Les Tapis rouges - Henri Matisse

À la découverte des collections du Musée de Grenoble | [9/ 16] Nos coups de cœur issus des collections permanentes du Musée de Grenoble

Laetitia Giry | Mercredi 17 juillet 2013

Nom de l'artiste : Henri Matisse (1869-1954)

Titre de l'œuvre : Les Tapis rouges

Date de création : 1906

Médium : peinture

Mouvement auquel l'intégrer : Fauvisme

Analyse : Bien sûr, l'un des tableaux les plus connus du Musée de Grenoble n'est autre qu'Intérieur aux aubergines. Mais pour aboutir à cet exploit de la disparition des perspectives, Matisse a d'abord tâtonné, mêlé les dimensions au sein d'une même toile, commencé à faire feu de tous bois décoratifs en invitant l'ornement au centre de ses préoccupations.

Cela, on peut le constater dans le même musée avec Les Tapis rouges, radieuse peinture aux allures orientales, virevoltante et tentatrice. Tissus déposés, tapis, céramiques et fruits s'acoquinent dans le feu des couleurs qui les animent : des verts et rouges tranchés et tranchants mouchetés de jaune d'or, empreints de soleil et gorgés de vie – comme cette pastèque centrale que l'on imagine volontiers gorgée d'eau sucrée. Ce sont ici les drapés du tissu et les contours cernés de noir des fruits qui informent sur la troisième dimension à l'œuvre. Sans ces détails, c'est bien déjà l'aplat qui happe le joyeux pinceau de Matisse ; le même aplat qui, rétrospectivement, donne à voir cette œuvre comme une ultime et sublime étape de travail vers la radicalité de celle que l'on appelle communément « les aubergines ».

Intérieur aux aubergines

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter