Solex sed lex

Nicolas Bros | Mardi 5 mai 2015

Photo : Julien Branco


Dans un souci d'esthétique de la simplicité, la compagnie Aire de Cirque propose un voyage en solex dans sa création Échappement Libre. Véritable fil rouge, le deux roues vintage prend toute sa place dans ce spectacle qui interroge sur nos existences actuelles et leurs allures qui ont tendance à virer à la folie cinétique. Tout en respectant les codes traditionnels du cirque (présence d'un chapiteau, acrobaties, jonglages, lancers de couteaux ou de haches, ...), la troupe charentaise bouscule également l'ordre établi (pas de piste circulaire par exemple) pour nous emmener loin, dans un questionnement et un rapport à la modernité de la discipline cirque. Les artistes s'élancent, voguent, tiennent en équilibre, se poursuivent, .... le tout au son du rock balancé par un duo guitare/batterie qui impose un rythme d'enfer à la production. Les sept artistes de la compagnie (en comptant les deux musiciens) nous offrent l'occasion de nous délecter d'un mélange de matières incrustées dans ce décor de garage mobile fait de tôle et de métal "hurlant", tout en interrogeant sur le devenir de nos objets, sur les modes et l'obsolescence. Rien ne se perd, rien ne crée mais tout se transforme. Ce spectacle intense tout en restant tout public viendra mettre un point d'orgue dans une programmation pléthorique proposée dans le cadre des vingt ans du festival des Monts de la Balle. À ne pas manquer. NB

Échappement Libre par la Cie Aire de Cirque, samedi 23 mai à 20h30 et dimanche 24 mai à 19h30, sous le chapiteau à Verrières-en-Forez


Échappement libre

Par la Cie Aire de Cirque
Centre-ville de Verrières-en-Forez Centre-ville Verrières-en-Forez
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Ensemble

Danse | Un cérémonial, qui met en scène la fraternité. Chorégraphié par Fouad Boussouf, le fondateur de la compagnie Massala, le spectacle Näss - les gens, en arabe - (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Ensemble

Un cérémonial, qui met en scène la fraternité. Chorégraphié par Fouad Boussouf, le fondateur de la compagnie Massala, le spectacle Näss - les gens, en arabe - réunit sept danseurs issus du hip hop, de la danse traditionnelle marocaine, et du cirque contemporain. Sur un rythme continu, incessant et obsédant, la danse et les mouvements se font intenses, parfois acrobatiques, exaltant la puissance collective, révélant, à travers cette folle ébullition, l’universalité des dynamiques de groupe. Une fureur de vivre, à la frontière entre le rituel et l’urbain. Naäs, le 29 septembre au théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

De haut en bas, que la colline est belle

Festival | Le festival des 7 Collines reprend sa place dans la métropole stéphanoise, proposant 15 jours de cirque, danse, musique et performances à redonner du souffle.

Cerise Rochet | Mercredi 9 juin 2021

De haut en bas, que la colline est belle

Il fait partie des festivals passés à la trappe en 2020, au grand dam de toutes celles et de tous ceux qui en ont fait un rendez-vous immanquable du début de l’été. Qu’on se rassure, après une année de disette, les 7 Collines reviennent plus en forme que jamais, avec une programmation festive - parce qu’il faut bien se remettre de ses émotions -, et audacieuse -parce qu’il faut bien aller de l’avant, quitte à se faire bousculer un peu. Avec près de 20 spectacles en 15 jours sur une grande partie de la métropole stéphanoise, l’événement retrouve ses marques, fidèle à son ambition de toujours : vulgariser la création contemporaine, et voir le cirque, la musique du monde, la danse et la performance provoquer sourires sur les lèvres et boum-boum dans les cœurs de tous les spectateurs. Du cirque de haute-volée Mesdames, messieurs approchez donc, au rayon cirque cette année, sans doute n’y aura-t-il pas de place pour tout le monde. Au milieu d’une multitude de pièces engagées, spectaculaires, ou parfois les deux à la fois, on optera sans trembler pour la compagnie française Cabas. Venue de région parisienne, celle-ci s’installera le temps d’une seule so

Continuer à lire

Les 7 Collines proposent une prog d'automne

Festival | Le festival des 7 Collines, rendez-vous pluridisciplinaire stéphanois du début d'été, n'a pas pu avoir lieu du 23 juin au 7 juillet (...)

Nicolas Bros | Vendredi 25 septembre 2020

Les 7 Collines proposent une prog d'automne

Le festival des 7 Collines, rendez-vous pluridisciplinaire stéphanois du début d'été, n'a pas pu avoir lieu du 23 juin au 7 juillet 2020. Pour autant, l'équipe organisatrice ne s'est pas laissée abattre et a décidé de programmer des spectacles cet automne. L'occasion de découvrir plusieurs pièces de cirque entre le 7 novembre et le 10 décembre. On retrouvera la Cie Allégorie avec le spectacle cOLLiSion du côté de la salle Aristide Briand de Saint-Chamond le 7 novembre, une Nuit du Cirque le 14 novembre à la Maison de l'Université avec les compagnies Puéril Puéril et Kiaï (une soirée en collaboration avec l'école de cirque Les Kipouni's), les Anglais Nikki & JD présenteront Knot le 18 novembre à la salle Jeanne d'Arc puis Sencirk, compagnie sénégalaise, proposera Man Fan Laa le 10 décembre au Fil. [Mise à jour du 20/10/2020] L'ogranisation a mis à jour les horaires de ces spectacles : Le spectacle Collision du samedi 7 novembre à Saint-Chamond à 18 h est maintenu à l'heure prév

Continuer à lire

Le festival des 7 collines annulé à son tour

Annulation festival - COVID-19 | Suite à l'allocution présidentielle d'hier soir, les mauvaises nouvelles s'enchaînent... Sans réelle surprise. Le festival des 7 Collines (spécialisé notamment (...)

Nicolas Bros | Mardi 14 avril 2020

Le festival des 7 collines annulé à son tour

Suite à l'allocution présidentielle d'hier soir, les mauvaises nouvelles s'enchaînent... Sans réelle surprise. Le festival des 7 Collines (spécialisé notamment dans les arts du cirques), après avoir dans un premier temps sorti la programmation de sa 26e édition, vient d'annuler cette dernière qui était prévue du 23 juin au 7 juillet prochains. La nouvelle a été annoncée via communiqué de l'organisation : « Nous sommes très touchés par cette situation inédite, mais restons solidaires face à l'ampleur de la crise. Nous souhaitons remercier tous nos partenaires, nos équipes techniques, les artistes invités, les bénévoles et festivaliers qui rendent chaque édition du festival unique. Rendez-vous en 2021 pour la 27e édition. »

Continuer à lire

Contact

Cirque | La compagnie catalane Eia nous emmène dans le monde du cirque toujours très présent dans l'imaginaire collectif, pour aller cueillir l'humanité et nous (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 5 février 2020

Contact

La compagnie catalane Eia nous emmène dans le monde du cirque toujours très présent dans l'imaginaire collectif, pour aller cueillir l'humanité et nous plonger dans un univers en constante transformation fait de In Tarsi, mot d'artisan utilisé en marqueterie pour désigner l'art délicat d'assembler de minuscules fragments. Fragments de vie, avec ses rencontres, ses contacts, ses incompréhensions, ses complicités et ses moments de solitude, qui renvoient à une expérience humaine connue de tous. Sur une piste circulaire et multigéométrique, 13 praticables en bois, un mât chinois, une corde à sauter, autant d'agrès pour construire, transformer, aligner, superposer, basculer. Quatre circassiens à l'énergie débordante, se livrent, à un rythme endiablé, à un exercice de haute voltige où cirque et danse se mêlent à un humour plein de tendresse. De portés acrobatiques en sauts sur trampoline et escalades de mât chinois, ils créent un cirque en perpétuel mouvement qui les rassemble, les disperse, les réunit à nouveau, composant une mosaïque d'exploits comme le ferait un kaléidoscope mettant en lumière la grandeur de la rencontre et la constante transformation des sentiments et de

Continuer à lire

Parlez doucement, vous êtes au cirque

Cirque | La compagnie The Rat Pack bouscule dans son spectacle Speakeasy la pratique circassienne en empruntant des techniques cinématographiques, des clichés (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 8 janvier 2020

Parlez doucement, vous êtes au cirque

La compagnie The Rat Pack bouscule dans son spectacle Speakeasy la pratique circassienne en empruntant des techniques cinématographiques, des clichés propres aux films de gangsters. C'est dans l'univers sulfureux des bars clandestins du temps de la prohibition, les "speakeasy", que six artistes réussissent à conjuguer parfaitement cirque, danse et cinéma. Speakeasy, dimanche 9 février au Théâtre du Parc

Continuer à lire

Le Cirque du Soleil à Lyon en mars 2020

Cirque | Aux pieds du Parc OL de Décines, le Cirque du Soleil va planter son chapiteau du 19 mars au 13 avril 2020. Le plus célèbre nouveau cirque au (...)

Nadja Pobel | Mercredi 11 décembre 2019

Le Cirque du Soleil à Lyon en mars 2020

Aux pieds du Parc OL de Décines, le Cirque du Soleil va planter son chapiteau du 19 mars au 13 avril 2020. Le plus célèbre nouveau cirque au monde présente Kooza, un show avec des circassiens et acrobates hors pairs comme dans toutes les productions de la compagnie montréalaise. Mais certainement aussi avec déferlement de couleurs et éclats de lumière dans tous les sens. On ira vérifier s'il reste un brin d'âme. Tarifs : de 36€ à 239€

Continuer à lire

Juste un échange

Danse | Dans un espace clos en quadri-frontal ceinturé par un gradin en tôle ondulée, à la fois arène et ring, deux hommes face à face font l'épreuve de l'altérité. Inspirée de la (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 4 décembre 2019

Juste un échange

Dans un espace clos en quadri-frontal ceinturé par un gradin en tôle ondulée, à la fois arène et ring, deux hommes face à face font l'épreuve de l'altérité. Inspirée de la somptueuse pièce Dans la solitude des champs de coton où se rencontrent deux hommes que rien ne réunit sinon un accord tacite entre un client qui cherche une chose qu'il n'a pas et un dealer qui la possède, le spectacle Deal repose sur ce prétexte à la discussion et à la confrontation. Les deux circassiens-danseurs Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde investissent les figures du client et du dealer, se livrant à des variations inouïes dans un duo tout en échanges, en jeux d'équilibre de forces, en mouvements croisés. Deal se situe à mi-chemin entre la danse et le cirque et se donne à voir dans un corps à corps chorégraphié où la beauté du geste le dispute à l'intensité des présences. Topons là ! Deal, du mardi 10 au samedi 14 décembre à La Comédie de Saint-Étienne

Continuer à lire

Rêverie douce

Cirque | Quatre personnages, des instruments, des boules, des acrobaties, du jeu… Mais qui sont-ils, ces quatre-là ? Spectacle de cirque mêlé de musique, (...)

Cerise Rochet | Mercredi 4 décembre 2019

Rêverie douce

Quatre personnages, des instruments, des boules, des acrobaties, du jeu… Mais qui sont-ils, ces quatre-là ? Spectacle de cirque mêlé de musique, Ballade à quatre nous emmène dans un joli voyage étoilé. Attrapé par le visuel, on se laisse tranquillement bercer par l’histoire, et emporter dans la rêverie… Ballade à quatre, mardi 17 décembre au théâtre des Pénitents à Montbrison

Continuer à lire

Sauvé par le cirque

Cirque | Issus de l'école de cirque de Lyon, Dorian Lechaux et Ronan Duée ont décidé de lancer à l'automne 2015 leur compagnie au nom étonnant et entêtant : Puéril Péril. (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 septembre 2019

Sauvé par le cirque

Issus de l'école de cirque de Lyon, Dorian Lechaux et Ronan Duée ont décidé de lancer à l'automne 2015 leur compagnie au nom étonnant et entêtant : Puéril Péril. Le duo, mi-acrobate mi-monocycliste propose des spectacles qui restent accrochés. C'est le cas de L'Autre, une création qui débute avec un homme sur le point d’en finir... mais ce n'est, bien au contraire, que le début. Un spectacle tout en subtilité et humour noir. Un cirque bourré d'une forte théâtralité. L'Autre, vendredi 17 janvier 2020 à 20h à L'Échappée de Sorbiers et vendredi 13 mars 2020 20h au Centre culturel de la Ricamarie

Continuer à lire

Cirque à l'antique

Festvial d'Alba à la Romaine | Petit village de caractère au sud de l'Ardèche, Alba-la-Romaine, la bien-nommée, accueille en juillet son traditionnel festival autour des arts du cirque où (...)

Monique Bonnefond | Mardi 2 juillet 2019

Cirque à l'antique

Petit village de caractère au sud de l'Ardèche, Alba-la-Romaine, la bien-nommée, accueille en juillet son traditionnel festival autour des arts du cirque où des artistes de renommée internationale viennent investir ce site antique exceptionnel. Cirque, théâtre, danse, musique, humour constituent un moment phare du territoire ardéchois. Festival d'Alba, du 9 au 14 juillet à Alba-la-Romaine (Ardèche)

Continuer à lire

Québec, quel cirque !

Cirque / Festival des 7 Collines | Cette année, le festival des 7 Collines offre une jolie part de sa programmation à des créations québécoises en danse (avec Daina Ashbee) mais aussi et surtout en cirque (7 Doigts de la Main, Barcode Circus Company et Machine de Cirque). C'est carrément un focus Québec qui nous est proposé. Mais pourquoi la Belle Province est-elle une terre aussi fertile en matière circassienne ? Éléments de réponse.

La rédaction | Mardi 4 juin 2019

Québec, quel cirque !

Depuis plusieurs années, on assiste à une sorte d'hégémonie québécoise sur la création circassienne. Cela se traduit par des productions de grande qualité et des compagnies aux noms qui retentissent fort dans le secteur. On pense forcément au Cirque du Soleil, aux 7 Doigts de la Main ou encore au Cirque Éloize. Mais pourquoi donc, la Province de 8, 5 millions d'habitants est-elle devenue en quelques décennies la référence en cirque ? À tel point qu'aujourd'hui le festival des 7 Collines accueille un focus Québec dans sa programmation. Nous avons voulu en savoir davantage en nous tournant tout d'abord vers Marie Pâris, une journaliste installée à Montréal et spécialisée dans la scène et le spectacle vivant. Elle revient pour nous sur les racines de ce succès mondial du cirque à la sauce québécoise. Nous avons également voulu savoir pourquoi et comment le festival des 7 Collines en est arrivé à programmer un focus spécial en 2019. Une chose est sûre, au Québec, c'est le grand cirque ! Nicolas Bros Le Québec en piste On aime les

Continuer à lire

L'océan des Monts

Festival | La convivialité, l'accueil, la rencontre entre le public et les artistes sont les maîtres mots du festival Les monts de la balle devenu au cours des ans (...)

Monique Bonnefond | Mardi 4 juin 2019

L'océan des Monts

La convivialité, l'accueil, la rencontre entre le public et les artistes sont les maîtres mots du festival Les monts de la balle devenu au cours des ans un festival à visage humain. Cette année, la 24e édition aura pour thème l'océan, en lien avec la journée mondiale de l'UNESCO le 8 juin. Le temps d'un week-end, près de trente compagnies venues de toute l'Europe offriront au Forez plus de 70 spectacles. Au menu, parmi le foisonnement artistique d'une programmation élaborée avec le souci de la diversité et de la création, des acrobaties avec La volonté des cuisses, du cirque aérien espagnol avec Esquerdes qui parle de la fragilité de l'être humain, du mime bruité avec Wanted, du théâtre de rue avec Engrainage, histoire pleine de rebondissements et d'humour. La compagnie Les Malles nous propose Manto, spectacle de danse et marionnettes à taille humaine. 1300 minutes par semaine, création de la compagnie Le midi moins cinq porte sur l'addiction aux téléphones portables. La musique est aussi très présente avec des soirées groove explosives, des ambiances guinguettes, dub électro. Un festival convivial, mais pas que... En phase a

Continuer à lire

Un "focus Québec" aux 7 Collines

Festival pluridisciplinaire | 7 sur 7 ! On savait le lien fort qui unissait le festival des 7 Collines avec la compagnie de cirque québécoise Les 7 Doigts de la Main. Pour son (...)

