Rap, rastas, ratafias, raviolis et rock'n'roll

MUSIQUES | L’été arrive avec sa cohorte de festivals en tous genres. La Rue des Artistes se tiendra comme chaque année mi-juin à Saint-Chamond, avec cette particularité singulière de proposer, en plus des concerts sur scène, des spectacles de rue et de cirque. Niko Rodamel

Niko Rodamel | Mercredi 4 juin 2014

Photo : Gentleman © Pascal Buenning / Scarecrow © DR


Depuis les premières éditions du festival, La Rue des Artistes s'est voulu festif et familial. Jean-François Klufts, président de l'association organisatrice ATOUT MONDE, annonce la couleur : « nous proposons certainement le festival le plus suave, le plus sain, le plus sexy et le plus succulent de toute la galaxie ! Acrobates et troubadours, orchestres improbables, excellence, extase et excentricité, le tout en extérieur. Iconoclaste, imprévisible et impertinent, le festival est un anti-dépresseur : ici, arbres et artistes apprennent aux angoissés à abolir leur stress. Rap, rapsodies, rillettes, rastas, ratafias, raviolis et rock'n'roll, vous parlez d'une jolie ratatouille ! » Côté jardin, pas moins de dix compagnies viendront entremêler la musique, la voltige ou le conte dans des spectacles déambulatoires, des performances ou des représentations plus sagement assises. Côté scène sont prévues quatre soirées de concerts avec, en tête d'affiche du cru 2014, le groupe Zebda qui poursuit un come back entamé il y a deux ans avec la sortie de l'album Second tour…

Métissages

Parmi les formations annoncées, deux d'entre elles retiendront plus particulièrement notre attention. Sur la grande scène du parc Nelson Mandela, Scarecrow se glissera entre Nawel et Zebda lors d'une soirée 100% toulousaine. Avec la sortie de leur troisième album, les quatre musiciens de Scarecrow enfoncent joliment le clou en poursuivant la synthèse de complaintes typiquement old blues et des sons urbains d'un Hip Hop bien d'aujourd'hui. S'appuyant sur une solide section basse-batterie, le guitariste Slim Paul et le rappeur Antibiotik jouent avec les samples de tous ordres, les loops et les scratchs conférant à leur musique un groove implacable qui n'est pas sans rappeler, parfois, l'univers musical de C2C. La soirée « On voyage » alignera quant à elle deux formations régionales (Wailing Trees et Sabaly) avant l'entrée en scène du groupe allemand Gentleman. Fort de six albums qui lui ont permis en quinze ans de collectionner moult featurings de grande classe (avec notamment Barrington Levy, Anthony B ou Capleton), Gentleman joue un reggae roots enrichi d'influences dancehall et Hip Hop, avec une énergie sincère et une construction de plus en plus pop.

Scarecrow le 13 juin à 21h15, Gentleman le 14 juin à 22h45, Parc Nelson Mandela, Saint-Chamond


Gentleman + Wailing Trees + Sabaly

Reggae, world
Jardin des Plantes (Parc Nelson Mandela) Avenue Antoine Pinay Saint-Chamond
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Zebda + Nawel + Scarecrow

Chanson française, blues, hip hop, world
Jardin des Plantes (Parc Nelson Mandela) Avenue Antoine Pinay Saint-Chamond
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Une lettre au gouvernement pour l'ouverture totale des salles de concerts

Concerts | « Concerts debout touchés en plein coeur » / « Tous debout contre la mise à genoux de la musique ». C'est par ces deux punchlines que plus de très nombreux (...)

Nicolas Bros | Jeudi 23 juillet 2020

Une lettre au gouvernement pour l'ouverture totale des salles de concerts

« Concerts debout touchés en plein coeur » / « Tous debout contre la mise à genoux de la musique ». C'est par ces deux punchlines que plus de très nombreux structures et artistes français demandent des clarifications au gouvernement sur les perspectives de réouverture des salles de concerts. Par une lettre ouverte, ces signataires souhaitent interpeller le gouvernement sur l'urgence de prises de décisions concernant leur activité en péril. « Nous avons pleinement conscience de la situation sanitaire et de ses incertitudes. Cependant, plus le temps passe, plus il y a urgence pour nos professions à relancer l'activité malgré les dispositifs d’accompagnement économique et financier mis en place que nous saluons, mais qui ne sauraient garantir la pérennité de notre secteur » explique le courrier. Les co-signataires souhaitent également « une reprise à 100 % des capacités publiques des lieux à compter du 1er septembre ». À l'heure où nous écrivons ces lignes,

Continuer à lire

Du lourd à la Rue des Artistes 2020

Festival | Le festival La Rue des Artistes de Saint-Chamond a dévoilé les noms programmés pour sa prochaine édition qui se tiendra du 19 au 21 juin 2020 au parc Nelson (...)

Nicolas Bros | Mercredi 18 décembre 2019

Du lourd à la Rue des Artistes 2020

Le festival La Rue des Artistes de Saint-Chamond a dévoilé les noms programmés pour sa prochaine édition qui se tiendra du 19 au 21 juin 2020 au parc Nelson Mandela. Cette année, l'équipe de programmation a vu les choses en plus grand en invitant Tiken Jah Fakoly, La Rue Kétanou, Marcel et son Orchestre ainsi que les Wailing Trees en têtes d'affiche. Faut qu'ça Guinche, Esparto, Picon mon amour, Le P'tit Son, Kalune et Bazar & Bémols viennent compléter la liste tout comme les habituels spectacles de rue. La Rue des Artistes 2020 du 19 au 21 juin 2020 au parc Nelson Mandela à Saint-Chamond

Continuer à lire

Mustapha Kerroua, la culture comme lien social

MUSIQUES | Le directeur artistique du festival La Rue des Artistes est un homme de convictions, un citoyen toujours aussi engagé à l'aube de ses cinquante ans, dont plus de la moitié au service de la culture pour tous.

Niko Rodamel | Mardi 4 juin 2019

Mustapha Kerroua, la culture comme lien social

Avant-dernier d'une famille de neuf enfants, Mustapha est né le 14 mai 1969 à Saint-Chamond, ville à laquelle il est resté fidèlement attaché. Le Couramiaud n'oublie pas pour autant le parcours de beaucoup de familles qui, comme l'ont fait ses propres parents, ont traversé la Méditerranée pour s'installer dans la vallée du Gier alors en pleine ébullition industrielle. A quelques pas des usines Moulin Combat, Mustapha a passé son enfance entouré de ses deux sœurs et six frères, dans le quartier du Creux où il a fréquenté le collège Pierre Joannon avant d'être orienté vers le lycée professionnel Claude Lebois. « Dès la cinquième, on m'a dit que je n'étais pas fait pour de longues études. En première année de CAP, on m'a fait découvrir plusieurs métiers qui ne m'ont pas vraiment emballé. Par dépit, j'ai choisi la chaudronnerie. »Persuadé que son destin est ailleurs, l'adolescent rendra son tablier le jour même de l'examen. Délégué de classe, il défendait ses camarades comme l'aurait fait un avocat.« Mes profs m'ont dit que je ferais sans doute mieux de faire du théâtre ! » Derrière les platines Qu'à cela ne tienne, Mustapha a déjà un pied da

Continuer à lire

Toujours là

Reggae | Pas forcément évident de se remettre à l'ouvrage après la période d'hyper-médiatisation qui accompagna le tubissime Pour le bonheur du monde. Et pourtant, (...)

Niko Rodamel | Mardi 4 juin 2019

Toujours là

Pas forcément évident de se remettre à l'ouvrage après la période d'hyper-médiatisation qui accompagna le tubissime Pour le bonheur du monde. Et pourtant, Sinsémilia est toujours là quinze ans après. Les Grenoblois reviennent une fois encore sur le devant de la scène avec une nouvelle galette, A l'échelle d'une vie, chaque membre mettant de côté pour un temps ses projets persos. Au son d'un reggae communicatif le combo nous invite de plus belle à nourrir nos cerveaux car le savoir est une arme de paix. Sinsémilia, dimanche 16 juin à 19h45, parc Nelson Mandela à Saint-Chamond

Continuer à lire

Feu de Broussaï

Reggae | Depuis la création du groupe au début des années 2000, Broussaï s'est imposé comme l'une des figures de proue du reggae hexagonal, parcourant sans relâche (...)

Niko Rodamel | Mardi 4 juin 2019

Feu de Broussaï

Depuis la création du groupe au début des années 2000, Broussaï s'est imposé comme l'une des figures de proue du reggae hexagonal, parcourant sans relâche l'Europe de l'ouest mais aussi le Canada, jusqu'à la mythique cité de Kingston. Les Mâconnais furent même les premiers Français, en 2012, à passer à la télévision jamaïquaine. Avec son tout nouvel album, Une seule adresse, Broussaï semble revenir aux fondamentaux (un reggae new roots très acoustique), portant haut et fort un message humaniste plein de lucidité. Broussaï, vendredi 14 juin à 20h45, parc Nelson Mandela à Saint-Chamond

Continuer à lire

Come back

Reggae | Après vingt ans d'existence et trois longues années de pause, le mythique groupe de reggae californien Groundation revient en force avec huit musiciens (...)

Niko Rodamel | Mardi 4 juin 2019

Come back

Après vingt ans d'existence et trois longues années de pause, le mythique groupe de reggae californien Groundation revient en force avec huit musiciens nouvelle génération réunis autour de l'incontournable Harrison Stafford et bien sûr, un nouvel album. Sorti à l'automne dernier, The next generation délivre un groove puissant au service d'un son reggae unique teinté de jazz et de funk, parsemé d'influences latinos et africaines, avec comme à l'habitude des propos engagés politiquement et socialement. Groundation, samedi 15 juin à 20h45, parc Nelson Mandela à Saint-Chamond

Continuer à lire

Mustapha Kerroua dans l'Oeil du Petit Bulletin #15

Festival | L'Oeil du Le Petit Bulletin Saint-Étienne s'est mis dans la La rue des artistes avec son directeur artistique Mustapha Kerroua qui nous a parlé de la (...)

Nicolas Bros | Mercredi 10 avril 2019

Mustapha Kerroua dans l'Oeil du Petit Bulletin #15

L'Oeil du Le Petit Bulletin Saint-Étienne s'est mis dans la La rue des artistes avec son directeur artistique Mustapha Kerroua qui nous a parlé de la prochaine édition du festival avec notamment GROUNDATION, Sinsémilia ou encore Les Tit' Nassels, de la Rue des Arts de la Ville de Saint-Chamond pendant la Biennale Internationale Design Saint-Etienne...

Continuer à lire

Groundation, Sinsemilia, Broussaï... à la Rue des Artistes

Festival | Le festival couramiaud a dévoilé l'ensemble de sa programmation pour sa 22e édition qui se déroulera les 14, 15 et 16 juin 2019 au Parc Nelson Mandela (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 mars 2019

Groundation, Sinsemilia, Broussaï... à la Rue des Artistes

Le festival couramiaud a dévoilé l'ensemble de sa programmation pour sa 22e édition qui se déroulera les 14, 15 et 16 juin 2019 au Parc Nelson Mandela (Saint-Chamond). On y retrouvera notamment le groupe californien Groundation, les indéboulonnables Sinsemilia, Broussaï, les locaux Tit'Nassels, une étoile montante du hip hop : Tracy de Sá... Bref, une belle édition en perspective. La Rue des Artistes 2019, du 14 au 16 juin au Parc Nelson Mandela à Saint-Chamond Programmation complète : Vendredi 14 juin : Broussaï + Mon Côté Punk + Duo Léonid + The Mitchi Bitchi Bar Samedi 15 juin : Groundation + The Fat Bastard Gangband + Tracy de Sá + Rémô-(mes) Dimanche 16 juin : Sinsemilia + Les Tit'nassels + Pop 119 + Cie Racines de Poche + Cie ManoAmano Circo + Cie Senario + Solau & Cie... Plus d'infos sur ce site

Continuer à lire

Un nouveau tremplin musical à Saint-Chamond

Musiques | L'Association Atout Monde proposera ce week-end son nouveau Tremplin musiques actuelles. Quatre groupes se présenteront devant le public jeudi 7 mars (...)

Nicolas Bros | Lundi 4 mars 2019

Un nouveau tremplin musical à Saint-Chamond

L'Association Atout Monde proposera ce week-end son nouveau Tremplin musiques actuelles. Quatre groupes se présenteront devant le public jeudi 7 mars sur la scène de la salle Aristide Briand de Saint-Chamond : Esparto (pop - Marseille), Franfre (rap/jazz/hip hoop - Toulouse), The Soulphenixs (soul/funk/rock - Nantes) et Trigones Plus (rock électro - Lyon). Le lauréat sera sélectionné par un jury et le public à l'issue de leur passage (25 minutes pour chaque formation). Le gagnant aura la chance de pouvoir se produire le lendemain en première partie du groupe Berywam dans cette même salle, obtiendra une programmation officielle à Saint-Chamond et remportera un gain financier de 600€ minimum et quatre jours d'enregistrement au Plateau 42 à Saint-Étienne. Enfin, ce tremplin servira de tremplin pour l'annonce de la programmation du prochain festival La Rue de Artistes (14 au 16 juin prochains) dont on sait déjà que Sinsémilia, Broussaï ou encore Les Tit'Nassels viendront faire vibrer le public. - Tremplin Musiques Actuelles de Saint-Chamond, jeudi 7 mars à 20h30 salle Aristide Briand - Beryw

Continuer à lire

Afrodisiaque

Sono mondiale | Depuis vingt et un ans déjà, le festival La Rue des Artistes promet trois jours de cirque et de musique tous azimuts, dans la rue comme sur scène. Parmi (...)

Niko Rodamel | Mardi 5 juin 2018

Afrodisiaque

Depuis vingt et un ans déjà, le festival La Rue des Artistes promet trois jours de cirque et de musique tous azimuts, dans la rue comme sur scène. Parmi les têtes d’affiche du cru 2018, CharÉlie Couture (en plein bayou), Sergent Garcia (avec Bruno mais sans Bernardo) et Magyd Cherfi (qui avait fait faux bond l’an passé). Les nostalgiques de la grande époque des Touré Kunda seront aussi à la fête : la mythique fratrie sénégalaise fait cette année son grand retour avec l’album Lambi Golo (Soulbeat Records), mettant ainsi fin à dix ans de silence radio. Par son travail de défricheur à l’aube des années quatre-vingts, le groupe a servi de boussole pour d'autres artistes africains qui se sont imposés à leur tour dans le paysage musical international. Les Frères Smith sont quant à eux frangins par la musique et non pas par le sang. Entre afrobeat, afrofunk et ethiopic, le même afrogroove coule dans les veines de ces onze musiciens-contrebandiers. Le collectif parisien arpente les scènes françaises et européennes depuis une grosse décennie, avec une énergie explosive et contagieuse. Les Frères Smith le 16 juin, Touré Kunda le 17 juin, au parc Nelson Mandela à

Continuer à lire

Féfé fort en couleur

Rap | Echaudé par son second album en solo (Le Charme des premiers jours sorti en 2013 avec un succès très modéré et quelques soucis avec sa maison de disques), FéFé, (...)

Nicolas Bros | Mercredi 7 juin 2017

Féfé fort en couleur

Echaudé par son second album en solo (Le Charme des premiers jours sorti en 2013 avec un succès très modéré et quelques soucis avec sa maison de disques), FéFé, ex-Saïan Supa Crew, a pris 4 années avant de ressortir son micro. Ce rappeur qui raconte le quotidien, à contre courant des clichés habituels du rap français, Samuel Adebiyi de son vrai nom propose un troisième album sobrement intitulé Mauve. Métissé, ce disque propose une aventure multi-culturelle pour lequel le chanteur s'est inspiré de ses racines nigérianes et sur les traces de la culture Yoruba au Brésil et à Cuba. Composé avec Felipe Saldivia et enorgueilli par plusieurs featurings de haut vol (Ayo, -M- ou Tété), Mauve est un disque expressif, à « la parfaite synthèse entre le rose de la vie et les bleus de l'âme » explique l'ex-chanteur d'OFX. Puisant dans l'énergie brute de l'Afrique et de l'Amérique du Sud, l'artiste parvient encore une fois à mêler rap, mélancolie, liberté et poésie. Il présentera cet opus à l'occasion des 20 ans du festival La Rue des Artistes à Saint-Chamond. FéFé [+ Magyd Cherfi + Bazar & Bémols], samedi 17 juin à 20h, parc Nelson Man

Continuer à lire

Les papys fringants du reggae

MUSIQUES | Dans la grande famille de la sono mondiale, le reggae semble traverser le temps sans trop prendre de rides, faisant des petits all-over-the-world. Les (...)

Niko Rodamel | Mardi 31 mai 2016

Les papys fringants du reggae

Dans la grande famille de la sono mondiale, le reggae semble traverser le temps sans trop prendre de rides, faisant des petits all-over-the-world. Les jeunes formations (Danakil, Naâman, Jah Gaïa…), comme les grands frères stéphanois de la Dub Inc (trois cent mille disques vendus et des centaines de concerts sur les cinq continents), ne manquent pas de citer les grands maîtres du reggae ou d’aller écouter en spectateurs les vétérans du genre toujours en exercice. Car il reste encore quelques beaux dinosaures dans le circuit. Bien que pour certains la production discographique s’essouffle un peu, les papys du reggae ne sont pas en reste lorsqu’il s’agit de faire le show. Parmi eux, I Jahman Levi, soixante-dix printemps, était encore tout récemment sur la scène du Fil et Lee Scratch Perry, quatre-vingts bougies, mettait le feu au Cabaret Sauvage. Alpha Blondy et Jimmy Cliff, tous deux largement sexagénaires, n’ont sans doute pas non plus dit le dernier mot. Derrick Morgan, soixante-seize ans, est toujours de ce monde. À soixante-treize balais bien tapés, le Dj jamaïcain U Roy (considéré comme l’un des pères du rap) n’a pas perdu grand-chose de son oreille. Si l’on n’entend plus be

Continuer à lire

Doc Gynéco au Foreztival

MUSIQUES | C'est un pari qu'ont choisi de faire les programmateurs du Foreztival en bookant Doc Gynéco pour la douzième édition 2016. Pour fêter les 20 ans de Première (...)

Nicolas Bros | Mardi 17 mai 2016

Doc Gynéco au Foreztival

C'est un pari qu'ont choisi de faire les programmateurs du Foreztival en bookant Doc Gynéco pour la douzième édition 2016. Pour fêter les 20 ans de Première Consultation, son album "fétiche", le Doc reprend la route et passera donc par Trelins, en tête d'affiche, le vendredi 12 août prochain. D'autres noms ont également été dévoilés en fin de semaine dernière : les bluesy toulousains de Scarecrow (dont on vous a déjà parlé ici) et les Barcelonais hurlants de Che Sudaka le samedi 13 août. Enfin les Sambonitains de Khoe-Wa Dub System se produiront le dimanche 14 août. NB Foreztival #12, du 12 au 14 août 2016 à Trelins

Continuer à lire

Lee Scratch Perry plutôt que Max Roméo

MUSIQUES | L'annonce est tombée dans la soirée de mercredi à jeudi : le légendaire Lee "Scratch" Perry remplacera une autre légende de la scène reggae, Max Roméo, ce (...)

Nicolas Bros | Jeudi 18 juin 2015

Lee Scratch Perry plutôt que Max Roméo

L'annonce est tombée dans la soirée de mercredi à jeudi : le légendaire Lee "Scratch" Perry remplacera une autre légende de la scène reggae, Max Roméo, ce vendredi soir pour le festival La Rue des artistes à Saint-Chamond. Il se produira aux côtés du Mac Abbé & le Zombi Orchestra et d'Odlatsa.

Continuer à lire

Mon amour, ma chérie

MUSIQUES | Inséparables depuis leur rencontre à l’Institut des jeunes aveugles de Bamako en 1975, Amadou et Mariam sont devenus en une dizaine d’albums d’infatigables globe-trotters, ambassadeurs de l’Afrique de l’Ouest et chantres de l’amour entre les peuples. Ils seront en concert pour la première fois dans la région ce mois-ci. Propos recueillis par Niko Rodamel

Niko Rodamel | Mardi 2 juin 2015

Mon amour, ma chérie

Vous vous produisez un peu partout dans le monde essentiellement lors de festivals : qu’y a-t-il de particulier que l’on ne retrouve pas dans un simple concert ? Amadou & Mariam : C’est complètement différent. Il y a beaucoup d’artistes et donc beaucoup de gens qui viennent écouter. Pour un festival le public est davantage mélangé, tout le monde peut venir, c’est beaucoup plus festif, tant pis si les gens ne viennent pas spécialement pour nous, on chante, on danse, on partage, on est ensemble. Vous êtes devenus de vrais globe-trotters, vos voyages nourrissent-ils votre musique ? Oui bien sûr, tous les voyages que l’on entreprend nous nourrissent car ils nous permettent de rencontrer d’autres publics et aussi d’autres musiciens. Nous sommes très attentifs aux musiques que nous entendons au cours de nos déplacements. Aujourd’hui tous les styles peuvent s’apporter de bonnes choses les uns aux autres et justement nous aimons bien les mélanges. Nous sommes ouverts à toutes sortes de propositions mais nous ne pouvons pas travailler avec tout le monde

Continuer à lire

La Rue des Artistes 2015 se dévoile

MUSIQUES | La programmation complète du XVIIIème festival La Rue des Artistes du 18 au 21 juin à Saint-Chamond ( Parc Nelson Mandela) est désormais connue. Parmi les (...)

Nicolas Bros | Lundi 23 mars 2015

La Rue des Artistes 2015 se dévoile

La programmation complète du XVIIIème festival La Rue des Artistes du 18 au 21 juin à Saint-Chamond ( Parc Nelson Mandela) est désormais connue. Parmi les réjouissances du menu 2015, vous retrouverez le duo malien Amadou et Mariam, le légendaire chanteur jamaïcain Max Romeo ou encore le groupe de François Hadji-Lazaro, Pigalle.

Continuer à lire

Le jardin des merveilles

CONNAITRE | Pas besoin de GPS ou de Google map pour trouver la Rue des Artistes. Cherchez les saltimbanques, tendez l’oreille, et suivez les chats emblématiques (140 sculptures réalisées par 28 écoles). Vous y voilà. Du 14 au 17 juin, le Jardin des plantes de Saint-Chamond est le théâtre de la 15ème édition du festival le plus « fédérateur » de la région !!

Julie Chalayer | Mardi 22 mai 2012

Le jardin des merveilles

Mustapha Kerroua, parle avec ferveur et conviction du festival qu’il organise avec sa solide équipe de bénévoles.  Directeur artistique de la Rue des Artistes depuis l'origine, il ne cesse de revenir sur les motivations de départ «  Quand on a créé l’association Atout Monde en 1996, on avait l’idée de mettre en place un événement culturel qui pourrait donner une identité à Saint-Chamond, un peu comme Angoulême et la BD. On ne voulait pas d’un truc fermé dans une salle, mais d’une animation pour  la population, qui permette l’accès à la culture pour tous. »Afin de se démarquer, ils décident d’associer à la musique les arts de la rue, et les arts plastiques. « Petit à petit, nous sommes arrivés à un équilibre entre ces trois médiums d’expression, avec en  2012 treize groupes de musique et treize compagnies de rue. » « Notre festival c’est la France » Porte parole un brin militant, Mustapha est particulièrement fier de sortir du rang  « nous avons réussi pendant toutes ces années à ne pas avoir d’étiquette. Nous sommes un festival sans chichi, qui appartient à son public et n’a pas vocation à faire du profit. »Fort d'une remi

Continuer à lire