#

Chanson

Génial ! nous avons trouvé 4503 résultats correspondants à Chanson

Soirée Ima, Film et Showcase

De Nils Tavernier (Fr, 2h15) Avec Dadju, Karidja Touré, Djimo

SOIRÉE EXCEPTIONNELLE Avant-première du film IMA de Nils Tavernier suivie du showcase exclusif pour les cinémas dans lequel Dadju interprètera pour la première fois les chansons du film incluses dans son nouvel album.

En attendant Bojangles

De Regis Roinsard

Camille et Georges dansent tout le temps sur leur chanson préférée Mr Bojangles. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Jusqu'au jour où la mère va trop loin, contraignant Georges et leur fils Gary à tout faire pour éviter l'inéluctable coûte que coûte.

Si on chantait

De Fabrice Maruca (Fr, 1h36) avec Jeremy Lopez, Alice Pol, Artus

Quiévrechain, ville industrielle du nord de la France. Après la fermeture de leur usine, Franck, passionné de variété française décide d’entraîner ses anciens collègues, Sophie (dont il est secrètement amoureux), José (qui chante comme une casserole), et Jean-Claude (ancien cadre un peu trop fier) dans un projet un peu fou : monter une entreprise de livraisons de chansons à domicile, SI ON CHANTAIT ! Départs en retraite, anniversaires ; à force de débrouille, ils commencent à avoir de plus en plus de demandes. Mais entre chansons, tensions et problèmes de livraisons, les fausses notes vont être dures à éviter !

Hedwig and the Angry Inch

De John Cameron Mitchell (EU, 1h30)

Hedwig Schmidt, un transsexuel allemand, est la star du rock la plus étonnante et la plus méconnue du monde. Avec son groupe, elle sillonne les Etats-Unis de restaurants miteux en halls de centres commerciaux. Pourtant, chacune de ses chansons révèle son incroyable destin et sa vision du monde. Hedwig raconte, en chansons, son enfance est-allemande, sa solitude, son opération de changement de sexe et ses passions.

Billie Holiday, une affaire d'Etat

De Lee Daniels (EU, 2h08) avec Andra Day, Trevante Rhodes, Garrett Hedlund

En 1939, Billie Holiday est déjà une vedette du jazz new-yorkais quand elle entonne « Strange Fruit », un vibrant réquisitoire contre le racisme qui se démarque de son répertoire habituel. La chanson déchaîne aussitôt la controverse, et le gouvernement lui intime de cesser de la chanter. Billie refuse. Elle devient dès lors une cible à abattre.

La chouette en toque

De Pascale Hecquet, Frits Standaert, Célia Tisserant (Bel, Fr, 52 min)

Dans ce programme, la Chouette du cinéma aborde avec humour la chaîne alimentaire, invite les enfants à la pâtisserie et évoque la valeur affective de notre nourriture. Elle présente l’adaptation d’un conte japonais burlesque et enchante une chanson populaire vieille de cent cinquante ans ! En plus des cinq fruits et légumes par jour, voici cinq contes gourmands que la Chouette « en toque » a mitonnés avec la magie du cinéma d’animation.

Spit’ n’ split

De Jérôme Vandewattyne (Bel, 1h27)

Pendant deux ans, un réalisateur belge va suivre les tournées du groupe rock The Experimental Tropic Blues Band, dans des salles de concert de plus en plus miteuses. Des trajets interminables en van, des cachets d’aspirine, des caves sordides et des bars vides qui les paient avec des Bounty. Autant dire que nos musiciens risquent vite d’être aussi saturés que leurs chansons !

Technoboss

De João Nicolau (Por, 1h52) avec Miguel Lobo Antunes, Luísa Cruz, Américo Silva...

La retraite arrive bientôt pour Luís Rovisco, un directeur des ventes excentrique au moral inébranlable. Les chansons qu’il invente tous les jours résolvent à chaque fois les obstacles qu’il rencontre dans sa vie tumultueuse. Mais devant Lucinda, la réceptionniste de l’hôtel Almadrava, il se retrouve à chanter sur un air bien différent…

Les reines de la nuit

De Christiane Spièro (Fr, 1h20) avec Antoine d'Oria, Bruno Perard, Pascal Papazian

Les transformistes vivent dans l'attente de ce moment magique où sur scène ils deviennent femmes et idoles de la chanson. Hier médecin, styliste, libraire, agriculteur, enfant de la DASS, ils sont aujourd'hui comédiens, maquilleurs, danseurs, chanteurs, metteurs en scène...