Nicolas Bros | Vendredi 8 février 2019

Un

7 sur 7 ! On savait le lien fort qui unissait le festival des 7 Collines avec la compagnie de cirque québécoise Les 7 Doigts de la Main. Pour son édition 2019 - du 25 juin au 8 juillet - le festival stéphanois enfonce le clou et convie les circassiens montréalais pour présenter leur nouvelle création Passagers. De plus, l'équipe de l'événement stéphanois vient également d'annoncer que 3 autres créations québécoises seront à l'honneur cette année. C'est à se demander si l'on ne devrait pas prolonger le pont Jacques Cartier jusqu'aux rives du Furan... Festival des 7 Collines, du 25 juin au 8 juillet à Saint-Étien

Continuer à lire

Cirque, cinéma et prohibition

Cirque | La compagnie the Rat Pack bouscule la pratique circassienne dans son spectacle Speakeasy en empruntant des techniques cinématographiques, en (...)

Monique Bonnefond | Mardi 4 septembre 2018

Cirque, cinéma et prohibition

La compagnie the Rat Pack bouscule la pratique circassienne dans son spectacle Speakeasy en empruntant des techniques cinématographiques, en détournant les références et clichés des films de gangsters dans lesquels le club est un lieu clé où règne une ambiance close, sombre. Les six artistes performatifs passionnés par toutes les formes de création artistique réussissent, par un énorme travail d'expression corporelle inspiré des films muets, à conjuguer parfaitement les arts du cirque et du cinéma et nous font avec jubilation "leur" cirque. Speakeasy, dimanche 3 février 2019 au Firmament à Firminy

Continuer à lire

Le cirque : double tours et double lieux

FESTIVAL D'ALBA | Dix ans pour le Pôle cirque de l'Ardèche. Autant pour le Festival d'Alba. Et voilà que les deux entités pilotées par Alain Reynaud se réunissent pour co-accueillir la crème de cette discipline toujours plus alléchante.

Nadja Pobel | Mardi 3 juillet 2018

Le cirque : double tours et double lieux

Voici au moins un ruissellement qui fonctionne, qui plus est, au bénéfice de tous. La Cascade, pôle national de cirque comme la France en compte quatorze sur le territoire, mais un seul dans cette immense région Rhône-Alpes Auvergne, a fêté ce printemps ses dix ans d'existence. À l'époque, le label national ne lui était pas encore accolé, et pour cause, le Ministère ne les inventa qu'en 2010. Mais déjà Alain Reynaud et Claire Peysson (compagnies Les Nouveaux Nez & Cie et Les Colporteurs) pallient le manque de lieux de travail. Un outil, à Bourg-Saint-Andéol, est alors ouvert aux professionnels pour la création, la diffusion (étape de création) ou la formation (stages, mais pas d'école) qui aujourd'hui encore – faute de structures suffisantes dans les environs - a des délais d'attente pour l'occupation des salles de douze à dix-huit mois ! En parallèle de la Cascade se crée le Festival d'Alba, 30 km au nord, et à l'ouest de Montélimar. Étape reconnue en France pour les circassiens, ce rendez-vous de six jours mérite bien un décroché de la voisine Avignon. Et pour la première fois de son histoire, il se déploie partiellement à La Cascade afin de rendre lisible la co

Continuer à lire

Arte diffuse "Réversible" tourné au festival des 7 Collines

Cirque | Nous vous avions conseillé de découvrir ce spectacle. Réversible de la Compagnie québécoise de cirque Les 7 Doigts de la Main, fut présenté à deux reprises dans (...)

Nicolas Bros | Mercredi 20 décembre 2017

Arte diffuse

Nous vous avions conseillé de découvrir ce spectacle. Réversible de la Compagnie québécoise de cirque Les 7 Doigts de la Main, fut présenté à deux reprises dans le cadre du festival des 7 Collines édition 2017, à l'Opéra de Saint-Étienne. Pour celles et ceux qui n'auraient pas eu l'occasion d'apprécier la performance en direct, une captation avait été organisée par Arte lors d'une de ces deux représentations en terres stéphanoises. La chaîne de télévision prévoit la diffusion de ce spectacle mercredi 27 décembre à partir de 20h55. Réversible de la Compagnie Les 7 Doigts de la Main à l'Opéra de Saint-Étienne dans le cadre du festival des 7 Collines, diffusion le 27/12 à 20h55 sur Arte

Continuer à lire

L'Envol de Plume

Nuits de Fourvière (Rhône) | C'est une aventure comme on n'en fera sans doute plus en France : ces superproductions qu'il faut trois années pour amortir s'éteignent peu à peu, (...)

