Le Remue-méninges change d'adresse

Lieu | Le café-lecture associatif quitte son antre historique dans le quartier Tréfilerie pour se rapprocher du centre-ville, place d’Arménie. Un déménagement qui ne rime pas avec embourgeoisement !

Houda El Boudrari | Mardi 3 octobre 2017

Photo : © HEB


Délaisser la rue Désiré-Claude pour le haut de la rue Michelet pourrait paraître une tentative de se rapprocher de l'hyper-centre et drainer un nouveau public. Mais renier ses origines n'est pas trop le style du Remue-méninges, qui fête cette année ses dix ans de lieu culturel soucieux d'éducation populaire. Délogé de son QG du quartier Tréfilerie pour des raisons indépendantes de sa volonté (la propriétaire vendait l'immeuble), il a dû trouver un nouveau lieu en quelques mois, le retaper grâce à la mobilisation des bénévoles et en faire un espace chaleureux, agrémenté d'une mezzanine et éclairé par de grandes fenêtres. « En nous installant à 10 minutes de notre ancienne adresse, nous restons proches de nos habitués historiques tout en rencontrant de nouvelles personnes, ce qui est tout à fait l'esprit du Remue-méninges qui s'est toujours voulu ouvert à un public mixte, de tous âges et de tous horizons », explique Karen Romero, une des trois salariés du café-lecture.

Programmation culturelle éclectique

En fonction des heures du jour ou de la soirée, on y croise des retraité(e)s sirotant un thé en feuilletant des magazines, des quinqua en recherche de partenaires pour une partie de cartes, des quadras bobos-bios, des féministes sympa (si si ), des militants de la cause animale, des anti-obsolescence programmée, des étudiants fauchés, des bourgeois égarés (pas trop quand même), des artistes bien sûr, des poètes au regard lyrique, des amateurs de tango, des papivores voraces, des anars un peu vénères et des gens tout à fait ordinaires. Si le café est ouvert à tous sans obligation de consommer (le maaaal absolu !), on peut toutefois y déguster des assiettes équilibrées pour le déjeuner, des tapas savoureuses pour l'apéro, et surtout une programmation culturelle éclectique : atelier d'écriture, scène ouverte de contes, soirées-débat, concerts, langues régionales, café-média mais aussi Tango, réparation d'objets électroniques et électriques, vernissages…

Remue-Méninges, 43 Rue Michelet (place d'Arménie) à Saint-Étienne

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Dans les lignes de la main

Expo photos | Cinq futurs éducateurs spécialisés étudiant à l'IREIS de la Loire ont travaillé avec d’anciens détenus autour de la question du manque de lien social, Une touchante (...)

Niko Rodamel | Mardi 3 octobre 2017

Dans les lignes de la main

Cinq futurs éducateurs spécialisés étudiant à l'IREIS de la Loire ont travaillé avec d’anciens détenus autour de la question du manque de lien social, Une touchante série de vingt-huit images où les mains sont porteuses de messages, visible jusqu’au 30 octobre au Remue-Méninges, 43 rue Michelet à Saint-Étienne.

Continuer à lire

5 endroits où l'on fête aussi le livre à sa manière

GUIDE URBAIN | Jusqu’au 16 octobre, la Fête du livre de Saint-Etienne investit le centre-ville pour sa 31ème édition. Mais le livre à Saint-Etienne c'est aussi toute l'année et pas toujours là où on l'attend. Tour d'horizon des lieux inattendus où on fête aussi le livre ce week-end comme tous les autres de l'année.

Sylvain Thizy | Vendredi 14 octobre 2016

5 endroits où l'on fête aussi le livre à sa manière

En prison

Continuer à lire