A la vie, à l'amour

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Photo : ©Christophe Raynaud de Lage


L'amour a-t-il ses raisons que la raison ignore, et surtout, ses symptômes que la science ne peut expliquer ? La neurologue Léa Paule se souvient de son patient, Hermann, hospitalisé en psychiatrie 13 ans plus tôt. Amnésique, l'homme ne semblait se rappeler que de quelques mots en russe, et du prénom de son amoureuse de toujours, Olia, dont il était à la recherche depuis des années. Un texte qui aborde le sentiment du point de vue du corps médical, écrit par Gilles Granouillet et mis en scène par François Rancillac, à la manière d'un conte pour tous ceux qui croient à l'amour fou et éternel.

Hermann, les 19 et 20 novembre à l'Espace Culturel Albert-Camus au Chambon-Feugerolles


Hermann


Espace culturel Albert Camus Allée des Pyrénées Le Chambon-Feugerolles
19 novembre et 20 novembre


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Avec ou sans péridurale ?

Panorama théâtre 17/18 | Naissances nous emmène de nuit dans les couloirs d’une maternité. Nous poussons les portes des chambres et dans chacune d’elles, nous découvrons une tranche (...)

Houda El Boudrari | Mardi 5 septembre 2017

Avec ou sans péridurale ?

Naissances nous emmène de nuit dans les couloirs d’une maternité. Nous poussons les portes des chambres et dans chacune d’elles, nous découvrons une tranche de vie qui se révèle dans ce moment si particulier qu’est l’arrivée d’un enfant. Galerie de personnages qui se croisent autour du berceau ou de la machine à café, moments suspendus de bonheur, fou rire ou larmes étouffées. Cette extraordinaire banalité que la plume de Gilles Granouillet arrive à brosser avec tendresse et subtilité. Naissances, le 20 janvier 2018 à l'Espace Culturel Albert Camus (Chambon-Feugerolles), le 09 février 2018 à l'Échappé (Sorbiers), le 27 avril 2018 à l'Espace Culturel de la Buire (L'Horme) et le 04 mai 2018 au Théâtre du Parc (Andrézieux-Bouthéon)

Continuer à lire

Sous nos pas danse le monde

SCENES | «C'est le destin» entend-on parfois dire. Eternelle question de la liberté et du déterminisme. Le petit Noureev, né dans un train, était-il prédestiné à devenir (...)

Monique Bonnefond | Mardi 1 mars 2016

Sous nos pas danse le monde

«C'est le destin» entend-on parfois dire. Eternelle question de la liberté et du déterminisme. Le petit Noureev, né dans un train, était-il prédestiné à devenir le plus grand danseur du monde ? Sous nos pas explore ce thème du chemin, des parcours de vie, des traces que nous portons, de nos déterminismes, familiaux, sociaux-culturels... L'idée du chemin était déjà dans la tête de Catherine André Traoré. Un déclic s'était produit devant une œuvre de l'artiste anglais Richard Long : Winter Slate Line; un chemin fait de lauzes qui tintent dans ses souvenirs et qui a inspiré une ébauche de travail chorégraphique en mai 2013, à l'occasion de sa participation au festival 1, 2, 3, dansez. Une longue gestation enrichie du travail au Sénégal a abouti à Sous nos pas, oeuvre à laquelle les "danseurs-enfants" ont participé activement. «Nous sommes ce que nous laissons derrière nous» explique Carolyn Carlson. Nul doute que la naissance de cette première création laissera une trace dans le parcours de vie des participants et derrière eux, bien au-delà de nos régions. Monique Bonnefond Sous nos Pas, samedi 5 mars à 20h30 à l'Espace

Continuer à lire

Théâtre : Les dix pièces qu’il ne faut pas manquer

SCENES | La sélection théâtre de la rédaction du Petit Bulletin Saint-Étienne, saison 15/16.

Florence Barnola | Mardi 1 septembre 2015

Théâtre : Les dix pièces qu’il ne faut pas manquer

Tempête de sable Arnaud Meunier aime les grands auteurs et le prouve une fois encore en montant Le Retour au Désert de Bernard- Marie Koltès. C’est une histoire de fratrie, comme savait en écrire le talentueux et feu écrivain, sur fond de guerre d’Algérie. L’occasion nous est donnée en octobre d’entendre l’une des plus belles écritures contemporaines avec une distribution alléchante composée de Catherine Hiegel et Didier Bezace. Florence Barnola Le Retour au désert, du 1er au 11 octobre à la Comédie de Saint-Etienne Mouche à miel L’entité familiale reste un cadre récurrent chez Gilles Granouillet. Abeilles, sa nouvelle création, met en lumière une famille de deux enfants. Là encore l'auteur-metteur en scène interroge les liens familiaux, ses tensions, les non-dits et les secrets. Petit plus : le père est interprété par François Font que nous sommes heureux de retrouver sur une scène stéphanoise. FB Abeilles de Gilles Granoui

Continuer à lire