Une Petite Mousse : un bar pour aller « de la fourche à la pinte au comptoir »

GUIDE URBAIN | À Grenoble, le quartier Bouchayer-Viallet est en pleine mutation. Nouvel exemple : l’ouverture jeudi 11 avril, dans une ancienne halle, du bar-restaurant Une Petite Mousse, dédié à la bière (forcément). L’un de ses responsables nous en a dit un peu plus.

Aurélien Martinez | Mardi 9 avril 2019

Photo : Aurélien Martinez


« On travaille depuis des années avec des bars partenaires en centre-ville comme le Paye ta bière ou Les Copains d'abord : on se voyait difficilement, alors qu'ils nous ont toujours accueillis pour faire des soirées, ouvrir du jour au lendemain un bar en face de chez eux. » Voilà comment Clément Fichot, chargé de l'événementiel pour l'entreprise grenobloise Une Petite Mousse, explique l'arrivée du bar-restaurant du même nom dans un quartier Bouchayer-Viallet en pleine mutation. « Le quartier bouge, c'est bien ! » Plus précisément dans l'ancienne Halle Rebattet (ils louent le rez-de-chaussée à la scop la Péniche) située juste en face du centre d'art le Magasin des horizons, et à deux pas de la Belle électrique.

« Ce bar, c'est la suite logique d'Une Petite Mousse l'entreprise, avec laquelle depuis 2013 on cherche à démocratiser la bière artisanale via des coffrets de bière mensuels. » Et la suite de l'ouverture d'une brasserie à Échirolles, de l'implantation d'une houblonnière à Saint-Martin-d'Uriage, de la création de la Grenoble Beer Week…

« On ne vendra pas que nos bières ! »

Une nouvelle corde (au style indus, au vu de ce qu'on a pu en apercevoir quelques jours avant l'ouverture) à l'arc Une Petite Mousse qui permet aujourd'hui à l'équipe d'aller véritablement « de la fourche à la pinte au comptoir ». Et de renforcer sa communauté. « Le bar sera un lieu où l'on pourra avoir les avis et les retours directs des personnes qui vont goûter nos bières. Même si, bien sûr, on ne vendra pas que nos bières ! »

Côté pratique, le bar sera en mode resto le midi, en mode brunch le week-end, et proposera des planches le soir pour agrémenter les bières. Sinon, de nombreuses animations sont prévues pour l'animer, comme un ou deux concerts par mois, des soirées dégustation, des blind tests… Et, une fois par trimestre, un gros événement sur l'esplanade, en face de la terrasse du bar. Voilà qui s'annonce prometteur.

Une Petite Mousse
3 & 5 esplanade Andry-Farcy, Grenoble

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Festival Une Petite Mousse : la fine bulle qui monte

GUIDE URBAIN | Après la Grenoble Beer Week en 2017 et un concours de brasseurs amateurs en 2018, la société grenobloise Une Petite Mousse voulait faire les choses (...)

Adeline Gailly | Mardi 24 septembre 2019

Festival Une Petite Mousse : la fine bulle qui monte

Après la Grenoble Beer Week en 2017 et un concours de brasseurs amateurs en 2018, la société grenobloise Une Petite Mousse voulait faire les choses en grand cette année pour son événement dédié aux bières artisanales. Un village de brasseurs, un atelier d'initiation au brassage et des concerts sont au programme du festival, renommé Une Petite Mousse, samedi 28 septembre qui se tient devant le bar-restaurant du même nom. Autre nouveauté cette année : la chasse à la bière. Celle-ci a déjà commencé puisqu'il est possible de se rendre au bar, sur l'esplanade Andry-Farcy, pour récupérer son kit de chasseur (ecocup, décapsuleur, carte à faire tamponner…) et partir à la traque aux hauts lieux dédiés au houblon. « L'idée est de faire découvrir les bars emblématiques de Grenoble et surtout les bières artisanales », explique Clément Fichot, le responsable événementiel. Les participants ont plusieurs jours pour réaliser leur tournée et gagneront des points suppl

Continuer à lire

Grenoble Beer Week : bière, artisanale tu seras

GUIDE URBAIN | Les chiffres parlent : le gosier français semble s’éprendre de plus en plus de la bière. En 2015, la consommation était ainsi de 30 litres par (...)

Charline Corubolo | Mardi 19 septembre 2017

Grenoble Beer Week : bière, artisanale tu seras

Les chiffres parlent : le gosier français semble s’éprendre de plus en plus de la bière. En 2015, la consommation était ainsi de 30 litres par habitant, avec une hause d'environ 3% par an entre 2014 et 2016 selon l'association des brasseurs de France. Mais si cette soif de découverte s’amplifie avec les années, c’est surtout grâce aux micro-brasseries et aux brasseurs, passionnés par l’art du houblon, qui proposent des bières artisanales dont chacune se distingue par une saveur spécifique. Un essor teinté de malt comme le démontre les nombreux événements consacrés à ces petites bulles blondes, blanches ou ambrées rien qu’en 2017. Si, en avril dernier, le Grenoble Beer Festival proposait un large choix de bouteilles en axant la manifestation sur l’aspect festif de l’éthylomètre avec des bière-pongs et des concerts, et si en octobre le Voiron Bière Festival verra le jour, la

Continuer à lire