Le festival des Arts Burlesques équilibré

Nicolas Bros | Jeudi 14 janvier 2016

Photo : Farid Chamekh © DR


Pour sa treizième édition, le festival des Arts Burlesques de Saint-Étienne a mis au point une programmation équilibrée entre valeurs sûres et jaunes talents. On retrouvera ainsi Anne Roumanoff, le très acide Jérémy Ferrari, Pascal Légitimus ou bien encore Gaspard Proust (en scène dès ce soir pour rôder son nouveau spectacle) côtoyant des noms montant de l'humour français tels que les foutraques Chiches Capons, Issa Doumbia, les Stéphanois Quentin Jaffrès et Farid Chamekh ou encore Bouchra Beno.


Jérémy Ferrari

"Vends 2 pièces à Beyrouth"
Centre de Congrès de Saint-Etienne Cité Fauriel - 23 rue Ponchardier Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Pascal Légitimus


Nouveau Théâtre Beaulieu (NTB) 28 boulevard de la Palle Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Quentin Jaffrès

“Cent prises de tête”
Nouveau Théâtre Beaulieu (NTB) 28 boulevard de la Palle Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Farid Chamekh + Bouchra Beno

Salle Jeanne d’Arc 16 rue Jean-Claude Tissot Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Gaspard Proust

Nouveau Théâtre Beaulieu (NTB) 28 boulevard de la Palle Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Anne Roumanoff

"Aimons-nous les uns les autres"
Centre de Congrès de Saint-Etienne Cité Fauriel - 23 rue Ponchardier Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

5 premiers noms pour les Arts Burlesques

Festival d'humour | Le festival d'humour stéphanois Les Arts Burlesques vient de dévoiler 5 premiers noms de la programmation de sa 18ème édition qui aura lieu (...)

Nicolas Bros | Vendredi 17 juillet 2020

5 premiers noms pour les Arts Burlesques

Le festival d'humour stéphanois Les Arts Burlesques vient de dévoiler 5 premiers noms de la programmation de sa 18ème édition qui aura lieu du 10 au 20 février 2021. On retrouve Tom Villa, l'éternel beauf Benjamin Tranié qui nous emmène dans un relais routier, Tom Wiesel, Arnaud Demanche et une soirée spéciale intitulée Please stand-up concoctée par Nicole Ferroni. Notons qu'en before du festival, Guillaume Meurice viendra retourner le Fil le 5 décembre avec son groupe de rock, The Disruptives, décrit comme suit : « quatre ex-étudiants d’HEC, anciennement membres du collectif « les Jeunes avec Jean-Pierre Raffarin », décident de se retrouver pour créer le premier groupe de rock macroniste de l’Histoire » Tout un programme ! 18e festival des Arts Burlesques, du 10 au 20 février 2021 dans Saint-Étienne et sa métropole

Continuer à lire

Les festivals d'humour rient jaune

Humour noir | Par le biais de leur fédération, 50 festivals d'humour appellent à l'aide pour leur pérennité.

Nicolas Bros | Lundi 18 mai 2020

Les festivals d'humour rient jaune

C'est par le biais d'un communiqué envoyé par la Fédération des festivals d'humour, que 50 festivals d'humour (FFH) dont le célèbre Festival des arts burlesques stéphanois, appellent à leur tour à l'aide après la crise Covid-19. « Très impactée par le Coronavirus et la crise sanitaire, et ayant dû faire face à des dizaines d’annulations, la FFH et les festivals qu’elle représente alertent l’État et le secteur culturel sur les menaces qui pèsent sur ses adhérents et sur la pérennité de ces rassemblements culturels, assure l'organisme. Comme pour l’ensemble du Spectacle Vivant, l’organisation de nos festivals repose sur tout un maillage d’intervenants et professionnels, également fragilisés, qui ne relève pas forcément de l’intermittence : le réseau des salles de spectacles bien sûr, mais aussi prestataires techniques, attachés de presse, catering, sécurité et prévention, billetterie, promotion, affichage etc. » Le secteur du spectacle vivant qui produit le plus de représentations par an L'humour, notamment en France, est un des pans les plus dynamiques du spectacle vivant, drainant de nombreux spectateurs lors de multiples représentations d

Continuer à lire

Fabien Olicard : « J’ai d’abord voulu monter sur scène pour faire rire les gens »

Humour x Mentalisme | Mentaliste et YouTubeur incontournable, Fabien Olicard aime surprendre, apprendre et expliquer quelques clés de la puissance possédé par notre cerveau, le tout avec humour. Pour son passage au festival des Arts burlesques, nous avons échangé sur cette discipline et sur son spectacle.

Nicolas Bros | Jeudi 5 mars 2020

Fabien Olicard : « J’ai d’abord voulu monter sur scène pour faire rire les gens »

Tu passes dans un festival d’humour, donc même si tu es mentaliste, tu as un spectacle basé sur le rire ? Oui, c’est ça. Le fond du spectacle se base sur le mentalisme mais oui c’est bien un spectacle d’humour. C’est bien de le préciser, car c’est finalement notre plus grand combat en communication de rappeler que c’est un spectacle d’humour avant tout. Pourquoi il n’existe pas de définition claire du mot mentalisme. La série Mentalist a démocratisé le mot, mais beaucoup ne savent pas ce que c’est exactement… C’est un bon résumé de la situation. C’est utilisé comme un « mot-valise ». La véritable définition du mentalisme se poserait en opposition au matérialisme. Cela dit beaucoup et pas grand-chose en même temps… Du coup, comme ce n’est pas une spécialisation mais une généralisation de plein de choses, il ne peut y avoir par essence de définition claire de ce mot. On peut avoir un comportementaliste qui ne travaille que sur le comportement des gens, un hypnotiseur ou hypnothérapeute, un mnémoniste qui travaille sur la mémoire… mais ces personnes-là se spécialisent au point qu’il va y avoir des

Continuer à lire

Coronavirus : le festival des arts burlesques pas impacté

ACTUS | Par communiqué, l'équipe organisatrice du Festival des arts burlesques, assure qu'aucun spectacle du festival n'est annulé suite aux mesures prises par le (...)

Nicolas Bros | Lundi 2 mars 2020

Coronavirus : le festival des arts burlesques pas impacté

Par communiqué, l'équipe organisatrice du Festival des arts burlesques, assure qu'aucun spectacle du festival n'est annulé suite aux mesures prises par le gouvernement contre le Coronavirus : « Le gouvernement a annoncé des mesures de prévention concernant le risque de propagation du Coronavirus. Ces mesures concernent seulement les salles de spectacles de plus de 5 000 spectateurs, le festival des arts burlesques n'est pas concerné par ces directives, donc les spectacles programmés ont bien lieu comme prévu jusqu'au 8 mars 2020. Nous pouvons continuer à donner du rire »

Continuer à lire

Du rire au quotidien

Humour | Nora Hamzawi est de passage à Saint-Etienne le 1er mars au Centre des Congrès. Une occasion unique de plonger dans la vie pas-si-ordinaire d'une trentenaire parisienne. Pour le fun !

Aurélien Martinez | Mardi 11 février 2020

Du rire au quotidien

L’humour sur les petites et grandes péripéties de la vie courante, ça n’est pas forcément très original (combien, dans les spectacles des comiques stars, de sketchs interchangeables sur, au pif, la fidélité ou le dernier gadget technologique à la mode ?), pourtant ça marche. Et ça peut même avoir une certaine saveur quand c’est bien fait, notamment lorsqu’est présent un recul complice qui montre que oui, la personne en face de nous sait qu’elle va sur un terrain maintes fois labouré, mais avec un décalage qui donne du sel à son propos… Le nouveau spectacle de Nora Hamzawi est ainsi dans le plus pur style de ce qui fait la force et le succès de celle qui est également chroniqueuse télé ou encore actrice ciné : un regard acéré, parfois tendre, parfois plus acerbe, sur sa vie de trentenaire parisienne. Car si elle nous fait rire des autres (de nous, donc), Nora Hamzawi rit surtout d’elle-même, ce qui évite le spectacle simplement moqueur sur toutes les catégories possibles d’êtres humains – les bobos, les adeptes des réseaux sociaux, les jeunes parents… Une force décuplée par une exécution au cordeau (quel sens du rythme, qui place la comédienne

Continuer à lire

Comme un bossu

Festival d'humour | Les Arts Burlesques embarquent pour une 17e édition (du 27 février au 8 mars) où la crème de l'humour francophone se donne rendez-vous. Courte sélection parmi la pléthorique offre destinée à nos zygomatiques...

Cerise Rochet | Mercredi 5 février 2020

Comme un bossu

Regarde ! LeGorafi, France Inter, Quotidien, sur scène… Où qu’il soit, accompagné partout de son costume cravate, Pablo Mira taquine l’absurde tel un « anthropologue de la connerie » (dixit lui-même). Dans la peau d’un personnage que l’on peut raisonnablement détester, il pointe la bêtise de notre société, soulignant avec justesse les travers contre lesquels on ne peut rien… Sauf à en rire. Pablo Mira, vendredi 28 février à 21 heures au Centre des Congrès Histoires de Roman Il réfléchit, Roman. Il réfléchit beaucoup, à des trucs auxquels personne n’avait sans doute réfléchi avant lui… Et c’est bien là, le secret de son succès. Aller chercher l’absurdité de ce qu’on dit et de ce qu’on fait, la décortiquer dans tous les sens, l’emmener loin, comme poussé par un gros nuage de fumée parfumée qu’on recrache au-dessus de notre tête. Frayssinet raconte la bêtise avec tellement de justesse qu’on ne peut qu’en exploser de rire. Roman Frayssinet, jeudi 5 mars à 21 h

Continuer à lire

Farid Bouabdellah, sans complexe

Portrait | Ancien directeur de la MJC Beaulieu, actuel programmateur du festival des Arts Burlesques et meneur de multitudes de projets, Farid Bouabdellah est un engagé sans rage, un cultureux sans costume, un homme sans entrave. Itinéraire de cet enfant de la République qui jamais, ne s’arrête de réfléchir.

Cerise Rochet | Mercredi 5 février 2020

Farid Bouabdellah, sans complexe

Il nous aura fallu 2h30 découpées en deux rendez-vous avec Farid Bouabdellah, pour balayer son parcours. Trouver un créneau dans son agenda bien rempli, puis l’écouter chercher les mots exacts, leur donner le bon sens, digresser, revenir, repartir… Éloquent, l’homme est du genre à se laisser aller à la discussion avec voracité, quittant bien volontiers le terrain de sa propre histoire pour grimper à hauteur d’idées, de mise en perspective et de théories. Né à Firminy en 1972, Farid a trempé dans la culture dès son plus jeune âge, faisant le grand écart entre ce qu’il regardait à la télé et le Concert des potes, l’institutionnalisé et le bouillonnement populaire. Curieux, attentif, il observe le monde, le pense et tente de le comprendre, forme sa conscience grâce à ce qu’il voit et à ce qu’il entend. « J’ai eu la chance d’avoir des grands frères avec lesquels je regardais La Dernière séance, L’Heure de Vérité, ce genre de programmes. Ils m’ont permis de m’éveiller, ils m’ont rendu curieux. Et puis, il y a eu ces premiers concerts de SOS Racisme, avec lesquels la culture pouvait être un vecteur de solidarité et d’égalité. À partir de ce mom

Continuer à lire

La Nuit des Belges annulée

Humour | L'équipe des Arts Burlesques vient d'annoncer l'annulation du spectacle La Nuit des Belges qui devait se dérouler le 12 décembre au Centre des Congrès (...)

Nicolas Bros | Lundi 2 décembre 2019

La Nuit des Belges annulée

L'équipe des Arts Burlesques vient d'annoncer l'annulation du spectacle La Nuit des Belges qui devait se dérouler le 12 décembre au Centre des Congrès : « Nous sommes au regret de vous annoncer que La Nuit des Belges n'aura pas lieux. La soirée est annulée pour des raisons indépendantes de notre volonté. Contactez-nous à l'adresse suivante pour les modalités de remboursement : fartsburlesques@gmail.com Avec toutes nos excuses pour le désagrément. L'équipe des Arts Burlesques »

Continuer à lire

Ce n'est pas une burle !

Festival humour | Le festival des Arts burlesques revient fin février 2020 pour sa 17e édition. Un événement incontournable sur la carte de l'humour en France avec la venue (...)

Nicolas Bros | Jeudi 21 novembre 2019

Ce n'est pas une burle !

Le festival des Arts burlesques revient fin février 2020 pour sa 17e édition. Un événement incontournable sur la carte de l'humour en France avec la venue d'une bonne partie de ceux qui font l'actualité de la scène du seul-en-scène. Cette année, entre autres, le festival accueille Anne Roumanoff, Alex Vizorek (en parrain de l'édition dont il fera la clôture avec un gala en honneur aux femmes), Nora Hamzawi, Roman Frayssinet, Bernard Mabille, Ines Reg et ses paillettes, le retour des "Suédois" Blond and Blond and Blond avec leur nouveau spectacle, Kyan Khojandi, Pablo Mira ou encore notre chroniqueur stéphanois Jason Chicandier ! Un festival du rire qui s'assume toujours plus grand et qui rayonne toujours plus loin. Programmation complète sur cette page. 27e festival des Arts Burlesques, du 27 février au 8 mars 2020, à Saint-Étienne et dans sa région

Continuer à lire

Chicandier programmé aux Arts Burlesques 2020

Festival humour | L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est programmé au prochain festival des Arts Burlesques le 29 février 2020 au Centre des COngrès. Avec son nouveau (...)

Nicolas Bros | Mercredi 11 septembre 2019

Chicandier programmé aux Arts Burlesques 2020

L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est programmé au prochain festival des Arts Burlesques le 29 février 2020 au Centre des COngrès. Avec son nouveau spectacle intitulé Un jour sans faim, écrit et joué avec son comparse de toujours Mathias Cannariato, Jason revient pour « se confier avec humour et dérision sur les déboires d’un quarantenaire. » À noter également dans les annonces des humoristes présents pour les Arts Burlesques 2020, le retour des désopilants Blond Blond and Blond ou encore la venue du phénomène Ines Reg (vous savez celle qui veut des paillettes dans sa vie...) le 29 février 2020 à la Forge avant de revenir le 24 novembre au Zénith. Festival des arts burlesques, du 27 février au 8 mars 2020

Continuer à lire

Ma foi, c'est drôle, une fois

SCENES | Télé, radio, spectacle... Depuis qu'il a franchi la frontière pour se faire connaître des Français, ce Belge-là n'arrête pas ! Invité lors du festival des Arts (...)

Cerise Rochet | Mardi 3 septembre 2019

Ma foi, c'est drôle, une fois

Télé, radio, spectacle... Depuis qu'il a franchi la frontière pour se faire connaître des Français, ce Belge-là n'arrête pas ! Invité lors du festival des Arts Burlesques l'an passé, Alex Vizorek n'avait pas pu s'empêcher de se pointer avec sa bande, pour un Jupiter Show qui reste dans les mémoires. Cette année, l'événement stéphanois lui offre une nouvelle carte blanche. À laquelle l'humoriste répond une fois encore par la carte de la troupe. Des Belges, rien que des Belges, pour toute une nuit... Avec leur humour, bien-sûr ! Alez Vizorek et La Nuit des Belges, jeudi 12 décembre à 20h30 au Centre des Congrès, en before des Arts Burlesques

Continuer à lire

Les premiers noms des Arts Burlesques 2020

Festival humour | Les premiers noms de la programmation du prochain festival des Arts Burlesques qui se déroulera du 27 février au 8 mars 2020 viennent d'être dévoilés. Au (...)

Nicolas Bros | Lundi 3 juin 2019

Les premiers noms des Arts Burlesques 2020

Les premiers noms de la programmation du prochain festival des Arts Burlesques qui se déroulera du 27 février au 8 mars 2020 viennent d'être dévoilés. Au programme, le désopilant Roman Frayssinet (connu notamment pour ses chroniques dans l'émission Clique de Mouloud Achour), Nora Hamzawi, Kyan Khojandi (Bref), Élodie Poux, Tania Dutel et Tanguy Pastureau. Festival des Arts Burlesques, du 27 février au 8 mars 2020 Plus d'infos sur ce site

Continuer à lire

Retour sur le Jupiter Show de Saint-Étienne

SCENES | L'équipe de l'émission Par Jupiter ! de France Inter a posé ses valises le temps d'un week-end à Saint-Étienne pour une émission en direct mais aussi (et (...)

Nicolas Bros | Mardi 26 mars 2019

Retour sur le Jupiter Show de Saint-Étienne

L'équipe de l'émission Par Jupiter ! de France Inter a posé ses valises le temps d'un week-end à Saint-Étienne pour une émission en direct mais aussi (et surtout) pour un spectacle inédit : Jupiter Show à l'occasion du festival des Arts Burlesques 2019. Une vidéo nous permet de plonger dans les coulisses de cette création unique et éphémère qui a réuni sur scène la Stéphanoise Juliette Arnaud, Alex Vizorek, Charline Vanhoenacker, Hippolyte Girardot, Guillaume Meurice, Pablo Mira, Frédéric Fromet et consorts.

Continuer à lire

France Inter en direct de Saint-Étienne

ACTUS | Ce vendredi 22 février, en marge de la venue de l'équipe de l'émission Par Jupiter ! pour le Jupiter Show, en ouverture du festival des Arts Burlesques, (...)

Nicolas Bros | Jeudi 21 février 2019

France Inter en direct de Saint-Étienne

Ce vendredi 22 février, en marge de la venue de l'équipe de l'émission Par Jupiter ! pour le Jupiter Show, en ouverture du festival des Arts Burlesques, France Inter passera une journée spéciale Saint-Etienne. Depuis les Halles Mazerat (Ursules), en public (entrée dans la limite des places disponibles) et en direct, plusieurs émissions seront proposées. Voilà le programme détaillé : - de 11h à 12h On va déguster de François-Régis Gaudry (enregistrement) avec Pierre Carducci du restaurant Eclosion, Catherine Griot de la Fromagerie La Griotte et Luce Cornand de l’épicerie Cornand - 12h45-13h / Le Jeu des 1000 euros de Nicolas Stoufflet - 13h-13h30 / Le Journal de 13h de Bruno Duvic - 13h30-15h / Rencontre avec les Stéphanois (hors antenne) Débat journalistes/auditeurs autour de l’info, animé par Eric Valmir, secrétaire général de l’i

Continuer à lire

Farid Bouabdellah dans L'Oeil du Petit Bulletin #05

Humour | Farid Bouabdellah, directeur artistique du festival des Arts Burlesques, est entré dans l'Oeil du Petit Bulletin. Il nous parle de la 16e édition du (...)

Nicolas Bros | Vendredi 15 février 2019

Farid Bouabdellah dans L'Oeil du Petit Bulletin #05

Farid Bouabdellah, directeur artistique du festival des Arts Burlesques, est entré dans l'Oeil du Petit Bulletin. Il nous parle de la 16e édition du festival qui se déroule du 22 février au 02 mars 2019 à Saint-Étienne et alentours.

Continuer à lire

Focus sur 4 spectacles

Humour | On a pioché quatre spectacles dans la programmation chargée du festival des Arts Burlesques 2019.

Cerise Rochet | Mardi 5 février 2019

Focus sur 4 spectacles

Du bout des lèvres Virtuose en queue-de-pie, Fred Radix siffle la musique classique et l’envoie ainsi dans une autre dimension. En interprétant du bout des lèvres les Mozart, Bizet, Schubert, ou encore Satie, il embarque les spectateurs pour un moment musical plein de poésie. Non dénué d’humour, le doux-dingue sans orchestre se débrouille toujours pour en trouver un, mettant sans vergogne le public à contribution ! Le Siffleur par Fred Radix, le 24 février à 17 heures salle Jeanne-d’Arc J’te dérange pas ? Il égratigne à tour de bras, faisant de lui-même sa principale cible. Il transforme le pathos en éclat de rire, quitte à appuyer le trait de la caricature. Comédien et réalisateur aujourd’hui accompli, Fabrice Eboué n’oublie jamais la scène, d’où il livre ses confidences. Son nouveau spectacle, Plus rien à perdre, annonce le début de la récréation. Préparez vos K-Way, ça risque d’éclabousser. Plus rien à perdre, par Fabrice Eboué, le 24 février à 20 heures au Centre des Congrès

Continuer à lire

Burlesquement vôtre

Festival humour | Suivie tous les jours par des milliers d’auditeurs pour son émission sur France Inter, l’équipe de Par Jupiter sera cette année l’une des têtes d’affiche du festival des Arts Burlesques. Rencontre avec Alex Vizorek, chroniqueur acerbe et chef d’orchestre de ce plateau hors-du-commun.

Cerise Rochet | Mardi 5 février 2019

Burlesquement vôtre

Alex, parlez-nous un peu de ce Jupiter Show… Il s’agit d’un spectacle conçu uniquement pour le festival : on le sort une fois et on le remballe. Les organisateurs m’ont contacté, et m’ont donné une sorte de carte blanche, que j’ai bien sûr tout de suite accepté. Je me suis dit qu’il serait sympa de faire participer les humoristes qui sont présents dans l’émission, et puis, une chose en entraînant une autre, j’ai pensé que les comédiens qui collaborent avec nous pourraient vouloir se frotter à l’exercice. J’ai fini par envoyer un mail à tout le monde… Et résultat des courses, ils ont tous accepté, même ceux qui ne sont pas habitués à la scène. Ca fait tout de même 16 personnes ! Justement, à quoi cela va-t-il ressembler ? Parce que ça fait un paquet de monde tout ça… Au final, ce sera une succession de mini cartes-blanches, animées par Charline, Guillaume (respectivement Vanhoenacker et Meurice, NDLR) et moi. Dans la construction, on essaie d’alterner les passages de seul-en-scène et les sketches à plusieurs. Ça avance bien, je crois que les spectateurs qui aiment l’émissio

Continuer à lire

Mathieu Schalk, l'inimitable

Portrait humour | Des hauteurs du Pilat aux studios parisiens, d'ACTIV Radio à Canal+, Mathieu Schalk a déjà fait un sacré bout de chemin. Comédien et imitateur tous azimuts, l'enfant du pays revient sur son parcours à l'occasion de son passage au Festival des Arts Burlesques.

Niko Rodamel | Mardi 6 février 2018

Mathieu Schalk, l'inimitable

Il imite aujourd'hui près de cent voix d'artistes, de personnalités politiques ou de sportifs pour la télé, la radio ou le web. Pourtant, le parcours de ce caméléon n'a pas été un long fleuve tranquille... Mathieu a passé son enfance et le début de son adolescence sur les hauteurs du Pilat, à Saint-Genest-Malifaux. Il n'est alors qu'un gamin plutôt réservé, voire timide. Vers l'âge de dix ans, il s'amuse à faire quelques imitations, sans plus. Après l'école primaire et le collège, il descend à Saint-Étienne. « J'ai fait mon lycée à Honoré d'Urfé, j'ai commencé à me décoincer, à me révéler. Quand il s'agissait de faire le con, j'étais là ! » Dans la famille Schalk, aucun artiste. Néanmoins l'ado pressent quelque chose, il ne rate pas un rendez-vous avec les Guignols de l'Info. « En voyant le regard d'enfant dans les yeux de mes parents devant Mister Bean, je me disais qu'il est sans doute possible de rester un enfant même dans le monde des adultes. » Et c'est en observant Laurent Gerra sur scène que l'envie de devenir imitateur apparait au jeune homme comme une évidence. Mais le principe de réalité s'imposant, Mathieu se dirige sagement vers un

Continuer à lire

Haroun : « L'humour ne doit pas vexer »

Humour | Incontournable sur YouTube où il a successivement "cassé la télé", organisé une "tournée des barbeuks" et mis en ligne des sketchs et spectacles inédits, le jeune humoriste Haroun est désormais en tournée. Il passera au Centre des Congrès pour le festival des Arts Burlesques avec un seul mot d'ordre : #OnRigoleBienSaintEtienne !

Nicolas Bros | Mardi 6 février 2018

Haroun : « L'humour ne doit pas vexer »

Vous avez débuté par l'impro et la danse hip-hop. Comment en êtes-vous arrivé à l'humour ? Haroun : J'ai toujours voulu faire de l'humour. L'idée a germé assez tôt dans ma tête. Un jour, un ami m'a inscrit en secret à un festival de café-théâtre étudiant. J'ai eu un mois pour écrire un sketch, je l'ai fait et cela a très bien marché. J'ai eu envie de poursuivre sur le format "seul-sur-scène", en stand-up. Le stand-up correspond à la contrainte de devoir jouer dans différentes scènes ouvertes, avec seulement un micro. Cette simplicité m'a plu et j'ai commencé à me produire dans ces salles presque tous les soirs au cours de l'année 2015. Vous êtes passé par le Jamel Comedy Club et d'autres scènes. Qu'est-ce que cela apporte ? Le Jamel Comedy Club correspond à un moment où j'avais déjà une expérience scénique avancée. C'est en faisant des scènes ouverte, avec très peu de spectateurs, que l'expérience se forge. Il faut essayer de capter un public qui ne vous attend pas forcément, en quelques minutes, au milieu d'une liste d'humoristes qui se succèdent. C'est là que l'on apprend à jouer avec les silences, avec son rythme, a

Continuer à lire

Prenez le tremplin de l'humour

Festival humour | Le festival des Arts Burlesques (dont la prochaine édition se déroulera du 15 au 24 février prochains) organise depuis 15 ans un tremplin amateur pour (...)

Nicolas Bros | Vendredi 12 janvier 2018

Prenez le tremplin de l'humour

Le festival des Arts Burlesques (dont la prochaine édition se déroulera du 15 au 24 février prochains) organise depuis 15 ans un tremplin amateur pour dénicher les nouvelles perles de l'humour. Son nom : Tremplin Nouveaux Talents d’Humour. Plusieurs artistes sont passés par ce tremplin avant de se produire sur les grandes scènes : David Azencot, Mathieu Schalk ou encore Sanaka font partie de la liste. Les conditions de participation à ce concours sont double : avoir 18 ans révolus et n'être pas professionnel. Pour plus d'informations, rendez vous sur cette page. Les candidatures doivent être envoyés avant le 19 janvier 2018. La présélection aura lieu le 3 février 2018 à la MJC de Saint-Chamond et la finale le 16 février à la salle Jeanne d'Arc.

Continuer à lire

Phénix de l'humour

Festival humour | Le 17 juin 2017, la salle du Nouveau Théâtre de Beaulieu (NTB) était emportée par les flammes. Cet espace constituait le lieu "privilégié" du festival d'humour (...)

Nicolas Bros | Lundi 27 novembre 2017

Phénix de l'humour

Le 17 juin 2017, la salle du Nouveau Théâtre de Beaulieu (NTB) était emportée par les flammes. Cet espace constituait le lieu "privilégié" du festival d'humour Les Arts Burlesques, accueillant de nombreux spectacles chaque année. C'était également le NTB qui était à l'origine de ce festival. Si l'incendie a fait beaucoup de mal, il n'a finalement pas mis en péril la tenue de la 15e édition des Arts Burlesques, qui tel le phénix, renaît de ses cendres en février 2018. Mené depuis début 2017 par une nouvelle association Beaulieu Spectacles Vivant, l'événement regroupera comme à l'accoutumée de jolis noms de la scène de l'humour actuelle et émergente, qui seront répartis sur différentes scènes de la région (dont le Théâtre de l'Université qui remplace le NTB). À noter la venue d'Haroun (22/02 au Centre des Congrès), Mathieu Madénian (19/02 au Centre des Congrès), François-Xavier Demaison (22/02 à Saint-Chamond), Caroline Vigneaux (16/02 au Centre des Congrès) ou encore une soirée spéciale "Nuit des Stéphanois" le 15/02 à la salle Jeanne d'Arc, avec l'humoriste Mathieu Schalk, Sanaka ou encore David Azencot. La programmation complète est à retrouver sur www.petit-bulletin.fr.

Continuer à lire

Les premiers noms du Festival des Arts Burlesques 2018 annoncés

Festival humour | En 2018, le festival des Arts Burlesques, rassemblement autour de l'humour, soufflera sa quinzième bougie avec pour toile de fond le souvenir de (...)

Nicolas Bros | Mardi 12 septembre 2017

Les premiers noms du Festival des Arts Burlesques 2018 annoncés

En 2018, le festival des Arts Burlesques, rassemblement autour de l'humour, soufflera sa quinzième bougie avec pour toile de fond le souvenir de l'incendie qui a détruit son lieu emblématique, le Nouveau Théâtre de Beaulieu. Toujours est-il que le festival aura bien lieu, notamment au Centre des Congrès ou à la salle Jeanne d'Arc, en attendant du nouveau du côté de la réfection du NTB. Plusieurs noms ont été dévoilés parmi lesquels se trouvent : Camille Lellouche, Artus, Haroun, Nora Hamzawi, Amelle Chahbi, Antonia, Pierre-Emmanuel Barré, Monsieur Fraize, la Canadienne Suggar Sammy, le Belge Guilermo Guiz, François-Xavier Demaison, Caroline Vigneaux, Mathieu Madenian, Biyouna, Dany Mauro, Oldelaf et Alain Berthier, les Acrostiches... Mais aussi des locaux tels que Mathieu Schalk, Faris Chameckh ou Sanaka. Le festival se déroulera du 15 au 24 février 2018.

Continuer à lire

Le Nouveau Théâtre de Beaulieu part en fumée

ACTUS | Gros coup dur à Saint-Étienne ! Le Nouveau Théâtre Beaulieu, situé boulevard de la Palle, a subi les ravages des flammes dans la nuit du vendredi 16 au (...)

Nicolas Bros | Lundi 19 juin 2017

Le Nouveau Théâtre de Beaulieu part en fumée

Gros coup dur à Saint-Étienne ! Le Nouveau Théâtre Beaulieu, situé boulevard de la Palle, a subi les ravages des flammes dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 juin. Les 150 m² du théâtre sont partis en fumée, laissant seuls les murs de la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) encore utilisables. L'origine de l'incendie pourrait être criminelle. Une enquête est en cours. Rappelons que le NTB accueille de nombreuses productions chaque année et notamment le célèbre festival d'humour Les Arts Burlesques.

Continuer à lire

Notre sélection burlesque

Humour / Festival Arts Burlesques | Chaque année, le festival des Arts Burlesques convoque tout ce qui se fait de mieux dans la langue de Molière. EN 2017, il y a encore de sacrés numéros. Avec le Comte de Bouderbala, voici quatre autres noms à retenir parmi la programmation.

Nicolas Bros | Mercredi 1 février 2017

Notre sélection burlesque

Une "Razy"a comique Jamel Comedy Club, On ne demande qu'à en rire, Before du Grand Journal, incontournable de YouTube (Studio Bagel, sketch suite aux attentats de Nice avec des millions de vues...), Kevin Razy sait tout faire. Adepte d'une satire jamais violente ni vulgaire, ce jeune Parisien de 29 ans fait partie de cette nouvelle génération d'humoristes qui s'adaptent à tous les médias et à tous les auditoires. En prenant appui sur sa vie, avec une galerie de personnages très large, il parvient à ouvrir son spectre humoristique à tous les publics. Là réside sa grande force. Kevin Razy Mise à jour, dimanche 26 février à 20h30 au Nouveau Théâtre de Beaulieu Classe et décomplexée Issue de l'imrpo, l'Alsacienne Antonia de Redinger est une humoriste qui affiche une classe décomplexée. Son "seule en scène" est une succession (rapide) de scènes brodées autour d'une ribambelle de personnages aussi foutraques qu'attachants. Avec dextérité, elle passe tantôt d'une prof de SVT complètement dépassée par les événements à une maman obnubilée par l'allaitement ou encore à une femme un peu trop embourgeoisée... Une large pa

Continuer à lire

Le spectacle d'Alban Ivanov reporté

Humour | Prévu le mercredi 1er mars à 21h à la salle Jeanne d'Arc, dans le cadre du festival des Arts Burlesques, le spectacle d'Alban IVanov est déplacé au dimanche 5 (...)

Nicolas Bros | Jeudi 19 janvier 2017

Le spectacle d'Alban Ivanov reporté

Prévu le mercredi 1er mars à 21h à la salle Jeanne d'Arc, dans le cadre du festival des Arts Burlesques, le spectacle d'Alban IVanov est déplacé au dimanche 5 mars même lieu, même horaire. Les billets restent valables pour cette nouvelle date.

