"Folklore n'est pas ringard !"

SCENES | Avant le jet-lag des grandes vacances, commencez votre voyage par Roche la Molière. Moins loin, mais tout aussi dépaysant, faites un détour au Festi’Roche où, pendant 4 jours se donnent rendez-vous les plus prestigieux groupes de danse et musique du monde.

Julie Chalayer | Mardi 22 mai 2012

Photo : Festi'Roche


Les riverains sont habitués. A la mi juin, depuis sept ans, les chants folkloriques et les sonorités d'instruments  atypiques remplacent  les cris de « ola » dans la halle des sports.  
On pousse la porte. Perte de repère. Ballet de couleurs. Déluge de charme et de féerie.  Un trésor se dévoile sous nos yeux: celui de l'histoire de la république du Bachkortostan, du peuple antique de l'Altaï ou des chiliens de la Cordillère des Andes.  Les troupes de danseurs, enchaînant chorégraphies symboliques, nous immergent dans l'histoire et les rituels de leurs pays. Au-delà du plaisir immédiat d'un spectacle interprété avec virtuosité, chaque danse ouvre une portée anthropologique. Les gestes, les pas, les couleurs, tout est codé et livre son sens aux curieux.

Bruno BIELICKI, Président du Festi'Roche répond à nos questions, et nous explique : « mais que sont-ils venus faire par ici ? ».

Festi'Roche réuni des groupes prestigieux et reconnus. Quel réseau qui vous permet de les convier à Roche La Molière ?
En 2004 M. Daniel Coustry, président du célèbre Festival de Saint-Ghislain (Belgique), est venu assister aux 30 ans de l'ensemble folklorique polonais Syrena de Roche la Molière. Nous avons depuis noué une relation amicale et professionnelle.

Quelle est à l'origine de Festi'Roche?
En 2005, pour la fête de la culture de Roche la Molière, nous avons fait venir la troupe Assya Kya de République des Komis. Cet ensemble Russe  a fait vibrer la ville.
Surfant sur cet engouement, est née l'idée d'organiser un festival. Des passionnés de folklore se sont rassemblés pour former Festi'Roche. Depuis, nous accueillons chaque année près de 4000 spectateurs.

Que retenez-vous des années précédentes?
Une mosaïque de spectacles : Jalmay du Pérou en 2006, Les cosaques de Stavropol de Russie en 2007, le Zimbabwe en 2008, le Kamchatka en 2010…

Des souvenirs humains : des troupes ont marqué le festival par le côté relationnel et la bonne atmosphère apportée.

Notre cérémonie d'ouverture : les ensembles invités évoluent sur différentes musiques jouées par les 90 musiciens du centre musical de Roche la Molière. Elle est représentative de notre festival, symbole de rencontres, de paix, de respect et de découverte entre les peuples. 

Les artistes sont hébergés chez "l'habitant". Comment les Rouchons arrivent-ils à communiquer avec ces hôtes venus des 4 coins de la planète?
Tous les ensembles, soit 172 artistes en 2012, sont logés en famille. C'est un point important car en plus du spectacle, il apporte un vrai contact entre les artistes et la population. Pour échanger, divers moyens sont trouvés : quelques mots d'anglais, un peu de dessin, des gestes, internet…

Vous semblez ne pas aimer le terme "Festival folklorique". Pourquoi?
En France, le terme « folklore » a souvent une connotation péjorative. Dans trop de manifestations de villages  nous retrouvons le terme « folklorique » et l'idée qui y est associée n'est pas forcément le grand spectacle. Avec  Festi'Roche nous voulons redorer cette image et changer le point de vue des jeunes Le « folklore » n'est pas ringard!!

7ème Festi'Roche
"Chants Danses et Musiques du Monde"
du 14 au 17 juin 2012
Halle des Sports de Roche la Molière
http://www.Festi'Roche.com

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter