Monde absurde, drôle de monde

Décapant | L’humoriste Thomas VDB, griffé service public, présente actuellement un nouveau spectacle, dans lequel il chronique son angoisse du monde qui l’entoure.

Cerise Rochet | Mardi 6 octobre 2020

Photo : © Alexandre Vallee


31 août, sur les ondes de France Inter. De « retour au travail », Thomas VDB profite de sa première chronique acide de la rentrée pour rire de sa situation un poil cocasse : « En cette rentrée, moi je lance mon nouveau spectacle. Parce que c'est une idée que j'ai eu l'an dernier, je me suis dit " septembre 2020, ça va être top pour lancer un nouveau spectacle, c'est la meilleure période" … Et je me dis aujourd'hui que, si j'étais quelqu'un d'autre et que je me regardais, j'aurais de la peine pour moi ! »

Un mois plus tard, son sens aigu de l'autodérision semble être récompensé : après avoir joué deux fois à Poitiers, l'humoriste avoue être soulagé : « L'an dernier, on vivait encore à long terme, et c'est vrai que depuis, tout a changé. Mais retrouver la scène a finalement été un immense bonheur. J'étais un peu anxieux à l'idée de jouer devant un public masqué, parce qu'on ne voit pas les rires, et qu'on les entend moins. Mais je me rends compte que tout passe par les yeux, et c'est beaucoup moins désagréable que prévu ».

Réchauffement zygomatique

Ainsi rassuré, voici donc que l'humoriste élance sa nonchalance et sa perspicacité sur les routes de France, sans son bon chienchien de la dernière fois, dorénavant remplacé par un one-man-show en écriture depuis déjà un bon moment… Et fraîchement nommé Thomas VDB s'acclimate. S'acclimate ? Mais à quoi donc, me direz-vous ? Eh bien à tout ça…

À l'actualité peu réjouissante. À l'environnement qui déconne. À l'époque tourmentée. Puisque rien ne va bien, autant en rire histoire d'aller un peu mieux. « Dans mes chroniques sur Inter, j'aime bien m'emparer de sujets anxiogènes pour les ramollir, et j'ai eu envie de le faire aussi sur scène. Dans le spectacle précédent, je parlais un peu de mon "moi oisif", et en ce moment, je ne me voyais pas du tout faire ça, j'avais plutôt besoin de m'exprimer sur le monde qui nous entoure, sur notre environnement au sens large », détaille-t-il.

Au beau milieu de tous ces sujets pas bien rigolos sur le papier, VDB choppe donc au vol la moindre petite absurdité, histoire de nous rappeler que le rire soigne bien des choses, y compris le fait qu'on marche parfois sur la tête... Le tout, sans petite morale à deux sous, et c'est sans doute pour ça que ça vaut le coup.

Thomas VDB s'acclimate, les 9 et 10 octobre au château du Rozier à Feurs


Thomas VDB


Château du Rozier 1, rue d'Assier Feurs
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Helmut Tellier : « Revenir à l’origine du groupe : un duo de folk avec Raoul »

Chansons en duo & beaux textes | La Maison Tellier, c'est un groupe de cinq. Mais aussi, un duo à son origine, formé par Helmut & Raoul Tellier. Avec leur spectacle "1.8.8.1, Une Duographie de la Maison Tellier", Yannick et Sébastien - de leurs vrais prénoms - revisitent certains titres phares de la formation et intègrent des lectures de textes d'auteurs de la fin du XIXe. Un spectacle unique, littéraire et musical à la fois. Helmut nous en dit davantage avant leur passage à Feurs ce samedi.

Nicolas Bros | Jeudi 15 juillet 2021

Helmut Tellier : « Revenir à l’origine du groupe : un duo de folk avec Raoul »

Cette « duographie », mélange de duo et de biographie, est-ce un projet que vous aviez depuis longtemps en tête ? Helmut Tellier : Nous avons commencé à écrire ce projet au début du confinement. Nous avons essayé de nous glisser dans des périodes de résidence d’écriture avec notre metteuse en scène, Julie-Anne Roth, quand nous avions le droit de le faire. Ensuite, nous devions débuter la tournée avec ce spectacle en mars dernier et cela a été légèrement retardé. En gros, ce projet a mis un an à prendre forme. Mais cela me traînait dans la tête depuis quelque temps. Partant d’un constat simple : la formule à cinq possède une chronologie très régulière, presque routinière, puisque l’on sort un album, on fait une tournée qui va durer un an, un an et demi puis on se retrouve avec une phase en forme de creux. Et je n’aime pas cette période d’inactivité forcée. En regardant la discographie que l’on a, certaines chansons qu’on ne joue plus car on n’a plus le temps lors des concerts des tournées, tout ceci m'a amené à cette idée de revenir à l’origine du groupe, c’est-à-dire un duo de folk avec Raoul. Il y a une grande sélection d’auteurs et

Continuer à lire

Drôles de plumes

Concours festival Arcomik x SACD | Le festival d'humour stéphanois, Arcomik, vient d'annoncer la création d'un concours national de textes d'humour en partenariat avec la SACD (Société des (...)

Nicolas Bros | Mardi 22 juin 2021

Drôles de plumes

Le festival d'humour stéphanois, Arcomik, vient d'annoncer la création d'un concours national de textes d'humour en partenariat avec la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques). Ce concours permettra de « mettre ces "créateurs de l'ombre" en lumière » selon les organisateurs. Les auteures et auteurs sont invités à travailler sur le thème de l'édition 2021 intitulé "Enjeux environnementaux... ou tard ?". Les textes peuvent être d'une forme libre et d'un format de 2 à 3 feuillets (5 000 à 7 000 signes, espaces compris). Pour participer, il suffit de se rendre sur cette page. Un jury de professionnels, présidé par Jean Dell, se réunira en septembre afin de sélectionner trois heureux gagnants qui seront invités à la soirée Talents Nouveaux du 25 octobre 2021 à la salle de spectacles de la Maison de l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne. À cette occasion, des élèves de l'Ecole de La Comédie de Saint-Etienne interpréteront ces écrits sur scène. L'un des trois auteurs sera récompensé par un prix de 1 000 euros suite à une sélection le soir-même par le jury

Continuer à lire

Barré mais carré

Au tribunal | Avec Descendre de Jeanne, la compagnie lyonnaise Colegram plonge son nez dans l’Histoire de France, en nous invitant au Tribunal des Affaires (...)

Cerise Rochet | Mercredi 9 juin 2021

Barré mais carré

Avec Descendre de Jeanne, la compagnie lyonnaise Colegram plonge son nez dans l’Histoire de France, en nous invitant au Tribunal des Affaires Historiques Sensibles et Controversées afin d’assister au procès de Jeanne d’Arc… Sauf que cette fois-ci, ce n’est pas elle l’accusée : elle porte plainte ! Bergère, guerrière, sorcière… Tour à tour héroïne, boutant les Anglais hors de France avec courage, puis dangereuse hérétique brûlé vive sur le bûcher, la Pucelle en a ras la coupe au bol qu’on raconte tout et surtout n’importe quoi à son sujet. Alors, cette fois-ci, c’est elle, qui prend la parole. Conçu sous la forme d’un polar judiciaire, Descendre de Jeanne nous interroge sur la manière dont s’entrelacent bien souvent mythes et faits, quitte à ce que cela conduise à certaines bavures historiques. Dans ce tribunal fantasque, l’on se plait à retrouver le fil de la réalité, rigoureusement documentée. Tout public, le spectacle mêlera plaidoiries loufoques, reconstitutions historiques et combat médiéval. Convoqués à la barre, des lieux et des grands noms feront parler l’Histoire ! Barré, mais carré ! Descendre de Jeanne, dimanche 4 juillet a

Continuer à lire

Le festival Arcomik reporté en octobre

ACTUS | La décision est tombée et était attendue. Le festival stéphanois d'humour Arcomik, est contraint de reporter à nouveau les spectacles prévus en avril. "Nous (...)

Nicolas Bros | Lundi 29 mars 2021

Le festival Arcomik reporté en octobre

La décision est tombée et était attendue. Le festival stéphanois d'humour Arcomik, est contraint de reporter à nouveau les spectacles prévus en avril. "Nous avions déjà reporté une première fois cette édition, du 16 au 24 avril 2021, mais malheureusement nous ne pourrons pas maintenir ces dates. Nous pourrions purement et simplement annuler, mais nous avons fait un choix différent, explique l'organisation. Alors, comme nous ne voulons pas que vous passiez un automne monotone, nous avons décidé de déplacer exceptionnellement l'Arcomik Festival du 22 au 30 octobre 2021. " Pas de grand chamboulement à noter concernant la programmation. Seuls les spectacles de Guillermo Guiz, de Panayotis Pascot et Le Plateau 100% féminin seront reportés pour l'édition 2022, qui se déroulera du 17 au 25 février. Pour retrouver les nouveaux horaires, rendez-vous sur cette page. L'organisation précise aussi que "les spectateurs qui ont déjà acheté les billets pour les précédentes dates seront avertis des modalités de remboursements ou des nouvelles dispositions du report".

Continuer à lire

Gainsbarre

Jazz | Près de 30 ans après la disparition de l’artiste, le répertoire de Serge Gainsbourg n’en finit pas d’inspirer les générations de musiciens qui lui succèdent. (...)

Niko Rodamel | Mardi 8 décembre 2020

Gainsbarre

Près de 30 ans après la disparition de l’artiste, le répertoire de Serge Gainsbourg n’en finit pas d’inspirer les générations de musiciens qui lui succèdent. Avec Comme un boomerang, le duo Sheebam revisite quelques-uns des hits de l’homme à la gitane sous la forme d’un habile storytelling musical, un jeu de « je t’aime moi non plus » qui se trame dans l’intimité d’un appartement des années 60. La chanteuse Vanessa Dumont et le sax baryton Damien Gomez incarnent de façon très juste les textes de Gainsbarre, mettant finalement d’accord leurs personnages : « la vie ne vaut d’être vécue sans amour ». Sheebam - Comme un boomerang, samedi 19 décembre à 19h30, le Château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

Arts Burlesques ? Arcomik !

SCENES | Le festival d'humour stéphanois, les Arts Burlesques, change de nom et devient Arcomik. Une modification d'identité qui s'accompagne d'une annonce de (...)

Nicolas Bros | Mardi 6 octobre 2020

Arts Burlesques ? Arcomik !

Le festival d'humour stéphanois, les Arts Burlesques, change de nom et devient Arcomik. Une modification d'identité qui s'accompagne d'une annonce de programmation - comme d'habitude - très enlevée. Outre la présence en ouverture d'une soirée spéciale concoctée avec le groupe France TV, orchestrée par Alex Vizorek (en présence de Michel Boujenah, Anne Roumanoff, Elodie Poux, Pablo Mira ou encore les désopilants Blønd and Blond and Blónd), le RDV de l'humour stéphanois aborde sa majorité (c'est la 18e édition) sous ses plus beaux atouts. Pour preuve, lâchons seulement quelques noms : Guillermo Guiz, Benjamin Tranié, Charles Nouveau, Baptiste Lecaplain, Tom Villa, Panayotis Pascot... Bref, comme toujours, le festival Arcomik propose un joli panel de jeunes talents et de valeurs sûres. Festival Arcomik, du 10 au 20 février 2021

Continuer à lire

L’homme de lotissement !

Chronique du Chicandier #10 | Vincent Charboin est un homme de lotissement. Marié, deux gosses, un Xsara Picasso, un garage et un jardin de 133 m² qu’il tond consciencieusement deux (...)

Jason Chicandier | Mercredi 9 septembre 2020

L’homme de lotissement !

Vincent Charboin est un homme de lotissement. Marié, deux gosses, un Xsara Picasso, un garage et un jardin de 133 m² qu’il tond consciencieusement deux fois par mois ! Vincent est bricoleur et travaille en tant que responsable d’agence au Crédit du Nord, il est payé 2387, 56 euros Net par mois, hors primes, ce qui lui permet de partir en vacances de la même manière depuis 17 ans, à Valmorel en février et au Grau-du-Roi en août. Il prend l’apéro le vendredi à heure fixe avec Cédric Berlot, un autre homme de lotissement. Mais Vincent Charboin a un secret, il n’est pas Vincent Charboin ! Il y a 20 ans, il s’appelait Julien Tomasini et avait monté un groupe de rock avec tous ses petits copains macaronis, « Billy Rockett and the Snakes », Julien étant évidemment le fameux « Billy Rockett ». La formation a commencé à avoir son petit succès sur Roubaix tant et si bien que le groupe se comportait comme des rockstars ! Billy était toujours défoncé (alcool, coke, LSD, exta, keta avec râbla et beuh pour s’endormir...), il forniquait des groupies dans le van qui sentait la transpiration et le kebab. Au niveau de la tenue c’était collant léopard, tiags, le Perfecto de sa mère, torse nu, saut

Continuer à lire

Kuti family

Sono mondiale | Rejeton échevelé de l’afrobeat, l’afro funk n’en finit pas d’animer un petit groupe d’irréductibles gaulois qui mijote sa potion magique depuis déjà quelques (...)

Niko Rodamel | Mercredi 9 septembre 2020

Kuti family

Rejeton échevelé de l’afrobeat, l’afro funk n’en finit pas d’animer un petit groupe d’irréductibles gaulois qui mijote sa potion magique depuis déjà quelques années au cœur des traboules lyonnaises. Dans les pas du multi-instrumentiste nigérian et gourou incontestable Fela Kuti, Supergombo fait de chacun de ses concerts une exploration musicale rétro futuriste de paysages luxuriants, où l’analogique et l’électronique se marient pour le meilleur au service de mélodies imparables et d’un groove diablement irradiant. Le line-up réunit un réjouissant fanfarium de musiciens : Aurélien Joly (trompette), Jérome Bartolomé (saxophone), Francis Larue (guitare), Romain Nassini (claviers), Etienne Kermarc (basse), Wendlavim Zabsonré (batterie) et David Doris (percussions). Nourri de mbalax sénégalais, de soukous congolais, de funk US et de jazz mondial, la discographie du combo témoigne des contrées explorées, apprivoisées et au final conquises par le frénétique septet. Ouvrant sa saison sous les meilleurs auspices, le Château du Rozier invite Supergombo pour un concert inaugural gratuit. Supergombo, vendredi 18 septembre à 20h30, le Château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

Rozier en Feurs

Musique | À Feurs, si les chevaux courent encore à huis clos, on peut se rattraper au Rozier. Jusqu'au 7 août, la salle de spectacles forézienne accueille (...)

Nicolas Bros | Mercredi 8 juillet 2020

Rozier en Feurs

À Feurs, si les chevaux courent encore à huis clos, on peut se rattraper au Rozier. Jusqu'au 7 août, la salle de spectacles forézienne accueille pas mal de musique avec notamment une kyrielle de dj sets, un karaoké, un bal de fin de saison... Et ce sont pour la grande majorité des spectacles gratuits. De quoi s'en mettre sous la dent. On notera notamment le concert de Logar (10/07) et sa folk douce, le flamenco enflammé de Julianna Ymira (24/07) et les divagations électro de Franck Berthoux et son projet ElectroKit (25/07). Château du Rozier à Feurs Plus d'infos sur www.chateaudurozier.fr

Continuer à lire

Les vacances

La chronique du Chicandier #9 | Les vacances d'été approchent et chaque année on en attend beaucoup... surtout les années où on a dû garder nos débiles de gosses à la baraque depuis mars à cause (...)

