Quintana : à fond la guitare

Concert | Jeudi 16 mars, l'Ampérage sera le théâtre d'un déferlement électrique. Sa cause ? Le Quintana Dead Blues eXperience, nouveau projet du fameux bluesman-rockeur atomique Piero Quintana.

Stéphane Duchêne | Mercredi 15 mars 2017

Photo : Jessica Calvo


Depuis qu'on vous a présenté l'an dernier le dernier d'une longue série de disque de Piero Quintana (plus de 25 ans d'expérience dans le domaine), ce bluesman-rockeur atomique a encore fait de la route et du son. Avec des expériences aussi diverses que les premières parties de Jojo Hallyday, Christine & The Queens ou Gaëtan Roussel, des contextes où il faut en avoir sous la pédale pour se distinguer face à un public tout acquis à la cause de quelqu'un d'autre.

Mais Quintana n'a jamais eu besoin que de lui-même pour s'imposer et en imposer. En atteste la suite de son projet : Quintana Dead Blues eXperience, qui radicalise un peu plus la façon de son album 69. Soit Quintana, voix "born from the dark side" comme revenue d'une expérience de mort imminente, et attitude façon L'Équipée Sauvage avec Marlon Brando. « Une guitare à fond » (c'est lui qui le dit et on peut lui faire confiance) à qui il fait d'ailleurs subir les meilleurs et les pires outrages ; une GrooveBox MC909 (autrement dit un sampler) pour seule compagne difficile à dompter ; et des chansons tantôt à décorner les bœufs (Please, Kinda Low), tantôt à raviver la sève de tout ce qui en a (Worn out).

À l'Ampérage, dont il devrait sans mal faire sauter le compteur électrique, Quintana partagera la scène avec Kattell Matrix qui mélange post-rock et dream pop en abolissant quasiment l'apesanteur (le contraste avec Quintana risque d'être marqué) et les Grenoblois dark et déflagrants Varsovie, élevés comme leur nom l'indique au Joy Division le plus radical (c'est dire) et au Noir Désir le plus bagarreur (ils chantent en français). Une soirée entre (s)ombres et lumières aveuglantes donc, où les gnons risquent de voler bas.

Quintana Dead Blues eXperience + Kattell Matrix + Varsovie
À l'Ampérage jeudi 16 mars à 20h


Varsovie + Kattell Matrix + Quintana


L'AmpéRage 163 cours Berriat Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Quintana : sprinteur rock

MUSIQUES | Le musicien grenoblois sera mercredi 29 juin à la Belle électrique en showcase gratuit (et au Cabaret frappé mi-juillet). Vu son nom, on ne va pas se gêner pour filer la métaphore cycliste.

Stéphane Duchêne | Mardi 28 juin 2016

Quintana : sprinteur rock

Quand on s'appelle Quintana, c'est le moment de l'année idéal pour montrer le bout de son nez. On n'a par exemple jamais senti le grimpeur colombien Nairo Quintana aussi chaud bouillant à l'approche du Tour de France, en sortie d'une Route du Sud (une course cycliste du sud-ouest de la France) qu'il vient de remporter pour la seconde fois. Un tournant pour le Nairo ? Le tournant, en même la boucle, qu'elle soit grande ou pas, cela concerne tout autant le musicien grenoblois Piero Quintana dont la carrière derrière un micro est bien plus longue que celle de son homonyme sur une bicyclette. Désormais fixé sur le simple nom de scène Quintana (après Quintana Roo, Liga Quintana), la sortie de son nouvel album est l'occasion d'opérer un virage à 69 degrés (puisque 69 est le titre dudit album) où son rock aux mollets déjà explosif, puissamment secondé par la basse du poisson-pilote dénommé Spike, semble avaler les kilomètres à l'allure d'un train fou, dopé qu'il est par l'utilisation de machines. Si bien que la chose, déroulée en anglais, aurait pu s'appeler comme un célèbre film de Robert Aldritch, En quatrième vitesse. Plus sprinter-rouleur que

Continuer à lire

Zoom sur les artistes de la 15e Cuvée grenobloise

MUSIQUES | La fameuse compilation dédiée à la scène locale sort ce mercredi 27 janvier. Qui trouve-t-on dessus ? Et quels groupes joueront cette semaine à la Bobine, à la Bibliothèque centre-ville ou à la Belle électrique pour la promouvoir ? Réponses.

Stéphane Duchêne | Mardi 26 janvier 2016

Zoom sur les artistes de la 15e Cuvée grenobloise

À force de cuvées, la grenobloise, ourdie par Retour de scène-Dynamusic, devrait finir par s'autoproclamer AOC : Sainte-Émergence ou Château-La Pompe à talents. Le nom reste à trouver et, pour l'heure, c'est donc Cuvée grenobloise, 2016 et 15e millésime. Comme chaque année, le jury de la désormais fameuse compilation de talents locaux (émergents à divers niveaux) s'est enfilé quelques bonnes rasades de production locale avant d'en sélectionner un échantillon représentatif de nectar du cru. Représentatif car au-delà de la qualité intrinsèque et de l'engagement des acteurs (critères essentiels), tous les genres se trouvent ainsi représentés, un peu à la manière des sélections régionales du Printemps de Bourges. Il n'est pas de chapelle musicale qui passe sous le radar : rouge qui tache rock et son tanique avec Quintana, blanc acide coupé à la vodka de Cash Misère (prime de la meilleure étiquette pour le titre Poursuitovksy), chanson sulfatée de Bleu, ou reflets abstraits d'un Dzihan ou d'un Nikitch, étoiles montantes de l'électro.

Continuer à lire

Transport en commun

MUSIQUES | « Grenoble est une fête » aurait pu écrire Hemingway... Une semaine seulement après la musique, la capitale iséroise fête son nouveau tram en grande pompe et en toute gratuité. Et comme il le faut en conviant un joli plateau pour l'occasion. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Mardi 24 juin 2014

Transport en commun

À Grenoble, on ne s'embarrasse guère de la morosité ambiante et tous les moyens sont bons pour faire la fête. Même l'inauguration du... premier tronçon de la ligne E du tram – c'est vrai que face à une telle nouvelle, on ne se sent plus de joie, limite à côté une victoire de la France en Coupe du monde c'est du pipi de gerboise. N'oublions pas, après tout, que le sens second du mot « transport » désigne une émotion forte, une exaltation.   Du coup, le SMTC (Syndicat mixte des transports en communs), pas le dernier sur l'exaltation, a décidé avec la Ville et la métropole de mettre les petits wagons dans les grands et d'offrir aux Grenoblois un concert sis à l'esplanade de Grenoble – nouvellement desservie par le dit tronçon, c'est hyper bien foutu. Pour bien faire, il fallait évidemment mêler locaux et têtes d'affiche. Ce qui là encore est plutôt bien foutu puisque le régional de l'étape n'est autre que Quintana – pas Nairo le cycliste colombien de poche mais Piero le bluesman. Lequel, à Grenoble, depuis le temps qu'il officie, fait nettement figure de tête

Continuer à lire

Gaëtan Roussel en concert gratuit à Grenoble

MUSIQUES | La nouvelle ligne de tram, dite la ligne E, sera inaugurée en partie samedi 28 juin par un gros concert gratuit sur la fameuse Esplanade de Grenoble (...)

Aurélien Martinez | Mardi 3 juin 2014

Gaëtan Roussel en concert gratuit à Grenoble

La nouvelle ligne de tram, dite la ligne E, sera inaugurée en partie samedi 28 juin par un gros concert gratuit sur la fameuse Esplanade de Grenoble (oui, celle qui a cristallisé de nombreuses passions quant à son avenir). Avec, au programme, l’ex-Louise Attaque Gaëtan Roussel (à 22h), l’ovni sympathique Christine and the Queens (à 20h45) et les locaux de Quintana (à 19h30). Voilà pour la musique. Pour tout ce qui est relatif aux trams en eux-mêmes, lisez la presse locale généraliste, elle adore parler de ça !

Continuer à lire