Chanson douce

De Lucie Borleteau (Fr) avec Karin Viard, Leïla Bekhti, Antoine Reinartz...

Paul et Myriam ont deux enfants en bas âge. Ils engagent Louise, une nounou expérimentée, pour que Myriam puisse reprendre le travail. Louise se montre dévouée, consciencieuse, volontaire, au point que sa présence occupe une place centrale dans la famille. Mais très vite les réactions de Louise deviennent inquiétantes.

Western stars

Thom Zimny, Bruce Springsteen (EU, 1h23) avec Bruce Springsteen

Le concert très personnel de Bruce Springsteen pour retracer sa vie, son rock et le rêve américain à travers les chansons de son dernier album.

Black journal

De Mauro Bolognini (Italie, 1h55 min) Avec Shelley Winters, Max von Sydow, Mario Scaccia

Tiré d’une histoire vraie (l’affaire Leonarda Cianciulli dite « la saponificatrice de Correggio »), Gran Bollito - littéralement grande bouillie - (Black Journal pour le titre anglais) est un film fou, unique, une perle oubliée du cinéma italien des années 70. Shelley Winters incarne une mama italienne ayant passé un pacte avec le diable. Prête à tout pour protéger son fils adoré, elle décide d’éliminer ses amies, femmes solitaires sans enfants. L’idée de Bolognini, grotesque et géniale : les faire jouer par des hommes (Max von Sydow tout en perles et frou-frous) ! Les mêmes acteurs, comme ressuscités, interprètent un rôle masculin dans la deuxième partie du film. Sens du suspense, personnages secondaires troublants (bonne attardée mentale, mari hémiplégique), photo lugubre et inquiétante… On pense au Locataire de Polanski. La chanson de Mina rappelle, quant à elle, la ritournelle de Rosemary’s Baby. Entre comédie noire et film d’horreur à la sauce Bolognini, Gran Bollito est un régal.

Vanité Amère

De B. Mart (2019, Fr, 1h)

Vanité Amère est le clip d'une chanson parlant de la vacuité des vies humaines et des passions terrestres. Nous y suivons une fille, de son enfance à sa mort, à travers différents tableaux relatant sa vie.

Embrasse-moi, idiot

De Billy Wilder (ÉU, 2h05) avec Dean Martin, Kim Novak, Ray Walston...

Dino, un chanteur de charme sur le retour, tombe en panne de voiture dans une petite ville du Nevada. Le professeur de piano Orville Spooner l'accueille et aimerait lui faire entendre ses chansons. Il décide d'éloigner sa femme pour la faire remplacer en engageant Polly, serveuse dans un bar et entraîneuse à ses heures. Dino peut donc séduire la présumée épouse, sans nuire au bonheur conjugal d'Orville. Mais rien ne se passe comme prévu...

Ariol prend l'avion (et autres têtes en l'air)

De Amandine Fredon, Yulia Aronova (2019, Fr-Rus, 45 mins)

Ariol et ses parents vont prendre l’avion. Un drôle de vol commence, plein de chansons et de trous d’air où Ariol, plus que jamais dans les nuages, rencontre une espiègle petite copine...

Nice Girls Don’t Stay for Breakfast

De Bruce Weber (ÉU, 1h30) avec Robert Mitchum, Dr. John...

"Bob Mitchum est arrivé au Beverly Hills Hotel le 21 février 1991, pile à l’heure, accompagné de son frère, John, et s’est mis à chanter l’une de ses chansons préférées de Cole Porter, But In the Morning, No. Il a commencé à nous raconter des histoires de tournages, de bagarres dans les bars, de femmes. Il a parlé de son tournage favori et nous a fait part de son aversion pour les restaurants ne servant que du vin. L’histoire du cinéma à Hollywood du début des années 40 à 1997 se déroulait sous nos yeux à mesure qu’il racontait ses frasques les plus folles." - Bruce Weber

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter