Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives

GRENOBLE
LE WEB DES SPECTACLES

GRENOBLE

SUIVEZ-NOUS


THEMATIQUE DATE
Film SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
Mot-clé

RECHERCHER ►

CINEMA

Twixt

De Francis Ford Coppola (EU, 1h29) avec Val Kilmer, Elle Fanning, Bruce Dern...
le Vendredi 6 avril 2012 par

Twixt

De Francis Ford Coppola (EU, 1h29) avec Val Kilmer, Elle Fanning, Bruce Dern...
le Vendredi 6 avril 2012 par François Cau

Twixt

À LIRE AUSSI

"The Neon Demon" : beauté fatale"The Neon Demon" : beauté fatale

Qui es-tu Nicolas Winding Refn?Qui es-tu Nicolas Winding Refn?

Nicolas Winding Refn : «Un film divertissant, glamour et vulgaire»Nicolas Winding Refn : «Un film divertissant, glamour et vulgaire»

Le Pathé Chavant se la joue "Parrain"Le Pathé Chavant se la joue "Parrain"

NebraskaNebraska

Adoptant l'adage bressonien voulant que le public ne sache pas ce qu'il veut, Francis Ford Coppola ne se soucie plus de plaire, il est libre. L'Homme sans âge et Tetro annonçaient cette nouvelle condition surgissant comme un long processus de maturation dans sa carrière. Twixt lui ouvre une nouvelle voie, plus escarpée, plus radicale, qu'il faut atteindre avec la même exigence folle que son auteur. On ne trouvera pas chez lui d'objet plus vertigineux que cet épisode des Contes de la crypte tourné comme un film d'avant-garde rétro futuriste. Chef-d' œuvre total aux allures de série B hybride, Twixt dresse une grande ligne verticale dans la filmographie de Coppola. Pour en sortir un méta-film onirique flottant sur les terres détournées de Stephen King ; un voyage mélancolique où le spectre d'Edgar Allan Poe guide Val Kilmer, écrivain sur le déclin, dans les limbes rêvées où gît le deuil de sa fille. Les grands motifs de l'auteur se mélangent : le temps, détraqué et ici gigogne, emboîte les images et son personnage dans un dédale dément de fondus enchainés. Des vampires aux airs de Rusty James traversent à moto des plans noir et argent sous une lune digitale où tout semble à la fois figé et diffus. Film mémoire et spectral au numérique cristallin, Twixt fait du récit d'horreur gothique une variation expérimentale. Une rencontre entre Roger Corman et Douglas Gordon qui n'appartient qu'à lui. Twixt ou l'œuvre d'un génie qui embrasse l'histoire du cinéma et la redéfinit.
Jérôme Dittmar

Tags  • Twixt • Francis+Ford+Coppola • Val+Kilmer • Elle+Fanning • Bruce+Dern

Adoptant l'adage bressonien voulant que le public ne sache pas ce qu'il veut, Francis Ford Coppola ne se soucie plus de plaire, il est libre. L'Homme sans âge et Tetro annonçaient cette nouvelle condition surgissant comme un long processus de maturation dans sa carrière. Twixt lui ouvre une nouvelle voie, plus escarpée, plus radicale, qu'il faut atteindre avec la même exigence folle que son auteur. On ne trouvera pas chez lui d'objet plus vertigineux que cet épisode des Contes de la crypte tourné comme un film d'avant-garde rétro futuriste. Chef-d' œuvre total aux allures de série B hybride, Twixt dresse une grande ligne verticale dans la filmographie de Coppola. Pour en sortir un méta-film onirique flottant sur les terres détournées de Stephen King ; un voyage mélancolique où le spectre d'Edgar Allan Poe guide Val Kilmer, écrivain sur le déclin, dans les limbes rêvées où gît le deuil de sa fille. Les grands motifs de l'auteur se mélangent : le temps, détraqué et ici gigogne, emboîte les images et son personnage dans un dédale dément de fondus enchainés. Des vampires aux airs de Rusty James traversent à moto des plans noir et argent sous une lune digitale où tout semble à la fois figé et diffus. Film mémoire et spectral au numérique cristallin, Twixt fait du récit d'horreur gothique une variation expérimentale. Une rencontre entre Roger Corman et Douglas Gordon qui n'appartient qu'à lui. Twixt ou l'œuvre d'un génie qui embrasse l'histoire du cinéma et la redéfinit.
Jérôme Dittmar

Tags  • Twixt • Francis+Ford+Coppola • Val+Kilmer • Elle+Fanning • Bruce+Dern

À LIRE AUSSI

"The Neon Demon" : beauté fatale"The Neon Demon" : beauté fatale

Qui es-tu Nicolas Winding Refn?Qui es-tu Nicolas Winding Refn?

Nicolas Winding Refn : «Un film divertissant, glamour et vulgaire»Nicolas Winding Refn : «Un film divertissant, glamour et vulgaire»

Le Pathé Chavant se la joue "Parrain"Le Pathé Chavant se la joue "Parrain"

NebraskaNebraska

'
Recherche
+ CINEMA
THEMATIQUE
DATE

Film
SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
         Mot-clé

RECHERCHER ►
les choix de la rédaction


Au cinéma


les choix de la rédaction


Au cinéma