Trouver sa fève dans les galettes

Nicolas Bros | Mercredi 8 juillet 2020

Le Disquaire Day est l'occasion de mettre en avant chaque année le travail des épiciers de la galette vinyle avec notamment nombre de sorties exclusives pour aficionados et amateurs de bons sons. Programmé le 18 avril dernier, l'événement a comme de très nombreuses opérations dû être reporté. Reporté et même démultiplié, passant d'un jour à quatre. La première partie s'est déroulée le 20 juin dernier et ça se poursuit les 29 août, 26 septembre et 24 octobre. À Sainté, ça se passe du côté des rayons de Forum, géré par Harold, docteur ès vinyles de la maison. « Le Disquaire Day est une journée hyper importante pour nous, qui permet de mettre en lumière le métier et de faire parler du disque vinyle » explique le disquaire indépendant stéphanois. « De plus, on a pu voir pendant le confinement que la vente de disques reste majoritaire en magasin, c'est un lien fort. » Les Disquaire Days sont aussi l'occasion de se procurer quelques perles et inédits. Le 20 juin, une centaine de références de tous les styles, surtout publiées par des labels français, avaient pris place en rayon. Prochain arrêt le 29 août du coup.

Disquaire Days 2020, 29 août, 26 septembre et 24 octobre du côté de Forum au 5 rue Michel Rondet à Saint-Étienne


Disquaire Days 2020


Librairie Forum 5 rue Michel Rondet Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Disquaire Days 2020


Librairie Forum 5 rue Michel Rondet Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Disquaire Days 2020

Librairie Forum 5 rue Michel Rondet Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Michel Bussi pour une soirée spéciale

CONNAITRE | L'auteur-géographe Michel Bussi, parrain de l'édition 2018 de la Fête du livre, est de retour en terres stéphanoises cette semaine. Il sera mardi 24 septembre (...)

Nicolas Bros | Lundi 23 septembre 2019

Michel Bussi pour une soirée spéciale

L'auteur-géographe Michel Bussi, parrain de l'édition 2018 de la Fête du livre, est de retour en terres stéphanoises cette semaine. Il sera mardi 24 septembre du côté de la librairie Forum. Après avoir assisté et réussi à l'escape game conçu autour de ses romans par cette même librairie en mai 2018, le romancier normand revient pour se prêter à un jeu-quiz avec ses lecteurs en plus d'habituelles dédicaces. Programme de cette soirée : - Rencontre/dédicace avec l'auteur de 18h à 20h - Grand quiz en équipes (façon Burger Quiz) en présence de l'auteur avec des questions simples mais décalées autour de son univers (à partir de 20h) - Petit pot/apéro pour fêter la fin de la soirée (Le jeu est limité à 40 personnes, sur inscriptions directement à la caisse de la librairie ou via la page Facebook de la librairie par message)

Continuer à lire

Harold Madiou & Benjamin Valentin dans l'Oeil du Petit Bulletin #16

Disquaire Day 2019 | On parle du Disquaire Day 2019 (samedi 13 avril) avec Harold Madiou (disquaire chez Forum à Saint-Étienne) et Benjamin Valentin (de la Brasserie (...)

Nicolas Bros | Mercredi 10 avril 2019

Harold Madiou & Benjamin Valentin dans l'Oeil du Petit Bulletin #16

On parle du Disquaire Day 2019 (samedi 13 avril) avec Harold Madiou (disquaire chez Forum à Saint-Étienne) et Benjamin Valentin (de la Brasserie Stéphanoise). Ils ont pensé une bière spéciale la "Vinyla" pour fêter cet événement particulier (à consommer avec modération). On parle aussi des concerts et autres événements qui se dérouleront pour ce jour particulier. Plus d'infos sur le programme du Disquaire Day 2019 sur cette page.

Continuer à lire

Nuit vertigineuse

Soirée | L'Américaine Louisaahhh fait tourbillonner les dancefloors avec son côté dark mais toujours avec bonne humeur. Elle (...)

Nicolas Bros | Mardi 2 avril 2019

Nuit vertigineuse

L'Américaine Louisaahhh fait tourbillonner les dancefloors avec son côté dark mais toujours avec bonne humeur. Elle distille une techno avec un côté punk bien prononcé, qui se retrouve d'ailleurs au cœur du label RAAR (curieux, bizarre en Néerlandais) qu'elle a monté en 2015 aux côtés du Nantais Maelström. Sans concession si ce n'est celle de donner la pêche, les apparitions de Louisaahhh sont propices aux vertiges musicaux. Ce qui tombe divinement sous le sens puisque c'est pour l'inauguration d'un nouveau concept de soirées, concocté par l'équipe du Fil et intitulé Vertiges de la nuit, qu'elle se produira en terres stéphanoises. Une soirée qui se tient également à l'occasion du Disquaire Day 2019, pendant lequel on vous conseille de vous délecter de nouvelles galettes chez vos disquaires indépendants favoris. Mais aussi de goûter - avec modération - à la bière Vynila brassée par la Brasserie Stéphanoise et approuvée par Harold, disquaire de Forum à Saint-Étienne. Pour couronner le tout, on pourra aussi apprécier sur scène La Fraî

Continuer à lire

Harold Madiou, roi de la galette

Portrait | Il fait partie des deux derniers disquaires indépendants stéphanois. Harold Madiou est l'« épicier fin » musical chez Forum à Saint-Étienne, mais pas seulement. Portrait d'un amoureux des bonnes galettes.

Nicolas Bros | Mardi 28 novembre 2017

Harold Madiou, roi de la galette

Ayant grandi à Rennes, Harold Madiou possède, comme tout bon Breton qui se respecte, un amour indéfectible pour la galette bien faite. Mais nous ne parlons pas là de la galette saucisse bien connue des échoppes rennaises, mais plutôt son pendant musical, avec une préférence pour la forme vinyle. Disquaire incontournable du magasin Forum à Saint-Étienne, Harold est un amoureux fondamental de la musique, possédant également de nombreuses occupations diverses hors de ses heures de boulot. Graphiste sous le nom de Bandit, membre fondateur de l'association d'amateurs de disques vinyles Les Bugnes, ex-basketteur amateur (15 ans sous les paniers), voyageur invétéré, blogueur ultra-prolifique (dont l'incontournable Myringa)... Harold aime porter de nombreuses casquettes. C'est d'ailleurs le chef orné d'une magnifique gâpette à l'effigie de son dernier projet en date, le Mandale Dj Club (réunions de Djs aux mixes rock), qu'il nous attend de pied ferme pour aborder ses expériences l'ayant mené jusqu'à la rue Michel Rondet. Tombé très tôt dans le bac à disques Né à Caen en 1977, Harold Geoffroy Olivier Madiou, de son nom complet, passe sa tendre enfance à suivre ses

Continuer à lire

Planète jazz

MUSIQUES | C’est une première à Saint-Étienne : le deuxième Forum JAZZ européen se tiendra chez nous du 22 au 26 novembre avec notamment une cinquantaine de concerts. Outre la venue du pianiste Laurent de Wilde, parrain de l’événement, c’est près de cent soixante artistes qui débarquent à Sainté pour cinq jours de jazz tous azimuts : ça va barder !

Niko Rodamel | Jeudi 2 novembre 2017

Planète jazz

Désormais incontestable "métropole de Jazz" qui n’a pas grand chose à envier à sa voisine lyonnaise, la ville de Saint-Étienne a donc été choisie par JAZZ(s)RA, plateforme des Acteurs du Jazz en Rhône-Alpes-Auvergne, pour célébrer la seconde édition biennale itinérante du Forum Jazz Européen. Pendant une semaine le jazz titillera tous les publics, mélomanes, étudiants, enfants (avec les cinq concerts du programme Jazz for Kids) et bien sûr professionnels qui se rencontreront autour de conférences, masterclass, ateliers et autres speed-meetings. Le panorama musical se veut fourni et ouvert, allant des musiques improvisées au blues en passant par l’électro, entre autres courants flirtant avec le jazz. En marge des rencontres et des concerts sont également annoncés un focus sur les facteurs d’instruments, deux projections de films documentaires, une bourse aux disques ou encore une exposition. C’est un peu toute la ville qui sera en ébullition avec la contribution de nombreux lieux de concerts (Le Fil, le Pax, le Verso, le Mixeur, la Cité du Design, le Théâtre Libre…), l’Université Jean Monnet et le Conservatoire à Rayonnement Régional Massenet, le Rhino Jazz(s) et bien sûr l’assoc

Continuer à lire

Forum après la Fnac

Commerce | Alors que la FNAC vient de fermer ses portes dans les Galeries Dorian après 27 années de présence à l'étage du bâtiment du centre-ville, c'est l'enseigne Forum, (...)

Nicolas Bros | Lundi 22 mai 2017

Forum après la Fnac

Alors que la FNAC vient de fermer ses portes dans les Galeries Dorian après 27 années de présence à l'étage du bâtiment du centre-ville, c'est l'enseigne Forum, spécialisée dans les livres, la papeterie, les DVD et disques, qui investit un local de ces mêmes galeries. « Nous allons ouvrir le 1er juin un espace de vente à l'entrée gauche des Galeries Dorian », explique Maria Defour, dirigeante de Forum Saint-Étienne. « Les Galeries Dorian nous ont contactés afin de proposer une alternative face au départ de la FNAC. Sur le coup, nous avons été surpris et perplexes, puis nous avons décidé d'y aller. » Cet espace de 115 m² de ventes permettra à l'enseigne de doubler sa visibilité en centre-ville, en plus de sa présence historique rue Michel Rondet. Pour information, l'enseigne FNAC ne quitte pas définitivement Saint-Étienne puisque son nouveau magasin situé dans la galerie marchande Monthieu, ouvrira quant à lui le 2 juin.

Continuer à lire

Les prescriptions musicales d'Harold ont huit ans

Bonnes galettes | La "Bandit's Monthly Subjective Musical Newsletter" fête ses huit ans. Cette lettre diffusée par le biais du web, devenue le blog Myringa, a été créée et (...)

Nicolas Bros | Mardi 4 octobre 2016

Les prescriptions musicales d'Harold ont huit ans

La "Bandit's Monthly Subjective Musical Newsletter" fête ses huit ans. Cette lettre diffusée par le biais du web, devenue le blog Myringa, a été créée et alimentée par Harold Madiou, disquaire passionné de Forum à Saint-Étienne. Cette liste de prescriptions de belles trouvailles et pépites musicales a donné à écouter de nombreuses très belles galettes. Près de 700 disques coups de coeur ont ainsi été chroniqués « sans concession, et avec conviction » par cet artisan du bon goût musical. Et l'aventure continue ici !

Continuer à lire

« Ceux qui achètent encore du support physique sont les vrais amateurs de musique »

MUSIQUES | À l'occasion du "Disquaire Day" 2016 qui se déroule le samedi 16 avril, nous avons posé quelques questions à propos de ce jour et de son métier à Harold Madiou. Ce dernier fait partie des figures incontournables du disques à Saint-Étienne depuis plusieurs années chez Forum. Propos recueillis par Nicolas Bros.

Nicolas Bros | Vendredi 15 avril 2016

« Ceux qui achètent encore du support physique sont les vrais amateurs de musique »

Pourriez-vous nous dire depuis quand êtes-vous disquaire ? J'ai débuté dans le métier il y a quinze ans, à Rennes chez le mythique disquaire Rennes Musique, qui n'existe malheureusement plus, puis dans une grande enseigne chez qui on portait des gilets vert et jaune moutarde, et qui travaillait plutôt bien le disque à l'époque. Je suis arrivé à Saint-Étienne il y a huit ans, j'ai alors rejoint Forum. La partie disques est à l'étage du magasin, pour ceux qui n'ont toujours pas compris... Comment en êtes-vous arrivé à faire ce métier ? J'ai passé mon adolescence et mes années universitaires à Rennes, ville à l'effervescence musicale un peu hors-normes. Quand on baigne dans un tel environnement cela donne des idées... Et je n'étais pas doué pour jouer de la musique. J'ai lâché la fac et je me suis retrouvé à faire une formation de disquaire (un diplôme qui n'existe pas en fait) avec l'Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique du Mans. Ce qui m'a aidé à entrer dans ce petit milieu, un peu fermé, mine de rien, et à y faire ma place. En quoi consiste le "Disquaire Day" ? Depuis quand cela exi

Continuer à lire

Le Prix à payer

ECRANS | D’Harold Crooks (Canada, 1h33) documentaire

Christophe Chabert | Mardi 24 février 2015

Le Prix à payer

Si vous ne savez rien sur la finance offshore, les paradis fiscaux et les avancées technologiques qui permettent aux places boursières d’optimiser leurs profits, alors Le Prix à payer est pour vous. Cependant, gageons que si vous ne vous êtes jamais intéressés ni de près, ni de loin à ces sujets-là, pourtant hautement contemporains, c’est soit que vous n’en avez rien à carrer de l’économie libérale et de ses conséquences sur le quotidien des peuples — et ça m’étonnerait que vous lisiez ces lignes ; soit vous êtes carrément d’accord avec ce système, et même vous trempez peinard dedans au point d’applaudir chaque matin aux éditos de Dominique Seux dans Les Échos. Pour les autres, et c’est l’éternel problème de ces docus "pédagogiques et engagés", Le Prix à payer est un long prêche qui édifiera les édifiés par l’absurdité criminelle de pratiques pourtant toujours "légales", malgré les déclarations aussi courroucées qu’hypocrites de notre personnel politique. On y apprend certes quelques points d’histoires intéressants — l’origine des privilèges de la City de Londres, en particulier — mais le film s’arrête là où on a envie qu’il commence : à la que

Continuer à lire