, seule en scène, en fait un moment de théâtre exceptionnel, chargé d’émotion, teinté de romantisme… Bouleversant. Une Vie, le 3 décembre, salle Aristide Briand à Saint-Chamond

Continuer à lire

Droit au but

Théâtre | Acteurs au chômage et joueurs de foot remplaçants, même combat ? En 1998, la France remportait la coupe du monde de football et Léa Girardet rêvait de (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Droit au but

Acteurs au chômage et joueurs de foot remplaçants, même combat ? En 1998, la France remportait la coupe du monde de football et Léa Girardet rêvait de devenir comédienne. 20 ans plus tard, les joueurs sont entrés dans l’Histoire, mais Léa, elle, est restée sur la touche, un peu comme les remplaçants dont on oublie souvent les noms… Refusant d’attendre plus longtemps qu’un jour peut-être, quelqu’un la remarque, Léa se titularise elle-même en livrant ses doutes dans ce spectacle, dont elle est à la fois l’auteure et l’interprète. Le Syndrome du Banc de Touche, le 26 septembre au Sou de la Talaudière

Continuer à lire

Enquête amoureuse

Adaptation | Une histoire d’amour homosexuelle, intense, sensuelle mais violente, dans la province des années 80. Une histoire racontée avec pudeur, nostalgie et (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Enquête amoureuse

Une histoire d’amour homosexuelle, intense, sensuelle mais violente, dans la province des années 80. Une histoire racontée avec pudeur, nostalgie et mélancolie. Une histoire gardée secrète durant près de 30 ans, avant de devenir le roman le plus autobiographique de l’écrivain à succès Philippe Besson. Une histoire aujourd’hui adaptée à la scène par Angélique Clairand et Eric Massé, avec audace, justesse et brio. Un spectacle tout en émotions contenues, prêtes à nous exploser à la figure, à tout moment. Arrête avec tes mensonges, le 22 octobre à la Comédie de Saint-Etienne

Continuer à lire

Jingle bells

Noël jazzy | Frank Sinatra et Bing Crosby, Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Nat King Cole, Duke Ellington et jusqu’à Jamie Cullum, de tout temps le jazz a célébré Noël. (...)

Niko Rodamel | Mardi 7 septembre 2021

Jingle bells

Frank Sinatra et Bing Crosby, Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Nat King Cole, Duke Ellington et jusqu’à Jamie Cullum, de tout temps le jazz a célébré Noël. Accompagnée par ses fidèles sidemen, The True Tones, la chanteuse néerlandaise Michelle David s’y colle à son tour avec une belle aisance, tant vocale que scénique. Au cours des cinq dernières années, le groupe a embrassé avec succès diverses influences allant du gospel traditionnel à l'afrofunk, de la soul au rhythm and blues, de la calypso au gnawa marocain. Michelle David and The True Tones, It's A Soulful Christmas, samedi 4 décembre à 20h au Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

Nature

Arts visuels | Puisant son inspiration dans la nature qui l’entoure, l’illustrateur Romain Lubière allie techniques traditionnelles (crayon ou aquarelle) et (...)

Niko Rodamel | Mardi 7 septembre 2021

Nature

Puisant son inspiration dans la nature qui l’entoure, l’illustrateur Romain Lubière allie techniques traditionnelles (crayon ou aquarelle) et outils numériques. Formé à l’École des Beaux Arts de Saint-Étienne, il explore les thèmes récurrents du voyage ou de la relation qui lie l’humain aux éléments naturels. Une fleur, un caillou, une couleur, une lumière, un détail insignifiant peuvent être le point de départ d’un projet. Les illustrations de Romain Lubière parlent aux enfants autant qu’aux adultes, laissant à chacun sa part d’interprétation. Romain Lubière, du 16 octobre au 19 novembre au Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

Les Pénitents veulent redonner confiance aux spectateurs

Saison 21/22 | Lors de la présentation de sa saison 21/22, l'équipe du Théâtre des Pénitents et de la Ville de Montbrison se sont voulues rassurantes et optimistes, mettant en avant les nouveautés qui vont prendre place cette année dans le Forez.

Nicolas Bros | Mardi 27 juillet 2021

Les Pénitents veulent redonner confiance aux spectateurs

« On a imaginé cette saison comme une saison normale, les gens vont retrouver leurs habitudes ». C'est par ces mots rassurants qu'Henri Dalem, directeur du Théâtre des Pénitents de Montbrison a qualifié la volonté affichée pour cette nouvelle saison 21/22. Cette dernière étant composée de moins de 50 % de reports, elle réserve son lot de nouveautés qui, l'espère le directeur, pourront convaincre les spectateurs de venir en nombre pour se laisser emporter : « notre conviction, c'est bien qu'un spectacle peut changer une vie » assure Henri Dalem dans son édito situé dans la brochure. Un festival Poly'Sons musclé Comme chaque année, les Pénitents proposeront une saison aux allures variées avec de multitudes portes d'entrée à disposition. Du théâtre bien entendu avec des valeurs sûres comme la compagnie locale Collectif X qui présentera Le Royaume en octobre ou ebncore le Brittanicus de la Cie Parole en acte. Pas mal de cirque aussi, de la danse, un BD concert et même de l'humour avec Le Sublime Sabotage en mai. Forcément, on retiendra aussi les deux gros morceaux habituels de la salle montbrisonnaise, à savoir le festival

Continuer à lire

Le Corbusier Firminy ne sera pas le monument préféré des Français

ESCAPADES | C'est une déception. Un temps pressenti pour représenter la région Auvergne Rhône-Alpes lors du prochain concours du Monument préféré des Français, le site Le (...)

Nicolas Bros | Jeudi 1 juillet 2021

Le Corbusier Firminy ne sera pas le monument préféré des Français

C'est une déception. Un temps pressenti pour représenter la région Auvergne Rhône-Alpes lors du prochain concours du Monument préféré des Français, le site Le Corbusier de Firminy n'a finalement pas passé le 1er tour. C'est la Rotonde ferroviaire de Chambéry qui représentera AuRA lors de l'émission qui sera diffusée lors des Journées européennes du patrimoine en septembre prochain.

Continuer à lire

Couriot en mode before

Un été dehors | Chaque été, le parvis du Puits Couriot se transforme en guinguette où s'entremêlent musique, jeux et animations. 2021 proposera son lot d'événements du 1er (...)

Nicolas Bros | Mercredi 30 juin 2021

Couriot en mode before

Chaque été, le parvis du Puits Couriot se transforme en guinguette où s'entremêlent musique, jeux et animations. 2021 proposera son lot d'événements du 1er juillet au 10 septembre avec un programme chargé du mercredi au dimanche. Parmi les propositions, nous en retenons plusieurs parmi lesquelles un jeudi 8 juillet chargé avec un concert de l'orchestre d'enfants des élèves de la Fabrique musicale qui sera suivi par le projet Ketala dans le cadre de la Biennale de la danse et d'un mix de l'indétrônable Fedayi Pacha et son dub nomade. Le mercredi 4 août, c'est l'Imperial Boxing Crew qui va faire bouger la place avec des rythmes chaloupés et une chaleur tropicale de circonstance. Le lendemain, c'est le label ligérien Face B qui prend les commandes des platines pour une soirée sous le signe du hip hop. Ce dernier sera également à l'honneur avec un set de DRK (toujours un grand moment de show) le mercredi 11 août. Côté électro, les amateurs seront servis avec plusieurs rendez-vous à noter comme la soirée Poto Feu du samedi 14 août ou encore les cartes blanches aux assos Syndrôme Odyssée (20 août) et T2O (28 août). Les JO sur grand écran Parallèlement, trois nouv

Continuer à lire

8 regards en parallax

Expo photos | Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet (...)

Nicolas Bros | Jeudi 24 juin 2021

8 regards en parallax

Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet revient pour une seconde exposition à la galerie Garnier des Arts, à proximité de la place Jean-Jaurès. Au programme : « huit regards singuliers, huit réflexions sur le monde d'aujourd'hui. » pour une exposition chorale menant le visiteur aux quatre coins du globe. New York, Londres, Hanoï, Bucarest et bien sûr Saint-Etienne, les yeux chercheurs de Parallax* nous en mettent plein les mirettes avec singularité et humanité. Car c'est bien l'humain qui constitue le fil conducteur de cette proposition qui multiplie les orientations : photos documentaires, portraits, reportages ou purement artistiques. A découvrir jusqu'à fin juillet. We are Parallax, expo photos à la galerie Garnier des Arts, 2, rue Francis Garnier à Saint-Etienne Jusqu'au samedi 31 juille

Continuer à lire

De Gaulle x Saint-Etienne : un hommage avec expo, buste et podcast

L'appel du 18 juin | Ce vendredi 18 juin sera une journée placée sous le signe d'un grand hommage au Général de Gaulle. 81 ans après le fameux appel du 18 juin, la cité stéphanoise, qui l'a accueilli à deux reprises, propose différents événements afin de marquer le coup : une exposition inédite, le dévoilement d'un buste du Général en bronze, une rencontre avec Eric Roussel le biographe du Général et un podcast exclusif.

Nicolas Bros | Jeudi 17 juin 2021

De Gaulle x Saint-Etienne : un hommage avec expo, buste et podcast

Saviez-vous que Charles de Gaulle s'était rendu à deux reprises à Saint-Etienne ? En 1948 et 1959, très exactement. Deux passages qui ont certes marqué la ville ligérienne mais également l'histoire de France, comme en témoignent d'une part l'exposition actuellement visible dans le hall de l'Hôtel-de-ville stéphanois et d'autre part un podcast qui vient de sortir. Une expo inédite Concernant la première, l'exposition proposée par la Ville de Saint-Etienne, intitulée Charles de Gaulle 1948 et 1959, Saint-Etienne a rendez-vous avec l’histoire, permet de retracer l'importance qu'ont revêtu ces deux visites du Général en terres stéphanoises. La présentation de documents iconographiques inédits tels que le livre d'or de la ville de Saint-Etienne, des photographies, des films ou encore des périodiques permettent au visiteur de se plonger au coeur de ces deux moments décisifs. Elle est visible jusqu'au 16 juillet. Présence du biographe du Général Eric Roussel Parallèlement, signalons qu'un buste en bronze du Général de Gaulle sera également dévoilé ce vendredi 18 juin, dans le Grand Escalier de la mairie. Cette sculpture, réalisée p

Continuer à lire

Révolution !

Théâtre | Ni tout à fait du théâtre, ni tout à fait du cirque, ni tout à fait un concert, mais un peu tout ça à la fois. Avec No Rest for Lady Dragon, la compagnie (...)

Cerise Rochet | Mercredi 9 juin 2021

Révolution !

Ni tout à fait du théâtre, ni tout à fait du cirque, ni tout à fait un concert, mais un peu tout ça à la fois. Avec No Rest for Lady Dragon, la compagnie l’Indécente propose un travail dramaturgique autour du féminisme, donnant lieu à un spectacle polymorphe où se croisent, s’esquivent et se confrontent une circassienne en vélo acrobatique, une artiste aérienne, un comédien et un musicien. Sous – ou sur – un plafond de cordes, les 4 personnages invitent au renversement de l’ordre établi, en rendant sa légitimité à la colère, à la défense, à la violence face à l’oppression. En trois actes qui mettent en scène la mort du patriarcat, le spectacle se propose ainsi de dépasser la caricature et les clivages qui emprisonnent le féminisme dans un reflet perverti de lui-même. Inspirés par Despentes, Mona Chollet, Thelma et Louise, Irène ou encore Marcia Burnier, Camille Chatelain et ses camarades offrent leur lecture d’une émancipation qui, pour accoucher d’un ensemble dans lequel tout le monde pourrait trouver sa place, ne peut être timide. Musique pop-rock, acrobaties, chant… Une pièce qui plonge le spectateur dans un univers onirique mais non moins puissant.

