Un doigt de jazz sous les pommiers

Niko Rodamel | Mardi 5 juillet 2016

Photo : Yaron Herman © DR


Christian-Pierre et Adrien La Marca (frangins respectivement violoncelliste et altiste), assurent la direction artistique de la quatrième édition des Musicales de Pommiers. L'église romane et le prieuré du douzième siècle sont un écrin de choix pour apprécier les étoiles montantes du classique mais le festival fait aussi la part belle au jazz avec cet été deux invités de marque.

Le 6 août dans le cloître du prieuré, Yaron Herman donnera conférence-conversation autour de L'Art du Jazz, jouant et commentant avec l'humour qu'on lui connaît des extraits couvrant les différentes facettes du genre. Pianiste israélien installé à Paris, le musicien qui s'était fait remarquer par ses reprises de Radiohead ou de Britney Spears a enregistré sept albums faisant de lui un vrai phénomène de la scène jazz internationale.

Le même soir, le clarinettiste Michel Portal dirigera son quintette pour clarinettes et cordes avant de retrouver Herman pour une carte blanche en duo.

Musicales de Pommiers, du 5 au 14 août, à Pommiers-en-Forez


Yaron Herman

"L'Art du Jazz", piano
Prieuré de Pommiers Le Bourg Pommiers
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Carte Blanche Michel Portal

Michel Portal, clarinettes; Yaron Herman, piano jazz; Yossif Ivanov, Elise Thibaut, violons; Gérard Caussé, alto; Christian-Pierre La Marca, violoncelle
Prieuré de Pommiers Le Bourg Pommiers
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Les yeux dans le jazz

Photos jazz | Pour son quarantième anniversaire, le Rhino Jazz(s) festival investit trois gares ligériennes avec les superbes photos live d’un amoureux de la petite note bleue, le photographe Roger Berthet.

Niko Rodamel | Mardi 2 octobre 2018

Les yeux dans le jazz

Photographier le jazz n'est pas chose facile. Le photographe manque souvent de lumière. Il s'agit alors d'ouvrir grand le diaphragme de l'objectif et bien souvent de flirter avec les hautes sensibilités, qu'elles s'expriment en ASA argentiques ou en ISO numériques. Il faut observer la gestuelle des musiciens, trouver le bon angle, doser la profondeur de champ et déclencher au bon moment, bref, être au rendez-vous du fameux instant décisif cher à Henri Cartier-Bresson. Roger Berthet est de ces photographes discrets qui rôdent à pas de velours au pied des scènes de jazz de la région, de Vienne à Montbrison, en passant bien sûr par le Rhino Jazz(s) qu'il suit depuis ses débuts, autant dire depuis des lustres. Comme bien d'autres de ses confrères, Roger a suivi l'évolution du matériel, délaissant peu à peu la pellicule au profit du capteur, avec ses atouts et ses faiblesses, préférant au simples Jpeg les lourds fichiers RAW qu'il retravaille ensuite patiemment, à œil reposé, sur son écran. Le train sifflera trois fois En partenariat avec la SNCF et avec la bienveillance du Rhino Jazz(s), Roger Berthet présente pas moins de trente-deux clichés en grand format,

Continuer à lire

Au Bonheur des Gammes

Les Musicales de Pommiers (Loire) | Villégiature estivale des frères La Marca, et de leurs amis, le beau prieuré de Pommiers met en scène une galerie de portraits très "bankables". Notre "Pommiers" sera-t-il, cet été, vraiment en fleur ?

Alain Koenig | Mardi 4 juillet 2017

Au Bonheur des Gammes

Incontournable égérie de l'opera seria made in France, star du trident, du casque à pointe, version plumes ou hauts-de-chausses, notre Farinelli de Saint-Germain, Philippe Jaroussky soi-même, foulera cet été le sol ligérien à Pommiers-en-Forez. Déferlement médiatique assuré. La billetterie risque d'imploser. « À vos marques. Prêts. Réservez. » On vous aura prévenus... Un programme loin des machines de scène baroques, puisque dédié aux mélodies et chansons françaises : Debussy et Hahn, miel du musicologue, mais aussi, Fauré, Ferré, Trénet, Brassens... La "Comédie" fraîchement ouverte, sèchera ses plâtres au son de la voix d'ange du plus célèbre contre-ténor gaulois. Autre date saillante : un "boeuf" exécuté par la crème de la crème de l'ivoire et des cordes français, autour de Jean-Sébastien Bach : Brandebourgeois, concertos et divers entremets, au menu participatif de ce concert autour d'un food truck... Adam Laloum, habitué des scènes ligériennes, marchera dans le sillage de Kempf, Brendel ou Argerich pour évoquer tour à tour, la gravité ou légèreté idoines, des sonates de Schubert et Beethoven. Une autre "folle soirée" - tendance forézienne

Continuer à lire