Nadja Pobel | Mardi 4 juillet 2017

L'Envol de Plume

C'est une aventure comme on n'en fera sans doute plus en France : ces superproductions qu'il faut trois années pour amortir s'éteignent peu à peu, contrairement à des locomotives comme le Cirque du Soleil. Il ne reste plus dans cette catégorie que Ariane Mnouchkine, et Bartabas. Et le Cirque Plume. Ces deux derniers sont les seuls à pouvoir remplir trente soirs d'affilée un chapiteau de mille places. Pourtant, il reste une forme d’artisanat derrière ces chiffres. Créée chez eux à Besançon en mai dernier, cette Dernière saison est pour Plume le commencement de la fin. Ce cirque a été précurseur, dès sa création en 1983, avec Amour, jonglage et falbalas, d'une façon de faire vivre le spectacle de rue, la magie, la musique... « C'était une histoire sociale » comme le précisait encore en mars dernier Bernard Kudlak son directeur, « il fallait faire ça pour mille raisons, politiques, personnelles. Nous étions nourris par le Living Theater (NDLR qui fit scandale à Avignon en 1968), le festival international de Nancy (NDLR qui révéla Bob Wilson), Augusto Boal et son théâtre ama

Continuer à lire

L'équilibre des 7 Doigts

Cirque / Festival | Avec Réversible, la Compagnie québécoise Les 7 Doigts de la Main s'impose encore une fois avec un cirque mêlant à la fois technicité et surtout humanité. Traitant de thématiques autour du passé, des origines et de la construction de l'être, Réversible frappe un grand coup et sera en représentation à Saint-Etienne pour les 7 Collines.

Nicolas Bros | Mardi 6 juin 2017

L'équilibre des 7 Doigts

« Celui qui ignore son passé est condamné à le répéter. » Nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et nous savons bien à quel point il est important de connaître son histoire, notamment pour éviter de répéter des situations douloureuses, pour échapper aux pièges de la fatalité. Rien n'est pire que le non-dit, le secret que la famille, la culture imposent à des personnes, à des enfants qui portent l'angoisse de parents silencieux et vont revivre certains problèmes des années plus tard. C'est un sujet largement exploité que l'on retrouve dans des films comme Le Secret, dans des romans comme Un amour impossible de Christine Angot et qui apparaît dans plusieurs spectacles de la compagnie Les 7 Doigts de la Main qui, depuis longtemps, sculpte les émotions humaines en les frottant au langage des corps d'artistes pluridisciplinaires : équilibristes, jongleurs, trapézistes. À la recherche du passé Après La vie, Psy, Séquence 8 et Cuisine et confessions, la nouvelle création des 7 Doigts, Réversible, explore une fois encore, la bulle intime de chaque artiste. On se glisse dans la vi

Continuer à lire

Cirque, cinéma et prohibition

Cirque | La vitalité créatrice du cirque, qui, aujourd'hui, est bien loin d'être un art mineur, crée des formes inédites. Les créateurs circassiens empruntent volontiers (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 7 juin 2017

Cirque, cinéma et prohibition

La vitalité créatrice du cirque, qui, aujourd'hui, est bien loin d'être un art mineur, crée des formes inédites. Les créateurs circassiens empruntent volontiers des matériaux, des codes aux autres arts. Ils reprennent, réactivent, décalent des techniques, des concepts qu'ils se réapproprient. La compagnie the Rat Pack bouscule dans son spectacle Speakeasy, la pratique circassienne en empruntant des techniques cinématographiques, en détournant les références et clichés des films de gangsters dans lesquels le club est un lieu clé où règne une ambiance close, sombre. C'est cet univers reconstitué tel un plateau de cinéma, avec des accessoires d'époque comme le sol en damiers, les meubles Art déco, qui donne son nom au spectacle. Le Speakeasy était un bar clandestin du temps de la prohibition où on demandait aux clients de baisser la voix pour commander de l'alcool. Les six artistes performatifs de la compagnie passionnés par toutes les formes de création artistique, réussissent, par un énorme travail d'expression corporelle inspiré des films muets, à conjuguer parfaitement les arts du cirque et du cinéma et nous font avec jubilation "leur" cirque. Speakeasy

Continuer à lire

Les 7 Doigts de la Main reviennent aux 7 Collines

Cirque contemporain | Le collectif montréalais Les 7 Doigts de la Main passeront par l'Opéra de Saint-Étienne les 29 et 30 juin dans le cadre de la 23ème édition du Festival des 7 (...)

Nicolas Bros | Vendredi 3 mars 2017

Les 7 Doigts de la Main reviennent aux 7 Collines

Le collectif montréalais Les 7 Doigts de la Main passeront par l'Opéra de Saint-Étienne les 29 et 30 juin dans le cadre de la 23ème édition du Festival des 7 Collines, qui propose chaque année une programmation avec un gros penchant sur le cirque contemporain. Ce sera l'occasion pour le public stéphanois de découvrir la nouvelle création de la structure artistique québécoise : Réversible qui est jouée jusqu'au 1er avril au Bataclan (Paris). Réversible de la Cie Les 7 Doigts de la Main, jeudi 29 et vendredi 30 juin à l'Opéra de Saint-Étienne, dans le cadre du festival des 7 Collines

Continuer à lire

Le sens de la fête

SCENES | Et vous (re)découvriez le savoir-faire du Cirque Bouffon ? Cette émanation d'anciens membres du Cirque du Soleil consacrent la fin de la presse (...)

Nadja Pobel | Mardi 5 juillet 2016

Le sens de la fête

Et vous (re)découvriez le savoir-faire du Cirque Bouffon ? Cette émanation d'anciens membres du Cirque du Soleil consacrent la fin de la presse papier dirait-on, faisant d'un amas de journaux leur terrain de jeu. Mais fort heureusement le spectacle ne se résume pas à ce déclinisme (lucidité?). La troupe fait souvent corps enchaînant notamment un très beau numéro sur corde lisse à des portées queer. Continuellement mis en musique - ou presque - sur des airs balkano-andalous, Solvo s'appuie sur une dynamique collective évidente et un sens de la fête communicatif au cours duquel tous les agrès sont présentés avec dextérité. Bien sûr il manque cette noirceur que l'on a tant appréciée dans le Matamore du Cirque Trottola notamment, celui de l'inclassable Bonaventure Gacon. La touche la plus sombre émane peut-être de la Castafiore qui vient à plusieurs reprises entonner ses airs hauts perchés presque agaçants. Elle semble s'être enfuie d'un Starmania première version et casse un peu l'unité d'un spectacle de grands professionnels accessible pour les enfants dès 6 ans. Nadja Pobel Solvo, du 21 au 23 juillet, à L'Estival de

Continuer à lire

Pourquoi redescendre ?

SCENES | Le festival des 7 collines démarre fort avec le superbe spectacle de Mathurin Bolze qui, avec Du goudron et des plumes, avait laissé le public de la Comédie, médusé. Dans Barons Perchés, Bachir, le héros solitaire de Fenêtres et son double, Mathurin Bolze, nous entraînent dans une danse-poursuite aérienne vertigineuse au sein d'un monde en apesanteur.

Monique Bonnefond | Mardi 31 mai 2016

Pourquoi redescendre ?

Inspiré de l'ouvrage d'Italo Calvino, Le Baron perché dont on retrouve un certain état d'esprit, notamment dans le désir d'une vie à la gravité moins pesante, libérée des contraintes du corps et de la terre ferme, le spectacle de Mathurin Bolze nous invite à suivre le deuxième volet de l'histoire commencée avec Fenêtres (repris également pendant le festival) et le personnage incarné par Karim Messaoudi, Bachir, qui en avait « marre de vivre à plat ». « Dans ma cabane en bois, je vivrai en volume » dit-il. Dans cette cabane, baraque renversée, on perd toute notion d'endroit et d'envers, de verticalité et d'horizontalité. Plus rien n'a de sens. Marcher sur les murs, voler, disparaître, tout est possible pour Bachir et Mathurin, ces deux "monte-en-l'air" à la ressemblance troublante, dont l'ombre juvénile de l'un à la poursuite de l'autre, ou de son double, épouse ses gestes, calque ses pas sur les siens, créant une complémentarité magnifique. Mais, au-delà du prétexte narratif, c'est aussi d'équilibre dont il est question, d'affranchissement des pesanteurs. Et là, chapeau les artistes ! Un feu d'artifice d'acrobaties Vrille

Continuer à lire

Les 7 Collines verdoyantes

CONNAITRE | Aujourd'hui a été lâchée la programmation du festival des 7 Collines. Pluridisciplinaire mais se tournant de plus en plus vers le nouveau cirque, l'événement de fin juin/début juillet apporte son lot de belles surprises. Nicolas Bros

Nicolas Bros | Mercredi 6 avril 2016

Les 7 Collines verdoyantes

Tournée vers les nouveaux talents et principalement vers le cirque, la programmation du cru 2016 du festival des 7 Collines (du 29 juin au 8 juillet), réserve quelques belles surprises. Tour d'horizon de quelques dates à retenir. La première bonne nouvelle est la présence de plusieurs exclusivités. Outre les nouvelles créations des Colporteurs ou de Mathurin Bolze, la présence de trois spectacles inédits retiennent notre attention. Tout d'abord un trio anglais, la Barely Methodical Troupe avec sa pièce Bromance. Jamais jouée en France et plébiscitée outre-Manche, cette oeuvre circassienne acrobatique prouve que cette troupe est à suivre de très près. Autres anglophones, la compagnie australienne Gravity and other myths posera ses valises à Saint-Chamond pour deux dates de sa création A simple space. Captivant le public en le gardant proche d'eux et suspendu à leurs mouvements, les artistes proposent une oeuvre toute en finesse, également inédite en France. Enfin, troisième prestation qui a attiré notre oeil, Sweat baby sweat du jeune chorégraphe belge Jan Mertens. Cette oeuvre sensible et tou

Continuer à lire

Les Ogres

ECRANS | Léa Fehner tend le barnum de son deuxième long métrage au-dessus du charivari d’une histoire familiale où les rires se mêlent aux larmes, les sentiments fardés aux passions absolues… Qu’importe, le spectacle continue !

Vincent Raymond | Mardi 1 mars 2016

Les Ogres

Surprenant de voracité, le titre ne ment pas : Les Ogres est bien un film-monstre. Car pour évoquer de manière lucide le quotidien d’une troupe tirant le diable par la queue, confondant la scène et la vraie vie, l’enfant de la balle — voire, enfant de troupe — Léa Fehner n’aurait pu faire moins que cette chronique extravagante, profuse, débordante de vie. D’une durée excessive, et cependant nécessaire, cette œuvre vrac et foutraque rend compte du miracle sans cesse renouvelé d’un spectacle, né d’un effarant chaos en coulisses, produit par la fusion d’une somme d’individus rivaux soumis à leurs démons, leurs passions et jalousies. Quel cirque ! Ogres, ces saltimbanques le sont tous à des degrés divers, se nourrissant réciproquement et sans vergogne de leur énergie vitale — à commencer par le propre père de la cinéaste. Chef de bande tout à la fois charismatique et pathétique, odieux et investi dans le fonctionnement de la compagnie qu’il dirige en pote-despote, il tiendrait même de Cronos, dévorant ses enfants comme le Titan mythologique. Si Léa Fehner a su dépeindre les relations complexes se nouant au sein de ce groupe d’artistes

Continuer à lire

Réminiscences et balles de nuit

SCENES | Des confessions en cuisine avec les 7 doigts de la main à du jonglage magique à six mains de nuit. Voici deux créations («Cuisines & Confessions» et «Nuit») qui ont retenu toute notre attention parmi un programme des 7 Collines 2015 riche et singulier. Monique Bonnefond

Monique Bonnefond | Mardi 2 juin 2015

Réminiscences et balles de nuit

Ah ! la bonne odeur de la soupe au pistou qui fait soudain surgir des marchés de Provence, le bruit soyeux d'une bouche posée sur une autre bouche ! Tout le monde connaît ce régal des sens qui réveille des souvenirs inscrits dans nos histoires personnelles. Cuisine et confessions de la compagnie québécoise Les 7 Doigts de la Main dose savamment des ingrédients qui sollicitent nos cinq sens : le toucher qui restitue la sensation des mains qui pétrissent, l'odeur des biscuits sortant du four... le tout agrémenté d'une «sauce musicale bien épicée» qui charme nos oreilles avec une reprise acoustique de You're the one that I want de Grease. On se délecte de ce menu revigorant préparé sous nos yeux par neuf circassiens qui échangent des propos, souvent drôles, avec le public invité à «mettre son grain de sel» et à partager un moment festif et convivial. Cet aspect communicatif se trouve aussi dans Nuit où le «langage jonglé» est source de dialogue. La Nuit ! Trois hommes et des balles. Que se passe-t-il entre eux ? Tout ce que le Collectif Petit Travers a imaginé, avec en plus, une touche de magie concoctée par Yann Frisch. «Du côté de ch

Continuer à lire

L'Âme de fond

MUSIQUES | Il paraît que nous perdons tous vingt et un grammes lors de notre mort. Ce serait, selon la théorie de MacDougall la masse de l'âme humaine qui s'échapperait (...)

Nicolas Bros | Mercredi 6 mai 2015

L'Âme de fond

Il paraît que nous perdons tous vingt et un grammes lors de notre mort. Ce serait, selon la théorie de MacDougall la masse de l'âme humaine qui s'échapperait alors de notre corps. Même si ce poids est somme toute assez ridicule par rapport à notre masse corporelle totale, ce postulat a toujours alimenté beaucoup de travaux artistiques. À Saint-Étienne, c'est un groupe de rock qui s'est emparé de cette curiosité scientifique pour se donner un nom. Avec un son dérivant de la pop punk californienne et ravivant les souvenirs du rock à roulettes de skate très 90's, le groupe évoque, en Français dans le texte, des thématiques introspectives, tout en ridant sur leurs guitares et tambours. Composé d'anciens membres des formations stéphanoises Les Garagnas et White Card, 21 Grammes avance tranquillement depuis sa création en 2012. Après un première EP rappelant l'origine de son nom (La Pesée des Âmes), le quatuor sort ce mois-ci sa deuxième épreuve discographique avec Obsolescence programmée. Et pour l'occasion, ils remueront la scène du Fest'U Jean Mon'Arts et des Monts de la Balle avec leur rock qui renverse telle une lame de fond. NB 21 Grammes + D

Continuer à lire

Tout un cirque !

SCENES | Après avoir attiré 12 000 spectateurs pour sa 20ème édition en 2014, le festival des 7 Collines repart cette année en ciblant toujours plus sa (...)

Nicolas Bros | Mardi 7 avril 2015

Tout un cirque !

Après avoir attiré 12 000 spectateurs pour sa 20ème édition en 2014, le festival des 7 Collines repart cette année en ciblant toujours plus sa programmation sur le cirque, la danse et les performances scéniques. Parmi les artistes qui se présenteront au public du Sud de la Loire du 1er au 10 juillet prochains, quelques noms promettent de belles émotions scéniques. En premier lieu la compagnie québécoise Les 7 Doigts de la Main, après leur passage remarqué l'année dernière, présenteront à Saint-Chamond leur dernière création Cuisine & Confessions autour de l'art culinaire, inspiré du livre de Suzanne Taylor Young and Hungry. Le musicien autodidacte voyageur Titi Robin s'associera à l'incomparable Michael Lonsdale pour le concert-lecture L'Ombre d'un Doute au Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne. Autre belle surprise avec la présentation de FM Laeti en première partie du concert d'ouverture assuré par Shantel & Bucovina Club Orkestar. Duo formé par la chanteuse Laetitia Bourgeois et le compositeur François-Marie Dru, FM Laeti (cf. photo) apporte une pop bou

Continuer à lire

Un train russe qui décoiffe !

SCENES | «Semia» en russe signifie «famille» d’où le nom de la famille Semianyki. Après la Famille Semianyki, le Theatr Semianyki récidive avec un deuxième (...)

Florence Barnola | Mardi 3 mars 2015

Un train russe qui décoiffe !

«Semia» en russe signifie «famille» d’où le nom de la famille Semianyki. Après la Famille Semianyki, le Theatr Semianyki récidive avec un deuxième spectacle. Dans le premier, nous avions fait la connaissance d’un foyer complétement frappé où chaque membre de la famille luttait pour le pouvoir. Sorte de Deschiens à la mode russe en plus burtoniens tendance Edwards déjanté, les personnages étaient «too much» à souhait : un père alcoolique, une mère très enceinte, des enfants loufoques, trash avec des velléités parricides… Ces clowns slaves reviennent cette fois-ci en chef de gare tyrannique, en vamp hystérique et aguicheuse, en barman alcoolique … Vu comme ça, la pièce paraît s’adresser à un public adulte et pourtant elle est vraiment adaptée aux enfants dès le plus jeune âge. La frontière de la langue n’existe pas puisque c’est sans paroles. La troupe s’inspire de Charlie Chaplin et s’inscrit à la fois dans la tradition du genre tout en étant très contemporaine. Ces 5 comédiens russes savent tout faire : jouer de la musique, jongler, faire des acrobaties... et être drôles. Alors n’hésitons pas à prendre ce train-là, on ne sait pas où il va mais en revanche le voyage sera parsemé

Continuer à lire

Gagnant-gagnant

SCENES | C’est le printemps ! Les beaux jours sont légion, le soleil lézarde tard, les températures sont clémentes… Un temps idéal pour rester dehors et lambiner. Et (...)

Florence Barnola | Mercredi 4 juin 2014

Gagnant-gagnant

C’est le printemps ! Les beaux jours sont légion, le soleil lézarde tard, les températures sont clémentes… Un temps idéal pour rester dehors et lambiner. Et c’est alors que les festivals en profitent pour sortir de leur tanière. Quoi que, cette année à Verrières, Les monts de la balle ont bien failli ne pas avoir de 19e édition. Heureusement, Zorro (Loire Forez notamment) s’en est mêlé et, hop ! Cela nous réjouit, parce que c’est un chouette événement des arts de la rue avec des spectacles burlesques, de cirque, musicaux, aériens, ou bien même de marionnettes. A noter dans le In 2014, la venue de la Cie Autonome. Du cirque pour toute la famille, des numéros de jonglage (principalement) alliés à une dramaturgie (plutôt très humoristique) constituent Fifty-fifty. Derrière la structure théâtrale, on trouve Alex Saintin. L’artiste circacien se qualifie bien joliment « d’amuseur public », à une époque où on ose à peine dire « divertissement » sans être déprécié, c’est à saluer. Dans ce spectacle, Alex est seul aux commandes. Enfin presque seul, mais je ne déflorerai pas le suspense. Bon, ok, je lâche juste un indice : équipe. Allez, un deuxième indice : un casting et

Continuer à lire

Les 7 doigts de la main pour ouvrir les 7 Collines

SCENES | La compagnie québécoise Les 7 doigts de la main ouvrira la vingitème édition du festival des 7 Collines de Saint-Etienne. Pour l'occasion, le collectif (...)

Nicolas Bros | Lundi 3 mars 2014

Les 7 doigts de la main pour ouvrir les 7 Collines

La compagnie québécoise Les 7 doigts de la main ouvrira la vingitème édition du festival des 7 Collines de Saint-Etienne. Pour l'occasion, le collectif présentera sa nouvelle création intitulée Séquence 8. Créée en 2002 à Montréal par sept anciens pensionnaires du Cirque du Soleil, la compagnie en est à sa huitième création. Cette œuvre, se situant entre cirque et théâtre, promet de se questionner sur le rôle de « l’Autre » et ainsi, à travers ce prisme, de la définition de nous-même. Le spectacle tourné vers la thématique ambitieuse de l'instrospection promet une soirée inaugurale de haute volée pour les 7 Collines 2014. Séquence 8, Compagnie les 7 doigts de la main, mercredi 2 juillet à 20h, Opéra-Théâtre de Saint-Etienne / Ouverture du 20ème Festival des 7 Collines  

Continuer à lire

Les arts de la rue enchantent les monts du soir

SCENES | Chaque festival, par sa spécificité, attire un public particulier. Celui de Verrières-en-Forez dont le nom : Les Monts de la balle résulte du mariage des «Monts du Forez» et des «enfants de la balle», attire la foule des grands jours, toutes générations et toutes classes sociales confondues car ce festival familial, très convivial offre pas moins de 1482 représentations faites de théâtre de rue, cirque, danse, contes, musique, marionnettes... dont la plupart sont gratuites. Monique Bonnefond

Marc Chassaubene | Lundi 29 avril 2013

Les arts de la rue enchantent les monts du soir

Quand l’idée germa dans la tête de quelques habitants, elle ne rencontra guère que circonspection. Néanmoins, les parents et professionnels animant des ateliers pour enfants, décidèrent de faire une «journée spéciale». Ainsi naquit en 1996, le premier festival de Verrières-en-Forez. Aujourd’hui, membre de la Fédération Régionale des Arts de la rue, il a atteint une renommée qui dépasse largement les frontières de l’hexagone. 1850 artistes professionnels venus d’horizons parfois lointains, transforment ce village de 700 habitants en une gigantesque scène du spectacle vivant, qui s’étend maintenant, avec les PréAmballes, jusque dans 9 communes. Qualité et professionnalisme donc, autour des 494 compagnies sélectionnées, mais surtout convivialité et diversité. Histoires de mouettes et de chats… Si l’on devait faire un choix : La compagnie l’Estock Fish dressera son chapiteau autour duquel les personnages de l’Affabulatoir vous accueilleront pour vous proposer un fabuleux voyage au coeur d’un univers fantasmagorique, dans un monde où tout est possible, mais rien n’est certain. Un

Continuer à lire