#

La Havane

Génial ! nous avons trouvé 34 résultats correspondants à La Havane

Le voyage extraordinaire de

De Arturo Infante (All, 1h32)

Celeste García, 60 ans, guide touristique au Planétarium de La Havane mène une vie monotone qui se voit brusquement bouleversée lorsqu'elle est invitée à participer à un voyage intergalactique pour rejoindre la planète Gryok. Pour cela, elle va devoir se préparer physiquement et psychologiquement, se confrontant à un traumatisme secret. Dans cette comédie de science-fiction, Arturo Infante (1977) fait preuve d’un solide sens de l'absurde et via des situations surréalistes interroge l'émancipation de la femme dans la société cubaine actuelle.

Africa Mia

De Richard Minier, Edouard Salier (Fr, 1h18) avec Boncana Maïga

C'est une histoire qui commence en pleine guerre froide, en 1964, quand dix musiciens maliens débarquent dans la Havane de Castro pour y étudier la musique. En brassant les sonorités ils deviennent le premier groupe afro-cubain de l'histoire : les Maravillas de Mali. Cinquante ans plus tard, entre Bamako et la Havane, nous partons à la recherche du maestro Boncana Maïga, son chef d'orchestre, avec le projet fou de reformer ce groupe de légende !

Epicentro

De Hubert Sauper (Fr, 1h47) avec Hubert Sauper

Ce documentaire filmé à Cuba, considère ce pays comme « l’épicentre » de l’empire américain, le lieu où il est né en 1898 : suite à l’explosion d’un bateau de l’US Navy en rade de La Havane en pleine guerre d’indépendance de Cuba, les États-Unis étaient intervenus militairement pour chasser les Espagnols… avant de faire de l’île leur chasse gardée pendant plus d’un demi-siècle jusqu’à la révolution castriste. Hubert Sauper raconte le Cuba d’aujourd’hui et d’hier dans ce documentaire ambitieux qui explore un siècle d’interventionnisme et de propagande en compagnie du peuple de La Havane – et, notamment, des enfants.

Le silence des armes

De Natalia Orozco (Col, 2h)

Les nouvelles négociations entre le gouvernement colombien et les FARC-EP commencées en 2012 à La Havane sont à la source de l’accord de paix enclenché depuis peu en Colombie. Les enjeux et les stratégies des uns et des autres – on y suit le Président Juan Manuel Santos et le Commandant en chef des FARC Timoleón Jimenez –, sont confrontés dans El Silencio de los fusiles dont les images ont été tournées jusqu’en janvier 2017. Il s’agit de questionner les limites de la violence, les enjeux du pardon mais surtout la mise en exergue de la justice et de la vérité.

Suite Habana

De Fernando Pérez (Esp-Cub, 1h24)

Une journée à La Havane racontée par un groupe d’habitants humbles de la ville.

Fraise et chocolat

De Juan Carlos Tabio, Tomas Gutierrez Alea (1994, ÉU-Esp, 1h51) avec Jorge Perugorria, Vladimir Cruz...

Dans un quartier de la Havane, David, un étudiant militant du parti communiste est chargé d'enquêter sur les activités transfuges d'un marginal, Diego. Ce dernier, homosexuel et fier de son pays, tombe amoureux de David.

Candelaria

De Jhonny Hendrix Hinestroza (Col, 1h27) avec Charles Alden Knight James, Veronica Lynn...

La Havane, 1995. Au plus fort de l’embargo américain, les Cubains traversent une crise économique sans précédent. Parmi eux, Candelaria et Victor Hugo, 150 ans à eux deux, vivent de bric et de broc jusqu’au jour où Candelaria rentre à la maison avec une petite trouvaille qui pourrait bien raviver la passion de leur jeunesse…

El Silencio de los fusiles

De Natalia Orozco (Col, 1h50)

Les nouvelles négociations entre le gouvernement colombien et les FARC-EP commencées en 2012 à La Havane sont à la source de l’accord de paix enclenché depuis peu en Colombie. Les enjeux et les stratégies des uns et des autres – on y suit le Président Juan Manuel Santos et le Commandant en chef des FARC Timoleón Jimenez -, sont confrontés dans El silencio de los fusiles dont les images ont été tournées jusqu’en janvier 2017. Il s’agit de questionner les limites de la violence, les enjeux du pardon mais surtout la mise en exergue de la justice et de la vérité.

Ultimo dias en La Habana

De Fernando Pérez (Cuba, 1h34) avec Jorge Martínez, Patricio Wood...

Diego et Miguel vivent dans un appartement délabré dans un immeuble qui l’est tout autant dans le centre de La Havane. Diego est cloué au lit par son SIDA et rêve de vivre. Miguel lave la vaisselle dans un restaurant privé de la capitale et rêve de fuir aux Etats-Unis. Diego libère toute l’énergie qui lui reste dans la parole et affirme haut et fort son homosexualité alors que Miguel semble n’avoir plus aucun désir et se mure dans le silence. Dissemblables au possible, une amitié profonde, secrète, les lie pourtant et Miguel soigne, nourrit Diego, essayant de satisfaire ses moindres désirs.

The Rolling Stones in Cuba - Havana Moon

De Paul Dugdale (GB-Cub, 1h45) documentaire

Venez voir l’ultime performance historique des Rolling Stones à Ciudad Deportiva de La Havane! Rejoignez les 1, 2 millions fans euphoriques à Cuba, qui n'avaient jamais vu de concert de Rock et encore moins d’un groupe britannique d’une telle ampleur. Les Rolling Stones ont repris leurs chansons légendaires telles que "Jumpin 'Jack Flash", "Paint It Black', 'Miss You' et le favori du public 'All Down The Line'. Lorsque Mick Jagger monte sur scène, il déclare : «Nous y voilà enfin! Nous sommes sûrs que cette soirée va être un moment inoubliable, tant pour vous que pour nous.» Et il avait raison, non seulement cette soirée était inoubliable mais ce fut également une performance hors du commun, vraiment incroyable, réalisée par l'un des plus grands groupes de tous les temps. Cette retransmission aux cinémas est totalement exclusive avec des images des coulisses, des chansons bonus et des interviews inédites avec les Rolling Stones.

Fui banquero (j'étais banquier)

De Patrick Grandperret et Emilie Grandperret (Fr-Cuba, 1h30) avec Robinson Stévenin, Antoine Chappey...

Olivier débarque à La Havane pour affaires… Mais la banque qui l'emploie change de mains et le voilà tenu de repartir à Paris. Bizarrement, il ne veut pas. Il veut rester à Cuba, même en clandestin. Mais ce n'est pas pour les filles, non, (ni pour les garçons), c'est pour une histoire qui le touche de près, une histoire de famille qui remonte à presque 200 ans mais qui pourrait tout changer pour lui...

Blanches colombes et vilains messieurs

De Joseph L. Mankiewicz (1957, EU, 2h30) avec Marlon Brando, Frank Sinatra...

Nathan Detroit, propriétaire d'un tripot new-yorkais, a un urgent besoin d'argent. Il va trouver Sky Masterson, un joueur invétéré, et lui propose un pari on ne peut plus extravagant : Sky doit emmener dîner le soir même à La Havane une jeune femme oeuvrant pour l'Armée du salut

Soy Cuba

De Mikhaïl Kalatozov (Cub, 1964, 2h21) avec Luz Maria Collazo, José Gallardo, Raul Garcia...

A travers quatre histoires qui renforcent l'idéal communiste face à la mainmise du capitalisme, Soy Cuba dépeint la lente évolution de Cuba du régime de Batista jusqu'à la révolution castriste. Pedro travaille dans les champs de cannes à sucre. Au moment d'une récolte qui s'annonce fructueuse, le propriétaire des terres lui annonce que sa maison et des terres ont été vendues à une société américaine... A l'université de La Havane, Enrique fait partie d'un jeune groupe d'opposants au régime de Batista. Il s'apprête à assassiner un policier, mais au moment fatidique, le courage lui fait défaut... Dans la Sierra Maestra, Mario et sa famille vivent pauvrement. Après avoir accueilli un jeune soldat luttant aux côtés de Castro, Mario et sa famille sont bombardés sans raison apparente par les forces aériennes de Batista...

Retour à Ithaque

De Laurent Cantet (Fr, 1h35) avec Isabel Santos, Jorge Perugorria...

Une terrasse qui domine la Havane, le soleil se couche. Cinq amis sont réunis pour fêter le retour d'Amadeo après 16 ans d'exil. Du crépuscule à l’aube, ils évoquent leur jeunesse, la bande qu'ils formaient alors la foi dans l'avenir qui les animait … mais aussi leur désillusion d’aujourd’hui.

Una noche

De Lucy Mulloy (EU-Cuba, 1h28) avec Dariel Arrechaga, Anailín de la Rúa de la Torre...

Cuba, avec ses rues ensoleillées, colorées et animées, a tout d'une île aux décors paradisiaques mais Raúl étouffe dans cette société en proie au désespoir et rêve de commencer une nouvelle vie à Miami. Lorsqu’il est accusé d’avoir agressé un touriste, il n’a plus le choix et doit quitter La Havane.

Juan de los muertos

De Alejandro Brugués (Cub-Esp, 1h40) avec Alexis Díaz de Villegas, Jorge Molina, Andrea Duro...

Tandis que La Havane est prise d’assaut par une armée de zombies assoiffés de chair humaine, les médias officiels laissent entendre au monde entier que ce désordre est le fait d’un groupe de dissidents politiques soutenus par le gouvernement américain. La ville est prise de panique jusqu’au moment où Juan vient à la rescousse. Il a en effet découvert qu’il pouvait tuer les morts vivants en réduisant leurs cerveaux en bouillie, et il décide donc de monter sa propre affaire sous le slogan : « Nous tuons vos « chairs » et tendres ! ». Juan parvient ainsi à se faire un peu d’argent de poche en dézinguant les morts vivants.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter