Marc Chassaubéné : « Les villes ont un rôle de premier plan à jouer »

Point de vue | Quels rôles jouent les institutions durant la crise et comment pourront-elles aider les structures culturelles après ? Marc Chassaubéné, adjoint à la culture à la Ville de Saint-Étienne et vice-président de Saint-Étienne Métropole* en charge du design et du numérique, nous donne des éléments de réponses.

Nicolas Bros | Jeudi 2 avril 2020

Photo : © Ville de Saint-Etienne


Comment maintenez-vous, à la Ville de Saint-Étienne et à Saint-Étienne Métropole, une activitésur le volet culturel ?

Il y a plusieurs choses. Tout d'abord, nous essayons de maintenir un lien avec le public grâce à la présence en ligne de nos services, de la manière la plus réactive possible. Par exemple, la cinémathèque a ouvert ses fonds sur Internet, les médiathèques ont réagi en augmentant la disponibilité des ouvrages numériques… Malheu­reusement en matière de spectacle vivant, les possibilités sont bien plus limitées. Mais l'ensemble de nos services est mobilisé et disponible au téléphone pour répondre aux inquiétudes des compagnies, des groupes, des artistes, du public, qui sont très nombreuses… Ces interrogations touchent les programmations de nos événements mais également les salles du territoire ou des événements indépendants. Les services de la Direction des affaires culturelles répondent donc à toutes ces questions. Bien évidemment, des interrogations demeurent à propos des événements prévus en début d'été. Mais ces doutes sont présents chez tout le monde et nous essayons de répondre au jour le jour, selon les informations dont nous disposons. Je tiens ici à exprimer la compréhension de toutes et tous à propos de l'urgence sanitaire. Dans le milieu culturel, c'est très partagé. Nous avons même reçu une proposition formidable d'intermittents du spectacle pour monter des structures d'urgence en cas de besoin (cf interview de Gio Garcia).

À l'heure à laquelle nous parlons (26 mars), les événements municipaux sont officiellement annulés jusqu'à quand ?

Nous sommes certains que les événements municipaux des mois d'avril et mai n'auront pas lieu. Se pose la question de la Fête de la musique, des Roches Celtiques, des festivals municipaux qui arriveront par la suite. Nous invitons les artistes, les intermittents et l'ensemble des prestataires concernés à faire preuve de prudence. Nous gérons les situations par priorités. Y compris pour les festivals tels qu'Avignon, où nous invitons les compagnies à bien réfléchir à leurs engagements professionnels sur ces sujets. Ce qui est certain, c'est que nous resterons présents tant qu'il le faudra pour veiller à la stabilité financière des structures culturelles car c'est une inquiétude majeure. Les acteurs culturels s'interrogent beaucoup, par exemple sur le maintien des subventions. Le maire s'est exprimé clairement sur ce sujet, en disant que les subventions déjà versées ne seraient pas remises en question. Ensuite, il y aura une deuxième phase avec une étude au cas par cas de la situation de chaque structure culturelle, salle, événement, compagnie… Pour être certain qu'ils ne se retrouvent pas dans des situations trop compliquées. Cela signifie pour des structures qui annulent des événements, de faire l'état des lieux des frais déjà engagés, du coût de ces événements et des conséquences directes de ces annulations. Pour l'instant, nous n'en sommes pas encore là, car nous n'avons pas suffisamment de visibilité sur l'avenir.

Il faudra être très présent car les annulations d'événements auront des impacts sur de nombreux secteurs d'activités.

Au niveau de la Métropole, les dispositions sont-elles assez identiques dans les différentes communes ?

Il y a une difficulté qui s'ajoute ici, ce sont des conseils municipaux qui ne sont pas encore en place, à la suite des Municipales. Dans la majorité des villes de Saint-Étienne Métropole, le deu­xième tour est nécessaire. Si les municipalités sont passées au premier tour, elles ne sont pas encore installées. Cela complique les situations. Mais à l'échelle nationale, on l'a vu à travers les communications de l'association des maires de France ou de la commission culture de France urbaine, la mobilisation est la même partout. Il faudra être très présent car les annulations d'événements auront des impacts sur de nombreux secteurs d'activités, pas seulement sur les organisateurs mais aussi sur les prestataires techniques, alimentaires… Notre priorité, chez les élus à la culture, sera bien entendu que les structures culturelles survivent.

Selon vous, y-aura-t-il des structures culturelles qui risquent de disparaître ?

Je pense que le danger est réel. Pour les institutions culturelles, c'est peut-être moins le cas mais pour des petites compagnies, des petits théâtres, des prestataires… qui ne possèdent pas une sécurité financière très importante. L'équilibre de ces structures est très fragile. Le gouvernement s'est prononcé sur l'intervention de l'assurance-chômage pour les intermittents, c'est une bonne nouvelle mais ça ne sécurise pas tout. Il faudra que nous soyons très vigilants. Cela dit, il faut bien se rendre compte qu'il n'existe pas un seul secteur économique qui ne soit pas impacté par cette crise. La culture ne fait pas exception. Et précisons également que toutes les collectivités sont très mobilisées, on l'a vu par exemple avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui a envoyé des signaux très clairs pour accompagner les acteurs culturels. Mais les villes ont quoi qu'il en soit un rôle de premier plan à jouer.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

À la Talaudière, le centre culturel Le Sou mise sur l’an prochain

Lieu | Désabusé et lassé des multiples reports et annulations des spectacles programmés depuis un an, Gaël Gaborit, le responsable du Sou, préfère regarder devant lui. A 15 jours d’une réouverture, lui s’impatiente surtout de la saison prochaine, qui s’annonce riche et bien fournie.

Cerise Rochet | Mardi 4 mai 2021

À la Talaudière, le centre culturel Le Sou mise sur l’an prochain

Fin avril, à la Talaudière, un soir de pluie. Désespérément seul dans son bureau, Gaël Gaborit, responsable du centre culturel Le Sou, se languit… Et ce ne sont pas les annonces du président Macron, quelques heures auparavant, qui semblent le consoler. Oui, la réouverture des salles de spectacles semble se dessiner. Mais trop d’inconnues restent encore à éclaircir. Quid des jauges, et de la territorialisation ? La Loire sera-t-elle réellement en capacité d’accueillir prochainement du public, compte tenu de sa situation sanitaire ? « Non, je ne suis pas rassuré, d’autant qu’en plus, on a eu l’habitude des revirements de dernière minute, donc rien n’est encore fait ! », souffle-t-il avec lassitude. Malgré tout, pas mal de choses sont d’ores et déjà arrêtées concernant la programmation du Sou pour ces prochains mois. Le dernier spectacle de la saison, qui devait se tenir fin mai, a finalement été annulé. La salle accueillera une date du festival des 7 Collines, le dimanche 4 juillet à 18 heures. « En fait, la réouverture concernera essentiellement le cinéma, peut-être sur le vendredi soir, samedi et dimanche, ainsi que pendant les vacances scolaires. On sera

Continuer à lire

Saint-Etienne en short-list

Réouverture lieux culturels | Lors du point presse d'avant-conseil municipal de lundi dernier, le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau a confirmé l'information à IF Saint-Etienne : (...)

Nicolas Bros | Mercredi 24 mars 2021

Saint-Etienne en short-list

Lors du point presse d'avant-conseil municipal de lundi dernier, le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau a confirmé l'information à IF Saint-Etienne : Saint-Etienne a été sélectionnée parmi les trois villes désignées par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, pour tester le protocole sanitaire de réouverture au public des lieux culturels. « Nous sommes prêts, a précisé Gaël Perdriau. Comme nous l’avons été pour avancer sur les tests puis la vaccination. » Pour le moment, les conditions et les dates de ces tests, ne sont pas connues.

Continuer à lire

Marc Chassaubéné : « Nous avons tout fait pour éviter d'engager des frais à perte »

Biennale design | Le président de la Cité du design, vice-président de Saint-Etienne Métropole en charge du design et adjoint à la culture de la Ville de Saint-Etienne, Marc Chassaubéné, revient pour nous sur la décision de reporter la Biennale internationale design de Saint-Etienne d'une année.

Nicolas Bros | Mercredi 10 mars 2021

Marc Chassaubéné : « Nous avons tout fait pour éviter d'engager des frais à perte »

Décaler de quelques mois la tenue de la Biennale n'était pas envisageable ? Cela faisait partie des options qui étaient sur la table, mais il y a plusieurs difficultés. C'est le calendrier des expositions qui s'enchaînent à la rentrée dans les divers lieux de la Biennale, avec des questions de prêts d'œuvres, et des confrontations d'ordre technique. Le report d'un an offre une certaine sérénité par rapport aux conditions sanitaires, même si nous ne sommes plus sûrs de rien malheureusement... La Biennale internationale design de Saint-Etienne devait se dérouler sur 4 mois d'avril à août avec un investissement de 4 M€ et des retombées estimées à hauteur de 8, 5 M€ ? Nous avons donné ce chiffre-là car c'est celui qui était ressorti de l'étude menée à notre arrivée en 2014, avec plus des retombées se situant à plus de deux fois le budget investi dans l'événement. Ensuite, l'ambition de faire se tenir la Biennale sur toute la période estivale correspond à la volonté de donner une dynamique à tout le territoire dans une période de l'année où nous ne sommes pas identifiés jusqu'à aujourd'hui. Le fait d'aller jusqu'à la fin de l'

Continuer à lire

Pas de Biennale en 2021

Report | Longtemps espéré, le maintien de la Biennale internationale design de Saint-Etienne en 2021 ne sera pas. L'événement est reporté d'un an.

Nicolas Bros | Lundi 8 mars 2021

Pas de Biennale en 2021

Le crise sanitaire aura finalement eu raison de la Biennale du design. Nous avons longtemps espéré que cet événement culturel stéphanois majeur puisse se tenir cette année du 28 avril au 28 août. Marc Chassaubéné, président de la Cité du design et Thierry Mandon, directeur de la Cité du design, viennent de doucher ces minces espoirs. « Les incertitudes sanitaires persistantes, portant sur l’ouverture des équipements culturels et l’organisation d’événements réunissant des publics en présentiel, nous conduisent à reporter la Biennale Internationale Design Saint-Étienne d’un an » , indiquent-ils via un communiqué. Avant de donner les dates de report : « La Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2022 se déroulera du mercredi 6 avril au dimanche 31 juillet 2022. » Une période qui selon les deux décideurs pourrait permettre de maximiser l'impact de l'événement sur le territoire et « lui assurer une forte fréquentation locale, régionale, nationale et internationale ». L'événement conservera sa

Continuer à lire

La culture se met en marche

ACTUS | Un an après le début des restrictions et fermetures liées à la crise sanitaire, les acteurs du secteur culturel se mobilisent une nouvelle fois en organisant des marches un peu partout en France. A Saint-Etienne, le départ sera donné jeudi 4 mars à 10h devant le Zénith.

Nicolas Bros | Mercredi 3 mars 2021

La culture se met en marche

Après s'être rassemblés le 17 décembre 2020, ils marcheront pour « ne pas se faire enterrer ». Les acteurs du secteur culturel "fêteront" l'anniversaire du début des restrictions liées à la Covid-19 par des marches intitulées "CULTURE EN DANGER " un peu de partout en France. Saint-Étienne ne dérogera pas à la règle et le départ d'un rassemblement s'effectuera demain jeudi 4 mars à 10h, sur le parvis du Zénith de Saint-Etienne. Le cortège passera devant La Comédie, le Fil, le Méliès et finira sa route devant la préfecture. Parallèlement, une tribune a été signée par de nombreuses structures telles que les syndicats et fédérations professionnelles du secteur. Elle est à découvrir sur ce site.

Continuer à lire

Une table ronde pour parler culture & création émergente

Evenement | L'association stéphanoise Phénomène, « laboratoire créatif qui promeut l'accompagnement et la diffusion de la création émergente dans la culture et les médias », (...)

Nicolas Bros | Mercredi 27 janvier 2021

Une table ronde pour parler culture & création émergente

L'association stéphanoise Phénomène, « laboratoire créatif qui promeut l'accompagnement et la diffusion de la création émergente dans la culture et les médias », organise une table ronde ce mercredi à 18h30. Cette dernière permettra à divers acteurs de débattre sur la place de la création émergente dans les politiques culturelles, leur avenir et l'impact de la crise que nous traversons. Cette rencontre réunira Baptiste Thévelin, fondateur de Maze, Médianes et Pays et ex-président d'Animafac, Pierre Triollier, festival du Film Jeune de Lyon, Fanny Chateau, du projet Pluri'elles au sein de l'association Neodémos,

Continuer à lire

Mielleux et mélodieux

Coffret CD | Force tranquille connecté à la vraie vie, aux forêts du Meygal, et aux notes de sa guitare, l’artiste ponot Yvan Marc propose des coffrets sucrés pour les (...)

Cerise Rochet | Lundi 14 décembre 2020

Mielleux et mélodieux

Force tranquille connecté à la vraie vie, aux forêts du Meygal, et aux notes de sa guitare, l’artiste ponot Yvan Marc propose des coffrets sucrés pour les oreilles… Et les papilles. Grâce à la collaboration de deux artisans locaux, le chanteur a mis au point 5 paniers api-culturels, qui contiennent son dernier album, L’ancien Soleil, sorti en septembre, et des produits à base de miel. En pot, en bonbon, en sucette, en nougat… Pour écouter en dégustant. Dispo sur www.yvanmarc-officiel.com, rubrique « boutique »

Continuer à lire

Du nouveau à la présidence du CA de l'EPCC Cité du design

Nominations | C'est Marc Chassaubéné, adjoint à la culture de la Ville de Saint-Étienne et vice-président de la Métropole chargé du design, qui devient président du (...)

Nicolas Bros | Vendredi 25 septembre 2020

Du nouveau à la présidence du CA de l'EPCC Cité du design

C'est Marc Chassaubéné, adjoint à la culture de la Ville de Saint-Étienne et vice-président de la Métropole chargé du design, qui devient président du conseil d'administration de l'EPCC* Cité du design et École supérieure d'art et de design. Il prend la suite de Gaël Perdriau à ce poste et a exprimé sa joie de prendre la tête de l'EPCC. « C’est l’opportunité pour moi de conduire le projet initié par Gaël Perdriau et mis en œuvre par Thierry Mandon, directeur de la Cité du design et

Continuer à lire

Marc Chassaubéné : « Les artistes ont une hauteur de point de vue dont nous avons tous besoin »

Politique | À la suite de la réélection en juin dernier de Gaël Perdriau à la mairie de Saint-Étienne puis à la présidence de Saint-Étienne Métropole, Marc Chassaubéné a été conforté en tant qu’adjoint à la culture de la Ville de Saint-Étienne et vice-président de Saint-Étienne Métropole en charge du design et du numérique. En cette rentrée, nous avons voulu en savoir davantage sur les orientations de la politique culturelle stéphanoise pour les mois et années à venir.

Nicolas Bros | Mercredi 9 septembre 2020

Marc Chassaubéné : « Les artistes ont une hauteur de point de vue dont nous avons tous besoin »

À la vue de la situation sanitaire actuelle, où en êtes-vous concernant les structures culturelles municipales et métropolitaines ? Si vous m'aviez posé la question hier [l’entretien a été réalisé le 3 septembre dernier, NDLR], je n’aurais pas été aussi positif. Mais ce matin, je le suis particulièrement car nous avons ouvert hier la billetterie pour les abonnés à l’Opéra et il y avait une file d’attente énorme, qui s’étirait jusqu’au parking. C’était incroyable et nous ne nous attendions pas à cela. On ressent une attente du public alors que jusqu’à présent nous étions inquiets sur ce point. Je ne crois pas que ce soit dû à l’annonce gouvernementale de la fin des distanciations, mais je vois plutôt un besoin de retrouver un lien avec la culture et le monde extérieur. Je crois qu’à force que tout le monde ait un point de vue sur le masque, une potentielle seconde vague, sur le monde d’après… les gens sont un peu fatigués de tout cela et sont par contre prêts à se confronter à des interrogations plus poussées, avec une certaine hauteur. Ce que peuvent porter les artistes. J’y crois beaucoup. Les artistes ont une réaction moins directe et brutale, avec u

Continuer à lire

La Fête de la musique 2020 aura bien lieu à Saint-Étienne

Fête de la musique 2020 en numérique | C’est officiel, le week-end du 21 juin, nous pourrons fêter la musique comme il se le doit à Saint-Étienne, mais de manière virtuelle. Le 20 juin à (...)

La rédaction | Vendredi 5 juin 2020

La Fête de la musique 2020 aura bien lieu à Saint-Étienne

C’est officiel, le week-end du 21 juin, nous pourrons fêter la musique comme il se le doit à Saint-Étienne, mais de manière virtuelle. Le 20 juin à partir de 18h et le 21 juin à partir de 18h30 vous aurez le droit à plus de 20h de programme musical diffusé sur le site de la ville de Saint-Etienne. Près de 30 projets issus du territoire stéphanois, rassemblant plus d’une centaine de musiciens émergents ou pour certains rayonnant bien au-delà de Saint-Étienne - entre autres La Belle Vie (photo ci-dessous), DRK, Alkabaya, BUL, Djemin... -, se produiront au Fil, à l’Opéra, au Clapier ou encore chez Studio Mag’. Précisons qu'étant données les conditions réglementaires et sanitaires actuellement, il n'y aura pas de scènes "publiques" dans les rues stéphanoises.

Continuer à lire

Et après ?

Témoignages | Nous avons demandé à quelques responsables de lieux culturels où ils en étaient et comment ils envisageaient la suite des événements... Propos recueillis par Cerise Rochet et Nicolas Bros

La rédaction | Mardi 9 juin 2020

Et après ?

Flou complet au Zénith « Très honnêtement, nous n'avons pas une grosse visibilité sur l'automne » Sylvie Liogier, directrice du Zénith Saint-Étienne ne cache pas ses inquiétudes... « Nous sommes fermés jusqu'à fin août, avec des reports de spectacles sur la fin de l'année et sur 2021. Si on peut jouer dans des conditions "normales", c'est-à-dire avec du gel hydroalcoolique, un choix laissé aux spectateurs de porter ou non le masque et sans distanciation, ça reprendra normalement. Si la règle des 4 m² est encore là, ce n'est pas jouable ! Si nous ne pouvons faire rentrer que 1 500 personnes au Zénith, ce n'est pas rentable et pas confortable pour le public qui, lui, vient pour se détendre. » Pour la plus grande salle du département, l'impact économique est très important. « C'est catastrophique. Si on ne pouvait pas jouer jusqu'à janvier 2021, ce serait un impact de plus d'un million d'euros... confie la dirigeante. Je ne connais pas de société qui peuvent tenir avec deux mois de recettes et 10 mois sans recette. On sait qu'il y a des périodes plus calmes que d'autres mais là, ce n'est pas tenable ni pour nous, ni pour l

Continuer à lire

6 mai : Emmanuel Macron espère « un été apprenant et culturel »

État | Pas d’allocution classique, mais, depuis l’Elysée, une visioconférence avec plusieurs acteurs de la culture : le chef de l’État a ébauché mercredi quelques réponses à la situation de crise que traverse actuellement le secteur. Il a aussi émis des idées pour la suite. Des annonces dont nous avons parlé avec des acteurs culturels.

La rédaction | Vendredi 8 mai 2020

6 mai : Emmanuel Macron espère « un été apprenant et culturel »

L’idée d’une refondation et d’un pacte culturel « Moi aussi, j’attends beaucoup du monde culturel ». Emmanuel Macron l’a expliqué à la fin de l’échange avec les acteurs culturels : il compte notamment sur la participation des artistes aux activités périscolaires et se dit prêt à ce que l’État les rémunère. « Nous avons des écoles que l’on va rouvrir progressivement et devoir organiser complètement différemment. Maintenant et partout en France. Ce moment, jusqu’à juillet, est essentiel ». Le chef de l’État imagine ensuite « un été apprenant et culturel » et dit ainsi penser « aux millions de jeunes qui ne pourront pas partir loin en vacances : on ne pourra pas faire de festivals, mais rien n’interdit d’inventer autre chose, dans des formes plus petites : c’est une opportunité extraordinaire de chantiers de création ». Le président de la République dit aussi vouloir lancer « un grand programme de commandes publiques », auquel les milieux artistiques seraient associés, en faveur des jeunes créateurs (de moins de 30 ans) « à la sortie de l’école ou du conservatoire ». Enfin, à la rentrée, Emmanuel Macron parle d’inven

Continuer à lire

28 avril : les nouvelles annonces d’Édouard Philippe

Déconfinement | Dans un discours à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a détaillé le plan de déconfinement envisagé par le gouvernement à partir du 11 mai prochain. Il a fait quelques annonces importantes pour le secteur culturel.

La rédaction | Mardi 28 avril 2020

28 avril : les nouvelles annonces d’Édouard Philippe

La situation générale Devant la représentation nationale, le chef du gouvernement a visiblement pesé ses mots. Son discours a duré une heure et s’est d’abord appuyé sur le contexte général actuel : « Depuis le 17 mars dernier, notre pays vit confiné (…). Jamais il ne l'avait été comme il l’est aujourd’hui, et, de toute évidence, il ne peut l’être durablement ». La date du lundi 11 mai, annoncée par Emmanuel Macron comme celle du début du déconfinement progressif, reste pleinement d’actualité. Des objectifs sanitaires importants y sont étroitement associés. Les explications du Premier ministre maintiennent une part d’incertitude sur ce point précis : le déconfinement prévu pourrait en pas avoir lieu « si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous » ou, s’il est effectif, être mis en œuvre « plus strictement ». En complément des moyens sanitaires publics disponibles, Édouard Philippe parle de « discipline » et entend inciter « à lutter contre les signes de relâchement que nous sentons monter dans le pays ». Et d’ajouter : « Le risque d’une seconde vague, qui ruinerait les efforts et sacrifices con

Continuer à lire

13 avril : ce qu'a dit Emmanuel Macron pour la culture

ACTUS | Un peu après 20h, le président de la République a annoncé que le confinement généralisé serait prolongé de quatre semaines, jusqu’au lundi 11 mai. Il a notamment fait quelques annonces importantes pour les acteurs du secteur culturel.

La rédaction | Mardi 14 avril 2020

13 avril : ce qu'a dit Emmanuel Macron pour la culture

État des lieux sanitaire et contexte général Le confinement « le plus strict » est prolongé jusqu’au 11 mai. En clair : les règles édictées jusqu’alors ne devraient donc pas être renforcées, mais pas non plus allégées. Du point de vue sanitaire, « l’espoir renaît », estime Emmanuel Macron. Le chef de l’État a toutefois indiqué que la tenue du nouveau délai « ne sera possible que si nous continuons d’être civiques, responsables, de respecter les règles, et que si la propagation du virus a effectivement continué à ralentir ». Le chef de l’Etat a en outre demandé « aux personnes les plus vulnérables, aux personnes âgées, en condition de handicap sévère ou atteintes de maladies chroniques, de rester confinées, même après le 11 mai, tout au moins dans un premier temps ». Il a assuré que des masques « grand public » seraient disponibles pour tous les Français à partir du 11 mai. Emmanuel Macron a aussi parlé des tests de dépistage : ils seront « d’abord pratiqués sur nos aînés, nos soignants et les plus fragiles ». Le président de la République a assuré qu’après le 11 mai, « nous serons en capacité de

Continuer à lire

Le ministère de la Culture ouvre une plateforme qui regroupe ses contenus gratuits

Confinement Covid-19 | Pour que le temps passe plus vite dans cette période de confinement, ministère de la Culture ouvre une plateforme avec de nombreux contenus disponibles. L'initiative s'appelle #Culturecheznous.

Nicolas Bros | Mercredi 18 mars 2020

Le ministère de la Culture ouvre une plateforme qui regroupe ses contenus gratuits

« Une seule règle, un seul message : restez chez vous ! » C'est le mot d'ordre pour toutes et tous et c'est ce que rappelle le ministère de la Culture via communiqué. Mais pour faire face à l'ennui ou à l'isolement, de nombreuses initiatives se mettent en place et ce ministère n'est pas en reste. La preuve avec l'initiative #Culturecheznous, une plateforme initiée par Franck Riester et ses équipes, qui recensera « toutes les offres culturelles numériques gratuites. » Au programme, visites virtuelles de musées et d'expos, podcasts, concerts en ligne, jeux, contenus éducatifs pour les enfants... Le site est d'ores et déjà en ligne à cette adresse : https://www.culture.gouv.fr/Culturecheznous

Continuer à lire

Que faire pendant le confinement ? Nos idées du 17 mars

Confinement Covid19 / Idées culture | Que faire pendant le confinement ? Chaque jour, nous essaierons, dans la mesure du possible, de vous fournir quelques idées pour vous divertir, apprendre ou partager de bons moments dans cette période compliquée.

Nicolas Bros | Mardi 17 mars 2020

Que faire pendant le confinement ? Nos idées du 17 mars

Vous retrouverez également sur notre page Facebook du contenu complémentaire. N'hésitez pas également à nous donner vos conseils culture sur cette même page Facebook : Le Petit Bulletin Saint-Étienne. Des films à profusion et pas seulement... Il existe de nombreuses plateformes payantes pour "streamer" de nombreux films ou séries ou encore lire romans, BD... Mais revenons un instant sur Open Culture, un site gratuit qui porte très bien son nom propose 1 150 films mis à disposition gratuitement. Une aubaine en cette période de restriction de déplacement et de confinement à la maison. Des longs, des courts, des films cultes, des moins vus, dessins animés, classiques... de nombreux choix sont disponibles sur cette plateforme "éducative" qui convient aussi bien aux cinéphiles qu'à celles et ceux qui souhaitent découvrir des images nouvelles. Educative, car ce site n'est pas seulement une énorme base de données de films car elle propose également des MOOC ou cours en ligne, des livres, des audio-livres...

Continuer à lire

La Rotonde, 20 ans de curiosités

Culture scientifique | Saint-Étienne possède une force en matière de sciences, tant dans la recherche que dans la transmission. Université, grandes écoles mais aussi lieux de diffusion ouverts à tous comme son Planétarium. De l’autre côté, du Cours Fauriel, la Rotonde de l’École des Mines travaille depuis 20 ans dans ce sens avec expos, ateliers, rencontres… Une aventure qui va également se poursuivre avec l’ouverture d’Explora en septembre prochain. Décryptage.

Nicolas Bros | Mercredi 4 mars 2020

La Rotonde, 20 ans de curiosités

Si la « soucoupe » (surnom du bâtiment qui abrite La Rotonde) est un édifice circulaire, emblématique du Cours Fauriel, c'est aussi un lieu qui empêche les Stéphanois de tourner en rond depuis maintenant 20 ans. « Laboratoire d'idées et d'expérimentations », le CCSTI (cf. bas de page) La Rotonde de l'École des Mines de Saint-Étienne a accueilli depuis 1999 de nombreux curieux en culottes courtes ou possédant des cheveux un peu plus salés... Une belle aventure que cet établissement et son équipe de 10 personnes poursuivent vaillamment, avec une mission simple : permettre à toutes et tous de venir découvrir, expérimenter, s'émerveiller, donner du sens à tout ce qui nous entoure. Tout en s'appuyant sur des savoirs et travaux scientifiques reconnus et vérifiés. Ici, on éloigne les fake news et on combat les a priori. Une mission d'utilité et de salubrité publiques en quelque sorte. Un grand bol de curiosité Si La Rotonde accueille chaque année de plus en plus de monde (43 000 visiteurs en 2019), c'est surtout grâce à la qualité de sa programmation. Climat, archéologie, rire, supraconductivité, intelligence artificielle...

Continuer à lire

Magnifique nébuleuse australe

Culture scientifique | Le ciel de l'hémisphère sud abrite quelques astres remarquables, à l'image de la nébuleuse de la Carène (aussi cataloguée NGC 3372). Bien que distante d'environ (...)

La rédaction | Mercredi 4 mars 2020

Magnifique nébuleuse australe

Le ciel de l'hémisphère sud abrite quelques astres remarquables, à l'image de la nébuleuse de la Carène (aussi cataloguée NGC 3372). Bien que distante d'environ 8000 années-lumière, elle est facilement visible à l'œil nu telle une tache blanchâtre (par un observateur situé sous le tropique du Cancer) avec un diamètre apparent de 4 pleines lunes. Tout comme la célèbre nébuleuse d'Orion visible sous nos latitudes, NGC 3372 est l'une des plus vastes zones de formation d'étoiles. On distingue, à la fois, des régions riches en hydrogène ionisé, richement colorées et des nuages de poussières cosmiques sombres. Laurent ASSELIN, médiateur scientifique au planétarium de la ville de Saint-Étienne

Continuer à lire

« De la radio en 3D »

Théâtre | Éteignez votre poste de radio et venez plutôt vivre la "Radio live" avec la journaliste de France Culture Caroline Gillet et ses quatre jeunes invités qui vous conteront leur histoire au micro. Un projet unique de radio sur scène, un prolongement de documentaire sonore comme vous n'en avez sûrement jamais encore vu. On vous en dit davantage.

Nicolas Bros | Mercredi 19 février 2020

« De la radio en 3D »

Créé en 2013 à Marseille, le projet Radio Live est une invention de deux journalistes du groupe Radio France, Aurélie Charon et Caroline Gillet. Après avoir été envoyées en Algérie pour réaliser une série de reportages sur la jeunesse, elles se sont vite rendues compte de tenir là un sujet qui mériterait encore davantage de mise en avant. « Nous avons rencontré de nombreux jeunes de 20 à 30 ans qui avaient la même volonté de changer les choses, explique Caroline Gillet. Nous avons eu envie d’aller plus loin que les reportages radio en transposant ce travail sur la scène avec des interventions en direct des jeunes. » Très vite, elles sont rejointes par l’illustratrice Amélie Bonnin qui sera chargée d’ « habiller » le tout avec des images, des montages vidéos reprenant des archives fournies par ces jeunes, leurs clips musicaux préférés… « Nous faisons en quelque sorte de la radio en 3D » assure Caroline. Les deux journalistes poursuivent parallèlement leurs pérégrinations dans d’autres pays d’Afrique ou d’Asie pour d’autres reportages et rencontrent au fil des années de nombreuses personnalités attachantes et parmi celles-ci des jeunes qui p

Continuer à lire

M104, chapeau cosmique

Culture scientifique | Cette galaxie qui nous apparait par la tranche est connue sous le nom de Galaxie du Sombrero (ou M104). Située à 50 millions d'années-lumière de la Terre, (...)

La rédaction | Mercredi 5 février 2020

M104, chapeau cosmique

Cette galaxie qui nous apparait par la tranche est connue sous le nom de Galaxie du Sombrero (ou M104). Située à 50 millions d'années-lumière de la Terre, elle présente un bulbe central plutôt large, riche de milliards d'étoiles anciennes qui donnent naissance à ce halo lumineux. On y distingue aussi des amas de vieilles étoiles, appelés amas globulaires. La bande sombre et poussiéreuse qui sépare la galaxie en deux abrite de jeunes étoiles très brillantes. Le centre de M104 brille fortement dans d'autres longueurs d'ondes laissant supposer la présence d'un trou noir. M104 est déjà visible à travers un télescope d'amateur durant les nuits de printemps. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Étienne)

Continuer à lire

Les Indiana Jones du futur

Kids | Avec Fouille, farfouille. Aventure-toi dans le temps !, La Rotonde de l'École des Mines de Saint-Étienne poursuit sa mission d'ouverture aux (...)

Nicolas Bros | Mercredi 8 janvier 2020

Les Indiana Jones du futur

Avec Fouille, farfouille. Aventure-toi dans le temps !, La Rotonde de l'École des Mines de Saint-Étienne poursuit sa mission d'ouverture aux plaisirs de la science pour tous et notamment les plus petits. Cette expo destinée aux 3/6 ans - mais aussi aux familles -, donne les clefs pour comprendre comment on vivait "avant" grâce à la découverte des vestiges archéologiques. Plaisant et ludique avec notamment l'organisation de nombreux ateliers. Fouille, farfouille. Aventure-toi dans le temps !, jusqu'au 9 mars 2020 à La Rotonde (cours Fauriel à Saint-Étienne)

Continuer à lire

Face cachée, masse cachée

Culture scientifique | Voici la face cachée de la Lune, photographiée en fausses couleurs par la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter. La zone en violet est l'immense bassin (...)

La rédaction | Mercredi 8 janvier 2020

Face cachée, masse cachée

Voici la face cachée de la Lune, photographiée en fausses couleurs par la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter. La zone en violet est l'immense bassin d'impact South Pole-Aitken (2 400 km de diamètre). Les géologues soupçonnent que cette dépression est le résultat d'une collision lente et oblique d'un objet d'environ 200 km de diamètre qui n'a pas pénétré le sol de la Lune très profondément. Des données récentes ont permis d'identifier une énorme masse enfouie sous le bassin (cercle en pointillés blancs). Le noyau riche en fer de l'impacteur s'est peut-être dispersé dans la partie supérieure de la Lune entrainant un excès de masse, appelé réplétion. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Étienne)

Continuer à lire

Isabelle Rabineau, Poupée punk du livre

Portrait | Commissaire principale de la Fête du Livre de Saint-Etienne, Isabelle Rabineau est du genre à n'en faire qu'à sa tête. Jamais à cours d'envies, toujours pleine d'idées, elle bouscule et révolutionne tout ce qu'elle touche... Et le meilleur, c'est que ça marche.

Cerise Rochet | Mardi 1 octobre 2019

Isabelle Rabineau, Poupée punk du livre

Elle porte la frange courte et le rouge à lèvres rosé, le perfecto de cuir et la jupe cintrée, les ongles vernis et les talons carrés. Gamine, elle était bonne élève, mais faisait ses devoirs « n'importe comment », durant l'interclasse ou à la récré. Commissaire à la voix douce, passionnée de culture et de foot, rêveuse déterminée, Isabelle Rabineau est une tout-et-son-contraire, une hors-cadre, une faiseuse-de-ponts. Elle a 18 ans, lorsque, bac en poche et raide dingue d'un peintre, elle quitte son Strasbourg natal pour le rejoindre dans la capitale, lecture et écriture chevillées au corps. Là-bas, la brillante littéraire suit des cours à la Sorbonne, tout en multipliant les petits boulots pour remplir le frigo. Elle atterrit à Beaubourg, où elle remet les livres en place, sur les étagères. Un « début de quelque chose » qu'Isabelle évoque aujourd'hui avec des papillons dans les yeux : « Ça m'a beaucoup aidée, de comprendre ce que lisaient les gens. Et puis, j'étais tellement fière, je travaillais à Beaubourg, c'était fou. » De rencontre en rencontre, elle collabore ensuite à l'écriture du magazine de psychanalyse L'Âne, di

Continuer à lire

Nocturne Saturne

Culture scientifique | La planète Saturne se dévoile ici sous un angle inhabituel. Dix fois plus éloignée du Soleil que la Terre, Saturne nous apparaît toujours complètement éclairée (...)

La rédaction | Mardi 1 octobre 2019

Nocturne Saturne

La planète Saturne se dévoile ici sous un angle inhabituel. Dix fois plus éloignée du Soleil que la Terre, Saturne nous apparaît toujours complètement éclairée vue depuis la surface de notre planète. Cette image est l'une des dernières fournies par la sonde spatiale Cassini, en septembre 2017, deux jours avant qu'elle ne termine sa mission de 13 ans autour de Saturne en se désintégrant dans son atmosphère. La planète géante gazeuse, qui nous présente sa face non éclairée, projette son ombre sur ses magnifiques anneaux. Ces derniers, particulièrement fins, se composent de milliards de petits blocs de glace d'eau, en orbite autour de Saturne. Laurent Asselin (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Étienne)

Continuer à lire

Le Monto'Zar, 10 ans après

Lieu | Lieu culturel par excellence, l'auberge-crêperie du Monto'Zar à Saint-Genest-Malifaux propose une 10e saison avec de jolis noms dont les chansons poétiques (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 septembre 2019

Le Monto'Zar, 10 ans après

Lieu culturel par excellence, l'auberge-crêperie du Monto'Zar à Saint-Genest-Malifaux propose une 10e saison avec de jolis noms dont les chansons poétiques de Baptiste Dupré (30/11), Mam'Zelle Lune (14/03/2020) ou de Sarah Mikovski (16/05/2020) ou le "punkrooner" Erwan Pinard (22/02/2020). Une grande soirée est également prévue le 30 mai 2020 avec 10 heures de musique ! Mais cette nouvelle saison sonne aussi comme la dernière des propriétaires actuels qui lance un projet original afin d'assurer une continuité à ce lieu emblématique du Pilat. Afin de trouver de nouveaux gérants du lieu, quatre rencontres conviviales sont prévues avec le soutien de Sylvain Abrial (Kaléido'Scop et Cie Maintes et une fois) afin de penser un projet de reprise. Les réunions sont prévues les vendredis 27/09 à 19h30, 12/10 à 15h, 16/11 à 15h et 06/12 à 19h30. Plus d'infos sur cette page web, au 04 77 56 08 58 ou à contact@montozar.fr

Continuer à lire

Le pulsar éjecté

Culture scientifique | Il y a environ 10 000 ans, une étoile supermassive a explosé en supernova, dont on observe ici les restes (rémanents de supernova, la "bulle" de gaz sur (...)

La rédaction | Mardi 3 septembre 2019

Le pulsar éjecté

Il y a environ 10 000 ans, une étoile supermassive a explosé en supernova, dont on observe ici les restes (rémanents de supernova, la "bulle" de gaz sur l'image) dans la constellation de Cassiopée. Lors de cette fin brutale, le noyau de l'étoile s'est effondré pour former une étoile à neutron animée d'un mouvement de rotation très rapide (près de neuf tours par seconde !). Cette toupie céleste, appelée aussi pulsar, a été éjectée suite à l'explosion et se déplace désormais à plus de 1000 km/s. Ayant quitté la zone des restes de la supernova, le pulsar file à travers notre Galaxie (trace en bas à gauche) sur cette image composée de données radio et infrarouge. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Étienne)

Continuer à lire

« Le Château du Rozier est davantage un projet militant qu'entrepreneurial »

Lieu | La salle de spectacle du Château du Rozier (CdR) a ouvert ses portes et ses 270 places au public en 2015. La SAS (société par action simplifiée) s'est bien développée en quatre années. Son président, Clément Terrade, souhaite désormais changer de paradigme. En devenant une SCIC (Société coopérative d'intérêt collectif), le CdR fait le choix d'une appropriation et une gestion éthique de ce projet culturel. Un projet, porté en grande partie par ses fidèles spectateurs via un financement participatif. Explications.

Antoine Desvoivre | Jeudi 27 juin 2019

« Le Château du Rozier est davantage un projet militant qu'entrepreneurial »

Comment est venue l'idée de ce changement de statut ? Jusqu'à maintenant, la salle fonctionnait sur un statut de SAS qui ne correspondait plus vraiment à nos convictions et à la réalité économique du lieu. Au fil du temps, on s'est rendu compte que le Château du Rozier était davantage un projet militant qu'entrepreneurial. On a eu quelques signaux comme, par exemple, un intérêt grandissant des collectivités pour ce lieu. On remplissait tous les critères pour espérer être soutenu par les collectivités, mais notre statut ne le permettait pas. Le Château du Rozier devient un vrai projet collectif. Ce n'est plus une entreprise qui est toute seule dans son coin, mais le point central d'un collectif. Qu'est-ce-que le statut de SCIC apporte au Château du Rozier ? La première chose c'est que le Château du Rozier devient un vrai projet collectif. Ce n'est plus une entreprise toute seule dans son coin, mais le point central d'un collectif. La forme de gestion vers laquelle le CdR se dirige est assez inédite. On a, d'un côté la coopérative, qui est une société privée et de l'autre, des a

Continuer à lire

Là où naissent des étoiles

Culture scientifique | Dans le ciel de l'hémisphère sud, dans la constellation de la Couronne Australe, certaines étoiles sont masquées par une large nébuleuse entourant l'étoile R (...)

La rédaction | Mardi 4 juin 2019

Là où naissent des étoiles

Dans le ciel de l'hémisphère sud, dans la constellation de la Couronne Australe, certaines étoiles sont masquées par une large nébuleuse entourant l'étoile R Coronae Australis (R CrA). Cette jeune étoile située à 420 a.l est dite variable car sa luminosité varie régulièrement au fil du temps. R CrA est entourée d'un nuage de gaz et de poussière au sein duquel elle s'est formée. Cette région abrite une trentaine de protoétoiles (grandes masses de gaz en contraction qui évolueront en étoiles). La zone photographiée couvre une surface légèrement supérieure à celle de la pleine Lune dans le ciel. 12 images totalisant 800 Megapixels ont été nécessaires à cette prise de vue. Laurent Asselin (médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Étienne)

Continuer à lire

Un trou noir mis en lumière

Culture scientifique | Le projet Event Horizon Telescope, qui réunit huit radiotélescopes répartis sur Terre, a réalisé la preuve visuelle d'un trou noir supermassif (6, 5 milliards (...)

La rédaction | Jeudi 2 mai 2019

Un trou noir mis en lumière

Le projet Event Horizon Telescope, qui réunit huit radiotélescopes répartis sur Terre, a réalisé la preuve visuelle d'un trou noir supermassif (6, 5 milliards de masses solaires) et de son ombre dans la galaxie M87. Le trou noir en lui-même est invisible. Sa limite, appelée horizon des évènements, est environ 2, 5 fois plus petite que son ombre (zone noire au centre de l'image d'où aucune lumière ne peut s'extraire). L'ombre mesure 40 milliards de km à la distance de 50 millions d'années-lumière, soit la largeur d'une main sur la Lune vue depuis la Terre ! La partie lumineuse est le disque d'accrétion qui entoure le trou noir. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Etienne)

Continuer à lire

Marc Chassaubéné dans l'Oeil du Petit Bulletin #13

ACTUS | On a mis Marc Chassaubéné, adjoint à la culture à la Ville de Saint-Étienne et vice-président à Saint-Etienne Métropole, dans notre oeil. Il nous (...)

Nicolas Bros | Mardi 26 mars 2019

Marc Chassaubéné dans l'Oeil du Petit Bulletin #13

On a mis Marc Chassaubéné, adjoint à la culture à la Ville de Saint-Étienne et vice-président à Saint-Etienne Métropole, dans notre oeil. Il nous parle de Saint-Etienne à l'avant-garde en matière culturelle, de la Biennale Internationale Design Saint-Etienne, de la maison François 1er, de la La Comédie de Saint-Etienne...

Continuer à lire

Opportunity : la fin d'une fantastique aventure

Culture scientifique | Arrivé sur Mars dans la région équatoriale de Terra Meridiani début 2004, le robot américain Opportunity était prévu pour fonctionner, au minimum, 90 jours martiens (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 mars 2019

Opportunity : la fin d'une fantastique aventure

Arrivé sur Mars dans la région équatoriale de Terra Meridiani début 2004, le robot américain Opportunity était prévu pour fonctionner, au minimum, 90 jours martiens (sol) (1 sol dure 24h39min). Mais Opportunity (170 kg pour 1, 50m) a finalement parcouru 45km, réalisé 217 594 photos pendant plus de 14 ans ! On lui doit de très nombreuses observations et découvertes (hématite, gypse, première météorite sur une autre planète, dunes, plaques sédimentaires, tornade de poussière et visite de nombreux cratères). Le 13 février 2019, après plusieurs mois passés à essayer de reprendre contact, la NASA a officiellement annoncé la fin de cette extraordinaire mission. Laurent Asselin (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Étienne)

Continuer à lire

LRO sur les traces d'Apollo 17

Culture scientifique | Octobre 1959 : la sonde spatiale soviétique Luna 3 réalise les premières photos de la face cachée de la Lune. Janvier 2019, la sonde chinoise Chang'e 4 est la (...)

La rédaction | Mardi 5 février 2019

LRO sur les traces d'Apollo 17

Octobre 1959 : la sonde spatiale soviétique Luna 3 réalise les premières photos de la face cachée de la Lune. Janvier 2019, la sonde chinoise Chang'e 4 est la première a s'y poser. Dans l'intervalle, entre 1969 et 1972, 12 Américains foulent la face visible de la Lune. L'image présentée montre le site d'alunissage de la mission Apollo 17 (Taurus-Littrow, décembre 1972) photographié par la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter. On voit nettement le module d'exploration lunaire (Challenger), le rover lunaire resté sur la Lune (à droite) et ses traces de roues et les marques sombres laissées dans le régolithe par les déplacements des deux astronautes. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Étienne).

Continuer à lire

Alexandre Saffre dans l'Oeil du Petit Bulletin

Culture scientifique | Deuxième épisode de "Dans l'Oeil du Petit Bulletin" avec l'interview d'Alexandre Saffre, chargé de médiation scientifique à La Rotonde. Ne vous inquiétez pas, il nous explique ce que c'est La Rotonde...

Nicolas Bros | Jeudi 17 janvier 2019

Alexandre Saffre dans l'Oeil du Petit Bulletin

Alexandre Saffre, chargé de médiation scientifique au CCSTI La Rotonde - École des Mines de Saint-Étienne est venu se prêter au jeu de l'interview pour parler entre autres de l'expo Rires qui se déroule jusqu'à fin janvier 2019.

Continuer à lire

Rire intelligemment

Culture scientifique | Connaissez-vous la gélotologie ? Derrière cet étrange mot se cache l'étude scientifique du rire et de ses effets sur le corps. Si le rire fait l'objet d'un (...)

Nicolas Bros | Mardi 4 décembre 2018

Rire intelligemment

Connaissez-vous la gélotologie ? Derrière cet étrange mot se cache l'étude scientifique du rire et de ses effets sur le corps. Si le rire fait l'objet d'un intérêt de la part des scientifiques, c'est bien parce qu'il a un gros impact sur notre quotidien. « D'après certains spécialistes, nous rions dix-huit fois par jour en moyenne » nous rappelle l'équipe de La Rotonde, le Centre de culture scientifique de l'École des Mines de Saint-Étienne, qui propose l'exposition Rire jusqu'au 30 janvier 2019. Il est communément admis que le rire possède un effet bénéfique sur notre santé, mais quid de ses formes, des vecteurs émotionnels qu'il véhicule ou encore du pourquoi de son aspect contagieux ? Rire nous propose d'aborder toutes les formes du contraire émotionnel des pleurs, d'un point de vue scientifique mais pas rébarbatif. Car là se situe bien la force des expos et animations proposées par La Rotonde : apprendre en s'amusant, pour petits et grands. À travers plus de quarante activités manuelles, jeux et autres installations interactives, on développe sa curiosité et on se laisse prendre au jeu. Rire, jusqu'au 30 janvier 201

Continuer à lire

La nébuleuse, l'amas et les globules

Culture scientifique | Cette photographie d'amateur nous présente une nébuleuse à émission située dans la constellation boréale de Cassiopée. Cataloguée sous le nom de NGC 281, cette (...)

La rédaction | Mardi 4 décembre 2018

La nébuleuse, l'amas et les globules

Cette photographie d'amateur nous présente une nébuleuse à émission située dans la constellation boréale de Cassiopée. Cataloguée sous le nom de NGC 281, cette vaste nébulosité abrite aussi un amas d'étoiles jeunes (IC 1590). A la base de la nébuleuse se découpent des colonnes de poussière. De petites zones sombres, appelées globules de Bok, érodées par un intense vent stellaire issu des étoiles chaudes de l'amas sont des régions riches en poussière et en gaz, au sein desquelles de nouvelles étoiles pourront se former. Découverte en 1883, cette nébuleuse distante de 9200 années-lumière est désormais surnommé Pacman Nebula. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Étienne)

Continuer à lire

Tomorrowland : « Le festival sera porté sur les délégations tourisme et économie » annonce finalement la Région

ACTUS | Les services culturels de la Région ont reçu mercredi 21 mars des représentants du milieu de la culture pour déminer le front de protestation s'étant érigé face à l'annonce de Laurent Wauquiez de vouloir subventionner à hauteur de 400 000 euros le festival commercial Tomorrowland. On fait le point.

Sébastien Broquet | Jeudi 22 mars 2018

Tomorrowland : « Le festival sera porté sur les délégations tourisme et économie » annonce finalement la Région

La mobilisation de plusieurs acteurs régionaux des musiques actuelles n'est pas restée lettre morte du côté de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Les services de la Région ont annoncé mercredi 21 mars à leurs représentants que le budget culture ne serait finalement pas impacté par l'arrivée du festival belge Tomorrowland. « Notre région peut se réjouir d’avoir réussi à capter un évènement d’envergure internationale. C’est la raison pour laquelle ce festival sera porté sur les délégations tourisme et économie. Le budget culture ne sera pas impacté » a précisé jeudi 22 mars la Région dans un nouveau communiqué, à rebours du précédent envoyé le vendredi 9 mars dans lequel Laurent Wauquiez était alors très clair sur "l'ambition culturelle" du projet : « Tomorrowland Winter ser

Continuer à lire

NGC6752, un amas dans le Paon

Culture scientifique | La constellation australe du Paon abrite un amas globulaire nommé NGC 6752. Situé à 14000 années-lumière de la Terre, cet amas compte plusieurs dizaines de (...)

La rédaction | Mardi 6 mars 2018

NGC6752, un amas dans le Paon

La constellation australe du Paon abrite un amas globulaire nommé NGC 6752. Situé à 14000 années-lumière de la Terre, cet amas compte plusieurs dizaines de milliers d'étoiles très anciennes. Photographié avec un télescope de 2, 2m de diamètre de l'observatoire de la Silla (Chili), cet amas a aussi été étudié grâce au VLT. Il s'est avéré que 70% des étoiles semblables au Soleil évoluent de façon inattendue en fin de vie, n'atteignant pas la phase finale d'embrasement nucléaire et de perte de masse. Ces étoiles n'évoluent pas en géantes rouges et nébuleuses planétaires mais directement en naines blanches, se refroidissant durant des milliards d'années. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Etienne)

Continuer à lire

Tête de Cheval cosmique

Culture scientifique | Présente au cœur des nuits d'hiver dans la constellation d'Orion, la nébuleuse de la Tête de Cheval est une nébuleuse obscure, distante de 1600 années-lumière. (...)

La rédaction | Mercredi 3 janvier 2018

Tête de Cheval cosmique

Présente au cœur des nuits d'hiver dans la constellation d'Orion, la nébuleuse de la Tête de Cheval est une nébuleuse obscure, distante de 1600 années-lumière. Riche en poussière interstellaire, elle se découpe sur la nébuleuse en émission située en arrière-plan, dont la couleur rouge est due à de l'hydrogène ionisé. Bien qu'invisible à l'œil nu, elle se dévoile sur cette image réalisée à l'aide du Télescope Kueyen de 8m de diamètre du V.L.T (Chili). La nébuleuse Tête de Cheval, qui doit son nom à sa forme caractéristique, a été photographiée pour la première fois en 1888 par l'astronome américaine Williamina Fleming. Laurent Asselin (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Etienne)

Continuer à lire

Neige martienne

Culture scientifique | Ces dunes martiennes, photographiées par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), se sont progressivement recouvertes de neige et de glace durant (...)

La rédaction | Mardi 28 novembre 2017

Neige martienne

Ces dunes martiennes, photographiées par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), se sont progressivement recouvertes de neige et de glace durant l'hiver. Contrairement à ce que nous connaissons sur Terre, il s'agit là de neige et de glace de dioxyde de carbone (CO2), appelée aussi glace sèche. Lors de cette prise de vue, au printemps, les rayons du soleil font progressivement fondre cette glace, libérant du gaz. Celui-ci entraine, le long des pentes, des sables sombres donnant naissance à de jolies figures. Sur les zones rugueuses situées entre les dunes, la glace reste piégée à l'abri de petites rides. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Etienne)

Continuer à lire

La Région Auvergne Rhône-Alpes dévoile son livre blanc pour la culture

POLITIQUE CULTURELLE | Après 22 mois, la Région Auvergne Rhône-Alpes a enfin fini de rencontrer les acteurs culturels et a élaboré un "livre blanc" pour réfléchir aux orientations que compte suivre Laurent Wauquiez durant sa mandature. Analyse critique.

Sébastien Broquet | Mercredi 18 octobre 2017

La Région Auvergne Rhône-Alpes dévoile son livre blanc pour la culture

Quand Laurent Wauquiez tweetait le 9 octobre dernier au sujet du Musée des Tissus de Lyon que « la culture et le patrimoine ne peuvent pas uniquement se résumer à des frais et à des coûts », on ne pensait pas que les chiffres étaient à ce point occultés dès lors que l'on parlait de ce sujet à la Région. Car lors de la présentation le jeudi 12 octobre du "Livre blanc pour la construction d'un projet culturel régional", il fut bien difficile pour les journalistes présents face à Florence Verney-Carron, la vice-présidente à la culture, et Anita Weber, vice-présidente de l'Observatoire des politiques culturelles qui était en charge de cette étude menée ces derniers mois, d'obtenir des précisions sur les 60M€ de budget alloués cette année au secteur – le même qu'en 2016, en baisse par rapport à la mandature socialiste. Comment sont répartis les arbitrages, au profit de quel secteur, de quel territoire ? Combien a coûté cette étude ? Ce fut longtemps le grand flou derrière les bonnes intentions, même si l'on apprendra finalement que le prix de l'étude est intégré à la subvention versée à l'Observatoire et que le bud

Continuer à lire

Pass culture : Ce qu'en pensent les jeunes

Accès à la culture | 500 euros pour chaque personne de 18 ans, à dépenser à sa guise dans le secteur culturel : c'est le projet du gouvernement pour la rentrée prochaine. Qu'en pensent les intéressés ?

Lisa Dumoulin | Mercredi 4 octobre 2017

Pass culture : Ce qu'en pensent les jeunes

« Punaise ce serait ouf ! » Albane, 18 ans, aime l’idée d'un pass culture : « J'irais très souvent au cinéma, je pourrais plus facilement rentrer dans un musée où l'entrée est payante pour les majeurs sans me dire "avec ce fric j'aurais pu sortir à la place". Lorsque le budget est restreint, je favorise les sorties et les verres. J'irais dans les festivals de musique qui durent trois jours ! » Le gouvernement a annoncé vouloir mettre en place ce pass culture pour les jeunes de 18 ans, sous la forme d’une somme de 500€ à dépenser en cinéma, musique, spectacles, musées et monuments, livres… C’était l’une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron, qui souhaite développer une politique d’accès aux arts. Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a annoncé le 27 septembre dernier vouloir lancer des « expérimentations » dès l'an prochain et 5 millions d'euros sont d'ores et déjà provisionnés pour cela. Peu d’informations concrètes sur la mise en pratique de ce pass inspiré d’un modèle italien, mis en place en 2016 par le président du Conseil Matteo Renzi, circulent, et les différents re

Continuer à lire

La 32e page à écrire

Fête du livre 2017 | Avec plus de 270 auteurs attendus du 6 au 8 octobre, la Fête du livre 2017 devrait être une belle réussite. En proposant de nombreuses nouveautés cette année, l'événement écrira une trente-deuxième page de son histoire qui rencontre toujours autant de succès auprès du public. Preuve que le livre est loin de disparaître.

Nicolas Bros | Mardi 3 octobre 2017

La 32e page à écrire

Qu'elle est belle cette 32e affiche de la Fête du livre de Saint-Étienne. Didier Decoin en parrain, Romuald, Bernard Pivot, la révélation François-Henri Désérable, Monica Sabolo, Sorj Chalandon, Jean-Luc Barré... Nombreux seront les grands noms de la littérature à venir fouler, comme chaque année, le tapis de la Grande Librairie de l'Hôtel-de-Ville, construite pour l'occasion. Outre les signatures et rencontres - classiques - avec les auteurs, cette édition réserve aussi de nombreuses nouveautés. Tout d'abord un focus sur l'Allemagne place Jean Jaurès (avec la présence d'auteurs germanophones, réplique du pavillon français du salon du livre de Francfort, conçu par les étudiants stéphanois, initiation à la langue allemande...). Ensuite, la mise en place de masterclasses avec des auteurs référents dans leurs domaines, à la Maison de l'Université de Saint-Étienne. L'occasion de plonger dans l'univers et la connaissance de manière simple et expliquée. Puis une extension sur la Place Dorian, avec un espace dédié à la nature et au jardin, et la Rue de la République des Livres où sont ouverts six pas-de-porte éphémères autour du livre, de l'édition ou de l'art moderne et contemporain.

Continuer à lire

Envoyez vos courts métrages

Festival Courts Métrages | Le cinéma Le Méliès, l'association Ciel ! les Noctambules et la Ville de Saint-Étienne proposent aux jeunes stéphanois de 15 à 25 ans de participer à MobiFilm, un (...)

Nicolas Bros | Mardi 18 avril 2017

Envoyez vos courts métrages

Le cinéma Le Méliès, l'association Ciel ! les Noctambules et la Ville de Saint-Étienne proposent aux jeunes stéphanois de 15 à 25 ans de participer à MobiFilm, un festival de courts métrages filmés à l'aide d'un smartphone. Les candidatures doivent être envoyées avant le 28 avril à 17h, avec la fiche d’inscription dûment complétée. Le thème des courts métrages est "les réseaux sociaux". Les candidats doivent fournir un court métrage de 2-3 minutes maximum (sur support CD, clef USB ou lien internet). 10 courts métrages seront sélectionnés puis diffusés lors d'une final le 30 mai au Méliès Jean Jaurès. Plusieurs prix sont à obtenir dont la diffusion de son film au Méliès mais également un prix "surprise"... Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter : Espace Info Jeunes 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne 04 77 48 77 00 / saintejeunes@saint-etienne.fr

Continuer à lire

Le club des 5

Naming du site de la future ex-Comédie | Le départ de la Comédie de Saint-Étienne de son site historique de Loubet va laisser place à un nouveau pôle culturel. Mais ce dernier n'a pas encore de nom (...)

Nicolas Bros | Mercredi 15 février 2017

Le club des 5

Le départ de la Comédie de Saint-Étienne de son site historique de Loubet va laisser place à un nouveau pôle culturel. Mais ce dernier n'a pas encore de nom définitif. Après avoir lancé un appel à participer à la population stéphanoise pour le choix de l'appellation de ce futur équipement, la Ville de Saint-Étienne a retenu cinq propositions : Les Tréteaux, La Comète, La Scène, Le Panassa et L'Alpha. Dès le 16 février et jusqu'au 31 mars, les Stéphanois sont appelés à voter pour leur nom favori en se connectant sur le site de la municipalité (www.saint-etienne.fr). Pour rappel, le calendrier des travaux prévoit une démolition du coeur de l'îlot concerné de mai à juillet 2017, puis une préparation et un début des travaux en octobre 2017 pour une ouverture du nouvel équipement prévue au cours du premier semestre 2019. Le budget total du projet est de 7, 64 M€ (dont 4, 85 M€ de travaux HT), cofinancé par la Ville de Saint-Étienne et la Région Auvergne-Rhô

Continuer à lire

Saint-Étienne obtient le label "Bibliothèques numériques de référence"

ACTUS | Lancé en mars 2010 dans le cadre des 14 propositions pour le développement de la lecture par le ministère de la Culture et de la Communication, le programme (...)

Nicolas Bros | Mercredi 8 février 2017

Saint-Étienne obtient le label

Lancé en mars 2010 dans le cadre des 14 propositions pour le développement de la lecture par le ministère de la Culture et de la Communication, le programme "Bibliothèques numériques de référence" vise à mettre en avant et aider les « grandes collectivités françaises à se doter de bibliothèques numériques de haut niveau. » Cela passe par l'atteinte de nouveaux publics (jeunes, personnes âgées, personnes en situation de handicap, publics éloignés) ainsi que par une modernisation des bilbiothèques. Par un courrier daté du 30 janvier 2017, Mme Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, a prévenu le maire de Saint-Étienne, M. Gaël Perdriau, de la labellisation de sa commune : « Compte tenu des actions déjà menées par les médiathèques de Saint-Etienne dans le domaine du numérique en direction de tous les publics et de leur ambition d'inscrire leur projet culturel, scientifique, éducatif et social dans le périmètre de l'axe " Le numérique nous facilite la ville", du plan de mandat municipal 2014 - 2020, j'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai décidé d'attribuer le label de "Bibliothèque numérique de référence" à votre collectivité. »

Continuer à lire

Les Pléiades, à bonne distance

Culture scientifique | L'amas des Pléiades, ici photographié par le télescope spatial Hubble (HST), est un des astres les plus simples à observer durant les nuits d'hiver. Sept (...)

Nicolas Bros | Mercredi 1 février 2017

Les Pléiades, à bonne distance

L'amas des Pléiades, ici photographié par le télescope spatial Hubble (HST), est un des astres les plus simples à observer durant les nuits d'hiver. Sept étoiles y sont facilement visibles à l'œil nu mais son observation à travers un instrument d'astronomie en révèle plusieurs centaines. Cet amas se compose d'étoiles "jeunes" (100 millions d'années !) dont la distance était encore récemment incertaine. Des mesures réalisées à l'aide du HST (2004) puis par le réseau interférométrique VLBA et plus récemment le satellite Gaïa (2016) ont permis d'estimer sa distance à 134.4 parsec, soit 438 années-lumière. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Étienne)

Continuer à lire

Voyage à Lilliput

Artistes émergents | Mauve Farris et Chloé Serre présentent Rien ne change de forme comme les nuages si ce n’est les rochers, en ouverture d’une nouvelle session de six expositions à découvrir à la Serre au fil de l’année 2017.

Niko Rodamel | Mercredi 1 février 2017

Voyage à Lilliput

Les deux plasticiennes (toutes deux diplômées d’Ecole Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne) ont installé un petit monde chimérique à l’ombre des plantes qui font ordinairement partie intégrante du lieu. Sous la gigantesque canopée végétale, s’organise un inquiétant univers minéral qui lui-même semble abriter une civilisation aux abois. Tout se joue au sol, quasiment rien sur les murs. Au gré de la visite, on déambule au coeur d’un paysage fait d’étranges massifs montagneux, un défilé de roches abruptes issu d'une géographie imaginaire où se joue le drame d'une société lilliputienne en lutte contre des forces invisibles que la matière enfouit sournoisement. Succession de scènes où l’on découvre de petits corps noirs entassés, empalés, découpés, où l’on croise également des monstres aquatiques cyclopéens. Ici une fontaine sertie de pièces de monnaie. Là une caverne ornée d’ossements blancs, dont l’intérieur est tapissé d'un tissu rouge, abritant un écran sur lequel une vidéo montre en boucle et en négatif un chien qui se déhanche frénétiquement sur un jouet. Plus loin un pendu, au cœur d’une grotte surplombant une poignée d’immeubles ensablés… Autant de temples maudits, de

Continuer à lire

Vous avez du talent ? Prouvez-le !

Tremplin musical | Toute personne résidant dans la Loire, âgée de 15 à 25 ans, possédant un projet musical dans l'esthétique "musique actuelle", seul ou en groupe, peut participer (...)

Nicolas Bros | Jeudi 5 janvier 2017

Vous avez du talent ? Prouvez-le !

Toute personne résidant dans la Loire, âgée de 15 à 25 ans, possédant un projet musical dans l'esthétique "musique actuelle", seul ou en groupe, peut participer au tremplin Nos Talents sur Scène, organisé par la Ville de Saint-Étienne, avec de nombreux acteurs culturels du territoire. En faisant parvenir avant le 20 janvier à 17h la fiche d'inscription accompagnée d'un support audio avec deux titres au minimum de composition originale, chaque prétendant pourra prétendre à plusieurs dotations dont une programmation pendant le festival Paroles & Musiques, des parcours d'accompagnement Crescendo et 1ère Scène, un bon d'achat de 250€ chez Guitare Avenue, une résidence au Fil ou au Pax, une journée d'enregistrement chez Métropolis 42 et plein d'autres choses encore. Les candidatures sont à déposées : - soit en main propre à l'Espaces Infos-jeunes au 6, rue de la résistance à Saint-Étienne - soit par courrier postal à : Hôtel de Ville - Direction des Affaires Culturelles (à l'attention de Marc Védrine) BP503 42007 Saint-Étienne cedex 1 - soit par courriel à association.metropolis42@gmail.com Pour obtenir plus d'informations, rendez-vous sur

Continuer à lire

Dunes martiennes, au gré des vents

Culture scientifique | En orbite autour de la planète Mars depuis plus de dix ans, la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) a eu la possibilité d'observer des (...)

Nicolas Bros | Mercredi 4 janvier 2017

Dunes martiennes, au gré des vents

En orbite autour de la planète Mars depuis plus de dix ans, la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) a eu la possibilité d'observer des changements réguliers à la surface de la planète rouge. Ce champ de dunes en forme de croissants (appelées barkhanes) a montré une évolution régulière au cours des cinq survols opérés par MRO. Ces dunes de sables se développent et évoluent en fonction de la vitesse et de l'orientation des vents dominants. Ce champ de dunes particulier semble indiquer que les vents proviennent de deux directions principales qui convergent. Laurent ASSELIN (Médiateur scientifique au Planétarium de Saint-Etienne)

Continuer à lire

Le Petit Furania, nouveau webzine "culture(s) et société(s)"

ACTUS | Jérôme Sagnard, enseignant, auteur de nombreux ouvrages locaux et historien de formation, a lancé un nouveau webzine intitulé Le Petit Furania. « En (...)

Nicolas Bros | Jeudi 24 novembre 2016

Le Petit Furania, nouveau webzine

Jérôme Sagnard, enseignant, auteur de nombreux ouvrages locaux et historien de formation, a lancé un nouveau webzine intitulé Le Petit Furania. « En attendant la réactivation du webzine LeGrisou.fr » , le Ligérien s'est lancé début novembre en solo dans cette nouvelle aventure éditoriale où se mêleront contenus culturels et sociétaux. Une affaire à suivre de près.

Continuer à lire