Continuer à lire

Il faut que tu respires

Festival théâtre | Œuvre hors norme qui tend vers la performance, Oxygène d’Yvan Viripaev traduit l’angoisse d’un monde contemporain qui accumule les épisodes troublants, (...)

Cerise Rochet | Mercredi 9 juin 2021

Il faut que tu respires

Œuvre hors norme qui tend vers la performance, Oxygène d’Yvan Viripaev traduit l’angoisse d’un monde contemporain qui accumule les épisodes troublants, violents et noirs, dont la répétition régulière nous serre la gorge… Jusqu’à l’étouffement. Tout démarre par un presque banal fait divers : un homme tue sa femme par amour, et puis, il danse. Mais la petite histoire passionnelle et immorale racontée par les deux protagonistes, va peu à peu se faire oublier, pour glisser vers la Grande. Peut-on justifier un meurtre au nom du manque d’oxygène ? Quid alors des conflits politiques et religieux de ce début de 21e siècle ? En s’emparant de ce texte, la compagnie Poumon Gauche propose du théâtre en musique, comme un pont entre les hommes. Oxygène, du 21 au 27 août 2021, relâche le 24, à Pélussin. Dans le cadre des Bravos de la Nuit

Continuer à lire

Au bercail

Théâtre | Une maison. Des femmes, artistes, qui en font leur abri, leur atelier, leur lieu de création. D’autres femmes, qui l’entretiennent. Et 3 époques, qui se (...)

Cerise Rochet | Mercredi 9 juin 2021

Au bercail

Une maison. Des femmes, artistes, qui en font leur abri, leur atelier, leur lieu de création. D’autres femmes, qui l’entretiennent. Et 3 époques, qui se succèdent. À chaque période, un papier peint différent, des personnages différents, des aspirations différentes…. Dans Les Femmes de la Maison, seul l’homme, propriétaire, silencieux, collectionneur à sa manière, est toujours là. Il vieillit mais ne bouge pas, témoin du temps qui passe, des femmes qui défilent, de leurs œuvres, de leurs questionnements, de leurs relations à l’autre et à leur travail. Des carcans bouillonnants des années 50 à l’incertitude et aux mutations des années 2020, en passant par le souffle de liberté émancipateur des années 70, les questions restent les mêmes… Mais sans doute, les réponses diffèrent. Que sont ces femmes en tant qu’artistes, ou en tant que femmes de ménage ? En tant que femmes tout court ? En tant que féministes ? Par quelle voie s’émanciper, et le font-elles seules, ou en s’appuyant sur les autres, parfois sans même s’en apercevoir ? Avec sa nouvelle création, Pauline Sales interroge à la fois le patriarcat et le féminisme, les notions de classe et d’origine, de sorori

Continuer à lire

Ceysson ouvre aussi à Lyon

Galerie | La galerie d’art contemporain stéphanoise Ceysson & Bénétière, créée en 2006, poursuit son expansion. Alors que les travaux de son nouvel espace (...)

Nicolas Bros | Mercredi 9 juin 2021

Ceysson ouvre aussi à Lyon

La galerie d’art contemporain stéphanoise Ceysson & Bénétière, créée en 2006, poursuit son expansion. Alors que les travaux de son nouvel espace d’exposition (1 000 m² de surface dont 700 m² dédiés aux expositions) avancent en face de La Comédie de Saint-Etienne, François Ceysson et Loïc Bénétière ouvrent un nouvel espace le 18 juin du côté de Lyon. 300 m² situés 21, rue Longue, sur la Presqu’île, pensés par l'agence d'architecture William Wilmotte. Après Paris, Luxembourg, Genève et New York, les Stéphanois ouvrent donc leur sixième galerie. Pour débuter le cycle d’expositions, c’est un habitué de la maison, Claude Viallat, qui propose Bâches militaires. Ceysson & Bénétière, 21 rue Longue à Lyon

Continuer à lire

Brankignols, mais pas si fous

SCENES | En plein cœur de Saint-Etienne, un petit théâtre attend impatiemment d’accueillir de nouveau son public dans une ambiance qui, sans doute, n’aura jamais été aussi intimiste.

Cerise Rochet | Lundi 31 mai 2021

Brankignols, mais pas si fous

Une jauge maximale de 800 places, pour une réouverture par paliers… Voilà qui, derrière son masque, fait bien rire Yves Moch. Dans son petit mais joli théâtre des Brankignols, en plein centre de Saint-Etienne, le retraité n’accueille en général qu’une quarantaine de spectateurs à la fois, sur de belles chaises de bois et velours tout droit sorties d’un autre temps. Une configuration « de poche » impliquant une reprise en douceur de l’activité, qui n’en sera pas moins joyeuse : « Bien sûr, on souhaite que tout le monde puisse reprendre ses activités culturelles, souffle Yves Moch. Artistes, public, structures… Et nous serons là, nous aussi ! Pas immédiatement, mais nous avons d’ores et déjà prévu des retrouvailles avec notre public ». Tous bénévoles Ouvert en 2014, le théâtre des Brankignols est avant tout un petit lieu de passionnés. Sous statut associatif, uniquement animé par des bénévoles qui ne comptent pas leurs heures d’investissement, ci, pour la programmation, là, pour l’accueil des artistes et des spectateurs, cette petite scène atypique de Saint-Etienne attire en ses murs un public séduit par son ambiance feutrée, onirique et int

Continuer à lire

Le site Le Corbusier de Firminy en lice pour le monument préféré des Français

Concours | Et si le site Le Corbusier de Firminy représentait la région Auvergne-Rhône-Alpes lors du prochain concours télévisé du monument préféré des Français ? C'est une (...)

Nicolas Bros | Mardi 25 mai 2021

Le site Le Corbusier de Firminy en lice pour le monument préféré des Français

Et si le site Le Corbusier de Firminy représentait la région Auvergne-Rhône-Alpes lors du prochain concours télévisé du monument préféré des Français ? C'est une possibilité puisqu'il fait partie des trois lieux emblématiques régionaux encore en lice cette année. Aux côtés du Château de Menthon-Saint-Bernard (Haute-Savoie) et de la Rotonde ferroviaire de Chambéry, le site Le Corbusier a toutes ses chances de remporter la mise et ainsi être mis en avant par Stéphane Bern sur France 3 à l’occasion des 38e journées européennes du Patrimoine. Encore faut-il que les internautes votent pour lui. Vous pouvez d'ores et déjà aller donner votre voix pour Firminy sur cette page.

Continuer à lire

Au Parc, une reprise en spectacle et en vidéos

Lieu | A Andrézieux, l’équipe du théâtre du Parc ne s’est jamais arrêtée de travailler. De rangements en nouveau projets, de bilan en nouvelle programmation, elle est plus que jamais sur le pont pour la réouverture qui s’annonce.

Cerise Rochet | Mardi 18 mai 2021

Au Parc, une reprise en spectacle et en vidéos

La porte est fermée à clé, mais il y a de la lumière et du monde, à l’intérieur. Durant ces longs mois sans public, ils n’ont d’ailleurs jamais arrêté complètement de venir ici. Faire et défaire, parfois refaire la programmation, en fonction, ci, d’un couvre-feu, là, d’une fermeture, un peu plus loin, d’un projet de réouverture, finalement tombé à l’eau… Profiter de l’arrêt de l’activité pour faire tout ce qu’ils n’ont absolument pas le temps de faire en temps normal. Rangement, bilan, questionnements : une remise à niveau qui permet aujourd’hui à l’équipe du théâtre du Parc à Andrézieux d’aborder la reprise avec envie, confiance et bonnes perspectives. « Attention, on ne peut pas dire non plus que nous sommes contents des mois qui viennent de s’écouler, tempère Patrice Melka, directeur de la structure. En revanche, il est vrai que nous avons mis ce temps à profit, que nous sommes toujours restés en exercice, que nous avons décidé de faire de cet arrêt forcé une opportunité… Et que le fait d’avoir été présents, contrairement au premier confinement, nous a permis de nous demander quoi faire… Et de faire ». Des vidéos-tutos Comme

Continuer à lire

Des clowns qui ne s’ennuient jamais

SCENES | À 18 ans tout juste, la compagnie Maintes et Une fois fait de son âge adulte un joyeux bazar, qui mêle les membres et les projets dans une bonne humeur instinctive.

Cerise Rochet | Lundi 10 mai 2021

Des clowns qui ne s’ennuient jamais

Ils aiment danser-chanter-jongler, sont des touches à tout que l’on ne saurait mettre dans une case, piochant ci, dans le théâtre, là, dans le théâtre d’objet, un peu plus loin, dans le genre clownesque. Partis tout petits, ces drôles d’oiseaux ont peu à peu ajouté des cordes à leurs arcs, au gré des envies, des propositions et des rencontres, jusqu’à former ce bien joli bazar organisé. Née en 2003 des mains de Gérald et Marlou, pour porter un spectacle de clowns, la compagnie Maintes et Une Fois compte ainsi aujourd’hui une dizaine de membres, plus ou moins réguliers, en fonction des projets, des besoins, des envies des uns et des autres. Spectacles, mais aussi ateliers, stages, projets culturels, ou même, événementiel et intervention en entreprise… On se demanderait presque comment la petite équipe fait pour s’y retrouver. « C’est vrai qu’on fait beaucoup de choses, qu’on mène souvent plusieurs projets à la fois. Mais ce qui nous caractérise vraiment, c’est que tout ce que l’on fait est très tourné vers le burlesque. On ne fait pas du théâtre avec un grand respect du texte. C’est toujours un peu en décalage », explique Marlou, tandis qu’à ses côtés

Continuer à lire

Benoît Lambert : « Saint-Étienne, une ville qui possède une histoire forte avec le théâtre »

Rencontre | Benoît Lambert vient d'être nommé directeur de La Comédie de Saint-Étienne et de son école attenante. Nous nous sommes entretenus avec lui pour en savoir davantage sur la vision qu'il porte sur Saint-Étienne mais également sur ses projets à venir pour le Centre dramatique stéphanois. Échanges.

Nicolas Bros | Mardi 2 février 2021

Benoît Lambert : « Saint-Étienne, une ville qui possède une histoire forte avec le théâtre »

Pourquoi avoir fait le choix de candidater pour la direction de La Comédie de Saint-Étienne ? J’ai candidaté à Saint-Étienne, c’est important de le dire. Ce n’est pas un hasard. Je dirige actuellement le théâtre de Dijon pour lequel j’avais candidaté il y a 8 ans pour des raisons très précises. C’est la même situation avec Saint-Étienne. D’abord, La Comédie de Saint-Étienne est une maison que je connais pour l’avoir fréquentée. Arnaud Meunier m’avait demandé d’être le parrain de la promo 25, la première qu’il avait recrutée à son arrivée. Cela m’a permis de travailler à La Comédie, avec les élèves… Mes spectacles y ont également été accueillis. J’ai passé du temps dans la ville, une ville que j’apprécie beaucoup. Donc la question de cette candidature n’était pas simplement de venir travailler mais de venir vivre à Saint-Étienne, ce qui correspond à un enjeu important pour moi. Ce théâtre a également un tel essor sous l’impulsion d’Arnaud Meunier, qu’il est devenu un des plus beaux théâtres de France. Ce n’est pas de la flagornerie. Ce nouveau bâtiment, le développement de l’école, … c’est un rêve. Et je dois dire aussi que je suis un héritier idéologiq

Continuer à lire

Benoît Lambert est le nouveau directeur de la Comédie

Mercato | Suite au départ d'Arnaud Meunier de la direction de La Comédie de Saint-Étienne en ce début d'année, c'est Benoît Lambert qui vient d'être désigné pour sa (...)

Nicolas Bros | Vendredi 29 janvier 2021

Benoît Lambert est le nouveau directeur de la Comédie

Suite au départ d'Arnaud Meunier de la direction de La Comédie de Saint-Étienne en ce début d'année, c'est Benoît Lambert qui vient d'être désigné pour sa succession. Ce metteur en scène est directeur du Théâtre Dijon Bourgogne depuis janvier 2013. Il a été élève à l'École Normale Supérieure avant de suivre des cours de théâtre avec Pierre Debauche au début des années 90. Du côté de la scène, il a notamment créé trois pièces de François Bégaudeau : La Grande Histoire en 2014, La Devise  en 2015 et La Bonne Nouvelle en 2016. Il a toujours la volonté de mettre la jeunesse en avant comme le prouve sa mise en scène de Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux en 2017, où il dirige quatre jeunes acteurs en contrat de professionnalisation. Enfin, Saint-Étienne n'est pas

Continuer à lire

Le Théâtre des Pénitents ferme jusqu'à fin mars mais ne baisse pas les bras

Annonce | Le Théâtre des Pénitents de Montbrison a pris une décision radicale, en accord avec sa municipalité de tutelle : fermer ses portes jusqu'à fin mars. Un choix (...)

Nicolas Bros | Vendredi 22 janvier 2021

Le Théâtre des Pénitents ferme jusqu'à fin mars mais ne baisse pas les bras

Le Théâtre des Pénitents de Montbrison a pris une décision radicale, en accord avec sa municipalité de tutelle : fermer ses portes jusqu'à fin mars. Un choix guidé par plusieurs paramètres comme l'expliquent Henri Dalem, directeur du théâtre et Christiane Bayet, adjointe à la culture de la Ville de Montbrison. « On ne peut pas fonctionner comme cela en programmant, puis déprogrammant à chaque nouvelle annonce, explique l'élue. Les artistes ont besoin d’avoir un minimum de visibilité. Pour le public également, il est important d’avoir plus de clarté. Notre choix a été de dire stop et de refaire un point début avril en espérant que la situation soit meilleure. » Une situation qui n'empêche pas pour autant l'institution forézienne de poursuivre ses activités de résidences d'artistes mais également de liens avec le public, notamment via l'opération "Allo,

Continuer à lire

Thierry Pilat, nouveau directeur de la Halle Tony Garnier

Mercato | L'actuel directeur du Fil, Thierry Pilat, va succéder à Thierry Téodori à la tête de la Halle Tony Garnier de Lyon. Lyonnais d'origine, il fait son retour sur sa terre natale en prenant en main l'avenir de cette grande salle du Rhône, dans un contexte difficile nourrissant plusieurs questions.

Sébastien Broquet | Jeudi 21 janvier 2021

Thierry Pilat, nouveau directeur de la Halle Tony Garnier

Elle aura pris son temps, la nouvelle municipalité lyonnaise, pour acter le choix de son candidat. Ou du moins multiplié les étapes. Il faut dire que l'enjeu est de taille : cette Halle Tony Garnier est régulièrement revendiquée comme étant le naviral amiral de la flotte des salles de l'agglomération lyonnaise. Et, bonus, elle rapporte de l'argent à la Ville. Entre 200 000€ et 400 000€ par an, selon les années. Bon, bien sûr, beaucoup moins en 2020 : et cette crise sanitaire qui a plombé les finances et vidé la salle de ses concerts et salons divers, a en plus sérieusement questionné le modèle, déjà interrogé préalablement par l'évolution du secteur du divertissement (la précédente équipe municipale se posait presque les mêmes questions il y a deux ans) : quid de la concurrence de l'Arena ? Quand reprendront les grosses tournées, avec quels artistes ? Auront-elles encore lieu si le pouvoir d'achat baisse suite à la crise économique, si la lutte contre le réchauffement climatique impose moins de mouvements de stars accompagnées de plusieurs semi-re

Continuer à lire

Tu l'as pas volée celle-là !

Théâtre musical | On avait quitté Fred Radix alors qu'il sifflait encore, le voilà de retour en nous donnant une grande claque ! Nous parlons bien ici (...)

Nicolas Bros | Mardi 8 décembre 2020

Tu l'as pas volée celle-là !

On avait quitté Fred Radix alors qu'il sifflait encore, le voilà de retour en nous donnant une grande claque ! Nous parlons bien ici des claqueurs, ces personnes qui faisaient la pluie et le beau temps sur les pièces théâtrales et opéras par leurs applaudissements, rires ou huées. Faire la claque, comme l'on disait jusqu'à l'abolition de cette pratique en 1902. La Claque que Radix nous propose ici constitue un spectacle complet, mêlant humour, histoire et musique. Un moment interactif pour le public, entraîné par Fred Radix et ses deux acolytes : Alice Noureux et Guillaume Collignon. Ici, on apprend à vraiment bien applaudir. La Claque de Fred Radix, samedi 19 décembre 19H30 au Centre Culturel Le Sou de La Talaudière

Continuer à lire

S’en payer une bonne tranche

Cadeaux spectacles | En 2021, c’est décidé : on aura plus que jamais besoin de se marrer. Alors, pour Noël, on jette un œil du côté des cafés-théâtres du département, qui proposent (...)

Cerise Rochet | Lundi 14 décembre 2020

S’en payer une bonne tranche

En 2021, c’est décidé : on aura plus que jamais besoin de se marrer. Alors, pour Noël, on jette un œil du côté des cafés-théâtres du département, qui proposent des coffrets-cadeaux et autres places de spectacles à offrir à vos proches. Coffret version enfant ou adulte pour Agapes et spectacles à Montbrison, invitations spectacles selon plusieurs formules au KFT de Saint-Galmier, bons cadeaux à la Comédie Triomphe, ou chèques cadeaux selon plusieurs formules au Quai des Artistes… Pour la plupart, les billets contenus dans ces paquets sont valables au moins un an, et laisseront donc le temps à ceux qui les reçoivent de prendre leur temps ! Renseignements et achats sur les sites internet respectifs des cafés-théâtres, ou auprès des Offices de Tourisme

Continuer à lire

Sosie or not sosie

Café-théâtre | Ils sont prêts à tout, mais bons à rien… Samuel est un père de famille qui se prend pour la réincarnation d’Elvis Prestley. Son fils, lui, se rêve en Michaël (...)

Cerise Rochet | Mardi 8 décembre 2020

Sosie or not sosie

Ils sont prêts à tout, mais bons à rien… Samuel est un père de famille qui se prend pour la réincarnation d’Elvis Prestley. Son fils, lui, se rêve en Michaël Jackson. Quant à sa femme, elle a une fâcheuse tendance à ne pas trop cracher sur la bibine. Ensemble, ils nourrissent un joli projet : trouver suffisamment d’argent pour se rendre à un concours de sosie à Las Vegas… Quitte à déplumer le reste de leur famille. Bienvenue à Loose Vegas, le 31 décembre à 18h15, 20h15 et 22h15 aux Foréziales à Montrond-les-Bains

Continuer à lire

La vie de château

Expo historique | La région stéphanoise a connu un véritable âge d’or au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Avec l’essor des chemins de fer et l’ébullition dans les (...)

Nicolas Bros | Mercredi 21 octobre 2020

La vie de château

La région stéphanoise a connu un véritable âge d’or au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Avec l’essor des chemins de fer et l’ébullition dans les domaines de la métallurgie, la rubanerie et l’armement, Saint-Étienne faisait figure de capitale industrielle française. Durant cette époque où l’économie prospère, plus de 200 châteaux sont construits par les industriels de la région entre 1850 et 1930. L’exposition Châteaux de l’Industrie propose de replonger dans ce patrimoine architectural et paysager unique jusqu’au 3 novembre. S’étalant sur trois lieux de présentation entre Sorbiers, Saint-Chamond et Rive-de-Gier, Châteaux de l’industrie permettent de resituer les édifices selon leurs caractéristiques : château d’usine (construit à proximité de l’unité de production), château de ville, maison de plaisance, domaine agricole ou château historique. Des visites guidées et des conférences sont aussi programmées. Exposition Châteaux de l’industrie jusqu’au 2 novembre, à Sorbiers Culture, 2 avenue Charles de Gaulle 42290 Sorbiers, à la Médiathèque de Rive-de-Gier, 10 Square Marcel Paul, 42800 Rive-de-Ger et au Château du Jarez, 11 Rue Beno

Continuer à lire