"Sylfide" Albion...

Alain Koenig | Mardi 3 janvier 2017

Photo : © SyLF


So British lancera la "Petite Saison" 2017 du SyLF. Oublié le Brexit ! Place aux standards britanniques inoxydables. Au menu des célèbres brunches musicaux, un florilège de partitions de Purcell, Elgar, Britten et des Beatles. Take your pick ! AK

So British, le 15 janvier à 11h, Chapelle de la Charité à Saint-Étienne


"So British"

Par le SyLF, œuvres de Purcell, Elgar, les Beatles...
Chapelle de la Charité 40, rue Pointe Cadet Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

24 heures chrono

MUSIQUES | Passionnante rentrée pour le SyLF... Amusant la gaga-lerie avec son spectacle musical Le Coissou dans les Cordes au Festival Montrond' n dièse, (...)

Alain Koenig | Mardi 7 septembre 2021

24 heures chrono

Passionnante rentrée pour le SyLF... Amusant la gaga-lerie avec son spectacle musical Le Coissou dans les Cordes au Festival Montrond' n dièse, l'orchestre « truculera » entre les interventions de Gil Chauvet, Jean-Luc Epalle ou Jean-Christophe Treille. Le ton se fera moins léger avec 24 heures de la Vie d'une femme de Stefan Zweig. Ce fulgurant récit, entrecoupé de musiques de Brahms, Schubert ou Tchaïkovski sera mis en scène par Laurent Fréchuret. Invitée d'honneur, Emmanuelle Bertrand ponctuera le récit de « l'insoutenable humanité » de son violoncelle. Le Coissou dans les Cordes, dimanche 3 octobre à 15h, dans le cadre du Festival Montrondn' dièse ; 24 heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig, les 19 et 20 novembre à 20h à l' Espace Culturel de la Ricamarie à 20h ; le 26 novembre à 20h à La Passerelle de Saint Just-Saint-Rambert

Continuer à lire

Pierre... d'étoile

Classique | Est-ce la mémoire du solstice d'hiver, ou la promesse d'un regain de lumière qui donneront à Pierre Badol sa carte d'embarquement pour les étoiles ? Les (...)

Alain Koenig | Mercredi 5 février 2020

Pierre... d'étoile

Est-ce la mémoire du solstice d'hiver, ou la promesse d'un regain de lumière qui donneront à Pierre Badol sa carte d'embarquement pour les étoiles ? Les choeurs Symphonia et Sinfonietta s'y emploieront, en créant l'une de ses dernières pièces L'ombre d'une étoile. Une élévation spirituelle bienvenue dans un monde sans repères. Voyages d'hiver, Purcell, Brahms, Rheinberger, Badol par le Choeur Symphonia, dir. Yannick Berne, dimanche 16 février à 17h, église de Villars

Continuer à lire

Duby...fluoré

Classique | C'est encore au SyLF que revient la palme des "têtes d'affiche" ce mois-ci : Aurélie Ligerot et Bertrand Duby, disciples du grand et discret Lionel (...)

Alain Koenig | Mercredi 5 février 2020

Duby...fluoré

C'est encore au SyLF que revient la palme des "têtes d'affiche" ce mois-ci : Aurélie Ligerot et Bertrand Duby, disciples du grand et discret Lionel Sarrazin, ont déjà plus d'une corde à leur art. Acclamés localement sur les scènes de l'Opéra ou de la Cathédrale, ils seront les "guest stars" de la talentueuse phalange ligérienne. La soprano bordelaise vous fera mordre la Big Apple à pleines dents, revisitant les musicals de Broadway, tandis que l'impressionnante basse franco-belge fera frissonner "l'épicentre du design" de son mâle timbre. - Une Soirée à Broadway, avec Aurélie Ligerot (soprano), dimanche 9 février à 17h. Festival Montrond'n dièse, Casino JOA, Montrond-les-Bains - Carte Blanche à Bertrand Duby, airs célèbres pour basse chantante. La Petite Saison du SyLF/Concert Brunch, dimanche 16 février à 11h. Cité du Design, Bâtiment H

Continuer à lire

Poulakis singer !

Classique | Notre hellène ténor à la toison d'ébène est de retour, avec sa comparse à la voix flûtée, Ainhoa Zuazua Rubira. Tout vous sera révélé sur la construction de (...)

Alain Koenig | Mercredi 4 décembre 2019

Poulakis singer !

Notre hellène ténor à la toison d'ébène est de retour, avec sa comparse à la voix flûtée, Ainhoa Zuazua Rubira. Tout vous sera révélé sur la construction de la musique vocale, grâce à ce nouveau concept du SyLF. Chanteurs, instrumentistes et public unissent leurs talents pour reconstruire le final de "l'Elixir d'Amour" de Donizetti. De la voix à la scène, le 6 décembre 2019 à 20h, Eglise d'Epercieux-Saint-Paul.

Continuer à lire

« J’ai dix ans… »

MUSIQUES | Aussi surprenant que cela puisse paraître, voici désormais dix ans que l’ensemble à cordes professionnel SyLF sillonne la région Rhône-Alpes pour y porter la (...)

Alain Koenig | Mardi 3 septembre 2019

« J’ai dix ans… »

Aussi surprenant que cela puisse paraître, voici désormais dix ans que l’ensemble à cordes professionnel SyLF sillonne la région Rhône-Alpes pour y porter la bonne...musique. D’avril à juin 2020, c’est à une grande pyrotechnie musicale que la célèbre phalange ligérienne nous convie. Œuvres emblématiques, solistes prestigieux seront réunis pour fêter la sortie, cet automne, de leur nouveau CD distribué par le label Chanteloup, et consacré aux superbes œuvres du compositeur Pascal Descamps. À suivre donc… Les dix ans du SyLF, d’avril à juin 2020, à travers le département de la Loire.

Continuer à lire

"Yesterday" : Hello, Goodbye, Hello

ECRANS | Un musicien sans succès se retrouve seul au monde à connaître le répertoire des Beatles et se l’approprie : sa vie change alors radicalement. Après Steve Jobs, Danny Boyle reste dans l’univers Apple pour cette fable morale, musicale, nostalgique aux inspirations multiples…

Vincent Raymond | Mardi 2 juillet 2019

Jack Malik a du succès à la guitare auprès de ses amis ; un peu juste pour vivre de ses chansons. Une nuit, un accident mystérieux le laisse le visage en vrac et riche d’un trésor : il s’est réveillé dans un monde où les Beatles n’ont jamais existé. Et lui seul connaît leurs chansons… Quel musicien, n’a jamais rêvé (ou cauchemardé) connaître le sort de Jack Malick ? Puisque les Beatles, aux dires de Lennon en 1966, étaient « plus populaires que Jésus », cela équivaudrait-il à se retrouver en position mosaïque, recevant les Tables de la Loi ? Débordant largement du registre musical, l’influence du groupe a été — et demeure — telle dans la culture contemporaine pop que son effacement pourrait légitiment causer un hiatus civilisationnel. Le postulat de départ est intellectuellement séduisant et surtout réjouissant pour les amateurs des Quatre de Liverpool. Ils savourent non seulement la renaissance du catalogue entier, mais ont droit en bonus à des surprises moins prévisibles et plus authentiquement émouvantes que celles parfumant d’habitude les biopics musicaux. Face A :

Continuer à lire

Fruits de "Saisons"

Classique | Lorsqu'en 1801, il achève son oratorio Les Saisons, Joseph Haydn est "au firmament" : Londres le vénère, Vienne l'adule, Paris l'honore. Le (...)

Alain Koenig | Jeudi 2 mai 2019

Fruits de

Lorsqu'en 1801, il achève son oratorio Les Saisons, Joseph Haydn est "au firmament" : Londres le vénère, Vienne l'adule, Paris l'honore. Le « plus grand musicien vivant » peut-on lire. Pourtant le vieux "Papa Haydn", comme le nomment avec tendresse ses musiciens, affaibli par la maladie, répugne aux mondanités. Sous couvert d'un "pseudo-bucolisme", mal négocié avec son très accaparant librettiste von Swieten, le chef d'œuvre ne se décrypte que par le prisme du symbolisme. Le prélude de l'hiver est une des plus belles pages du maître, tout comme l'arrivée délicate et progressive du printemps, le stupéfiant orage de chaleur en été, ou la titanesque et sublime fugue finale, décrivent une humanité en proie aux questionnements, mais guidée, in fine, vers le sommet de la montagne sacrée. Génie et humilité concourent à l'édification de ce que Haydn pressentait être son dernier voyage musical. Pour interpréter le chef d'œuvre, Symphonia et l'Ensemble Telemann (aidé du SyLF) seront placés sous la fédératrice baguette de Florent Mayet. « Uns leite deine Hand, O Gott ». Choeur Symphonia, Orchestre Telémann et orchestre Sylf, samedi 18 m

Continuer à lire

Casino Royale

Classique | Faut-il rappeler le jeu de mot sur lequel repose la légende du célèbre agent secret de Sa Majesté ? « To bond », traduire (...)

Alain Koenig | Mardi 5 mars 2019

Casino Royale

Faut-il rappeler le jeu de mot sur lequel repose la légende du célèbre agent secret de Sa Majesté ? « To bond », traduire « créer du lien, des liens ». Le James Bond du Casino JOA, luxueux invité du festival Montrond'n Dièse, n'est autre que le magicien de la corde frappée, pardon, effleurée, caressée, transcendée, Pascal Amoyel. Car sa musicalité, résonance symbiotique d'une profonde et sincère spiritualité, empreinte d'un silence intensément vibratoire, crée du lien. Entre les êtres d'abord, entre les âmes surtout, les grandes en particulier, fréquence sur laquelle l'auditoire peut le capter. Au programme de cette soirée exaltante, un tube planétaire, dans lequel l'auditeur retrouvera un SyLF "en frac symbolique" : le célèbre Quintette La Truite de Schubert. Compositeur fétiche de l'orchestre à cordes préféré des Ligériens, cette prestation de haute volée verra les solistes de la talentueuse phalange sur leur 31. Pour l'occasion, les mots d'absence ne seront, toujours pas autorisés. Pascal Amoyel & l'Ensemble SyLF, jeudi 4 avril à 20h au Casino JOA de Montrond-les-Bains

Continuer à lire

« Toutes les mamas…

MUSIQUES | ... des Antilles, d’Afrique ou Cuba ont de l’or dans la voix » chantait la regrettée Maurane. Le SyLF, pour son traditionnel concert de Noël, (...)

Alain Koenig | Mardi 4 septembre 2018

« Toutes les mamas…

... des Antilles, d’Afrique ou Cuba ont de l’or dans la voix » chantait la regrettée Maurane. Le SyLF, pour son traditionnel concert de Noël, s’offre une vraie tête d’affiche : Dominique Magloire ! Soprano exceptionnelle, à la sensualité " caribéenne " unique, signature vocale identifiable entre mille, elle jouera à la " mama " surdouée, entourée de nos têtes chantantes du conservatoire Massenet, d'autres écoles, lycées et choeurs du territoire. Un moment de partage, d’émotion, de transmission. Il flottera, sur la cathédrale, une douce fragrance de vin chaud à la cannelle. Concert Carols-Chants de Noël avec le SyLF, dimanche 16 décembre à 14h30 et à 17h00

Continuer à lire

Une note de "Channel"

MUSIQUES | Fin navigateur, Florent Mayet, directeur musical de Baroque en Forez, foule au pied le calcaire de Douvres, comme tant de musiciens le firent avant (...)

Alain Koenig | Mardi 4 septembre 2018

Une note de

Fin navigateur, Florent Mayet, directeur musical de Baroque en Forez, foule au pied le calcaire de Douvres, comme tant de musiciens le firent avant lui. Jenkins, Hume ou le plus anglais des allemands, Haendel, donneront le la des festivités (en 415Hz, of course). Paulin Bündgen donnera une masterclass, l’Ensemble Céladon investira l’église de Margerie-Chantagret, tandis que Marols abritera un concert de sonates pour violon. King Arthur, absolu masterpiece de Henry Purcell fera figure de " pièce de résistance " pour clore un stunning festival, sous la direction de Florent Mayet himself. Festival Baroque en Forez, du 3 au 14 octobre

Continuer à lire

Classe-noisette 

Classique & Jazz | Réunir ce qui est épars, transmettre talents, gestes et savoirs, fondre les genres en un même miel, ce concert "Janus", organisé par le Conservatoire Massenet (...)

Alain Koenig | Mercredi 4 avril 2018

Classe-noisette 

Réunir ce qui est épars, transmettre talents, gestes et savoirs, fondre les genres en un même miel, ce concert "Janus", organisé par le Conservatoire Massenet et le SyLF, coche toutes les cases d'un projet pédagogique à faire rougir de plaisir Edmond Maurat, illustre statue du commandeur (1910-1941) de ce noble établissement. En proposant en une même soirée, deux versions de la célébrissime Suite, extraite du ballet de Tchaïkovsky Casse-Noisette, le élèves musiciens font d'une pierre deux coups : chaque mouvement est interprété en version "symphonique", chaque pupitre étant "encadré" par un mentor professionnel du SyLF (Symphonie Loire Forez) ; le même mouvement est, ensuite, rejoué dans la version Jazz Band de Duke Ellington ! D'autres pièces bénéficieront d'une "jazzification à la Gordon Goodwin" : une des naturellement très jazzy Inventions à deux voix de "Jib" - Jean-Sébastien Bach pour les intimes- ou la Rhapsody in blue de Gershwin. Un beau projet fédérateur, comme on les aime, où se mêlent styles, âges, mentors et élèves dans un même élan contagieux. Une poussée de sève collective pour combattre le veau d'or, l'individualisme

Continuer à lire

"Sylfilitique" Schubert

Classique | Juste avant sa mort du "mal français", Schubert compose l'une de ses pages majeures avec ce Quintette à deux violoncelles D.956. Un thème glacial, change de (...)

Alain Koenig | Mercredi 3 janvier 2018

Juste avant sa mort du "mal français", Schubert compose l'une de ses pages majeures avec ce Quintette à deux violoncelles D.956. Un thème glacial, change de registre, du grave à l'aigu, avec tous ses implacables renversements. Sans mauvais jeu de mots, le SyLF se devait de lui rendre ce magnifique hommage posthume ! AK

Continuer à lire

Les Surdoués placent le Bach

Classique | Jugés coupables par contumace du réchauffement de la nef de "la Charité", Philippe Bourlois, accordéoniste virtuose, et Mathieu Névéol, voltigeur d'archet (...)

Alain Koenig | Mardi 31 octobre 2017

Les Surdoués placent le Bach

Jugés coupables par contumace du réchauffement de la nef de "la Charité", Philippe Bourlois, accordéoniste virtuose, et Mathieu Névéol, voltigeur d'archet ébouriffant, sont, en guise de rappel, conviés à pratiquer l'analepsie à Montrond-les-Bains, ville dont la vigueur thermale n'est plus à démontrer. À l'heure où la Résidence Domitys conclut sa somnolence postprandiale, Jean-Sébastien Bach fera irruption, accompagné d'un SyLF à la musicalité tonique, avec le sublime Concerto en fa mineur... transcrit pour l'accordéon. Gageure à laquelle Philippe Bourlois nous a habitués, ayant déjà gravé au disque les Variations Goldberg du maître de Cöthen. Gould et Argerich n'ont qu'à bien se tenir ! Mathieu Névéol, qui, littéralement, fabrique l'objet de son art, puisqu'il est également luthier, explorera ses propres compositions, des musiques traditionnelles et du Piazzola, seul, en "duo complice", ou en bonne compagnie sylphide, oups du SyLF, pardon. Chemins de traverse, samedi 18 novembre à 16h, à la Résidence Domitys de Montrond-les-Bains

Continuer à lire

Poulakis me

Classique/Lyrique | Ces duos d'amour, sous l'emprise du torride Rémy Poulakis et de la soprano Ainhoa Zuazua Rubira, avec la complicité d'un SyLF en forme olympique, (...)

Alain Koenig | Mardi 5 septembre 2017

Poulakis me

Ces duos d'amour, sous l'emprise du torride Rémy Poulakis et de la soprano Ainhoa Zuazua Rubira, avec la complicité d'un SyLF en forme olympique, devraient accroître le taux d'alcool de votre Martini. Les concerts apéritifs de Montrond'n dièse, vous tendent le flacon, et vous versent l'ivresse... Duos d'opéra - Ainhoa Rubira + Rémy Poulakis, jeudi 21 septembre 19h au JOA Casino de Montrond-les-Bains

Continuer à lire

Romain Leleu en tête d'affiche

Festival classique | Après Emmanuelle Bertrand pour la première édition en 2016, c'est au tour du trompettiste Romain Leleu de tenir la tête d'affiche du festival #Montrond'n Dièse, co-organisé par la ville de Montrond-les-Bains et le Casino JOA.

Nicolas Bros | Vendredi 19 mai 2017

Romain Leleu en tête d'affiche

Deuxième opus pour le festival de musique classique #Montrond'n Dièse. Avec 3 dates où verront se produire le trompettiste de génie Romain Leleu, le ténor Rémy Poulakis ou encore la sopran' Ainhoa Zuazua Rubira, le festival propose une programmation assurée de main de maître par l'ensemble SyLF (Symphonie Loire Forez). Sans oublier le concert à la criée, où le public est invité à participer en imposant aux musiciens de jouer leurs airs préférés. Festival Montrond'n Dièse 2, les 8 juin, 6 juillet et 21 septembre au Casino Joa de Montrond-les-Bains : - Romain Leleu, Trompette en ballade, jeudi 8 juin à 19h - Concert à la criée avec les musiciens du SyLF, jeudi 6 juillet à 19h - Un soir à l'Opéra avec Ainhoa Zuazua Rubira et Rémy Poulakis, jeudi 21 septembre à 19h

Continuer à lire

Bach-élite

Classique | Atypiques, authentiques, intuitifs... Les deux guest stars de la Petite Saison du SyLF se soustraient délibérément au culte du superlatif médiatique. Purs (...)

Alain Koenig | Mardi 31 janvier 2017

Bach-élite

Atypiques, authentiques, intuitifs... Les deux guest stars de la Petite Saison du SyLF se soustraient délibérément au culte du superlatif médiatique. Purs parmi les purs, ils s'apprécient et se connaissent : Mathieu Névéol maîtrise son instrument sur le bout des doigts, pas de doute ! Violoniste-concertiste de talent, il est aussi luthier. Cette double carte de visite a de quoi intriguer dans une époque où le cloisonnement phagocyte l'artisan-musicien, rêveur ardent et passionné. Promoteur inlassable de son instrument, il le met au service des patrimoines architecturaux en détresse, ou des répertoires traditionnels sous-représentés sur la « planète classique ». Philippe Bourlois, quant à lui, donne à l'accordéon, un peu "boudi-boudé" pour ses effluves prolétaires, ses lettres de vraie noblesse. Le SyLF nous enjoint une nouvelle fois, à troquer l'onirisme dominical de notre couette pour celui du grand Jean-Sébastien ! Qu'il en soit remercié. Dans cette transcription, le sublime Concerto en fa mineur se rajoutera à l'inventaire des ébouriffantes prestations de Philippe Bourlois. Autres biscuits apéritifs: du Piazzola, bien sûr, des œuvres et arrangements de Mathieu Névéol

Continuer à lire

"Eight Days A Week" : quatre garçons allant de l’avant

ECRANS | Zoom sur le documentaire de Ron Howard consacré aux Beatles programmé en séance exceptionnelle jeudi 15 septembre à l'Alhambra.

Nicolas Bros | Jeudi 15 septembre 2016

Plus grand groupe de l’histoire du rock (malgré les assertions persistantes des suppôts des Stones), The Beatles ont conservé une aura miraculeusement immaculée par-delà les années. Le bénéfice, sans doute, d’une exploitation mesurée de leur catalogue (tant d’autres galvaudent le leur pour la première pub de parfum venue) et d’une préservation jalouse de leur image patrimoniale. Depuis la dissolution de la formation, rares sont les inédits à avoir été édités : des maquettes (Anthology), quelques "bootlegs" mais guère de lives. Premières victimes de la Beatlemania, les Fab Four éprouvent en effet dès 1963 les pires difficultés sur scène : leurs voix et instruments sont recouverts par les cris hystériques de leur public, et ils ne peuvent reproduire leurs alchimies musicales minutieusement élaborées en studio. Ils cessent donc tout concert en 1966 – exception faite d’un ultime happening filmé dans Let it be. Ce sont des images du groupe exhumées par hasard des archives de National Geographic qui lancent la production de ce documentaire Eight Days A Week, présenté en séance spéciale à l'Alhambr

Continuer à lire

Le SyLF appuie sur dièse

MUSIQUES | "Style" musical déjà très actif dans la région en matière de festivals, la musique classique verra un nouveau rendez-vous pointer le bout de son nez dès juillet (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 juillet 2016

Le SyLF appuie sur dièse

"Style" musical déjà très actif dans la région en matière de festivals, la musique classique verra un nouveau rendez-vous pointer le bout de son nez dès juillet 2016. Du côté du Casino Joa de Montrond-les-Bains, l'Ensemble SyLF (Symphonique Loire Forez) bousculera les codes établis avec un festival ouvert à tous, qui se déroulera en trois actes, intitulé #Montrond'n Dièse. Première date interactive et vivante le dimanche 10 juillet avec un concert à la criée où le SyLF jouera les pièces choisies par le public présent. Le 14 septembre, c'est avec une très grande soliste, la violoncelliste ligérienne Emmanuelle Bertrand, que l'Ensemble proposera un panel de pièces célèbres de Vivaldi à Britten en passant par Dvorak. Enfin, le 10 octobre, un événement un peu particulier se profile avec un concert/découverte d'un instrument, en l'occurence un violon, qui sera construit sous les yeux du public. Conçu comme un puzzle par le luthier Richard Gonon, ce violon sera le prétexte à un parcours musical allant de Mozart à Piazolla en passant par Brahms ou Bartok. Festival #Montrond'n Dièse, les 10 juillet, 14 septembre et 10 octobre au Casino Joa

Continuer à lire

Le SyLF appuie sur dièse

MUSIQUES | "Style" musical déjà très actif dans la région en matière de festivals (citons La Chaise-Dieu, BwD12, Les Musicales de Pommiers, le Festival des Monts de la (...)

Nicolas Bros | Jeudi 23 juin 2016

Le SyLF appuie sur dièse

"Style" musical déjà très actif dans la région en matière de festivals (citons La Chaise-Dieu, BwD12, Les Musicales de Pommiers, le Festival des Monts de la Madeleine, celui des Montagnes du Matin, Baroque en Forez, Nouvelles Renaissances, une partie de la programmation de l'Estival de la Bâtie, ...), la musique classique verra un nouveau rendez-vous pointer le bout de son nez dès juillet 2016. Du côté du Casino Joa de Montrond-les-Bains, l'Ensemble SyLF (Symphonique Loire Forez) bousculera les codes établis avec un festival ouvert à tous, qui se déroulera en trois actes, intitulé #Montrond'n Dièse. Première date interactive et vivante le dimanche 10 juillet avec un concert à la criée où le SyLF jouera les pièces choisies par le public présent. Le 14 septembre, c'est avec une très grande soliste, la violoncelliste ligérienne Emmanuelle Bertrand, que l'Ensemble proposera un panel de pièces célèbres de Vivaldi à Britten en passant par Dvorak. Enfin, le 10 octobre, un événement un peu particulier se profile avec un concert/découverte d'un instrument, en l'occurence un violon, qui sera construit sous les yeux du public. Conçu comme un puzzle par le lut

