Une nouvelle salle à Montbrison

Nicolas Bros | Mercredi 1 mars 2017

Photo : © http://www.apa42.book.fr/


Deux frères montbrisonnais, David et Daniel Basso, ont réalisé leur rêve : monter une salle de spectacles dans leur ville de naissance. Agapes et Spectacles a ouvert ses portes fin février, boulevard de la Madeleine, dans la sous-préfecture de la Loire. « Nous avions envie d'avoir un lieu mêlant une programmation humour, café-théâtre, musicale, théâtre mais aussi une offre de restauration, explique David Basso. Il y avait clairement une place à prendre dans ce secteur à Montbrison. Notre objectif est de proposer une programmation variée et large. » Avec une capacité de 250 places et une scène d'une surface confortable de 40 m², ce nouveau lieu a d'ores et déjà accueilli l'humoriste Mickael Bièche et espère bien pouvoir proposer entre 2 et 3 têtes d'affiches humour par an, en plus d'une programmation mêlant jeunes talents et artistes confirmés.

Agapes et Spectacles, 18 Boulevard de la Madeleine à Montbrison
Plus d'infos ici


Laurent CHARMETTON

"One man chaud"
Agapes et Spectacles 18, boulevard de la Madeleine Montbrison
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Quel bordel !


Agapes et Spectacles 18, boulevard de la Madeleine Montbrison
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


James Pechoux

"CPDL"
Agapes et Spectacles 18, boulevard de la Madeleine Montbrison
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le festival Arcomik reporté en octobre

ACTUS | La décision est tombée et était attendue. Le festival stéphanois d'humour Arcomik, est contraint de reporter à nouveau les spectacles prévus en avril. "Nous (...)

Nicolas Bros | Lundi 29 mars 2021

Le festival Arcomik reporté en octobre

La décision est tombée et était attendue. Le festival stéphanois d'humour Arcomik, est contraint de reporter à nouveau les spectacles prévus en avril. "Nous avions déjà reporté une première fois cette édition, du 16 au 24 avril 2021, mais malheureusement nous ne pourrons pas maintenir ces dates. Nous pourrions purement et simplement annuler, mais nous avons fait un choix différent, explique l'organisation. Alors, comme nous ne voulons pas que vous passiez un automne monotone, nous avons décidé de déplacer exceptionnellement l'Arcomik Festival du 22 au 30 octobre 2021. " Pas de grand chamboulement à noter concernant la programmation. Seuls les spectacles de Guillermo Guiz, de Panayotis Pascot et Le Plateau 100% féminin seront reportés pour l'édition 2022, qui se déroulera du 17 au 25 février. Pour retrouver les nouveaux horaires, rendez-vous sur cette page. L'organisation précise aussi que "les spectateurs qui ont déjà acheté les billets pour les précédentes dates seront avertis des modalités de remboursements ou des nouvelles dispositions du report".

Continuer à lire

Le Théâtre des Pénitents ferme jusqu'à fin mars mais ne baisse pas les bras

Annonce | Le Théâtre des Pénitents de Montbrison a pris une décision radicale, en accord avec sa municipalité de tutelle : fermer ses portes jusqu'à fin mars. Un choix (...)

Nicolas Bros | Vendredi 22 janvier 2021

Le Théâtre des Pénitents ferme jusqu'à fin mars mais ne baisse pas les bras

Le Théâtre des Pénitents de Montbrison a pris une décision radicale, en accord avec sa municipalité de tutelle : fermer ses portes jusqu'à fin mars. Un choix guidé par plusieurs paramètres comme l'expliquent Henri Dalem, directeur du théâtre et Christiane Bayet, adjointe à la culture de la Ville de Montbrison. « On ne peut pas fonctionner comme cela en programmant, puis déprogrammant à chaque nouvelle annonce, explique l'élue. Les artistes ont besoin d’avoir un minimum de visibilité. Pour le public également, il est important d’avoir plus de clarté. Notre choix a été de dire stop et de refaire un point début avril en espérant que la situation soit meilleure. » Une situation qui n'empêche pas pour autant l'institution forézienne de poursuivre ses activités de résidences d'artistes mais également de liens avec le public, notamment via l'opération "Allo,

Continuer à lire

Arts Burlesques ? Arcomik !

SCENES | Le festival d'humour stéphanois, les Arts Burlesques, change de nom et devient Arcomik. Une modification d'identité qui s'accompagne d'une annonce de (...)

Nicolas Bros | Mardi 6 octobre 2020

Arts Burlesques ? Arcomik !

Le festival d'humour stéphanois, les Arts Burlesques, change de nom et devient Arcomik. Une modification d'identité qui s'accompagne d'une annonce de programmation - comme d'habitude - très enlevée. Outre la présence en ouverture d'une soirée spéciale concoctée avec le groupe France TV, orchestrée par Alex Vizorek (en présence de Michel Boujenah, Anne Roumanoff, Elodie Poux, Pablo Mira ou encore les désopilants Blønd and Blond and Blónd), le RDV de l'humour stéphanois aborde sa majorité (c'est la 18e édition) sous ses plus beaux atouts. Pour preuve, lâchons seulement quelques noms : Guillermo Guiz, Benjamin Tranié, Charles Nouveau, Baptiste Lecaplain, Tom Villa, Panayotis Pascot... Bref, comme toujours, le festival Arcomik propose un joli panel de jeunes talents et de valeurs sûres. Festival Arcomik, du 10 au 20 février 2021

Continuer à lire

Pralus ouvre une boutique à Montbrison

Gourmandise | La Praluline débarque à Montbrison ! La 17e boutique du célèbre pâtissier et chocolatier François Pralus, va ouvrir ses portes au 14 rue Tup’ d’ici à la (...)

Nicolas Bros | Mardi 6 octobre 2020

Pralus ouvre une boutique à Montbrison

La Praluline débarque à Montbrison ! La 17e boutique du célèbre pâtissier et chocolatier François Pralus, va ouvrir ses portes au 14 rue Tup’ d’ici à la Toussaint. Ce sont 96 m² que vont investir les 6 employés dans un cadre aux couleurs habituelles des maisons Pralus : couleur de façade grenat, mur de pierre claire et lustres de cristal. Un labo est bien entendu prévu en fond de boutique. Cet espace permettra de confectionner les célèbres pralulines qui ont fait la réputation de la maison Pralus. La boutique devrait ouvrir sept jours sur sept. Boutique Pralus, 14 rue Tupinerie à Montbrison (ouverture prévue dans le courant de l’automne)

Continuer à lire

Rideau !

SCENES | Isabelle et Régis sont comédiens, et, à partir d’une photo de classe projetée sur un écran, ils nous entrainent dans les méandres de leur adolescence, de leur (...)

Cerise Rochet | Mardi 6 octobre 2020

Rideau !

Isabelle et Régis sont comédiens, et, à partir d’une photo de classe projetée sur un écran, ils nous entrainent dans les méandres de leur adolescence, de leur métier et de leur parcours de vie. C’est quoi, d’ailleurs, être comédien ? Un métier où l’on ment tout le temps, un mélange de vrai et de faux, un rôle investi qu’on ne veut plus lâcher, un égo parfois démesuré… Hum… Comme dans d’autres métiers, finalement… Hum, hum… Au moins, avec les comédiens, le rideau qui se lève nous indique que le mensonge commence… Dès lors, qui sont les vrais imposteurs ? À ce propos, quelqu’un sait-il, ce qu’est devenue la petite brune, sur la photo ? Voilà maintenant 30 ans qu’elle a disparu… Les imposteurs, les 15 et 16 octobres au théâtre des Pénitents à Montbrison

Continuer à lire

Monde absurde, drôle de monde

Décapant | L’humoriste Thomas VDB, griffé service public, présente actuellement un nouveau spectacle, dans lequel il chronique son angoisse du monde qui l’entoure.

Cerise Rochet | Mardi 6 octobre 2020

Monde absurde, drôle de monde

31 août, sur les ondes de France Inter. De « retour au travail », Thomas VDB profite de sa première chronique acide de la rentrée pour rire de sa situation un poil cocasse : « En cette rentrée, moi je lance mon nouveau spectacle. Parce que c’est une idée que j’ai eu l’an dernier, je me suis dit " septembre 2020, ça va être top pour lancer un nouveau spectacle, c’est la meilleure période" … Et je me dis aujourd’hui que, si j’étais quelqu’un d’autre et que je me regardais, j’aurais de la peine pour moi ! » Un mois plus tard, son sens aigu de l’autodérision semble être récompensé : après avoir joué deux fois à Poitiers, l’humoriste avoue être soulagé : « L’an dernier, on vivait encore à long terme, et c’est vrai que depuis, tout a changé. Mais retrouver la scène a finalement été un immense bonheur. J’étais un peu anxieux à l’idée de jouer devant un public masqué, parce qu’on ne voit pas les rires, et qu’on les entend moins. Mais je me

Continuer à lire

L’homme de lotissement !

Chronique du Chicandier #10 | Vincent Charboin est un homme de lotissement. Marié, deux gosses, un Xsara Picasso, un garage et un jardin de 133 m² qu’il tond consciencieusement deux (...)

Jason Chicandier | Mercredi 9 septembre 2020

L’homme de lotissement !

Vincent Charboin est un homme de lotissement. Marié, deux gosses, un Xsara Picasso, un garage et un jardin de 133 m² qu’il tond consciencieusement deux fois par mois ! Vincent est bricoleur et travaille en tant que responsable d’agence au Crédit du Nord, il est payé 2387, 56 euros Net par mois, hors primes, ce qui lui permet de partir en vacances de la même manière depuis 17 ans, à Valmorel en février et au Grau-du-Roi en août. Il prend l’apéro le vendredi à heure fixe avec Cédric Berlot, un autre homme de lotissement. Mais Vincent Charboin a un secret, il n’est pas Vincent Charboin ! Il y a 20 ans, il s’appelait Julien Tomasini et avait monté un groupe de rock avec tous ses petits copains macaronis, « Billy Rockett and the Snakes », Julien étant évidemment le fameux « Billy Rockett ». La formation a commencé à avoir son petit succès sur Roubaix tant et si bien que le groupe se comportait comme des rockstars ! Billy était toujours défoncé (alcool, coke, LSD, exta, keta avec râbla et beuh pour s’endormir...), il forniquait des groupies dans le van qui sentait la transpiration et le kebab. Au niveau de la tenue c’était collant léopard, tiags, le Perfecto de sa mère, torse nu, saut

Continuer à lire

Poly'Sons avant l'heure

Festival chanson | Le Théâtre des Pénitents prend les devants. Rompue à l'exercice de l'organisation d'un festival avec les fameux Poly'Sons qui se déroulent en janvier/février (...)

Nicolas Bros | Mercredi 15 juillet 2020

Poly'Sons avant l'heure

Le Théâtre des Pénitents prend les devants. Rompue à l'exercice de l'organisation d'un festival avec les fameux Poly'Sons qui se déroulent en janvier/février chaque année, l'équipe montbrisonnaise lance les hostilités dès fin septembre avec les "Poly'Sons... anticipés". Du 25 au 27 septembre, Cali, Bazbaz, MC Pampille, Baasta!, Léonid, Les Fils du Facteur, Division d'honneur et Belfour seront en concerts dans le centre de Montbrison. L'annonce a été faite sur Facebook par l'équipe du Théâtre des Pénitents. Les réservations pour ces concerts s'ouvriront le 22 août pr

Continuer à lire

Le tour forézien de Marion

Chanson | Cinq jours pour cinq représentations d'affilée dans le Forez. C'est la Ballade des Poly'Sons. La chanteuse franc-comtoise Marion Roch, ayant sorti (...)

Nicolas Bros | Mercredi 8 juillet 2020

Le tour forézien de Marion

Cinq jours pour cinq représentations d'affilée dans le Forez. C'est la Ballade des Poly'Sons. La chanteuse franc-comtoise Marion Roch, ayant sorti son nouvel album Echos en mars dernier, en plein confinement, a accepté de relever le défi. Une belle occasion pour cette artiste à la voix rocailleuse et à l'énergie débordante de prendre la route pour défendre cet album sur lequel elle a travaillé trois années durant. Chansons douces-amères, beats entrainants, textes à l'air de gouaille bien trempés, la recette est bonne. Marion Roch en concerts gratuits à Montbrison le 8 juillet à 20h30, à St-Bonnet-le-Courreau le 9 juillet à 20h30, à St-Georges-en-Couzan le 10 juillet à 20h30, à Marols: le 11 juillet à 20h et à Précieux le 12 juillet à 17h

Continuer à lire

Les vacances

La chronique du Chicandier #9 | Les vacances d'été approchent et chaque année on en attend beaucoup... surtout les années où on a dû garder nos débiles de gosses à la baraque depuis mars à cause (...)

Jason Chicandier | Mercredi 8 juillet 2020

Les vacances

Les vacances d'été approchent et chaque année on en attend beaucoup... surtout les années où on a dû garder nos débiles de gosses à la baraque depuis mars à cause d'un putain de pangolin ! On a donc choisi l'option "location de maison provençale à plusieurs !" En voilà une idée qu'elle est bonne ! Là on en est encore au stade où ça s'ambiance sur WhatsApp avec les photos du mas en pierre et sa jolie piscine "On va être trop biiiiiiiiien !" "Trop haaaaaaate 😍😍", "Faites chauffer l'apéroooooo !". Tu parles... On sait tous exactement comment ça va se passer. Les proprios genre bobos écolos pubars qui peuvent pas assumer financièrement leur baraque vont nous casser les glinches à venir tous les jours pour surveiller la piscine, les poubelles, l'arrosage automatique, le bruit, la vaisselle cassée, etc... Nicolas et Julie vont encore radiner « Nous on met moins dans l'enveloppe parce Julie ne boit pas de vin et ne mange pas de viande ! » Max et Lola vont tirer la gueule parce que Max se sera encore fait choper à sextoter une bouche à frange du bureau. T'auras envie de buter tous les gosses entre les cris, les pleurs, cette saloperie de licorne gonflable qui pr

Continuer à lire

Et après ?

Témoignages | Nous avons demandé à quelques responsables de lieux culturels où ils en étaient et comment ils envisageaient la suite des événements... Propos recueillis par Cerise Rochet et Nicolas Bros

La rédaction | Mardi 9 juin 2020

Et après ?

Flou complet au Zénith « Très honnêtement, nous n'avons pas une grosse visibilité sur l'automne » Sylvie Liogier, directrice du Zénith Saint-Étienne ne cache pas ses inquiétudes... « Nous sommes fermés jusqu'à fin août, avec des reports de spectacles sur la fin de l'année et sur 2021. Si on peut jouer dans des conditions "normales", c'est-à-dire avec du gel hydroalcoolique, un choix laissé aux spectateurs de porter ou non le masque et sans distanciation, ça reprendra normalement. Si la règle des 4 m² est encore là, ce n'est pas jouable ! Si nous ne pouvons faire rentrer que 1 500 personnes au Zénith, ce n'est pas rentable et pas confortable pour le public qui, lui, vient pour se détendre. » Pour la plus grande salle du département, l'impact économique est très important. « C'est catastrophique. Si on ne pouvait pas jouer jusqu'à janvier 2021, ce serait un impact de plus d'un million d'euros... confie la dirigeante. Je ne connais pas de société qui peuvent tenir avec deux mois de recettes et 10 mois sans recette. On sait qu'il y a des périodes plus calmes que d'autres mais là, ce n'est pas tenable ni pour nous, ni pour l

Continuer à lire

Les festivals d'humour rient jaune

Humour noir | Par le biais de leur fédération, 50 festivals d'humour appellent à l'aide pour leur pérennité.

Nicolas Bros | Lundi 18 mai 2020

Les festivals d'humour rient jaune

C'est par le biais d'un communiqué envoyé par la Fédération des festivals d'humour, que 50 festivals d'humour (FFH) dont le célèbre Festival des arts burlesques stéphanois, appellent à leur tour à l'aide après la crise Covid-19. « Très impactée par le Coronavirus et la crise sanitaire, et ayant dû faire face à des dizaines d’annulations, la FFH et les festivals qu’elle représente alertent l’État et le secteur culturel sur les menaces qui pèsent sur ses adhérents et sur la pérennité de ces rassemblements culturels, assure l'organisme. Comme pour l’ensemble du Spectacle Vivant, l’organisation de nos festivals repose sur tout un maillage d’intervenants et professionnels, également fragilisés, qui ne relève pas forcément de l’intermittence : le réseau des salles de spectacles bien sûr, mais aussi prestataires techniques, attachés de presse, catering, sécurité et prévention, billetterie, promotion, affichage etc. » Le secteur du spectacle vivant qui produit le plus de représentations par an L'humour, notamment en France, est un des pans les plus dynamiques du spectacle vivant, drainant de nombreux spectateurs lors de multiples représentations d

Continuer à lire

Fabien Olicard : « J’ai d’abord voulu monter sur scène pour faire rire les gens »

Humour x Mentalisme | Mentaliste et YouTubeur incontournable, Fabien Olicard aime surprendre, apprendre et expliquer quelques clés de la puissance possédé par notre cerveau, le tout avec humour. Pour son passage au festival des Arts burlesques, nous avons échangé sur cette discipline et sur son spectacle.

Nicolas Bros | Jeudi 5 mars 2020

Fabien Olicard : « J’ai d’abord voulu monter sur scène pour faire rire les gens »

Tu passes dans un festival d’humour, donc même si tu es mentaliste, tu as un spectacle basé sur le rire ? Oui, c’est ça. Le fond du spectacle se base sur le mentalisme mais oui c’est bien un spectacle d’humour. C’est bien de le préciser, car c’est finalement notre plus grand combat en communication de rappeler que c’est un spectacle d’humour avant tout. Pourquoi il n’existe pas de définition claire du mot mentalisme. La série Mentalist a démocratisé le mot, mais beaucoup ne savent pas ce que c’est exactement… C’est un bon résumé de la situation. C’est utilisé comme un « mot-valise ». La véritable définition du mentalisme se poserait en opposition au matérialisme. Cela dit beaucoup et pas grand-chose en même temps… Du coup, comme ce n’est pas une spécialisation mais une généralisation de plein de choses, il ne peut y avoir par essence de définition claire de ce mot. On peut avoir un comportementaliste qui ne travaille que sur le comportement des gens, un hypnotiseur ou hypnothérapeute, un mnémoniste qui travaille sur la mémoire… mais ces personnes-là se spécialisent au point qu’il va y avoir des

Continuer à lire

Du rire au quotidien

Humour | Nora Hamzawi est de passage à Saint-Etienne le 1er mars au Centre des Congrès. Une occasion unique de plonger dans la vie pas-si-ordinaire d'une trentenaire parisienne. Pour le fun !

Aurélien Martinez | Mardi 11 février 2020

Du rire au quotidien

L’humour sur les petites et grandes péripéties de la vie courante, ça n’est pas forcément très original (combien, dans les spectacles des comiques stars, de sketchs interchangeables sur, au pif, la fidélité ou le dernier gadget technologique à la mode ?), pourtant ça marche. Et ça peut même avoir une certaine saveur quand c’est bien fait, notamment lorsqu’est présent un recul complice qui montre que oui, la personne en face de nous sait qu’elle va sur un terrain maintes fois labouré, mais avec un décalage qui donne du sel à son propos… Le nouveau spectacle de Nora Hamzawi est ainsi dans le plus pur style de ce qui fait la force et le succès de celle qui est également chroniqueuse télé ou encore actrice ciné : un regard acéré, parfois tendre, parfois plus acerbe, sur sa vie de trentenaire parisienne. Car si elle nous fait rire des autres (de nous, donc), Nora Hamzawi rit surtout d’elle-même, ce qui évite le spectacle simplement moqueur sur toutes les catégories possibles d’êtres humains – les bobos, les adeptes des réseaux sociaux, les jeunes parents… Une force décuplée par une exécution au cordeau (quel sens du rythme, qui place la comédienne

Continuer à lire

MC Pampille candidat aux Municipales 2020

Humour | Le plus célèbre des MC "gaga" se lance dans l'aventure des Municipales 2020 à Saint-Étienne. MC Pampille, après avoir subi « la redescente après le succès, le (...)

Nicolas Bros | Mercredi 5 février 2020

MC Pampille candidat aux Municipales 2020

Le plus célèbre des MC "gaga" se lance dans l'aventure des Municipales 2020 à Saint-Étienne. MC Pampille, après avoir subi « la redescente après le succès, le coup de grisou» est revenu sur le devant de la scène stéphanoise en fin d'année 2019 avec un nouvel album intitulé Sur le banc de touche. Via une vidéo diffusée sur le "oueb", MC Pampille embraye avec une annonce fracassante pour ce début d'année : sa candidature au poste d'édile stéphanois. Ses promesses ? Il les détaille en image dans son clip ci-dessous. On retiendra entre autres : la Place de l'Hotel de Ville transformée en "Place Lubomir Moravcik", l'interdiction de circuler dans Saint-Etienne aux véhicules immatriculés 69 - les propriétaires de ces véhicules devront se déplacer en char à voile, la lapidation à coups de babets place Jean Plotton pour tous les crimes environnementaux... Tout un programme !

Continuer à lire

Une belle équipe : Sorties de leur réserve

ECRANS | De Mohamed Hamidi (Fr., 1h35) avec Kad Merad, Alban Ivanov, Céline Sallette…

Vincent Raymond | Mercredi 15 janvier 2020

Une belle équipe : Sorties de leur réserve

Un seul point. C’est ce qu’il manque à l’équipe de foot de Clourrières pour assurer son maintien. Sauf que les joueurs ont tous été suspendus après une bagarre. Alors, l’entraîneur monte une équipe féminine pour les trois ultimes rencontres. Et se heurte à l’hostilité machiste du village… Alors qu’il s’apprêtait à en débuter le tournage en 2018, Kad Merad prévenait que ce film n’aurait rien à voir avec Comme des garçons, cette comédie-fiction bâtie sur l’histoire de la première équipe de France de football féminine. On le confirme : Mohamed Hamidi ne s’intéresse ni à la romance ni à la reconstitution historique, mais au — difficile — basculement des mentalités vers une société paritaire, le football étant le symptôme (ou le déclencheur) d'une prise de conscience : troquer le ballon contre la charge domestique ordinairement dévolue à leurs épouses équivaut à une castration pour ces messieurs. Le réalisateur (qui, au passage, remercie ses six sœurs au générique) s’amuse à montrer à quel point la sensibilité masculine est asymétrique : chatouilleux sur leurs “privilèges“ envolés, les hommes sont aveugles au fait que les affiches publicitaires uti

Continuer à lire

Vincent Delerm présente son documentaire

ECRANS | Parallèlement à ses deux concerts au festival Les Poly'sons de Montbrison (4 et 5 février prochains), Vincent Delerm en profite pour présenter, au cours de (...)

Nicolas Bros | Mercredi 8 janvier 2020

Vincent Delerm présente son documentaire

Parallèlement à ses deux concerts au festival Les Poly'sons de Montbrison (4 et 5 février prochains), Vincent Delerm en profite pour présenter, au cours de deux séances les mêmes jours à 18h au cinéma Rex de la sous-préfecture ligérienne, son premier quasi long-métrage documentaire Je ne sais pas si c’est tout le monde. Je ne sais pas si c’est tout le monde, de Vincent Delerm, mardi 4 et mercredi 5 février à 18h au cinéma Rex Montbrison, en présence du réalisateur

Continuer à lire

Résumé de la vie en 4 minutes

LA CHRONIQUE DU CHICANDIER #4 | On nait, on hurle, là on nous met une claque sur l'fiandard ! Quoique c'est pas la partie la plus désagréable, y m'ont compris ? Bref, là on emmerde (...)

Jason Chicandier | Mercredi 8 janvier 2020

Résumé de la vie en 4 minutes

On nait, on hurle, là on nous met une claque sur l'fiandard ! Quoique c'est pas la partie la plus désagréable, y m'ont compris ? Bref, là on emmerde nos parents parce qu'on ne fait pas ses nuits. Ça fragilise le couple évidemment... C'est pour ça que papa va un peu taper dans la craquette de sa secrétaire, c'est parce qu'il est fragilisé l'daron. Après, à deux ans, on a qu'une obsession nous les gosses : se suicider ! La piscine, les prises électriques, une casserole d'eau brûlante, avaler de la lessive... on veut en finir avec la vie. Quand on nous en empêche, on arrive à quatre ans et là on est à peu près cool jusqu'à neuf/dix ans... après on devient ado. Tout nous ennuie, tout nous fatigue. On lève les yeux au ciel pour tout. On est collé à son téléphone, sa tablette, sa console, même quand on te dit de débarrasser un bol t'as l'impression qu'on te demande de faire les trois huit. Du coup, t'écris un journal intime pour expliquer que ta vie est toute pourrie, que tes parents c'est deux gros ploucs avec une vie de bouseux, que toi, t'auras pas la même vie qu'eux et que déjà tu vivras de ta musique. C'est généralement à ce moment que t'emmerdes toute la maisonnée avec

Continuer à lire

Bien sages

Festival chanson | Le festival Les Poly'Sons de Montbrison propose comme chaque année son lot de découvertes et de valeurs sûres dans la chanson francophone. La cuvée 2020 donne une belle part à quelques pépites à écouter de très près mais aussi à des "anciens" que l'on aime toujours autant. Sélection. Par Nicolas Bros, Stéphane Duchêne et Niko Rodamel

La rédaction | Mercredi 8 janvier 2020

Bien sages

Zozo lala* Fantasque, Léopoldine HH. l’est assurément. Cette amoureuse des jolis mots avait sorti un premier album remarqué en 2016, Blumen in Topf. Une galette qui n’est pas passée inaperçue du côté du théâtre des Pénitents de Montbrison, qui a décidé d’offrir à cette artiste formée à l’École de la Comédie de Saint-Étienne, la possibilité d’être "artiste-compagnon" pendant la saison et notamment les Poly'sons. Trois dates programmées dont un concert avec la Maîtrise de la Loire sur les textes de Gildas Milin et un duo avec Maxime Kerzanet autour de l’œuvre de Gérard Manset. NB Leopoldine HH, vendredi 17 et samedi 18 janvier au théâtre des Pénitents à Montbrison On voudrait revivre mardi 11 février à 20h30 également aux Pénitents *Zozo lala = expression allemande qu'on pourrait traduire par "Comme-ci comme-ça" et est un des titres de Léopoldine HH. Tout schuss Le traditionnel concert des Poly’sons aux pieds des pistes de Chalmazel risque bien d’être épique et mé

Continuer à lire

On ne babille pas avec l’humour

Rire | Nous sommes là dans du pur théâtre de divertissement. Du comique de situation et de répliques, des rires appuyés… Du jeu au profit de l’humour, du boulevard (...)

Cerise Rochet | Mercredi 4 décembre 2019

On ne babille pas avec l’humour

Nous sommes là dans du pur théâtre de divertissement. Du comique de situation et de répliques, des rires appuyés… Du jeu au profit de l’humour, du boulevard populaire, du spectacle léger et drôle qui ne porte pas d’autres ambitions que celle de nous faire marrer un bon coup. Dans Un espion peut en cacher un autre, tout se passe dans un train. S’installant seule dans un compartiment, Sonia Duval va bien vite se rendre compte que quelqu’un l’observe, attendant patiemment de pouvoir l’approcher pour l’entraîner avec lui dans une mission périlleuse… Elle, auteure ratée et vulgaire ; lui, empêtré dans une véritable histoire de dingue… Ensemble, de l’absurde, du loufoque, de la désopilance, des mots crus, des phrases un peu grossières, mais un duo qui bien vite va fonctionner en totale synergie. Derrière cet Espion, on retrouve la compagnie lyonnaise les Babilleurs, habituée à la création de spectacle de théâtre musical. Du chant mêlé à du jeu, mais finalement aussi bien d’autres choses… Et notamment des textes, écrits et joués, comme ici. Tant qu’il y a du rire, et que l’on ne se prend pas au sérieux. Un espion peut en cache

Continuer à lire

La Nuit des Belges annulée

Humour | L'équipe des Arts Burlesques vient d'annoncer l'annulation du spectacle La Nuit des Belges qui devait se dérouler le 12 décembre au Centre des Congrès (...)

Nicolas Bros | Lundi 2 décembre 2019

La Nuit des Belges annulée

L'équipe des Arts Burlesques vient d'annoncer l'annulation du spectacle La Nuit des Belges qui devait se dérouler le 12 décembre au Centre des Congrès : « Nous sommes au regret de vous annoncer que La Nuit des Belges n'aura pas lieux. La soirée est annulée pour des raisons indépendantes de notre volonté. Contactez-nous à l'adresse suivante pour les modalités de remboursement : fartsburlesques@gmail.com Avec toutes nos excuses pour le désagrément. L'équipe des Arts Burlesques »

Continuer à lire

Henri Dalem / Œil de lynx et patte de chat

Portrait | Directeur du théâtre des Pénitents depuis près de trois ans, Henri Dalem coule goutte à goutte sa vision du spectacle vivant, avec précaution et délicatesse. Portrait d’un théâtreux attentif à l’Autre et à ce qui l’entoure.

Cerise Rochet | Mercredi 4 décembre 2019

Henri Dalem / Œil de lynx et patte de chat

C’est en poussant son petit vélo rouge qu’Henri Dalem fend la brume nocturne pour nous rejoindre du côté de la Gare de Châteaucreux, un début de soirée de novembre. Entre deux trains, il a une heure et demie à nous consacrer, pour nous parler de lui, de son parcours, de son boulot. « Exercice narcissique », analysera-t-il après l’entretien. Homme de théâtre plus habitué à l’ombre qu’à la lumière, ce Parisien débarqué à Montbrison il y a un peu moins de trois ans est de ceux qui rechignent généralement à se mettre en avant, préférant de loin l’aventure collective. De ceux qui prennent la parole sur scène, juste avant une représentation « parce que le spectacle n’est pas arrivé là tout seul », et parce qu’il tient à ce que le public « comprenne les articulations à l’œuvre entre tous ceux qui lui permettent d’avoir lieu ». De ceux qui ont choisi la voie du théâtre pour la vie de troupe, avant toute autre chose. De ceux qui ne disent que très rarement « je », au profit du « nous ». Avant Montbrison, la mise en scène Longtemps metteur en scène et directeur de compagnies, Henri Dalem a su très vite, qu’il ne serait p

Continuer à lire

Ce n'est pas une burle !

Festival humour | Le festival des Arts burlesques revient fin février 2020 pour sa 17e édition. Un événement incontournable sur la carte de l'humour en France avec la venue (...)

Nicolas Bros | Jeudi 21 novembre 2019

Ce n'est pas une burle !

Le festival des Arts burlesques revient fin février 2020 pour sa 17e édition. Un événement incontournable sur la carte de l'humour en France avec la venue d'une bonne partie de ceux qui font l'actualité de la scène du seul-en-scène. Cette année, entre autres, le festival accueille Anne Roumanoff, Alex Vizorek (en parrain de l'édition dont il fera la clôture avec un gala en honneur aux femmes), Nora Hamzawi, Roman Frayssinet, Bernard Mabille, Ines Reg et ses paillettes, le retour des "Suédois" Blond and Blond and Blond avec leur nouveau spectacle, Kyan Khojandi, Pablo Mira ou encore notre chroniqueur stéphanois Jason Chicandier ! Un festival du rire qui s'assume toujours plus grand et qui rayonne toujours plus loin. Programmation complète sur cette page. 27e festival des Arts Burlesques, du 27 février au 8 mars 2020, à Saint-Étienne et dans sa région

Continuer à lire

Ivanov rode

Humour | Si Alban Ivanov laisse à penser qu'il est à l'écran plus que sur scène (Le sens de la fête, Le Grand Bain...), il reste un humoriste de scène avant tout. Avant de (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 novembre 2019

Ivanov rode

Si Alban Ivanov laisse à penser qu'il est à l'écran plus que sur scène (Le sens de la fête, Le Grand Bain...), il reste un humoriste de scène avant tout. Avant de repartir en tournée avec son nouveau spectacle Vedette, qu'il présentera d'ailleurs les 11 et 12 mars 2020 au Centre des Congrès de Saint-Étienne, il propose quelques dates de "rodage" dont une le mercredi 4 décembre du côté de L'Opsis à Roche-la-Molière. Alban Ivanov en rodage, mercredi 4 décembre à 20h30 au Centre culturel L'Opsis de Roche-la-Molière

Continuer à lire

Cousu-main

Théâtre | Le Collectif 7 entame une tournée régionale avec "Un Fil à la Patte", grand classique du vaudeville signé Feydeau.

Cerise Rochet | Mardi 5 novembre 2019

Cousu-main

Dans le genre Vaudeville, on demande le boss. Et on obtient Feydeau, inlassablement, depuis 90 ans. Maître en la matière, impérissable théâtreux, observateur fin et juste de la fin du XIXe siècle, l’auteur dramatique nous régale, partout, tout le temps, sans couac ni fausse note. Jamais, depuis sa mort, Feydeau n’a cessé d’être joué. Jamais, d’ailleurs, le public ne l’a boudé. Cette année encore, il est partout : au cinéma, à la Comédie-Française, et à la Comédie de Saint-Étienne, par deux fois. En janvier, avec une pièce adaptée de Mais n’te promène donc pas toute nue. Et ce mois-ci, avec le célèbre Un Fil à la Patte, qui sera ensuite joué à Montbrison, Roanne puis L'Horme. Une histoire de rebondissements, de portes qui claquent, de personnages qui ne sont et ne font pas ce que l’on attend d’eux, qui foutent un bordel monstre puis tentent avec malice de sauver leurs fesses, « non ce n’est pas moi, je n’ai rien fait, oh regardez, derrière-vous, un lapin ! » Le sur-mesure à la Stéphanoise Ici, tout démarre avec Fernand, sur le point d’épouser Viviane. Et avec sa future belle-mère, qui bien sûr, ne trouve rien de mieux à faire que d

Continuer à lire

La ripaille !

Humour - La Chronique du Chicandier #1 | Retrouvez désormais La Chronique du Chicandier, tous les mois sur Le Petit Bulletin Saint-Étienne !

Jason Chicandier | Mardi 15 octobre 2019

La ripaille !

Justine et Gaëtan arrivent à la bourre ! Z'ont encore du se gnafrer l'bec dans la Punto ! Nanard et moi on est attablés, rouges, chauds, larges, propres... élégants mais toujours en chaussettes de tennis ! « C'est quoi cette merveille ? » « Des rillettes de taureau cher ami ! » « Oh ça me flatte l'sifflet comme rarement, recommandons encore de cette saloperie non ? » Le serveur est une véritable pièce d'art, l'oiseau bleu, noeud papillon, souliers vernis, gras comme jamais, une moustache de chalutier et du clin d'œil par tombereau ! Limite il l'a inventé l'gazier ! Quel panache dans ce relais des " Grives et grivoiseries " ! Justine prend un p'tit limé ! Dans les yeux de la Juju, il y a la beauté des femmes d'un autre siècle, où l'on léchait l'croupion du poulet, gênée de ne pouvoir partager l'instant dilaté avec ses commensaux ! Je sais qu'elle enfilera ses deux kilos d´rouquin sans gaudasser la bougresse, une amazone qui dit jamais « non merci », pivoine précieuse, un peu capricieuse mais son Gaëtan n'est pas un agneau noir du Velay non plus ! Faut le voir bâfrer le pichtre ! Et puis il a souvent la braguette ouverte le gourmandin

Continuer à lire

Le Clapier poursuit sa belle aventure

Lieu de culture | Après trois saisons bien remplies, la salle de spectacles stéphanoise entame une troisième année du même accabit, avec une équipe remaniée et des intentions nouvelles.

Nicolas Bros | Mardi 1 octobre 2019

Le Clapier poursuit sa belle aventure

Du côté de la salle de spectacles du Clapier, le bilan est bon depuis son ouverture en 2016. Avec 70 levers de rideau par an et des concerts qui ont marqué les esprits avec têtes d'affiches (Puppetmastaz, Ludwing Von 88, Didier Super, Les Sheriff, Fatals Picards...) et groupes locaux, la salle du Clapier entame sa quatrième année en forme avec notamment les venues programmées d'Eiffel (17 octobre), de Balik le chanteur de Danakil (22 novembre), de GiéDré (le 13 mars 2020) mais également des coproductions avec le Fil (Le Bal des Enragés le 18 octobre) ou des concerts délocalisés comme à la Forge du Chambon-Feugerolles (No One Is Innocent et Les Sheriff le 29 novembre ainsi que Ludwig Von 88 le 30 novembre). Cette nouvelle saison est également synonyme de changement du côté de l'ancienne gare avec notamment la création de La Loko, une structure associative destinée à mener un « vrai projet culturel » selon Jonathan Cascina coordinateur du projet. « Le Clapier divise ses activités pour mieux organiser sa mission, détaille-t-il. D'un côté, la SARL, propriétaire du bâtiment et responsable légale du lieu et de l'autre La Loko s'occupe du projet artistique et cult

Continuer à lire

Chicandier programmé aux Arts Burlesques 2020

Festival humour | L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est programmé au prochain festival des Arts Burlesques le 29 février 2020 au Centre des COngrès. Avec son nouveau (...)

Nicolas Bros | Mercredi 11 septembre 2019

Chicandier programmé aux Arts Burlesques 2020

L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est programmé au prochain festival des Arts Burlesques le 29 février 2020 au Centre des COngrès. Avec son nouveau spectacle intitulé Un jour sans faim, écrit et joué avec son comparse de toujours Mathias Cannariato, Jason revient pour « se confier avec humour et dérision sur les déboires d’un quarantenaire. » À noter également dans les annonces des humoristes présents pour les Arts Burlesques 2020, le retour des désopilants Blond Blond and Blond ou encore la venue du phénomène Ines Reg (vous savez celle qui veut des paillettes dans sa vie...) le 29 février 2020 à la Forge avant de revenir le 24 novembre au Zénith. Festival des arts burlesques, du 27 février au 8 mars 2020

Continuer à lire

Ferrari dose tout

Humour | Après la religion et la guerre, Jérémy Ferrari s'est trouvé un nouveau cheval de bataille : la santé ! L'humoriste qui dézingue à tout-va revient (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 septembre 2019

Ferrari dose tout

Après la religion et la guerre, Jérémy Ferrari s'est trouvé un nouveau cheval de bataille : la santé ! L'humoriste qui dézingue à tout-va revient avec un nouveau seul-en-scène très attendu, Anesthésie Générale, dont la tournée débutera début 2020. Et on peut dire qu'on attend de pied ferme la satyre de l'humoriste sur un sujet - encore une fois - ultra-sensible. Un soir de Saint-Valentin qui risque de piquer et de provoquer une belle hémorragie humoristique. Défribillateur et massage cardiaque de rigueur ! Jérémy Ferrari, vendredi 14 février 2020 au Centre des Congrès de Saint-Étienne

Continuer à lire

Sentence irrévocable

SCENES | Ils se rêvaient aventuriers, ils vont être servis ! Ils sont quatre, ils n'ont pas inventé l'eau chaude, ils participent à un jeu télévisé... Et la vraie vie (...)

Cerise Rochet | Mardi 3 septembre 2019

Sentence irrévocable

Ils se rêvaient aventuriers, ils vont être servis ! Ils sont quatre, ils n'ont pas inventé l'eau chaude, ils participent à un jeu télévisé... Et la vraie vie va bien vite les rattraper. Satire de la célèbre émission Koh-Lanta, Moustiques et Noix de coco nous envoie en mode survie, assister à des épreuves qui se succèdent jusqu'à la pire, lorsque les équipes de tournage se barrent en abandonnant les quatre guignols à leur sort... Moustiques et noix de coco, samedi 19 octobre à 20h30 et dimanche 20 octobre à 17h au Château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

Arrête ton char !

SCENES | Empire romain, il y a 2000 ans. Des toges, des sandales, des courses de chars en costume... Ben Hur ? Oui, mais en beaucoup moins long, beaucoup (...)

Cerise Rochet | Mardi 3 septembre 2019

Arrête ton char !

Empire romain, il y a 2000 ans. Des toges, des sandales, des courses de chars en costume... Ben Hur ? Oui, mais en beaucoup moins long, beaucoup moins peplum, beaucoup, beaucoup plus fun. Cette parodie signée Luc Sonzogni (Les Darons, Les Lascars gays) revisite l'oeuvre mythique avec humour et inventivité. Salué par la critique et plébiscité lors du off d'Avignon, ce spectacle mêle gags et utilisation de techniques son, lumière et vidéo pour du divertissement grand public de haut vol. Ben Hur, la parodie, le 3 octobre à 20h30, salle Aristide Briand de Saint-Chamond

Continuer à lire

Ma foi, c'est drôle, une fois

SCENES | Télé, radio, spectacle... Depuis qu'il a franchi la frontière pour se faire connaître des Français, ce Belge-là n'arrête pas ! Invité lors du festival des Arts (...)

Cerise Rochet | Mardi 3 septembre 2019

Ma foi, c'est drôle, une fois

Télé, radio, spectacle... Depuis qu'il a franchi la frontière pour se faire connaître des Français, ce Belge-là n'arrête pas ! Invité lors du festival des Arts Burlesques l'an passé, Alex Vizorek n'avait pas pu s'empêcher de se pointer avec sa bande, pour un Jupiter Show qui reste dans les mémoires. Cette année, l'événement stéphanois lui offre une nouvelle carte blanche. À laquelle l'humoriste répond une fois encore par la carte de la troupe. Des Belges, rien que des Belges, pour toute une nuit... Avec leur humour, bien-sûr ! Alez Vizorek et La Nuit des Belges, jeudi 12 décembre à 20h30 au Centre des Congrès, en before des Arts Burlesques

Continuer à lire

Tout pour la planète

SCENES | Elle s'appelle Zélia, elle est collégienne, et elle est déterminée. Après avoir suivi une session de sensibilisation à l'écologie, la jeune fille n'en démord (...)

Cerise Rochet | Mardi 3 septembre 2019

Tout pour la planète

Elle s'appelle Zélia, elle est collégienne, et elle est déterminée. Après avoir suivi une session de sensibilisation à l'écologie, la jeune fille n'en démord plus : la planète ne tiendra pas le coup, il est urgent d'agir... Et c'est sa propre famille, qui va devoir se mettre au pli et réduire bon gré, mal gré, son empreinte carbone. Je Suis vert, une pièce à peine romancée des maux écolos de notre époque, dans laquelle les plus jeunes retrouvent leur place de combattants en faveur d'un monde qui doit changer pour survivre. Je suis vert, mardi 19 novembre à 19h30 au théâtre des Pénitents à Montbrison

Continuer à lire

Boys (and girls) band

MUSIQUES | Eclectique et inventif grâce aux moult croisements ou métissages qui en font une musique résolument vivante, le jazz voit pourtant passer encore quelques (...)

Niko Rodamel | Mardi 3 septembre 2019

Boys (and girls) band

Eclectique et inventif grâce aux moult croisements ou métissages qui en font une musique résolument vivante, le jazz voit pourtant passer encore quelques OVNI qui chamboulent l'ordre plus ou moins établi. The Very Big Experimental Toubifri Orchestra est un big band délicieusement déjanté, à la fois sauvage et poétique, 18 musicos pas si foutraques qui envoient du gros son autour de Loïc Lantoine, chanteur-énergumène, obsédé textuel à fleur de peau et humaniste-funambule. Loïc Lantoine & The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, vendredi 27 septembre à 20h, salle Daquin à la Ricamarie

Continuer à lire

« Le Château du Rozier est davantage un projet militant qu'entrepreneurial »

Lieu | La salle de spectacle du Château du Rozier (CdR) a ouvert ses portes et ses 270 places au public en 2015. La SAS (société par action simplifiée) s'est bien développée en quatre années. Son président, Clément Terrade, souhaite désormais changer de paradigme. En devenant une SCIC (Société coopérative d'intérêt collectif), le CdR fait le choix d'une appropriation et une gestion éthique de ce projet culturel. Un projet, porté en grande partie par ses fidèles spectateurs via un financement participatif. Explications.

Antoine Desvoivre | Jeudi 27 juin 2019

« Le Château du Rozier est davantage un projet militant qu'entrepreneurial »

Comment est venue l'idée de ce changement de statut ? Jusqu'à maintenant, la salle fonctionnait sur un statut de SAS qui ne correspondait plus vraiment à nos convictions et à la réalité économique du lieu. Au fil du temps, on s'est rendu compte que le Château du Rozier était davantage un projet militant qu'entrepreneurial. On a eu quelques signaux comme, par exemple, un intérêt grandissant des collectivités pour ce lieu. On remplissait tous les critères pour espérer être soutenu par les collectivités, mais notre statut ne le permettait pas. Le Château du Rozier devient un vrai projet collectif. Ce n'est plus une entreprise qui est toute seule dans son coin, mais le point central d'un collectif. Qu'est-ce-que le statut de SCIC apporte au Château du Rozier ? La première chose c'est que le Château du Rozier devient un vrai projet collectif. Ce n'est plus une entreprise toute seule dans son coin, mais le point central d'un collectif. La forme de gestion vers laquelle le CdR se dirige est assez inédite. On a, d'un côté la coopérative, qui est une société privée et de l'autre, des a

Continuer à lire

Montbrison héberge le "plus beau marché de France" 2019

Insolite | C'était dans les tuyaux, c'est désormais officiel. La sous-préfecture de la Loire, Montbrison, hébergera pendant un an le "plus beau marché de France". Lancé par (...)

Nicolas Bros | Vendredi 14 juin 2019

Montbrison héberge le

C'était dans les tuyaux, c'est désormais officiel. La sous-préfecture de la Loire, Montbrison, hébergera pendant un an le "plus beau marché de France". Lancé par la chaîne TF1, ce concours public désigne chaque année la commune possédant un marché d'exception. Cette année, depuis mi-mai la ville ligérienne a fait la course en tête du classement provisoire jusqu'à la clôture des votes mardi dernier. Le résultat a été dévoilé en direct dans le JT de 13h de ce vendredi 14 juin par Jean-Pierre Pernaut, en direct depuis le parvis de l'hôtel de ville de Montbrison. Revivez ce moment juste ici : Bravo au marché de la ville de #Montbrison élu "Plus Beau Marché de France" 2019 grâce à vos votes ! 👏🏼👏🏼 #VotrePlusBeauMarché2019 cc @pernautjp @DLagrouSempere

Continuer à lire

Le festival du Forez passe un pallier

Classique & jazz | Le Festival du Forez, emmené par les frères Adrien (altiste) et Christian-Pierre (violoncelliste) La Marca, aborde une septième édition tout feu tout flamme avec toujours de grands noms de la musique classique & jazz mais aussi davantage de concerts et de nouveaux lieux (20 événements dans sept lieux différents). Le but étant de « valoriser le patrimoine, tout en construisant une programmation très ouverte, permettant une expérience de tous les sens »

Nicolas Bros | Jeudi 6 juin 2019

Le festival du Forez passe un pallier

C'est à une 7e édition revue et augmentée que les frères Adrien et Christian-Pierre La Marca convient les spectateurs cet été. Le festival dont ils ont en charge la direction artistique, le Festival du Forez, prend une nouvelle dimension cette année. Déjà remarquable par les noms imposants et ronflants qu'ils font venir chaque été dans le Forez (on pense à Philippe Jarrousky, Karine Deshayes, Adam Laloum, Michel Portal...), les deux musiciens augmentent la cadence cette saison. Tout d'abord par la durée de leur festival, qui passe de deux à trois week-ends de fêtes musicales, s'étalant du 9 juillet au 4 août. C'est ensuite le nombre de lieux qui se voit multiplié. En 2019, ce seront sept lieux qui accueilleront des concerts : depuis le château d'Andrézieux-Bouthéon, jusqu'à la Collégiale de Montbrison, en passant par l'hôtel-de-ville et le Théâtre de Roanne, le prieuré et l'église de Pommiers, le prieuré de Champdieu et enfin, l'église Saint-Philibert de Charlieu. Renaud Capuçon, Quatuor Ébène, Véronique Gens et consorts Si le festival change d'envergure par son extension géographique, un budget revu à la hausse et un nombre plus important de propositions

Continuer à lire

Un collectif qui a du chien

Théâtre | Né il y a 6 ans, le collectif X réinvente de nouvelles formes théâtrales en multipliant les projets participatifs.

Cerise Rochet | Mardi 4 juin 2019

Un collectif qui a du chien

Pour la plupart, ils se sont connus sur le plateau de l’Ecole de la Comédie, il y a une dizaine d’années. Diplômés en 2012, et conscients des difficultés à venir pour les tout-jeunes comédiens qu’ils sont alors, ils fondent le Collectif X l’année suivante, à Saint-Étienne. Un regroupement qui résulte notamment d’une bonne entente entre eux… Mais pas que. « Ensemble, on est plus forts », pourrait être leur devise. Bien plus en effet que « tout il le monde est beau, tout il le monde est gentil ». « Il ne s’agit pas juste d’une bande de potes qui s’entendaient bien à l’école et qui du coup, ont décidé de faire quelque chose ensemble après, précise Arthur Fourcade, l’un des membres fondateurs. Oui, quelque chose s’est effectivement passé entre nous, lorsqu’on était élèves à la Comédie. Mais il s’agit finalement davantage d’une histoire de solidarité face à une situation précaire. Durant notre scolarité, alors que l’on connaissait une période de remous, nous avons compris que nous devions resserrer nos liens, et prendre soin les uns des autres pour nous en sortir et réussir malgré les aléas. Tout ceci fait que le collectif regroupe des gens qu

Continuer à lire

Marc-Antoine Le Bret déringardise l’imitation

Humour | Avec des dizaines de voix inédites au compteur et un sens affûté de la caricature, Marc-Antoine Le Bret se distingue aujourd’hui par la modernité de ses imitations.

Cerise Rochet | Mardi 4 juin 2019

Marc-Antoine Le Bret déringardise l’imitation

Gamin, il s’amusait à imiter ses profs, et les personnes de son entourage. Réussir à reproduire une voix, faire marrer les gens… Une véritable source de plaisir pour Marc-Antoine Le Bret qui, bien vite, laisse de côté les anonymes pour croquer les célébrités. Sa carrière, il la démarre aux Guignols de l’Info, en 2011, avant que l’émission ne prenne le tournant qui, peut-être, a scellé son funeste destin. De cette période passée derrière les marionnettes, où il imitera notamment Barthès, Hanouna, Pujadas, ou encore Montebourg, Marc-Antoine Le Bret n’a plus guère envie de dire grand-chose : « C’est du passé, et ça ne m’intéresse plus d’en parler », bâche-t-il lorsqu’on l’interroge à ce sujet. Le vent en poupe Depuis l’émission, d’ailleurs, l’humoriste a fait du chemin. Des chroniques, pour la télé et la radio. Deux spectacles. Des dizaines de voix travaillées. Imiter Sardou ou Giscard ? Très peu pour lui, merci beaucoup. Au beau milieu des imitateurs que l’on connait, Marc-Antoine est aujourd’hui celui qui a le vent en poupe, se démarquant par sa fraîcheur et sa modernité. Son truc à lui ? Imiter des voix inédites, coller le plus possible à l’actua

Continuer à lire

- M -, la surprise du festival Saint-Étienne Live

MUSIQUES | Matthieu Chedid, alias - M -, est la surprise sortie du chapeau des organisateurs du festival Saint-Étienne Live (ex-Paroles & Musiques). (...)

Nicolas Bros | Jeudi 23 mai 2019

- M -, la surprise du festival Saint-Étienne Live

Matthieu Chedid, alias - M -, est la surprise sortie du chapeau des organisateurs du festival Saint-Étienne Live (ex-Paroles & Musiques). Le Machistador donnera un concert unique à la Salle Jeanne d'Arc, le vendredi 14 juin. L'occasion pour lui, un habitué du festival, de proposer un concert intimiste, avec en première partie Joseph Chedid. Ouverture de la billetterie vendredi 24 mai à 10h sur ce site.

Continuer à lire

Déclics

ARTS | Niché dans la cour des Ateliers de la Rue Raisin sur la colline du Crêt de Roch, le Photo Club de Saint-Étienne semble, depuis quelques années, avoir repris (...)

Niko Rodamel | Mardi 4 juin 2019

Déclics

Niché dans la cour des Ateliers de la Rue Raisin sur la colline du Crêt de Roch, le Photo Club de Saint-Étienne semble, depuis quelques années, avoir repris du poil de la bête. Disposant d'un local plutôt bien équipé (studio et labo), une quarantaine d'adhérents se réunit chaque mercredi soir afin de pratiquer ou échanger autour de la photographie. Chaque mois, deux thèmes mettent les volontaires à l'épreuve de la pratique, permettant d'allier connaissances techniques et inspiration artistique. Des sorties sténopé ou des week-ends rando-photo sont également organisés régulièrement. Bref, une équipe dynamique partage tout au long de l'année cette passion commune pour l'image fixe, argentique comme numérique. Le temps d'un week-end festif, le club propose son exposition annuelle : après le travail effectué l'an passé autour des expressions de la langue française, la cuvée 2019 s'est attachée à réinterpréter ou à se réapproprier des clichés célèbres, en oeuvrant "à la manière de". Les visiteurs sont d'ailleurs invités à se faire photographier dans un espace shooting s'inspirant du studio graphique de Malik Sidibé, le portraitiste malien disparu en 2016 auquel la Fondation Cartier r

Continuer à lire

Dans les racines des art-bres

Musée | Le Musée d'Allard à Montbrison nous propose une plongée dans les liens qui unissent la nature et plus particulièrement les arbres et les hommes. À travers une (...)

Nicolas Bros | Jeudi 2 mai 2019

Dans les racines des art-bres

Le Musée d'Allard à Montbrison nous propose une plongée dans les liens qui unissent la nature et plus particulièrement les arbres et les hommes. À travers une présentation d'objets historiques, scientifiques et bien entendu artistiques, l'exposition A.R.B.R.E.S. (pour Art. Racines. Branches. Résistant. Ecologie. Séculaire) questionne cette relation entre domination et respect... A.R.B.R.E.S., du 18 mai au 17 novembre au musée d'Allard de Montbrison

Continuer à lire

Pierre-Emmanuel tout cru

Humour | Pierre-Emmanuel Barré fait partie des humoristes crus, radicaux, sans concession. Souvent nécessaires, souvent décriés mais aussi adulés. Avec son dernier (...)

Nicolas Bros | Jeudi 2 mai 2019

Pierre-Emmanuel tout cru

Pierre-Emmanuel Barré fait partie des humoristes crus, radicaux, sans concession. Souvent nécessaires, souvent décriés mais aussi adulés. Avec son dernier spectacle, sobrement intitulé Nouveau spectacle, qu'il a déjà joué en janvier dernier à Saint-Étienne et qu'il redonne ce mois à la salle Jeanne d'Arc, ce type franc du collier continue d'explorer et de décortiquer l'actu avec corrosion. Ca décape ! Pierre-Emmanuel Barré, Nouveau spectacle, samedi 18 mai à 20h30 à la salle Jeanne d'Arc

Continuer à lire

Kevin Razy, l’intelligent

Humour | Web, télé, scène, et maintenant librairies… Omniprésent dans le paysage médiatique français, Kevin Razy se dit lui-même « multi-surfaces, comme les lingettes (...)

Cerise Rochet | Jeudi 2 mai 2019

Kevin Razy, l’intelligent

Web, télé, scène, et maintenant librairies… Omniprésent dans le paysage médiatique français, Kevin Razy se dit lui-même « multi-surfaces, comme les lingettes nettoyantes ». Pépite du rire, idole de la jeune génération, l’humoriste promène sa verve avec lui depuis maintenant plus de 10 ans, séduisant autant par sa désopilance que par son engagement. Sur scène, comme dans ses pastilles Youtube ou dans le "late-show" qu’il anime sur Canal +, Razy ne s’interdit rien, mais traite chaque sujet par le fond, avec finesse, sans jamais laisser place à la vulgarité. Avec justesse, il pose un regard sur le monde qui nous entoure, mêlant humour caustique et informationnel, boutant la polémique au profit du pédagogique, voire, et il ne s’en cache pas, de la morale. Avec son spectacle, Mise à Jour, qu’il balade depuis 2015 sur les scènes de France, l’humoriste propose d’observer la société contemporaine à travers la lorgnette de sa propre existence et des personnages qu’il incarne. Objectif : parler à tout le monde et ne surtout pas être segmentant. Brillant. Kevin Razy, Mise à jour, le 10 mai à 20h30, salle Aristide Briand à Saint-Chamond

Continuer à lire

Viens chercher !

Humour | L’idée de ce spectacle lui est venue en discutant avec sa psy, après une séparation. Grâce à un texte ciselé, concis et drôle, l’humoriste Cartouche se donne pour (...)

Cerise Rochet | Jeudi 2 mai 2019

Viens chercher !

L’idée de ce spectacle lui est venue en discutant avec sa psy, après une séparation. Grâce à un texte ciselé, concis et drôle, l’humoriste Cartouche se donne pour mission de convaincre les spectateurs de se lever de bonheur. Un moment de stand up « comme une consultation, mais en mieux » ! Cartouche, Demain je me lève de bonheur, les 22 et 23 mai à 21 heures au KFT de Saint-Galmier

Continuer à lire

Audrey Diwan : « Le doute m’a permis d’avancer »

Mais vous êtes fous | Pour son premier long métrage, Mais vous êtes fous, l’ancienne journaliste Audrey Diwan s’est penchée sur une histoire d’addiction à fragmentation multiple. Propos rapportés des Rencontres du cinéma d’Avignon et de Gérardmer.

Vincent Raymond | Mercredi 24 avril 2019

Audrey Diwan : « Le doute m’a permis d’avancer »

Pourquoi ce titre ? Audrey Diwan : Je voulais donner un élan. Quand il y a une pulsion dramatique, on ne va pas la renforcer par quelque chose de triste — surtout que j’ai l’impression que le film n’est pas forcément comme ça. Et puis j’avais envie d’un titre inclusif pour les deux personnages du couple Céline Sallette et Pio Marmaï. Comment vous êtes tombée sur ce fait divers ? J’ai rencontré par hasard la femme dont est tirée l’histoire vraie — ce qui ne veut pas dire que c'est son histoire parce que derrière on a pas mal fictionnalisé. Et j’ai était bouleversé par cette femme qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait, parce qu’elle venait de découvrir que son mari souffrait d’une grave addiction, que sa famille était contaminé. Elle était surtout pleine de questions, sidérée et puis bouleversée pour elle mais aussi pour lui. C’était quelqu’un capable de sentiments très forts. J’ai longtemps pensée à elle, jusqu’à apprendre quelle avait été la résolution de cette histoire,

Continuer à lire

"Mais vous êtes fous" : De la poudre aux yeux

ECRANS | De Audrey Diwan (Fr. 1h35) avec Pio Marmai, Céline Sallette, Carole Franck…

Vincent Raymond | Mercredi 24 avril 2019

Dentiste apprécié, mari et papa aimant, Roman cache sa cocaïnomanie. L’une de ses fillettes étant victime d’une surdose, la police et les services sociaux débarquent : la famille entière se révélant positive à la drogue, Les enfants sont placés. Et l’image du bonheur parfait se pulvérise… Audrey Diwan a tiré son argument d’une histoire vraie en modifiant, comme le veut la coutume, les noms et situations des protagonistes afin qu’ils ne soient pas identifiables. De ce fait divers à énigme qui aurait pu ne tenir qu’un court métrage — en clair, comment ont-ils tous pu être contaminés par le père ; ce dernier les a-t-il délibérément empoisonnés ? —, la cinéaste a su étoffer son propos en composant un film où l’addiction prend des significations supplémentaires et se transforme en bombe à fragmentation. S’ouvrant sur la dépendance aux stupéfiants, le drame bifurque en effet vers un récit centré autour du manque : celui éprouvé par des parents privés de leur progéniture, et puis surtout celui que les deux amants Roman et Camille officiellement séparés ressentent l’un pour l’autre et q

Continuer à lire

Les Joz allongent à Sainté

Humour | Devant le succès rencontré par la date du 28 juin de leur nouveau spectacle Bons vivants, la troupe des Joz' boostée par l'unique Jason Chicandier, a (...)

Nicolas Bros | Jeudi 28 mars 2019

Les Joz allongent à Sainté

Devant le succès rencontré par la date du 28 juin de leur nouveau spectacle Bons vivants, la troupe des Joz' boostée par l'unique Jason Chicandier, a programmé deux nouvelles dates dans cette même salle : le 27 juin et le 18 octobre 2019. La billetterie sera bientôt en ligne. Les Joz' - Bons vivants ! - Chicandier fête ses 40 ans à la salle Jeanne d'Arc : - jeudi 27 juin - vendredi 28 juin (complet) - vendredi 18 octobre

Continuer à lire

Lève-toi et ferme-la

Théâtre | « Je me lève à 6 heures, j’avale vite un café puis je fais la traite des vaches. » « Je me lève à 5h30, pour faire le café que je bois avec mes (...)

Cerise Rochet | Mardi 2 avril 2019

Lève-toi et ferme-la

« Je me lève à 6 heures, j’avale vite un café puis je fais la traite des vaches. » « Je me lève à 5h30, pour faire le café que je bois avec mes parents. » « Je me lève à 6h30, et je prends le petit-déjeuner avec les enfants avant leur départ. » Drôle de vie. Drôle de vie faîte de tâches quotidiennes qui se répètent, inlassablement depuis la nuit des temps. Faire couler le café, nourrir les bêtes, assurer la traite, s’occuper du potager, faire la lessive, préparer le repas, mettre au monde les enfants, puis s’en occuper. Elles sont des femmes de fermes, ou l’incarnation de ce que l’on appelle aujourd’hui la charge mentale, sans apercevoir de potentielle évolution à l’horizon. Conçu comme une succession de confessions de celles que l’on n’entend jamais, ce spectacle met en lumière un patchwork de tranches de vie, racontées par trois comédiennes remarquables dans leur performance. Henri Dalem signe ici la mise en scène d’un essai sociologique sur les femmes de fermes du Haut-Doubs, et parvient ainsi à donner une vraie valeur dramaturgique à ces témoignages parfois drôles, souvent tristes, toujours émouvants. Femme

Continuer à lire

Farid Bouabdellah dans L'Oeil du Petit Bulletin #05

Humour | Farid Bouabdellah, directeur artistique du festival des Arts Burlesques, est entré dans l'Oeil du Petit Bulletin. Il nous parle de la 16e édition du (...)

Nicolas Bros | Vendredi 15 février 2019

Farid Bouabdellah dans L'Oeil du Petit Bulletin #05

Farid Bouabdellah, directeur artistique du festival des Arts Burlesques, est entré dans l'Oeil du Petit Bulletin. Il nous parle de la 16e édition du festival qui se déroule du 22 février au 02 mars 2019 à Saint-Étienne et alentours.

Continuer à lire