Continuer à lire

Parodie, du trash au strass

SCENES | Parmi les comiques invités à la 13e édition des Arts Burlesques, deux formations atypiques prenant pour fil conducteur la musique, attirent notre attention : Les Chiche Capon, clowns déjantés aboyant la musique et Chanson Plus Bifluorée qui se situent dans la droite ligne du music-hall. Florence Barnola

Florence Barnola | Mardi 2 février 2016

Parodie, du trash au strass

Pour leur quatrième spectacle, les Chiche Capon ont créé un singulier cabaret intitulé La 432. Afin de dissiper tout malentendu, le titre se réfère à la fréquence "la" située à 432 Hz , chère à Verdi, qualifiée par certains scientifiques de naturelle, mais n’étant pas pour autant le standard moderne du diapason (qui est plutôt le "la" à 440 ou 442 Hz). Ce choix de fréquence dénote sans doute que nos quatre lascars chantant (parfois mal mais c’est exprès) aux tempéraments bien affirmés (le teigneux, le sauvage binoclard à la crinière blonde, le clone d’Averell Dalton et le zsicos) sont décidément hors des modes et des conventions. Pour eux, « l’Écho du Big Bang est un “la 432 “ » donc selon une logique implacable « on peut donc dire que l’univers s’est formé en musique ». Le quatuor de dingos nous fait vivre une expérience clownesque ultra punk même quand ils s’essaient à Bollywood à la fin du spectacle. Toutes les reprises (enfin presque) sont ratées, massacrées (pauvre Leonard Cohen) et on en redemande comme aux jeux du cirque. Les Chiche Capon sont complètement crétins et fous, nous aussi, ça fait tellement de bien de pouvoir rire de choses bêtes !

Continuer à lire

La prise de la pastille

MUSIQUES | Si les opéras traduits en français de l'Opéra-Comique vous font toujours hoqueter de rage, si un concerto de Bach joué sur piano moderne vous donne un bouton (...)

Alain Koenig | Vendredi 15 janvier 2016

La prise de la pastille

Si les opéras traduits en français de l'Opéra-Comique vous font toujours hoqueter de rage, si un concerto de Bach joué sur piano moderne vous donne un bouton de fièvre, si l'irrévérence à l'égard des « espagnolades » de Bizet vous rend intolérant au gluten, alors fuyez ! De cette Garonne frondeuse, inondant de son humour vernaculaire les cités du Sud Ouest, ces toulousains ont su exporter cette «pointe d'ail» iconoclaste qui convient finalement si bien à l'Art Lyrique. Un peu de recul donc, messieurs (et mesdames!) les puristes, abonnés du parterre de l'Opéra Bastille, car c'est à l'Opéra-Pastille qu'ils vous convient. Et cette pastille-là n'est pas fabriquée dans les eaux mollement gazéifiées des curistes de Vichy ! Non, ici tout déraille, tout dérape. Rien ne se perd non plus, tout se recycle. Le « O Fortuna » de Carmina Burana échoue chez Michael Jackson dans le parc de Neverland, les aventures d'Aïda et Radamès, débarquent d'Egypte sur Ryanair dans une interprétation surréaliste -et on ne parle pas des costumes-, se définissant comme «acide lyrique». Vous serez donc vertement tancés si l'on vous y prend à ronchonner, bougonner, lever les yeux au ciel. Le diagnostic

Continuer à lire

Festival drôle, drôle de contexte

CONNAITRE | Le Festival des Arts Burlesques revient du 19 au 25 février. Bien loin d’être mort de rire, son directeur Michel Maziotta s’inquiète souvent de ses finances et le dit à travers un message qu’il essaye de faire passer chaque année aux financeurs publics. Cependant, malgré ces inquiétudes, il semble que le festival ne perde rien de sa capacité à révéler des talents et qu’il remplisse parfaitement sa mission de médiation.

Marc Chassaubene | Lundi 30 janvier 2012

Festival drôle, drôle de contexte

Pas facile de faire le tri, entre une MJC qui programme un festival complet d’humour, des stars du rire programmées dans des petites salles et qui pourraient largement remplir un Zénith, des ateliers pour les enfants, un défilé burlesques, et des finances qui manquent, mais pour quoi faire ? Michel Maziotta se propose aujourd’hui d’éclaircir le message et la finalité de son projet. Premier point, et pas des moindre : «On n’est pas une MJC, on n’est pas seulement une maison d’activité». Le directeur du festival défend par cette déclaration un changement de statut de l’ancienne MJC Beaulieu, devenue «Nouveau Théâtre Beaulieu» il y a quelques mois. Pour lui rien n’est plus clair que la démarche d’une structure devenue centre culturel à part entière. «Nous révélons les artistes de demain», voilà le leitmotiv de ce Nouveau Théâtre. Pour y parvenir, Michel Maziotta défend la nécessité d’utiliser le soutien de marraines et parrains comme Anne Roumanoff qui suit le festival depuis des années, et qui profite de ses spectacles pour jouer les mentors et présenter ses «chéris». Des têtes d’affiche donc, qui servent une cause juste, celle qui consiste à mettre en

Continuer à lire