En rocking chair et en os

Niko Rodamel | Mercredi 3 janvier 2018

Photo : © Tomas Bozzato


Holy Bones n'est autre qu'une sympathique association de malfaiteurs qui réunit depuis 2010 une bande de musiciens grenoblois dans un projet artistique original. François Magnol (chant et guitare), Vinz Travaglini (guitare et claviers), Micke Clément (basse) et Adrien Virat (batterie) explorent ensemble une sorte de bande originale de film où le blues poussiéreux laisse transpirer des ambiances chicanos. Le mariage pas si improbable que ça entre les univers de Sergio Leone et de Quentin Tarantino. Holy Bones distille ainsi un rock'n'roll rocailleux aux accents cinématographiques, entre calme intranquille et violence jamais vraiment gratuite, en mode panoramique bien évidemment. Le chant et le son vintage des instruments balade l'auditeur le long de la frontière mexicaine, comme dans un bon vieux western en noir et blanc. Les guitares chevauchent de grands espaces, s'appuyant sur une rythmique dépouillée dans laquelle basse et batterie font le job sans esbroufe. Rendez-vous est pris vendredi 2 février à 20h30, au Château de Saint-Victor-sur-Loire.


Holy Bones


Château de Saint-Victor Le Bourg Saint-Victor-sur-Loire
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Quand BWd12 prend tout Saint-Saëns

Festival musique de chambre | BWd12, le festival de la fin du mois d'août de Saint-Victor, revient mettre du baume au cœur cette année, avec toujours cet accent mis sur la (...)

Nicolas Bros | Mercredi 9 juin 2021

Quand BWd12 prend tout Saint-Saëns

BWd12, le festival de la fin du mois d'août de Saint-Victor, revient mettre du baume au cœur cette année, avec toujours cet accent mis sur la musique de chambre. Mais un accent en forme de trémas, ceux de Saint-Saëns plus particulièrement. Les œuvres du compositeur, dont on fête en 2021 le centenaire, seront particulièrement mises à l'honneur par les musiciens conviés par le violoncelliste Samuel Etienne, également directeur artistique du festival. Si l'on connaît tous le Carnaval des animaux ou encore la Danse Macabre de Saint-Saëns, on se pressera au Château de Saint-Victor pour (re)découvrir des pièces telles que la sonate opus 75 ou encore le quintette piano et cordes, opus 14. Parallèlement, deux autres créateurs auront les honneurs cette année, à savoir l'Argentin Astor Piazzolla (dont on fête également le centenaire, mais cette fois-ci de la naissance) et Gabriel Fauré. Bref, trois programmes définis et une autre avec des œuvres choisies par le public viendront sublimer les débuts de soirées de la fin août sur la terre des Croque-Cerises. Festival BWd12, du 27 au 29 août au Château de Saint-Victor-sur-Loire Plus d'infos sur

Continuer à lire

L'Amérique sacrée d'Holy Bones

Americana & folk-rock | Porté par des mélodies habitées et une production somptueuse qui fleure bon l'americana, le trio folk-rock grenoblois Holy Bones mené par François Magnol a (...)

Stéphane Duchêne | Mardi 6 octobre 2020

L'Amérique sacrée d'Holy Bones

Porté par des mélodies habitées et une production somptueuse qui fleure bon l'americana, le trio folk-rock grenoblois Holy Bones mené par François Magnol a livré un premier album en 2019, Silent Scream, qui n'est pas passé inaperçu. Sans doute H-Burns est-il le chef de file (si tant est qu'elle existe en tant que telle) d'une école musicale qui abriterait également, chacun dans leur genre, Quintana, Jose & the Wastemen et Picky Banshees. Mais il conviendra d'ajouter Holy Bones qui, depuis huit ans, fait ses griffes folk-rock, s'affirmant comme l'un des plus solides éléments de cette esthétique qui n'a d'yeux que pour le rêve américain, ses mythes, ses clichés, sa culture. Holy Bones, vendredi 16 octobre au Château de Saint-Victor-sur-Loire

Continuer à lire

Nouvelle garde

Jazz | On le sait bien, depuis un certain nombre d'années Saint-Étienne abrite un riche vivier d'excellents jazzmen qui, pour beaucoup, ont fait le pari d'une (...)

Niko Rodamel | Mercredi 4 mars 2020

Nouvelle garde

On le sait bien, depuis un certain nombre d'années Saint-Étienne abrite un riche vivier d'excellents jazzmen qui, pour beaucoup, ont fait le pari d'une double formation entre le conservatoire à rayonnement régional Massenet et la fac de musicologie à l'Université Jean Monnet. Cette foisonnante pépinière a vu pousser de brillants musiciens devenus professionnels et voit naître, aujourd'hui encore, de nombreuses formations au sein desquelles le métissage musical assumé envoie valdinguer toutes les frontières entre jazz, afrobeat, funk, soul, jusqu'à l'electro ou le rock. Clin d'oeil au passé industriel stéphanois, le bien nommé Armevil Experiment est de ces tout récents groupes fondés par la nouvelle garde. On retrouve ici quelques transfuges du Grenett's 4tet, des Semelles Funky, de Factory Acts 4tape, du Gin Tonic Orchestra, ou encore des feus Dizzy Sticks. Clément Ceni (guitare), Thomas Bell (claviers), Léo Aoun (basse) et Léo Puccio (batterie) électrisent avec inventivité un jazz-groove-funk plutôt inspiré. Armevil Experiment, vendredi 13 mars à 20h30, Château de Saint-Victor-sur-Loire

Continuer à lire

Puissance 19

Festival BWd12 | C'est un festival de musique de chambre à la saveur unique. BWd12 propose chaque année une formule inédite au cœur du (...)

Nicolas Bros | Mardi 2 juillet 2019

Puissance 19

C'est un festival de musique de chambre à la saveur unique. BWd12 propose chaque année une formule inédite au cœur du château de Saint-Victor-sur-Loire. Pendant une semaine, des musiciens se retrouvent dans une ambiance conviviale pour travailler et échanger, avant de partager avec le public le fruit de ces huit jours passés ensemble. Cet été, pour la 15e année, les artistes seront exceptionnellement au nombre de 19, réunis autour du violoncelliste Samuel Étienne (créateur du festival). Parmi ces derniers citons les violonistes Cécile Agator (violon solo à l'Orchestre Philharmonique de Radio France) et Ayako Tanaka (suprsoliste de l'orchestre National de Lille) ou le pianiste Sébastien Vichard. Les vents ne seront pas en reste plusieurs dignes représentants dont Marina Ferrari à la flûte ou Pierre Gomes au basson. Côté programmation, ce sont quatre concerts très complémentaires qui raviront les tympans les plus avides. Tout d'abord un ciné-concert où le public s'amusera autant que les musiciens. Suivra la soirée Dans l'entourage de Bartok où l'auditeur sera amené à découvrir des œuvres moins "tubesques" mais souvent très intéressantes. Enfin, deux veillées viendront cl

Continuer à lire

Tout nu et tout Dorier

GUIDE URBAIN | Dans le camping associatif du Dorier, pas de tenue exigée. Rien d’inhabituel me direz-vous, mais ici, c'est carrément aucune tenue ! Avec 135 adhérents, le site, ouvert en 1974, est l'un des plus grands de la région.

Antoine Desvoivre | Mercredi 5 juin 2019

Tout nu et tout Dorier

À quelques pas de la Loire, bien à l'abri des regards, logent des vacanciers pas tout à fait comme les autres. Au camping naturiste Le Dorier, on pratique la nudité intégrale dès que le temps le permet. Outre la "tenue" réglementaire, les adhérents sont incités à participer à la vie de l'association et à promouvoir ses valeurs. Que ce soit en entretenant le site, en organisant des activités mais aussi et surtout, en s’impliquant dans la protection de l’environnement. Eh oui, le naturisme ce n'est pas du nudisme ! Il ne suffit pas de se "mettre à poil". La nature est au centre de la démarche du Dorier, « on essaye de se rapprocher de l'association Zero Waste Saint-Étienne afin de réfléchir au moyen de produire moins de déchets, raconte Simon à l’accueil, de toute façon, en venant au Dorier, on est forcément un peu écologiste. Les caravanes ne sont pas reliées à l'eau et à l’électricité, c'est vraiment un retour à la nature. » Et comme chacun est responsable à son niveau, il est demandé à certains adhérents, d'apporter des plantes vivaces pour le fleurissement du camping. Convivialité, le maître-mot Car le textile n'est pas la s

Continuer à lire

La croisière s'amuse

Croisière gustative & oenologique | Initiative originale du côté des Gorges de la Loire. Drink on the water, la première croisière gustative & oenologique dans les Gorges de la Loire se (...)

Nicolas Bros | Mardi 2 avril 2019

La croisière s'amuse

Initiative originale du côté des Gorges de la Loire. Drink on the water, la première croisière gustative & oenologique dans les Gorges de la Loire se déroule le vendredi 7 juin prochain. Au programme, une visite au fil de l'eau dans le site exceptionnel de la réserve naturelle régionale, tout en dégustant des bouchées gourmandes salées et sucrées ainsi qu'une sélection de vins rouges & blancs naturels et/ou bio (avec modération). Drink on the water #1, vendredi 7 juin 19h/22h, embarquement à Saint-Victor-sur-Loire Plus d'infos sur la page Facebook Drink On The Water

Continuer à lire

Cap à l’Est

Sono mondiale | Puisant son inspiration mélodique dans les musiques roumaines, bulgares, grecques ou turques, le violoniste David Brossier ne cesse de faire fructifier (...)

Niko Rodamel | Mardi 5 mars 2019

Cap à l’Est

Puisant son inspiration mélodique dans les musiques roumaines, bulgares, grecques ou turques, le violoniste David Brossier ne cesse de faire fructifier le bagage qu’il a engrangé au fil de son parcours en Europe de l’Est. Jouant sur un violon d'amour à cinq cordes réalisé sur mesure par le luthier marseillais André Sachellarides, David confronte les musiques balkaniques à un ensemble à cordes frottées dont l’univers est d’ordinaire plus en phase avec la musique de chambre. Pour former le quintet à cordes Bumbac, le musicien a réuni quatre instrumentistes très inspirées : Ariane Cohen-Adad (violon), Aline Haelberg (violon et alto), Léonore Grollemund (violoncelle) et Anita Pardo (contrebasse). Brouillant les pistes, les codes, les styles, les rythmes et les harmonies, Bumbac déploie une musique sensible et vivante, un libre voyage à la croisée des danses tsiganes et méditerranéennes, des sonorités klezmers et de la musique savante. Bumbac, vendredi 15 mars à 20h30 au château de Saint-Victor-sur-Loire

Continuer à lire

Power trio

MUSIQUES | On ne compte plus les projets (toujours pertinents aussi bien en leader qu’en sideman) du pianiste d’origine ligérienne Rémi Ploton, parti s’épanouir sous (...)

Niko Rodamel | Mardi 4 septembre 2018

Power trio

On ne compte plus les projets (toujours pertinents aussi bien en leader qu’en sideman) du pianiste d’origine ligérienne Rémi Ploton, parti s’épanouir sous des horizons plus ensoleillés. Aux côtés de Samuel Mastorakis au vibraphone et de Julien Grégoire à la batterie, Rémi acouche avec Zylia d’un jazz d’avant-garde, puissant et libre, qui associe brillamment l’acoustique aux machines électoniques dont les textures et les effets renouvellent le genre. ZYLIA, vendredi 7 décembre à 20h30, Château de Saint-Victor-sur-Loire

Continuer à lire

Festival gourmand

BWd12 (Loire) | Niché sur les hauteurs de Saint-Victor-sur-Loire, le petit festival BWd12 a vraiment tout d'un grand, la bonne humeur et la convivialité en plus. Autour (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 juillet 2018

Festival gourmand

Niché sur les hauteurs de Saint-Victor-sur-Loire, le petit festival BWd12 a vraiment tout d'un grand, la bonne humeur et la convivialité en plus. Autour d'une équipe motivée, ce rendez-vous de fin de saison estivale propose depuis quatorze saisons un programme original. Emmené par une "famille" de douze artistes à l'initiative du violoncelliste Samuel Etienne (d'où le nom hommage à l'oeuvre de Bach à laquelle a été ajouté le nombre 12), Bwd12 est une référence. Cette année, de nombreuses gourmandises musicales attendent les mélomanes dont le concert d'ouverture du festival qui propose un pont entre les notes et les pianos de cuisine... En invitant Julie Bastin, cheffe mélomane du restaurant Les Marmites Volantes à Paris et ancienne altiste, BWd12 nous propose de passer à la table de la belle musique avec notamment La Truite de Schubert ou Champagne Toccatta de W. Gillock. Trois autres soirées riches en émotions, autour de Nadia Boulanger, l'incontournable J. S. Bach et la Ferme des animaux de George Orwell viennent compléter une programmation aux petits oignons. Festival BWd12, du 23 au 26 août au Château de Saint-Victor-sur-Loire (Loire)

Continuer à lire

Mouvement de greffe

Festival BWd12 (Loire) | Une gageure que ce festival Bwd12, perché sur son piton, dans un méandre de la Loire. Aujourd'hui installé dans ses enceintes pour sa treizième édition, les (...)

Alain Koenig | Mardi 4 juillet 2017

Mouvement de greffe

Une gageure que ce festival Bwd12, perché sur son piton, dans un méandre de la Loire. Aujourd'hui installé dans ses enceintes pour sa treizième édition, les programmateurs ont choisi cette année, le thème du mouvement. Explorant la relation ludique entre le corps, la danse, les arts du cirque et la musique, chaque concert fait l'objet d'une présentation « pleine d'humour et d'érudition », comme l'expliquent les organisateurs. Recourant souvent à la transcription pour adapter les œuvres à un format de chambre, les festivités s'ouvriront sur le Concerto pour trois claviers BWV1063 de JS Bach, transcrit pour trois violons. Éclectique par choix, autant que par essence, la thématique du mouvement appréhendera la transversalité des styles musicaux autant que des genres. De grands classiques seront à l'affiche, dans leur format originel ou, revisités pour les forces en présence : le Quintette avec clarinette KV 581, les Sonates pour violoncelle et piano de Chopin ou Chostakovitch, la Valse des Fleurs de Tchaïkovsky, le célèbre Boléro de Ravel, revus et corrigés par Yves Marie, seront autant d'invitations à la convivialité d'après c

Continuer à lire

L’atout de Babel

Sono mondiale | Le château de Saint-Victor égraine l’air de rien une programmation annuelle de qualité à raison d’un nouveau concert chaque mois. Lorsque la météo en permet (...)

Niko Rodamel | Mardi 2 mai 2017

L’atout de Babel

Le château de Saint-Victor égraine l’air de rien une programmation annuelle de qualité à raison d’un nouveau concert chaque mois. Lorsque la météo en permet l’usage, l’amphithéâtre, originellement à ciel ouvert puis couvert en 1999, est d’ailleurs avec son étonnante acoustique un écrin délicat propice à l’écoute. Pour clore en beauté sa saison 2016-2017, le château accueille le Projet Schinéar, savant mélange de musiques traditionnelles mû par l’énergie brute du rock. Selon les textes sacrés, le mot Schinéar décrit à la fois le lieu et le moment où fut construit la Tour de Babel. Tout un symbole. Le son du groupe repose sur un inhabituel assemblage d’instruments, entremêlant Balkans, Moyen-Orient et Asie. Musicien traditionnel, Li’ang Zhao joue du Erhu et du Zhonghu, respectivement violon et alto chinois à deux cordes. Grand voyageur, Maxime Vidal est à la mandole kabyle, aux percussions et au chant de gorge. On retrouve enfin Denis Spriet à l’accordéon et aux compositions. Le Projet Schinéar se veut un laboratoire d’expérimentation et de création autour des musiques traditionnelles du monde, cherchant à recréer le temps d’un concert, un moment et un territoire : le Schinéar ori

Continuer à lire

Gorges déployées

MUSIQUES | Impressionnantes gorges de la Loire, vues depuis leur balcon de Saint-Victor, terre d'élection du festival Bwd12. Madame Verdurin est-elle l'invitée (...)

Alain Koenig | Mardi 5 juillet 2016

Gorges déployées

Impressionnantes gorges de la Loire, vues depuis leur balcon de Saint-Victor, terre d'élection du festival Bwd12. Madame Verdurin est-elle l'invitée surprise de cette édition, ou plutôt, son salon de musique, dont Marcel Proust croqua si bien les vacuités " parisianistes " ? Le choix de ce thème enjoindra peut-être, le mélomane à une forme d'introspection, lors d'une belle soirée, dédiée au " Salon de Marcel ". Au programme de cette dédicace, Introduction et Rondo Capriccioso pour violon et réduction piano de Camille Saint-Saëns, un arrangement par Yves Marie de Parsifal de Richard Wagner ou encore, plus étonnant, un arrangement de la chanson de Félix Mayol Viens poupoule, toujours par Yves Marie. Marcel aurait sûrement été très sensible à l'hommage... Une autre soirée sera consacrée à la désormais vacillante Europe : Rachmaninov et sa sublime Vocalise, Menotti, Andrew Downes ainsi que le Quatuor l'Empereur de Joseph Haydn. Cette édition 2016 s'achèvera sur une très éclectique thématique : " l'Ame ", et l'on pourra s'élever par le truchement des musiques de Messiaen (Appel Interstellaire pour cor), de Brahms (

Continuer à lire

L'Esprit du « Supérieur »

MUSIQUES | Depuis son bucolique piton, le festival BWd12 peut s'enorgueillir de donner un tremplin à la relève musicale française. Les interprètes invités sont, pour la (...)

Alain Koenig | Mardi 30 juin 2015

L'Esprit du « Supérieur »

Depuis son bucolique piton, le festival BWd12 peut s'enorgueillir de donner un tremplin à la relève musicale française. Les interprètes invités sont, pour la plupart, issus du «Sup» - Conservatoire National Supérieur – ou d'autres conservatoires français et étrangers. Frédérique Bizet, professeure de clarinette, codirectrice de l'association K.440, librettiste d'opéras pour enfants et directrice artistique du festival, dévoile en interview sa stratégie: «Coups de cœur artistiques, découvertes stylistiques et arrangements réalisés par Yves Marie, constituent le terreau de notre programme. Une fois le point final apposé, il ne nous reste plus qu'à confier notre projet aux bénévoles qui se chargent d'en faire la promotion». Quant à la question posée par Francis Wolff, professeur à l'École Normale Supérieure de Paris, - «Pourquoi la musique procure-t-elle du plaisir ?» - les programmateurs répondent par quatre soirées thématiques, contribuant à démocratiser la musique de chambre: «Un soir à l'opéra», «La musique et ses secrets», «L'écriture musicale au féminin» et enfin, «Le temps suspend son vol». Alain Koenig

Continuer à lire

Cerise sur le gâteau avec Saint-Victor

CONNAITRE | Avec la particularité d'être rattaché depuis 1969 à la commune de Saint-Étienne, le village de Saint-Victor-sur-Loire conserve une saveur particulière. Depuis (...)

Nicolas Bros | Mardi 31 mars 2015

Cerise sur le gâteau avec Saint-Victor

Avec la particularité d'être rattaché depuis 1969 à la commune de Saint-Étienne, le village de Saint-Victor-sur-Loire conserve une saveur particulière. Depuis son centre historique teinté par l'époque médiévale jusqu'à sa plage de sable donnant un accès à la baignade à seulement quinze kilomètres du centre-ville stéphanois, Saint-Victor est un concentré de richesses. D'ailleurs, les "Croque-Cerises", surnom donné aux habitants pour le passé lié à la culture de la cerise dans le village, peuvent s'enorgueillir d'abriter plusieurs atouts en plus de cette "plage des Stéphanois" : l'un des plus importants ports de plaisance en eaux intérieures de France, la roseraie du Berland qui regorge de belles plantes avec ses quatre-cingt cinq variétés de roses et un château datant du XIIIème siècle accueillant concerts et expositions. Saint-Victor-sur-Loire, village médiéval perché au-dessus des magnifiques Gorges de la Loire et situé dans un écrin de verdure protégé, se pose comme une cerise sur le gâteau ligérien. NB Village de Saint-Victor-sur-Loire Le Bourg 42230 Saint-Victor sur Loire Accès libre

Continuer à lire