Devenir électeur, tout un programme

Florence Barnola | Jeudi 3 mars 2016

Photo : Dollarphotoclub


Dans un an, les médias ne parleront pratiquement que de l'élection présidentielle. Ne pourra voter que le citoyen français âgé de 18 ans. Pour autant, s'intéresser à ce dispositif démocratique ne nécessite pas d'être majeur et de nationalité française. Comment alors expliquer (et rendre intéressante) la démocratie et ses fondamentaux aux plus jeunes ? Le moyen assez probant, quand il est bien conçu, reste la fiction.

Émilie Capliez (de la compagnie The Party) a voulu adapter pour la Comédie Itinérante un roman jeunesse, Quand j'étais petit je voterai, écrit par Boris Leroy un ancien élève de la Comédie. Le binôme d'acteurs, Simon Pineau et Itto Medhaoui porte ce joli texte plein d'espiègleries abordant le vote, la démocratie, la citoyenneté, à travers l'élection de délégués de classe.

« Ce texte drôle et faussement naïf est certes construit comme un petit précis démocratique mais n'est pas moralisateur, ni didactique. », raconte Emilie Capliez, « Il est surtout une très belle matière à jeu pour les acteurs où s'enchaînent des situations tendres, rythmées, oniriques ». Un spectacle plein d'ingéniosité et d'humour à voir en famille. FB

Quand j'étais petit je voterai, du 3 au 7 mars à l'Usine et du 8 au 25 mars dans le cadre de la Comédie Itinérante


Quand j'étais petit, je voterai

De Boris Le Roy, ms. Émilie Capliez, av. Simon Pineau
L'Usine Rue de la Barre Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Inouïs du Printemps de Bourges : et les auditionnés sont...

TREMPLIN | Les affaires reprennent pour les Inouïs du Printemps de Bourges, chargés de repérer les talents de demain qui iront s'illustrer au festival du même nom. Ou (...)

Stéphane Duchêne | Lundi 17 décembre 2018

Inouïs du Printemps de Bourges : et les auditionnés sont...

Les affaires reprennent pour les Inouïs du Printemps de Bourges, chargés de repérer les talents de demain qui iront s'illustrer au festival du même nom. Ou plutôt elles ont déjà repris puisque nous est dévoilée la sélection rhônalpine dûment qualifiée pour les auditions régionales qui se tiendront le 26 janvier prochain à la Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand), le 31 janvier à Bizarre (Vénissieux) et le 1er février à la Tannerie (Bourg-en-Bresse). Parmi eux, quelques noms pas tout à fait inconnus des suiveurs de la scène régiono-locale en les personnes de Martin Luminet (chanson),

Continuer à lire

Les prescriptions musicales d'Harold ont huit ans

Bonnes galettes | La "Bandit's Monthly Subjective Musical Newsletter" fête ses huit ans. Cette lettre diffusée par le biais du web, devenue le blog Myringa, a été créée et (...)

Nicolas Bros | Mardi 4 octobre 2016

Les prescriptions musicales d'Harold ont huit ans

La "Bandit's Monthly Subjective Musical Newsletter" fête ses huit ans. Cette lettre diffusée par le biais du web, devenue le blog Myringa, a été créée et alimentée par Harold Madiou, disquaire passionné de Forum à Saint-Étienne. Cette liste de prescriptions de belles trouvailles et pépites musicales a donné à écouter de nombreuses très belles galettes. Près de 700 disques coups de coeur ont ainsi été chroniqués « sans concession, et avec conviction » par cet artisan du bon goût musical. Et l'aventure continue ici !

Continuer à lire

Journées du patrimoine 2016 : notre sélection

ESCAPADES | Même si, de prime abord, l'expression "Journées européennes du patrimoine" fait très pompeuse, il n'en est rien de l'événement en lui-même qui demeure une fantastique occasion de découvrir des lieux de la région sous un autre oeil ou bien d'en visiter d'autres que l'on ne peut pas visiter le reste l'année. Petit tour d'horizon de quelques étapes que nous avons sélectionnées pour l'édition 2016, qui porte la thématique Patrimoine et citoyenneté.

Nicolas Bros | Jeudi 15 septembre 2016

Journées du patrimoine 2016 : notre sélection

Site Le Corbusier à Firminy-Vert Incontournable, forcément. Avec l'inscription de la Maison de la culture au Patrimoine mondiale de l'UNESCO en juillet dernier, l'ensemble de constructions érigé par l'architecte suisse Le Corbusier à Firminy fête désormais cette entrée en grandes pompes dans ce cercle prestigieux. Les Journées européennes du patrimoine 2016 seront l'occasion de visites libres mais également d'ateliers gratuits destinés au jeune public, "l'architecture et l'urbanisme d'hier et d'aujourd'hui" le samedi et le dimanche à 14h pour les 5-12 ans, à 15h et à 16h pour les 7-12 ans. Le chantier de la nouvelle Comédie de Saint-Étienne La Comédie de Saint-Étienne va vivre sa dernière saison du côté de l'avenue Émile Loubet. En effet, dès 2017, les équipes du Centre dramatique national investiront de nouveaux locaux situés entre Le Fil et le Zénith, dans le futur "quartier des spectacles". Pour les Journées européennes du patrimoine, vous pourrez enchaîner la visite de la désormais future-ex-Comédie le samedi 17 à 11h (réservation obligatoire au 04 77 25 14 14) puis vous rendre sur le chantier de la future nouvelle Comédie avec une visite gu

Continuer à lire

Théâtre : notre sélection

Panorama saison 16/17 | La voix des invisibles Chaque rentrée a désormais sa pièce de lutte sociale : après Florange l’année dernière, ce sont les Fralibs que défend un Philippe (...)

Houda El Boudrari | Mardi 6 septembre 2016

Théâtre : notre sélection

La voix des invisibles Chaque rentrée a désormais sa pièce de lutte sociale : après Florange l’année dernière, ce sont les Fralibs que défend un Philippe Durand porte-voix des anciens ouvriers Lipton, en lutte pendant 1336 jours contre la fermeture de leur usine par Unilever. « 1336 » est aussi aujourd’hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu’ils ont créée en 2015. Une lecture de témoignages recueillis sur le vif par le comédien et restitués avec l’accent marseillais d’origine… 1336 (Parole de Fralibs), du 11 au 14 octobre à la Comédie de Saint-Etienne Un Macbeth africain C’est l’histoire de quatre acteurs sud-africains qui vont tenter de jouer les personnages de Macbeth. Tous vivent à Johannesburg. Là-bas, ils sont aussi linguistes, rappeurs, chanteurs, professeurs d'université, danseurs, poètes. D’étranges interférences entrelacent leurs vies intimes et la pièce de Shakespeare. Jean-Paul Delore, le metteur en scène, a beaucoup travaillé en Afrique et poursuit ici ses aventures avec ce continent à la recherche d’une poésie universelle.

Continuer à lire

Laurent Garnier : "Lil Louis, c'est le patron"

MUSIQUES | Douze ans que Laurent Garnier se pointe à chaque édition du festival Nuits Sonores à Lyon, renouvelant sans cesse sa participation, d'un closing d'anthologie à un set pour les enfants, marquant de son empreinte l'histoire du festival. Cette année, le voilà curateur de trois scènes en une journée forcément à l'image de ce maître absolu de la techno en France : éclatée, pointue, festive, diverse. De Chassol à Jackmaster, la palette est aussi large que la curiosité de l'ancien résident de l'Hacienda. Suivez le guide.

Sébastien Broquet | Mercredi 4 mai 2016

Laurent Garnier :

#Afrique On sait d’où vient la musique électronique, et plus précisément la techno : ses racines, si l’on n'évoque pas l’Afrique... on oublie beaucoup de choses. On attendait un mouvement de ce continent depuis ces dix dernières années, avec des gens comme Buraka Som Sistema, comme Frédéric Galliano. Toute cette mouvance kuduro, ça a commencé à gratter les oreilles des gens ici. Depuis cinq ans, l'échange est beaucoup plus important : forcément, des choses reviennent à nos oreilles. C’est le bon moment. Et c’est tout à fait logique : ça fait longtemps que l’on se dit que c’est là-bas que ça va se passer, qu’il faut regarder. C’est à la fois un retour aux sources et une avancée. On a été tellement loin dans le côté extrêmement synthétique, très Blanc, qu'il faut revenir à un truc beaucoup plus Black. Je trouve ça très sain. #Chassol Je l’ai fait jouer en concert privé pour la soirée de mes 50 ans. On était 100, uniquement mes proches venus passer deux jours pour fêter ce moment forcément important pour moi. J’avais envie de leur offrir quelque chose : quel est le groupe qui va mettre tout le monde d’accord ? L’idée de Chas

Continuer à lire

Disquaire Day : Vinyl, Vidi, Vici

MUSIQUES | Entre une réédition d'A-ha et un disque de Xiu Xiu jouant la musique de Twin Peaks, le Disquaire Day, c'est plus de 200 références tous azimuts, toutes périodes, inédits, rééditions, collector, attrape-couillons, ayant pour seul point commun le support aussi authentiquement vinyl que le toupet de Dick Rivers. On y a subjectivement picoré dix petites perles pour la bonne bouche. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Mercredi 13 avril 2016

Disquaire Day : Vinyl, Vidi, Vici

Allen Toussaint – Live in Philadelphia 1975 (Rhino) Parce qu'il n'y a pas plus bel hommage à rendre au king of New Orleans, qui nous a quitté en novembre, que de se déhancher sur ces titres saisis sur le vif dans la cité de l'Amour Fraternel, quarante ans avant sa mort. Big Star – Complete Columbia : Live a University of Missouri 4/25/93 (Columbia) Avril 1993, les mythiques inventeurs de la power pop se reforment (partiellement) à Missouri University. Un live mythique ici réédité, remasterisé et agrémenté de cinq inédits. David Bowie – The Man Who Sold the world, picture disc 12'' (Parlophone) On ne va pas épiloguer. On tombe dessus, on achète ce disque (un sublime vinyl peint et une pochette ad hoc), quitte à vendre le monde. Elvis Presley – I'm Leavin : Elvis Folk Country (Sony Music) De Dylan à Gordon Lightffoot, voici rassemblés les divers enregistrements folk du king entre 1966 et 1973. Florence & the Machine – Delilah/Only Love can break your heart 7'' (Island)

Continuer à lire

Notre sélection Fête de la Musique 2015

MUSIQUES | Gigantesque rassemblement populaire avec son lot de casseroles mais aussi (et surtout) de découvertes d'un soir (ou de plusieurs), la Fête de la Musique s'étoffe cette année avec un gros week-end en perspective (20/21 et parfois 22 juin) où la musique classique prendra une place prépondérante. Mais au milieu de ce pot pourri de styles musicaux (hors classique), petit tour d'horizon des groupes qu'il faudra avoir entendu pour dire aux collègues moroses : «oui j'y étais et c'était bon !» NB

Nicolas Bros | Mardi 2 juin 2015

Notre sélection Fête de la Musique 2015

Pas mielleuse pour trois sous, la musique de Raphaël Herrerias est plutôt de bonne facture. L'Appelou a signé avec J'étais l'oiseau soudain, un mini-album très prometteur en début d'année. En live, le garçon s'éclate et a finalement très bien su gérer la pente escarpée de l'après télé-crochet (NDLR : il participait à X-Factor en 2011). Entre initimisme et énergie communicative, Herrerias aura une heure pour séduire les Stéphanois(e)s - ce qui, entre nous, ne devrait pas poser trop de souci. Loin de la campagne, les coqs chantent encore plus fort. Deej'O et The Architect, deux noms de plus en plus incontournables de la scène stéphanoise, s'empareront des platines place de l'Hôtel-de-Ville de Saint-Étienne avec leur projet L'Entourloop. On vous en a déjà parlé plusieurs fois dans ces colonnes mais ce duo vaut réellement le détour. Triturant samples et gimmicks sonores, L'Entourloop impos

Continuer à lire