Continuer à lire

Beatlemania

CONNAITRE | Un cran au-dessus des nombreux groupes qui rendent hommage plus ou moins habilement aux Beatles en les singeant parfois, le conférencier Pierre Espourteille partagera, en deux temps, une mine d’informations croustillantes sur le groupe emblématique des sixties. Niko Rodamel

Niko Rodamel | Mardi 3 mai 2016

Beatlemania

Ils détiennent le record mondial de disques vendus (plus de deux milliards à ce jour) et Yesterday celui de la chanson la plus reprise (au moins trois milles versions). Pourtant, presque un demi-siècle après la séparation de l’un des groupes les plus mythiques, les Beatles font encore régulièrement l’actualité. Tout récemment c’est le décès de leur producteur-arrangeur, Georges Martin, qui plongeait de nouveau les fans dans un profond émoi… Plus anecdotique, un Mancunien vient de débourser quatre-vingt-dix-huit milles euros pour s’offrir un vinyle-démo de deux chansons gravé en 1961 par les quatre jeunes musiciens de Liverpool, alors encore inconnus... Savez-vous d’ailleurs que les quatre garçons dans le vent, avant de se fixer sur leur nom définitif, se sont successivement appelés Silver Beetles, Silver Beats et même Long John and the Silver Beatles ? La bible vivante des Beatles Fan parmi les fans, Pierre Espourteille est en quelque sorte la bible vivante des Beatles en France, connaissant sur le bout des doigts les évangiles du rock écrits par les apôtres Ringo, John, Paul et George. Après une carrière dans le marketing musical et l’écriture du livre La

Continuer à lire

Poulakis cool !

MUSIQUES | Tout a déjà été dit du pâtre grec à la voix ionisée par les Cyclades, l'accordéoniste-jazzman-ténor lyrique spinto, gaga par les hasards de la vie, et qui nous fait (...)

Alain Koenig | Mardi 5 janvier 2016

Poulakis cool !

Tout a déjà été dit du pâtre grec à la voix ionisée par les Cyclades, l'accordéoniste-jazzman-ténor lyrique spinto, gaga par les hasards de la vie, et qui nous fait l'honneur d'un récital (une carte blanche, rien que ça) avec la phalange ligérienne la plus inspirante du moment : le SyLF ! Pour notre plus grand bonheur, l'homme est modeste, musicien jusqu'au bout du nez (grec bien sûr) et passe avec un égal bonheur d'une animation scolaire à l'accordéon, aux grands rôles de ténors pucciniens. Qui n'a entendu Rémy Poulakis chanter Pinkerton dans Madame Butterfly, passe à côté d'un grand moment d'émotion, de bonheur, osons le mot. L'émission est claire, le timbre métallique, chaleureux, le spinto vaillant et héroïque, d'une humanité bouleversante, musical jusque dans ses silences. On a hâte d'entendre les pépites qu'il nous réserve pour nous tirer des bras de Morphée, en ce pâle dimanche matin de janvier : Puccini et Verdi seront, à coup sûr de la fête ! Abonné des projets hors normes, loyal dans son esthétique et ses amitiés, Rémy Poulakis enchante régulièrement quelque Requiem de Mozart en Rhône-Alpes, se produit à Paris (si si ! ) et d'autres g

Continuer à lire

Le concert de The Rabeats reporté

MUSIQUES | Le concert de The Rabeats, prévu initialement samedi 21 novembre 2015 au Zénith de Saint-Étienne, est reporté au dimanche 24 janvier 2016 à 17h30 toujours au (...)

Nicolas Bros | Mercredi 18 novembre 2015

Le concert de The Rabeats reporté

Le concert de The Rabeats, prévu initialement samedi 21 novembre 2015 au Zénith de Saint-Étienne, est reporté au dimanche 24 janvier 2016 à 17h30 toujours au Zénith. La raison invoquée est un problème technique obligeant la production à ce report. Les billets prévus pour samedi restent valables pour la nouvelle date. Si toutefois les détenteurs de billets souhaitent se faire rembourser, ils ont jusqu'au 31 décembre 2015 pour faire cette demande dans les points de vente où ils se sont procurés leurs tickets. NB

Continuer à lire

Veneziana ou Quattro stagioni ?

MUSIQUES | On l'aime bien, ce petit festival perché sur les balcons du Forez, né sur les cendres de son ambitieux prédécesseur ! Simplicité, amitié, excellence sont (...)

Alain Koenig | Mercredi 2 septembre 2015

Veneziana ou Quattro stagioni ?

On l'aime bien, ce petit festival perché sur les balcons du Forez, né sur les cendres de son ambitieux prédécesseur ! Simplicité, amitié, excellence sont les ingrédients d'une manifestation dont le capitaine, le talentueux Jérôme Corréas, peut assumer une fière paternité. Après le génie « à la française » du grand Rameau, c'est auprès du prêtre roux, le maestro de Venise, qu'il convie ses disciples de moyenne montagne, en une époque et un lieu où l'on rêverait de se téléporter. Vivaldi, bien sûr, unique, génial, prolixe, prolifique, contemporain d'un Bach qui admirait sa musique et s'inspira parfois de son style. Après une introduction au personnage de Casanova, illustre et controversé vénitien par Jérôme Corréas, le toujours aussi talentueux ensemble ligérien SylF, viendra battre en brèche quelques préjugés en revisitant le « tube » Les Quatre Saisons. Son homonyme Les Quatre Saisons de Marc-Antoine Charpentier est d'un tout autre tonneau. Composé en 1685 pour des religieuses cisterciennes, ce duo de sopranos mettant en musique le texte du Cantique des Cantiques, instillera une bienfaisante allégresse

Continuer à lire

La «Sylficulture»: l’art que cache le Forez!

MUSIQUES | Le SyLF, orchestre de chambre professionnel, enregistre son premier CD "Sérénade romantique" dans la petite église de Pommiers en Forez. Ce disque préfigure une saison impressionnante de concerts et de projets dans la région, en France et à l’étranger. Alain Koenig

Alain Koenig | Mardi 22 mai 2012

La «Sylficulture»: l’art que cache le Forez!

Sur la porte du petit prieuré de Pommiers, une feuille de papier plie au vent, sur laquelle on peut lire: enregistrement silence ! Quelques marcheurs s’approchent et tendent l’oreille, bâton de pèlerin en main. Sous la voûte de pierre, les archets poussent et tirent, sous l’oreille bienveillante de l’homme au casque, l’ingénieur du son, un ami. Ces hommes et ces femmes qui font résonner les harmonies d’Edward Elgar ou Edvard (autre orthographe) Grieg, sont les musiciens du SyLF (Symphonie Loire-Forez), seul orchestre de chambre professionnel de notre département. Au menu de ce CD, la Suite pour cordes du temps de Holberg, op. 40 de Grieg, la Sérénade pour cordes en mi mineur, op. 20 d’Elgar et la transcription pour cordes d’une oeuvre vocale de Josef Gabriel Rheinberger: Abendlied. Un cocktail résolument romantique d’oeuvres maîtresses du répertoire pour cordes. «Il manquait un véritable orchestre de chambre dans la région», confie Jérôme Bertrand, contrebassiste et membre fondateur du SyLF. «Depuis deux ans, nous avons la volonté d’apporter un travail professionnel, avec la recherche artistique la plus poussée. Désormais, tous nos musicie

Continuer à lire