Jason Chicandier | Mercredi 8 juillet 2020

Les vacances

Les vacances d'été approchent et chaque année on en attend beaucoup... surtout les années où on a dû garder nos débiles de gosses à la baraque depuis mars à cause d'un putain de pangolin ! On a donc choisi l'option "location de maison provençale à plusieurs !" En voilà une idée qu'elle est bonne ! Là on en est encore au stade où ça s'ambiance sur WhatsApp avec les photos du mas en pierre et sa jolie piscine "On va être trop biiiiiiiiien !" "Trop haaaaaaate 😍😍", "Faites chauffer l'apéroooooo !". Tu parles... On sait tous exactement comment ça va se passer. Les proprios genre bobos écolos pubars qui peuvent pas assumer financièrement leur baraque vont nous casser les glinches à venir tous les jours pour surveiller la piscine, les poubelles, l'arrosage automatique, le bruit, la vaisselle cassée, etc... Nicolas et Julie vont encore radiner « Nous on met moins dans l'enveloppe parce Julie ne boit pas de vin et ne mange pas de viande ! » Max et Lola vont tirer la gueule parce que Max se sera encore fait choper à sextoter une bouche à frange du bureau. T'auras envie de buter tous les gosses entre les cris, les pleurs, cette saloperie de licorne gonflable qui pr

Continuer à lire

Thomas VDB à Feurs en octobre

Humour | Journaliste, chroniqueur radio sur France Inter, comédien... Thomas VDB est énergique. Après le succès de son seul-en-scène Bon Chienchien, mis (...)

Nicolas Bros | Mardi 16 juin 2020

Thomas VDB à Feurs en octobre

Journaliste, chroniqueur radio sur France Inter, comédien... Thomas VDB est énergique. Après le succès de son seul-en-scène Bon Chienchien, mis en scène par Kader Aoun, il revient avec un nouveau projet qu'il présentera en avant-première du côté du Forez et plus particulièrement au Château du Rozier de Feurs le 9 et le 10 octobre 2020. Le tout avec sa fougue habituelle. Thomas VDB, nouveau spectacle en avant-première, vendredi 9 et samedi 10 octobre au Château du Rozier à Feurs Plus d'infos sur cette page

Continuer à lire

Les festivals d'humour rient jaune

Humour noir | Par le biais de leur fédération, 50 festivals d'humour appellent à l'aide pour leur pérennité.

Nicolas Bros | Lundi 18 mai 2020

Les festivals d'humour rient jaune

C'est par le biais d'un communiqué envoyé par la Fédération des festivals d'humour, que 50 festivals d'humour (FFH) dont le célèbre Festival des arts burlesques stéphanois, appellent à leur tour à l'aide après la crise Covid-19. « Très impactée par le Coronavirus et la crise sanitaire, et ayant dû faire face à des dizaines d’annulations, la FFH et les festivals qu’elle représente alertent l’État et le secteur culturel sur les menaces qui pèsent sur ses adhérents et sur la pérennité de ces rassemblements culturels, assure l'organisme. Comme pour l’ensemble du Spectacle Vivant, l’organisation de nos festivals repose sur tout un maillage d’intervenants et professionnels, également fragilisés, qui ne relève pas forcément de l’intermittence : le réseau des salles de spectacles bien sûr, mais aussi prestataires techniques, attachés de presse, catering, sécurité et prévention, billetterie, promotion, affichage etc. » Le secteur du spectacle vivant qui produit le plus de représentations par an L'humour, notamment en France, est un des pans les plus dynamiques du spectacle vivant, drainant de nombreux spectateurs lors de multiples représentations d

Continuer à lire

Fabien Olicard : « J’ai d’abord voulu monter sur scène pour faire rire les gens »

Humour x Mentalisme | Mentaliste et YouTubeur incontournable, Fabien Olicard aime surprendre, apprendre et expliquer quelques clés de la puissance possédé par notre cerveau, le tout avec humour. Pour son passage au festival des Arts burlesques, nous avons échangé sur cette discipline et sur son spectacle.

Nicolas Bros | Jeudi 5 mars 2020

Fabien Olicard : « J’ai d’abord voulu monter sur scène pour faire rire les gens »

Tu passes dans un festival d’humour, donc même si tu es mentaliste, tu as un spectacle basé sur le rire ? Oui, c’est ça. Le fond du spectacle se base sur le mentalisme mais oui c’est bien un spectacle d’humour. C’est bien de le préciser, car c’est finalement notre plus grand combat en communication de rappeler que c’est un spectacle d’humour avant tout. Pourquoi il n’existe pas de définition claire du mot mentalisme. La série Mentalist a démocratisé le mot, mais beaucoup ne savent pas ce que c’est exactement… C’est un bon résumé de la situation. C’est utilisé comme un « mot-valise ». La véritable définition du mentalisme se poserait en opposition au matérialisme. Cela dit beaucoup et pas grand-chose en même temps… Du coup, comme ce n’est pas une spécialisation mais une généralisation de plein de choses, il ne peut y avoir par essence de définition claire de ce mot. On peut avoir un comportementaliste qui ne travaille que sur le comportement des gens, un hypnotiseur ou hypnothérapeute, un mnémoniste qui travaille sur la mémoire… mais ces personnes-là se spécialisent au point qu’il va y avoir des

Continuer à lire

Le jour du trèfle

Sono mondiale | À l'image d'un 14 juillet sans drapeaux ni Marseillaise, il est impossible de célébrer la Saint-Patrick sans quelques pintes ni musique irlandaise... (...)

Niko Rodamel | Mercredi 4 mars 2020

Le jour du trèfle

À l'image d'un 14 juillet sans drapeaux ni Marseillaise, il est impossible de célébrer la Saint-Patrick sans quelques pintes ni musique irlandaise... Rendez-vous est donc pris dans la pleine du Forez avec un groupe qui nous vient de... Saint-Étienne ! Les musiciens de Kitchen Irish n'ont pour autant absolument rien à envier à leurs homologues gaéliques. Au sein ce cette formation à géométrie variable, résonnent les standards du genre au son du bou­zouki, de la guitare, du violon, du whistle et du bodhran. Avec un évident sens du partage, les balades, jigs, reels, polkas et autres hornpipes ne sont ici que prétexte pour fêter entre amis la musique, la bibine et le retour du printemps ! Immuable Saint Patron d'Irlande, jadis missionnaire et évangélisateur, ce cher Saint-Patrick contribue aujourd'hui essentiellement à convertir l'occident, au moins une fois l'an, à la musique celte à la Stout, cette bière à la robe ébène, à la mousse abondante et aux saveurs chaleureuses de caramel ou de café. Le concert est annoncé assis, nous avons tout de même un peu de mal à y croire... Kitchen Irish, mardi 17 mars à 20h30, Château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

Du rire au quotidien

Humour | Nora Hamzawi est de passage à Saint-Etienne le 1er mars au Centre des Congrès. Une occasion unique de plonger dans la vie pas-si-ordinaire d'une trentenaire parisienne. Pour le fun !

Aurélien Martinez | Mardi 11 février 2020

Du rire au quotidien

L’humour sur les petites et grandes péripéties de la vie courante, ça n’est pas forcément très original (combien, dans les spectacles des comiques stars, de sketchs interchangeables sur, au pif, la fidélité ou le dernier gadget technologique à la mode ?), pourtant ça marche. Et ça peut même avoir une certaine saveur quand c’est bien fait, notamment lorsqu’est présent un recul complice qui montre que oui, la personne en face de nous sait qu’elle va sur un terrain maintes fois labouré, mais avec un décalage qui donne du sel à son propos… Le nouveau spectacle de Nora Hamzawi est ainsi dans le plus pur style de ce qui fait la force et le succès de celle qui est également chroniqueuse télé ou encore actrice ciné : un regard acéré, parfois tendre, parfois plus acerbe, sur sa vie de trentenaire parisienne. Car si elle nous fait rire des autres (de nous, donc), Nora Hamzawi rit surtout d’elle-même, ce qui évite le spectacle simplement moqueur sur toutes les catégories possibles d’êtres humains – les bobos, les adeptes des réseaux sociaux, les jeunes parents… Une force décuplée par une exécution au cordeau (quel sens du rythme, qui place la comédienne

Continuer à lire

MC Pampille candidat aux Municipales 2020

Humour | Le plus célèbre des MC "gaga" se lance dans l'aventure des Municipales 2020 à Saint-Étienne. MC Pampille, après avoir subi « la redescente après le succès, le (...)

Nicolas Bros | Mercredi 5 février 2020

MC Pampille candidat aux Municipales 2020

Le plus célèbre des MC "gaga" se lance dans l'aventure des Municipales 2020 à Saint-Étienne. MC Pampille, après avoir subi « la redescente après le succès, le coup de grisou» est revenu sur le devant de la scène stéphanoise en fin d'année 2019 avec un nouvel album intitulé Sur le banc de touche. Via une vidéo diffusée sur le "oueb", MC Pampille embraye avec une annonce fracassante pour ce début d'année : sa candidature au poste d'édile stéphanois. Ses promesses ? Il les détaille en image dans son clip ci-dessous. On retiendra entre autres : la Place de l'Hotel de Ville transformée en "Place Lubomir Moravcik", l'interdiction de circuler dans Saint-Etienne aux véhicules immatriculés 69 - les propriétaires de ces véhicules devront se déplacer en char à voile, la lapidation à coups de babets place Jean Plotton pour tous les crimes environnementaux... Tout un programme !

Continuer à lire

Résumé de la vie en 4 minutes

LA CHRONIQUE DU CHICANDIER #4 | On nait, on hurle, là on nous met une claque sur l'fiandard ! Quoique c'est pas la partie la plus désagréable, y m'ont compris ? Bref, là on emmerde (...)

Jason Chicandier | Mercredi 8 janvier 2020

Résumé de la vie en 4 minutes

On nait, on hurle, là on nous met une claque sur l'fiandard ! Quoique c'est pas la partie la plus désagréable, y m'ont compris ? Bref, là on emmerde nos parents parce qu'on ne fait pas ses nuits. Ça fragilise le couple évidemment... C'est pour ça que papa va un peu taper dans la craquette de sa secrétaire, c'est parce qu'il est fragilisé l'daron. Après, à deux ans, on a qu'une obsession nous les gosses : se suicider ! La piscine, les prises électriques, une casserole d'eau brûlante, avaler de la lessive... on veut en finir avec la vie. Quand on nous en empêche, on arrive à quatre ans et là on est à peu près cool jusqu'à neuf/dix ans... après on devient ado. Tout nous ennuie, tout nous fatigue. On lève les yeux au ciel pour tout. On est collé à son téléphone, sa tablette, sa console, même quand on te dit de débarrasser un bol t'as l'impression qu'on te demande de faire les trois huit. Du coup, t'écris un journal intime pour expliquer que ta vie est toute pourrie, que tes parents c'est deux gros ploucs avec une vie de bouseux, que toi, t'auras pas la même vie qu'eux et que déjà tu vivras de ta musique. C'est généralement à ce moment que t'emmerdes toute la maisonnée avec

Continuer à lire

La Nuit des Belges annulée

Humour | L'équipe des Arts Burlesques vient d'annoncer l'annulation du spectacle La Nuit des Belges qui devait se dérouler le 12 décembre au Centre des Congrès (...)

Nicolas Bros | Lundi 2 décembre 2019

La Nuit des Belges annulée

L'équipe des Arts Burlesques vient d'annoncer l'annulation du spectacle La Nuit des Belges qui devait se dérouler le 12 décembre au Centre des Congrès : « Nous sommes au regret de vous annoncer que La Nuit des Belges n'aura pas lieux. La soirée est annulée pour des raisons indépendantes de notre volonté. Contactez-nous à l'adresse suivante pour les modalités de remboursement : fartsburlesques@gmail.com Avec toutes nos excuses pour le désagrément. L'équipe des Arts Burlesques »

Continuer à lire

Ce n'est pas une burle !

Festival humour | Le festival des Arts burlesques revient fin février 2020 pour sa 17e édition. Un événement incontournable sur la carte de l'humour en France avec la venue (...)

Nicolas Bros | Jeudi 21 novembre 2019

Ce n'est pas une burle !

Le festival des Arts burlesques revient fin février 2020 pour sa 17e édition. Un événement incontournable sur la carte de l'humour en France avec la venue d'une bonne partie de ceux qui font l'actualité de la scène du seul-en-scène. Cette année, entre autres, le festival accueille Anne Roumanoff, Alex Vizorek (en parrain de l'édition dont il fera la clôture avec un gala en honneur aux femmes), Nora Hamzawi, Roman Frayssinet, Bernard Mabille, Ines Reg et ses paillettes, le retour des "Suédois" Blond and Blond and Blond avec leur nouveau spectacle, Kyan Khojandi, Pablo Mira ou encore notre chroniqueur stéphanois Jason Chicandier ! Un festival du rire qui s'assume toujours plus grand et qui rayonne toujours plus loin. Programmation complète sur cette page. 27e festival des Arts Burlesques, du 27 février au 8 mars 2020, à Saint-Étienne et dans sa région

Continuer à lire

Ivanov rode

Humour | Si Alban Ivanov laisse à penser qu'il est à l'écran plus que sur scène (Le sens de la fête, Le Grand Bain...), il reste un humoriste de scène avant tout. Avant de (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 novembre 2019

Ivanov rode

Si Alban Ivanov laisse à penser qu'il est à l'écran plus que sur scène (Le sens de la fête, Le Grand Bain...), il reste un humoriste de scène avant tout. Avant de repartir en tournée avec son nouveau spectacle Vedette, qu'il présentera d'ailleurs les 11 et 12 mars 2020 au Centre des Congrès de Saint-Étienne, il propose quelques dates de "rodage" dont une le mercredi 4 décembre du côté de L'Opsis à Roche-la-Molière. Alban Ivanov en rodage, mercredi 4 décembre à 20h30 au Centre culturel L'Opsis de Roche-la-Molière

Continuer à lire

La ripaille !

Humour - La Chronique du Chicandier #1 | Retrouvez désormais La Chronique du Chicandier, tous les mois sur Le Petit Bulletin Saint-Étienne !

Jason Chicandier | Mardi 15 octobre 2019

La ripaille !

Justine et Gaëtan arrivent à la bourre ! Z'ont encore du se gnafrer l'bec dans la Punto ! Nanard et moi on est attablés, rouges, chauds, larges, propres... élégants mais toujours en chaussettes de tennis ! « C'est quoi cette merveille ? » « Des rillettes de taureau cher ami ! » « Oh ça me flatte l'sifflet comme rarement, recommandons encore de cette saloperie non ? » Le serveur est une véritable pièce d'art, l'oiseau bleu, noeud papillon, souliers vernis, gras comme jamais, une moustache de chalutier et du clin d'œil par tombereau ! Limite il l'a inventé l'gazier ! Quel panache dans ce relais des " Grives et grivoiseries " ! Justine prend un p'tit limé ! Dans les yeux de la Juju, il y a la beauté des femmes d'un autre siècle, où l'on léchait l'croupion du poulet, gênée de ne pouvoir partager l'instant dilaté avec ses commensaux ! Je sais qu'elle enfilera ses deux kilos d´rouquin sans gaudasser la bougresse, une amazone qui dit jamais « non merci », pivoine précieuse, un peu capricieuse mais son Gaëtan n'est pas un agneau noir du Velay non plus ! Faut le voir bâfrer le pichtre ! Et puis il a souvent la braguette ouverte le gourmandin

Continuer à lire

Carnet de voyage

Sono mondiale | Le trompettiste Etienne Sevet poursuit ses pérégrinations afro-caribéennes avec une toute nouvelle galette, Satingarona pt. 2, second volet discographique (...)

Niko Rodamel | Mardi 1 octobre 2019

Carnet de voyage

Le trompettiste Etienne Sevet poursuit ses pérégrinations afro-caribéennes avec une toute nouvelle galette, Satingarona pt. 2, second volet discographique du projet The Bongo Hop. Le nom du quintet est un clin d’oeil à la BD de Jano dans laquelle Keubla est un jeune marin qui arpente inlassablement les mers et les ports de la planète. Pour autant, la bande à Etienne se concentre quant à elle plus précisément sur les pays qui, de part et d'autre de l'Océan Atlantique, se laissent doucement traverser par l’Equateur. Tour à tour journaliste, urbaniste, enseignant, dj puis instrumentiste, Bordelais de naissance mais Lyonnais d'adoption, Etienne Sevet tire sa passion pour les musiques traditionnelles d’Afrique de l’Ouest et d’Amérique du Sud d’un long séjour en Colombie, huit années passées à travailler pour l’Alliance Française de Cali. Entre afro-beat, calypso, hip-hop, rap, reggae et jazz, The Bongo Hop fait transpirer une luxuriante jungle musicale où les voix viennent danser sur un torrent de rythmes exaltés et dans une envoûtante explosion mélodique. The Bongo Hop, samedi 12 octobre à 20h30, le Château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

Chicandier programmé aux Arts Burlesques 2020

Festival humour | L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est programmé au prochain festival des Arts Burlesques le 29 février 2020 au Centre des COngrès. Avec son nouveau (...)

Nicolas Bros | Mercredi 11 septembre 2019

Chicandier programmé aux Arts Burlesques 2020

L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est programmé au prochain festival des Arts Burlesques le 29 février 2020 au Centre des COngrès. Avec son nouveau spectacle intitulé Un jour sans faim, écrit et joué avec son comparse de toujours Mathias Cannariato, Jason revient pour « se confier avec humour et dérision sur les déboires d’un quarantenaire. » À noter également dans les annonces des humoristes présents pour les Arts Burlesques 2020, le retour des désopilants Blond Blond and Blond ou encore la venue du phénomène Ines Reg (vous savez celle qui veut des paillettes dans sa vie...) le 29 février 2020 à la Forge avant de revenir le 24 novembre au Zénith. Festival des arts burlesques, du 27 février au 8 mars 2020

Continuer à lire

Hugo a franchi la ligne jaune

Folk | Il est Stéphanois mais a été découvert dans les couloirs du métro parisien. L'histoire d'Hugo Barriol est atypique. Si son apparence laisse croire à un énième (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 septembre 2019

Hugo a franchi la ligne jaune

Il est Stéphanois mais a été découvert dans les couloirs du métro parisien. L'histoire d'Hugo Barriol est atypique. Si son apparence laisse croire à un énième "folkeux à barbe", sa musique offre un univers bien plus riche que les simples apparences. Avec son premier album Yellow, Hugo Barriol a passé un cap et fait espérer le meilleur pour la suite. Après un passage au dernier festival Saint-Étienne Live, il revient dans le Forez pour enchanter le Château du Rozier de Feurs. Hugo Barriol, samedi 14 décembre à 20h30 au Château du Rozier

Continuer à lire

Ferrari dose tout

Humour | Après la religion et la guerre, Jérémy Ferrari s'est trouvé un nouveau cheval de bataille : la santé ! L'humoriste qui dézingue à tout-va revient (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 septembre 2019

Ferrari dose tout

Après la religion et la guerre, Jérémy Ferrari s'est trouvé un nouveau cheval de bataille : la santé ! L'humoriste qui dézingue à tout-va revient avec un nouveau seul-en-scène très attendu, Anesthésie Générale, dont la tournée débutera début 2020. Et on peut dire qu'on attend de pied ferme la satyre de l'humoriste sur un sujet - encore une fois - ultra-sensible. Un soir de Saint-Valentin qui risque de piquer et de provoquer une belle hémorragie humoristique. Défribillateur et massage cardiaque de rigueur ! Jérémy Ferrari, vendredi 14 février 2020 au Centre des Congrès de Saint-Étienne

Continuer à lire

Sentence irrévocable

SCENES | Ils se rêvaient aventuriers, ils vont être servis ! Ils sont quatre, ils n'ont pas inventé l'eau chaude, ils participent à un jeu télévisé... Et la vraie vie (...)

Cerise Rochet | Mardi 3 septembre 2019

Sentence irrévocable

Ils se rêvaient aventuriers, ils vont être servis ! Ils sont quatre, ils n'ont pas inventé l'eau chaude, ils participent à un jeu télévisé... Et la vraie vie va bien vite les rattraper. Satire de la célèbre émission Koh-Lanta, Moustiques et Noix de coco nous envoie en mode survie, assister à des épreuves qui se succèdent jusqu'à la pire, lorsque les équipes de tournage se barrent en abandonnant les quatre guignols à leur sort... Moustiques et noix de coco, samedi 19 octobre à 20h30 et dimanche 20 octobre à 17h au Château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

Arrête ton char !

SCENES | Empire romain, il y a 2000 ans. Des toges, des sandales, des courses de chars en costume... Ben Hur ? Oui, mais en beaucoup moins long, beaucoup (...)

Cerise Rochet | Mardi 3 septembre 2019

Arrête ton char !

Empire romain, il y a 2000 ans. Des toges, des sandales, des courses de chars en costume... Ben Hur ? Oui, mais en beaucoup moins long, beaucoup moins peplum, beaucoup, beaucoup plus fun. Cette parodie signée Luc Sonzogni (Les Darons, Les Lascars gays) revisite l'oeuvre mythique avec humour et inventivité. Salué par la critique et plébiscité lors du off d'Avignon, ce spectacle mêle gags et utilisation de techniques son, lumière et vidéo pour du divertissement grand public de haut vol. Ben Hur, la parodie, le 3 octobre à 20h30, salle Aristide Briand de Saint-Chamond

Continuer à lire

Ma foi, c'est drôle, une fois

SCENES | Télé, radio, spectacle... Depuis qu'il a franchi la frontière pour se faire connaître des Français, ce Belge-là n'arrête pas ! Invité lors du festival des Arts (...)

Cerise Rochet | Mardi 3 septembre 2019

Ma foi, c'est drôle, une fois

Télé, radio, spectacle... Depuis qu'il a franchi la frontière pour se faire connaître des Français, ce Belge-là n'arrête pas ! Invité lors du festival des Arts Burlesques l'an passé, Alex Vizorek n'avait pas pu s'empêcher de se pointer avec sa bande, pour un Jupiter Show qui reste dans les mémoires. Cette année, l'événement stéphanois lui offre une nouvelle carte blanche. À laquelle l'humoriste répond une fois encore par la carte de la troupe. Des Belges, rien que des Belges, pour toute une nuit... Avec leur humour, bien-sûr ! Alez Vizorek et La Nuit des Belges, jeudi 12 décembre à 20h30 au Centre des Congrès, en before des Arts Burlesques

Continuer à lire

« Le Château du Rozier est davantage un projet militant qu'entrepreneurial »

Lieu | La salle de spectacle du Château du Rozier (CdR) a ouvert ses portes et ses 270 places au public en 2015. La SAS (société par action simplifiée) s'est bien développée en quatre années. Son président, Clément Terrade, souhaite désormais changer de paradigme. En devenant une SCIC (Société coopérative d'intérêt collectif), le CdR fait le choix d'une appropriation et une gestion éthique de ce projet culturel. Un projet, porté en grande partie par ses fidèles spectateurs via un financement participatif. Explications.

Antoine Desvoivre | Jeudi 27 juin 2019

« Le Château du Rozier est davantage un projet militant qu'entrepreneurial »

Comment est venue l'idée de ce changement de statut ? Jusqu'à maintenant, la salle fonctionnait sur un statut de SAS qui ne correspondait plus vraiment à nos convictions et à la réalité économique du lieu. Au fil du temps, on s'est rendu compte que le Château du Rozier était davantage un projet militant qu'entrepreneurial. On a eu quelques signaux comme, par exemple, un intérêt grandissant des collectivités pour ce lieu. On remplissait tous les critères pour espérer être soutenu par les collectivités, mais notre statut ne le permettait pas. Le Château du Rozier devient un vrai projet collectif. Ce n'est plus une entreprise qui est toute seule dans son coin, mais le point central d'un collectif. Qu'est-ce-que le statut de SCIC apporte au Château du Rozier ? La première chose c'est que le Château du Rozier devient un vrai projet collectif. Ce n'est plus une entreprise toute seule dans son coin, mais le point central d'un collectif. La forme de gestion vers laquelle le CdR se dirige est assez inédite. On a, d'un côté la coopérative, qui est une société privée et de l'autre, des a

Continuer à lire

Marc-Antoine Le Bret déringardise l’imitation

Humour | Avec des dizaines de voix inédites au compteur et un sens affûté de la caricature, Marc-Antoine Le Bret se distingue aujourd’hui par la modernité de ses imitations.

Cerise Rochet | Mardi 4 juin 2019

Marc-Antoine Le Bret déringardise l’imitation

Gamin, il s’amusait à imiter ses profs, et les personnes de son entourage. Réussir à reproduire une voix, faire marrer les gens… Une véritable source de plaisir pour Marc-Antoine Le Bret qui, bien vite, laisse de côté les anonymes pour croquer les célébrités. Sa carrière, il la démarre aux Guignols de l’Info, en 2011, avant que l’émission ne prenne le tournant qui, peut-être, a scellé son funeste destin. De cette période passée derrière les marionnettes, où il imitera notamment Barthès, Hanouna, Pujadas, ou encore Montebourg, Marc-Antoine Le Bret n’a plus guère envie de dire grand-chose : « C’est du passé, et ça ne m’intéresse plus d’en parler », bâche-t-il lorsqu’on l’interroge à ce sujet. Le vent en poupe Depuis l’émission, d’ailleurs, l’humoriste a fait du chemin. Des chroniques, pour la télé et la radio. Deux spectacles. Des dizaines de voix travaillées. Imiter Sardou ou Giscard ? Très peu pour lui, merci beaucoup. Au beau milieu des imitateurs que l’on connait, Marc-Antoine est aujourd’hui celui qui a le vent en poupe, se démarquant par sa fraîcheur et sa modernité. Son truc à lui ? Imiter des voix inédites, coller le plus possible à l’actua

Continuer à lire

Pierre-Emmanuel tout cru

Humour | Pierre-Emmanuel Barré fait partie des humoristes crus, radicaux, sans concession. Souvent nécessaires, souvent décriés mais aussi adulés. Avec son dernier (...)

Nicolas Bros | Jeudi 2 mai 2019

Pierre-Emmanuel tout cru

Pierre-Emmanuel Barré fait partie des humoristes crus, radicaux, sans concession. Souvent nécessaires, souvent décriés mais aussi adulés. Avec son dernier spectacle, sobrement intitulé Nouveau spectacle, qu'il a déjà joué en janvier dernier à Saint-Étienne et qu'il redonne ce mois à la salle Jeanne d'Arc, ce type franc du collier continue d'explorer et de décortiquer l'actu avec corrosion. Ca décape ! Pierre-Emmanuel Barré, Nouveau spectacle, samedi 18 mai à 20h30 à la salle Jeanne d'Arc

Continuer à lire

Kevin Razy, l’intelligent

Humour | Web, télé, scène, et maintenant librairies… Omniprésent dans le paysage médiatique français, Kevin Razy se dit lui-même « multi-surfaces, comme les lingettes (...)

Cerise Rochet | Jeudi 2 mai 2019

Kevin Razy, l’intelligent

Web, télé, scène, et maintenant librairies… Omniprésent dans le paysage médiatique français, Kevin Razy se dit lui-même « multi-surfaces, comme les lingettes nettoyantes ». Pépite du rire, idole de la jeune génération, l’humoriste promène sa verve avec lui depuis maintenant plus de 10 ans, séduisant autant par sa désopilance que par son engagement. Sur scène, comme dans ses pastilles Youtube ou dans le "late-show" qu’il anime sur Canal +, Razy ne s’interdit rien, mais traite chaque sujet par le fond, avec finesse, sans jamais laisser place à la vulgarité. Avec justesse, il pose un regard sur le monde qui nous entoure, mêlant humour caustique et informationnel, boutant la polémique au profit du pédagogique, voire, et il ne s’en cache pas, de la morale. Avec son spectacle, Mise à Jour, qu’il balade depuis 2015 sur les scènes de France, l’humoriste propose d’observer la société contemporaine à travers la lorgnette de sa propre existence et des personnages qu’il incarne. Objectif : parler à tout le monde et ne surtout pas être segmentant. Brillant. Kevin Razy, Mise à jour, le 10 mai à 20h30, salle Aristide Briand à Saint-Chamond

Continuer à lire

Viens chercher !

Humour | L’idée de ce spectacle lui est venue en discutant avec sa psy, après une séparation. Grâce à un texte ciselé, concis et drôle, l’humoriste Cartouche se donne pour (...)

Cerise Rochet | Jeudi 2 mai 2019

Viens chercher !

L’idée de ce spectacle lui est venue en discutant avec sa psy, après une séparation. Grâce à un texte ciselé, concis et drôle, l’humoriste Cartouche se donne pour mission de convaincre les spectateurs de se lever de bonheur. Un moment de stand up « comme une consultation, mais en mieux » ! Cartouche, Demain je me lève de bonheur, les 22 et 23 mai à 21 heures au KFT de Saint-Galmier

Continuer à lire

À rouler par terre

Soul | Auteure, compositrice et interprète, Jeanette Berger chante une neo soul bien sentie, teintée de blues et de pop. Avec une étonnante et sincère présence au (...)

Niko Rodamel | Mardi 2 avril 2019

À rouler par terre

Auteure, compositrice et interprète, Jeanette Berger chante une neo soul bien sentie, teintée de blues et de pop. Avec une étonnante et sincère présence au piano comme au micro, elle déploie un registre vocal assez classieux, soutenue par un groupe plutôt efficace. Une belle découverte. Jeanette Berger, vendredi 5 avril à 20h30 au Château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

Les Joz allongent à Sainté

Humour | Devant le succès rencontré par la date du 28 juin de leur nouveau spectacle Bons vivants, la troupe des Joz' boostée par l'unique Jason Chicandier, a (...)

Nicolas Bros | Jeudi 28 mars 2019

Les Joz allongent à Sainté

Devant le succès rencontré par la date du 28 juin de leur nouveau spectacle Bons vivants, la troupe des Joz' boostée par l'unique Jason Chicandier, a programmé deux nouvelles dates dans cette même salle : le 27 juin et le 18 octobre 2019. La billetterie sera bientôt en ligne. Les Joz' - Bons vivants ! - Chicandier fête ses 40 ans à la salle Jeanne d'Arc : - jeudi 27 juin - vendredi 28 juin (complet) - vendredi 18 octobre

Continuer à lire

Miaou

Rap poétique | CHATON vient se faire les griffes au "Rozier". Cet animal poétique du rap a (re)surgi il y a un an, en mars 2018, avec Possible, un album composé de (...)

Nicolas Bros | Mardi 2 avril 2019

Miaou

CHATON vient se faire les griffes au "Rozier". Cet animal poétique du rap a (re)surgi il y a un an, en mars 2018, avec Possible, un album composé de titres aux textes uniques en leur genre. Un brin désabusé, le félin cha(n)tonne un rap légèrement auto-tuné sur des rythmes délicatement "dubbés", entêtants et addictifs. Récidevera-t-il avec Brune Platine, son second opus ? On espère regoûter à cette anesthésie sonore si douce. CHATON, vendredi 26 avril à 20h30 - soirée warm-up du Foreztival 2019

Continuer à lire

Farid Bouabdellah dans L'Oeil du Petit Bulletin #05

Humour | Farid Bouabdellah, directeur artistique du festival des Arts Burlesques, est entré dans l'Oeil du Petit Bulletin. Il nous parle de la 16e édition du (...)

Nicolas Bros | Vendredi 15 février 2019

Farid Bouabdellah dans L'Oeil du Petit Bulletin #05

Farid Bouabdellah, directeur artistique du festival des Arts Burlesques, est entré dans l'Oeil du Petit Bulletin. Il nous parle de la 16e édition du festival qui se déroule du 22 février au 02 mars 2019 à Saint-Étienne et alentours.

Continuer à lire

Jason Chicandier finit dans l'Oeil du Petit Bulletin

Humour | L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est tombé dans l'Oeil du Petit Bulletin. On a parlé Joz', du spectacle Bons vivants, de Sainté, de Faut Que Ca Brasse (...)

Nicolas Bros | Jeudi 7 février 2019

Jason Chicandier finit dans l'Oeil du Petit Bulletin

L'humoriste stéphanois Jason Chicandier est tombé dans l'Oeil du Petit Bulletin. On a parlé Joz', du spectacle Bons vivants, de Sainté, de Faut Que Ca Brasse 2019... Voilà le résultat :

Continuer à lire

Le riffs du Neal

Blues | Le blues sera prochainement célébré d'une bien belle manière au Château du Rozier, avec un double programme qui combine cinéma documentaire et musique live sous les riffs de l'Américain Neil Black.

Niko Rodamel | Mardi 5 février 2019

Le riffs du Neal

Depuis l'invention des Frères Lumières, cinéma et musique ont tissé un lien étroit, l'image et le son se mariant le plus souvent pour le meilleur. Des bandes originales aux documentaires musicaux et autres biopics, en passant par les scopitones puis les clips, le septième art a visiblement toujours su se nourrir de la puissance évocatrice du cinéma. De la même manière, les musiciens ont à leur tour rapidement compris et utilisé la puissance de l'image pour packager leurs compositions dans les médias audiovisuels, quels qu'ils soient. Et lorsque des cinéastes se penchent plus précisément sur l'histoire d'un courant musical, la chose prend alors une tournure encore plus particulière. En matière de blues, on pense bien sûr l'excellente série de sept films produite par Martin Scorsese en 2003, The blues, faisant appel à quelques grands réalisateurs comme Wim Wenders ou Clint Eastwood. Faut-il le rappeler, remonter aux sources du blues c'est aussi retracer le cours de l'Histoire, depuis l'Afrique jusqu'aux USA, celle d'un peuple noir déporté puis exploité, trouvant refuge dans les accords plaintifs d'une musique qui enfantera sans péridurale le jazz et le rock. Black is ba

Continuer à lire

La corde sensible

Chanson | Quand je pense à Fernande, je pense aussi à Pauline Dupuy : l’un des plus beaux hommages que la scène française ait pu rendre à Georges Brassens depuis le (...)

Niko Rodamel | Mardi 5 février 2019

La corde sensible

Quand je pense à Fernande, je pense aussi à Pauline Dupuy : l’un des plus beaux hommages que la scène française ait pu rendre à Georges Brassens depuis le jour où celui-ci cassa sa pipe. Quelques-uns s’y sont collés, avec plus ou moins de réussite. Loin de l’humour hyper décalé du groupe The Brassens (rebaptisé La Pompe Moderne suite à une plainte d’Universal), Pauline se réapproprie de façon très personnelle le répertoire du moustachu sétois, réussissant le double challenge de mettre en avant le sens de la mélodie du guitariste et la richesse des textes du poète. Dans un profond respect de l’œuvre originale, la chanteuse et contrebassiste y apporte toute sa fraîcheur. Que ceux qui ont déjà croisé la route de Contrebrassens ne se détournent pas de cette nouvelle date, Pauline Dupuy se produira cette fois-ci en quartet, donnant une nouvelle dimension à son tour de chant avec le multi-instrumentiste Michael Wookey et le duo de cuivres Art Deko, déjà sollicité par Thomas Fersen. Contrebrassens, samedi 16 février à 20h30 au Château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

(Trop) Bref

Humour | Né sous l’étoile de la tchatche, électron libre de la scène française, Kheiron a le parcours un brin énervant du gars qui réussit tout mais à qui personne n’en veut, (...)

Cerise Rochet | Mardi 5 février 2019

(Trop) Bref

Né sous l’étoile de la tchatche, électron libre de la scène française, Kheiron a le parcours un brin énervant du gars qui réussit tout mais à qui personne n’en veut, tant tout ce qui sort de lui est fait avec talent. A 36 ans, il est aujourd’hui humoriste, acteur, scénariste, metteur en scène, réalisateur, et même, rappeur. Au passage, le type a également oublié d’être con, et sans doute même oublié d’être moche. Son dernier spectacle, 60 minutes avec Kheiron… N’est pas vraiment un spectacle. Non, parce qu’en fait, Kheiron n’a pas de spectacle. Tout juste « un stock de vannes », qui lui permet de dérouler tranquille, en impro, au gré de ses interactions avec les spectateurs, pendant pile poil une heure. Une question au public, et la boîte à fou-rire s’emballe. Un toutes les sept secondes, précisément. Kheiron, c’est un peu ton pote Bébert, que t’invites toujours parce qu’il fait marrer tout le monde grâce à sa répartie, mais en mieux. En beaucoup mieux, même. Avec ce non-spectacle qui chaque soir en devient un, tout neuf, unique, Kheiron parvient à faire du tout avec du rien. Chapeau. 60 minutes avec Kheiron, jeudi 14 février à 20 heu

Continuer à lire

Burlesquement vôtre

Festival humour | Suivie tous les jours par des milliers d’auditeurs pour son émission sur France Inter, l’équipe de Par Jupiter sera cette année l’une des têtes d’affiche du festival des Arts Burlesques. Rencontre avec Alex Vizorek, chroniqueur acerbe et chef d’orchestre de ce plateau hors-du-commun.

Cerise Rochet | Mardi 5 février 2019

Burlesquement vôtre

Alex, parlez-nous un peu de ce Jupiter Show… Il s’agit d’un spectacle conçu uniquement pour le festival : on le sort une fois et on le remballe. Les organisateurs m’ont contacté, et m’ont donné une sorte de carte blanche, que j’ai bien sûr tout de suite accepté. Je me suis dit qu’il serait sympa de faire participer les humoristes qui sont présents dans l’émission, et puis, une chose en entraînant une autre, j’ai pensé que les comédiens qui collaborent avec nous pourraient vouloir se frotter à l’exercice. J’ai fini par envoyer un mail à tout le monde… Et résultat des courses, ils ont tous accepté, même ceux qui ne sont pas habitués à la scène. Ca fait tout de même 16 personnes ! Justement, à quoi cela va-t-il ressembler ? Parce que ça fait un paquet de monde tout ça… Au final, ce sera une succession de mini cartes-blanches, animées par Charline, Guillaume (respectivement Vanhoenacker et Meurice, NDLR) et moi. Dans la construction, on essaie d’alterner les passages de seul-en-scène et les sketches à plusieurs. Ça avance bien, je crois que les spectateurs qui aiment l’émissio

Continuer à lire

Cru(el) Pierre-Emmanuel

Humour | L’humoriste Pierre-Emmanuel Barré présentera son nouveau spectacle à Saint-Étienne fin janvier. Rencontre avec un type franc du collier, à la ville comme à la scène.

Cerise Rochet | Mardi 8 janvier 2019

Cru(el) Pierre-Emmanuel

Votre nouveau spectacle s’intitule juste Nouveau spectacle. Un petit coup de flemme ? C’est vrai que je ne me suis pas trop fait chier sur ce coup ! En fait, très souvent, quand je donne un titre, je finis par le regretter. Là, il n’y a pas de limite si je veux le transformer et le faire évoluer. Et du coup, ça donne quoi ce Nouveau spectacle ? C’est de l’actu-bite. Je parle de politique, d’actualité et de bite, dans la même veine que les chroniques que j’ai pu faire sur Inter par exemple. Je modifie la trame du spectacle en fonction de l’actu. J’étais justement en train de lire les confidences de Benalla à Médiapart. Sur ces thématiques, on ne manque jamais de sujets… Avec l’actualité politique chargée du moment, l’exercice de la chronique ne vous manque-t-il pas un peu ? Si, ça manque ! C’est d’ailleurs pour ça que je recommence à en faire, sur le Net, ça s’appelle Semaine de merde. Ceci dit, c’est vrai qu’en ce moment, il est assez frustrant de ne pas pouvoir réagir instantanément au climat ambiant. Je crois que j’aurais aimé pouvoir en tacler certains tout d

Continuer à lire

Tchin

Humour | Surnommé le Woody Allen Lyonnais, il s’amuse de sa vie et de son parcours, de ses déboires surtout, professionnels, sentimentaux, artistiques. Looser, (...)

Cerise Rochet | Mardi 4 décembre 2018

Tchin

Surnommé le Woody Allen Lyonnais, il s’amuse de sa vie et de son parcours, de ses déboires surtout, professionnels, sentimentaux, artistiques. Looser, Julien Saintini l’est au moins autant qu’il est attachant, en cherchant à faire de sa douleur quelque chose d’universel, et d’assurément drôle. Auto-dérision, maladresse, nonchalance mais aussi classe et élégance… Une belle manière de réveillonner. Julien Santini s’amuse, le 31 décembre à 18 heures, 20h15 et 22h30 au Château du Rozier

Continuer à lire

Sylla ça marche pas, je comprends pas !

Humour | En quelques années, Ahmed Sylla est devenu l’un des humoristes français les plus suivis du public. Retour sur une success-story.

Cerise Rochet | Mardi 4 décembre 2018

Sylla ça marche pas, je comprends pas !

À même pas 30 ans, il est sur le point de flotter au milieu des étoiles. Large sourire, prestance, personnalité sympathique : en quelques années de carrière seulement, Ahmed Sylla, nouveau chouchou du public, est devenu une référence du rire… Mais pas que. C’est à Nantes, au collège puis au lycée, que le tout jeune homme découvre le théâtre. Très vite, la discipline devient pour lui presque magnétique. Ses références ? Louis de Funès, Raymond Devos, Coluche, mais aussi Courtemanche et Jim Carrey. Des choix surprenants, pour un garçon qui grandit dans les années 2000, mais qui sans aucun doute, sont à l’origine de ses talents. Car Ahmed est de ceux qui savent déclencher un rire en une mimique. Un parfait caricaturiste. En 2011, ses passages à l’émission de Ruquier On n’demande qu’à en rire sous le pseudo d’Ahmed Sarko, permettent au grand public de le découvrir. Il y interprètera près de 40 sketches, imposant d’emblée une créativité sans borne. Personnages, déguisements, expressivité. Ahmed Sylla incarne. Viendra ensuite un premier one man show, A mes délires, joué sous son vrai nom, avec lequel il connaitra le succès. Puis un deuxième, A

Continuer à lire

Austin power

Blues | Austin Walkin' Cane : ce nom de scène raconte à lui seul un pan de l’histoire du jeune guitariste-chanteur Austin Charanthat qui, à l'âge de 26 ans, (...)

Niko Rodamel | Mercredi 31 octobre 2018

Austin power

Austin Walkin' Cane : ce nom de scène raconte à lui seul un pan de l’histoire du jeune guitariste-chanteur Austin Charanthat qui, à l'âge de 26 ans, dut être amputé d’une jambe. Bien qu’une prothèse ait remplacé la canne, le nom est resté. Originaire de Cleveland dans l’Ohio, le jeune homme utilisera les temps de convalescence entre sa maladie et les interventions chirurgicales pour jouer de façon obsédante jusqu’à dix heures par jour, se forgeant une étonnante technique instrumentale doublée d’une riche culture musicale mariant rock et blues. Après avoir traversé les USA de La Nouvelle Orléans à l’Alaska avec son seul instrument, Austin parcourt désormais le monde en compagnie de musiciens qui avec lui font sonner le delta blues comme personne, réveillant les fantômes de l’autoroute 61, la mythique Blues Highway reliant du nord au sud le Minnesota à la Louisiane. Auteur et compositeur, Austin alterne sur scène compos originales (co-écrites avec son ami de longue date le guitariste Chris Allen) et reprises du répertoire blues américain. Son dernier album en date, One Heart Walkin, s’est vu nominé aux Blues Music Awards. Une juste reconnaissance. Austin

Continuer à lire

Gros mytho

Théâtre | Les tubes des Beatles ? C’est lui. Ceux des Sex Pistols ? C’est lui. La grandeur de Churchill ? C’est lui, aussi. Mais pourquoi donc ne (...)

Cerise Rochet | Mardi 2 octobre 2018

Gros mytho

Les tubes des Beatles ? C’est lui. Ceux des Sex Pistols ? C’est lui. La grandeur de Churchill ? C’est lui, aussi. Mais pourquoi donc ne se souvient-on pas de lui ? Aidé par son fidèle pianiste, ce bonimenteur s’avère malgré tout être un excellent chanteur de salle de bain. Life is a bathroom and I am a boat, le 27 octobre à 20h30 au château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

Le jeu de Ma Pauvre Lucette

MUSIQUES | Il n'y a pas grand-chose de sérieux chez les Isérois de Ma Pauvre Lucette mais parfois quelque chose de grave, véhiculant quelque chose d'une politesse du (...)

Stéphane Duchêne | Mardi 4 septembre 2018

Le jeu de Ma Pauvre Lucette

Il n'y a pas grand-chose de sérieux chez les Isérois de Ma Pauvre Lucette mais parfois quelque chose de grave, véhiculant quelque chose d'une politesse du désespoir à travers des morceaux pince-sans-rire. Nous sommes ici à la croisée des chemins entre variété française, chanson réaliste (Lulu) et pop : arpèges pan-africains à la Frànçois & The Atlas Mountains, spoken word à la Fauve et même Stromaïsme, le tout rien que sur Elle disait, qui ouvre l'album. Ma Pauvre Lucette, samedi 13 octobre à 20h30 au Château du Rozier à Feurs

Continuer à lire

Vous avez dit "différent" ?

Humour | Seul-en-scène, téloche, cinoche… On dirait bien que tout sourit à Ahmed Sylla. Propulsé par Ruquier il y a 7 ans, devenu depuis l’un des chefs de file de la (...)

Cerise Rochet | Mardi 4 septembre 2018

Vous avez dit

Seul-en-scène, téloche, cinoche… On dirait bien que tout sourit à Ahmed Sylla. Propulsé par Ruquier il y a 7 ans, devenu depuis l’un des chefs de file de la nouvelle génération d’humoristes, Ahmed a su séduire son public grâce à ses mimiques et à ses vannes au vitriol. De retour avec un nouveau ‘’one-man’’, il se dit « différent »… Mais sans aucun doute, toujours aussi drôle, l’expérience en plus. Ahmed Sylla, Différent, le 20 décembre à 20h30 au Centre des Congrès de Saint-Étienne

Continuer à lire

Un petit Scrabble ?

SCENES | 30 ans de carrière, que le temps passe ! 7 ans après son dernier ‘’one-man’’, l’inimitable Pierre Palmade remonte sur scène, fidèle à lui-même et à son humour (...)

Cerise Rochet | Mardi 4 septembre 2018

Un petit Scrabble ?

30 ans de carrière, que le temps passe ! 7 ans après son dernier ‘’one-man’’, l’inimitable Pierre Palmade remonte sur scène, fidèle à lui-même et à son humour absurde, toujours aussi ahuri qu’à ses débuts face à la folie des hommes, naïf ou de mauvaise foi… Plus qu’un Scrabble, Pierre Palmade livre, avec Aimez-moi, un véritable puzzle de figures et de portraits hilarants, mais pourtant si réalistes… Pierre Palmade, Aimez-moi, le 4 décembre à 20h30, salle Aristide-Briand à Saint-Chamond et le 5 décembre à 20h30 à l'Auditorium des Foréziales à Montrond-les-Bains

Continuer à lire