L'Anamounto : « L'activité de l'association est menacée »

ACTUS | Cet été, l’association voironnaise a célébré les 20 ans de son festival Le Col des 1000. Sauf que sa santé financière actuelle met en péril ses activités, au point que le gros événement d’anniversaire prévu samedi 7 octobre au Grand Angle de Voiron prend des allures de soirée de soutien.

Aurélien Martinez | Samedi 30 septembre 2017

« On a fêté les 20 ans du festival cet été, anniversaire que l'on poursuit cette semaine, pour marquer le coup, au Grand Angle – et non à la salle des fêtes où l'on a l'habitude de faire nos soirées. » Samedi 7 octobre, L'Anamounto, association qui organise chaque été Le Col des 1000 (festival très reggae, ska, électro, chanson & co qui se déroule en plein air, à Miribel-les-Échelles), festoyera comme nous l'explique Victor Cassan, vice-président de l'association voironnaise.

« La programmation de la soirée n'a pas de lien spécifique avec nos 20 ans, si ce n'est que ça fait très longtemps que l'on cherchait à avoir Massilia Sound System au Col des 1000, mais qu'on n'a jamais pu pour des questions de budget ou de disponibilités. Mais bien sûr, ces groupes [Massilia Sound System, Davodka et Disk'R] sont en lien avec notre esthétique de programmation. »

« Le déficit se compte en dizaines de milliers d'euros »

Une soirée d'anniversaire qui est pourtant plus que ça. « On n'a pas spécialement communiqué là-dessus mais c'est clairement une soirée de soutien qui va être déterminante pour la suite : si on se plante sur cette soirée, l'activité de l'association, et le poste salarié de notre directeur, seront menacés. »

En cause, les dernières éditions du festival qui ont provoqué des pertes financières : annulation d'un soir en 2016 du fait de la météo, ou fréquentation en deçà des attentes cet été, notamment « à cause de la concurrence du Vercors Music Festival ». « Le budget du festival cette année était d'environ 160 000€. Il nous fallait 4600 personnes pour équilibrer, nous avons fait seulement 3600 entrées payantes. Le déficit se compte en dizaines de milliers d'euros. » Sachant que le festival représente 70% du budget total de l'association – le reste étant du développement musiques actuelles sur le Pays voironnais, des prestations sons, ou encore le Voiron Bière Festival qui verra le jour le 21 octobre.

Pour revoir Le Col des 1000 l'an prochain, vous savez ce qu'il vous reste à faire…

L'Anamounto fête ses 20 ans
Au Grand Angle (Voiron) samedi 7 octobre à 19h



Parc de la Poya Fontaine
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le Col des 1000 : « On ne peut plus rivaliser sur les têtes d'affiche »

Festival | Alors que le Col des 1000 fêtait l'an dernier ses 20 ans, l'annonce de l'annulation de l'édition 2018 a été officialisée en début d'année. En cause, une situation financière critique pour l'association Anamounto qui porte l’événement. Alors que la saison des festivals va bientôt commencer, on a posé quelques questions au vice-président d’Anamounto.

Sandy Plas | Mardi 15 mai 2018

Le Col des 1000 : « On ne peut plus rivaliser sur les têtes d'affiche »

Le festival du Col des 1000, qui se tenait chaque année au Col des mille martyrs de Miribel-les-Échelles, dans le Pays voironnais, ne soufflera pas ses 21 bougies. Du moins pour le moment. Les dettes accumulées ces dernières années ont eu raison de la prochaine édition du festival. « On a environ 60 000 euros de dettes, à cause de la dernière édition où on a senti une nette baisse de la fréquentation. Il nous a manqué environ 1000 personnes pour qu'on arrive à l'autofinancement » explique Victor Cassan, vice-président de l'association Anamounto. Plusieurs facteurs peuvent expliquer la baisse de la fréquentation selon lui : « La météo joue forcément pour un évenement comme le nôtre et a peut-être refroidi certains festivaliers [une des deux soirées de l'édition 2016 avait été annulée à cause des intempéries – NDLR]. Tout comme la concurrence d'autres festivals, qui ont des budgets bien supérieurs. » En ligne de mire de Victor Cassan, le tout récent Vercors Music Festival, dont la troisième édition l’an passé a été organisée aux mêmes dates

Continuer à lire

Col des 1000 : un anniversaire perché dans la Chartreuse

Festival | Les 7 et 8 juillet, en plein champ, au milieu des arbres et des vaches, plusieurs dizaines d’artistes feront bouger les festivaliers fans de reggae, ska, électro, chanson & co du côté de Miribel-les-Échelles (45 minutes de Grenoble). Un événement rendu possible chaque année depuis 1997 par la détermination des bénévoles de l’association Anamounto. À l'occasion des 20 ans du festival, l’une de ses membres revient avec nous sur autant d'années d’aventure et d’huile de coude.

Nicolas Joly | Mercredi 21 juin 2017

Col des 1000 : un anniversaire perché dans la Chartreuse

L’Isère est une terre de légendes. Parmi elles, il en est une qui parle d’un mystérieux rassemblement dédié à la musique païenne qui aurait lieu chaque année au fin fond des montagnes. Depuis 20 ans, ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver au sommet du col des Mille Martyrs, pour faire vivre et grandir ce festival qui a débuté modestement. « Au départ, c’était un anniversaire avec 200 personnes et des concerts sur une charrette » nous explique Florine Thévénin, membre d’Anamounto, l’association qui organise l’événement. Aujourd’hui, le Col a bien changé, grâce aux 150 bénévoles d’Anamounto. Ce sont près de 6000 festivaliers qui s’y sont retrouvés l’année dernière, pour faire vibrer le sol chartreux sur des rythmes rastafaris (mais pas que). « Aller vers les autres » Pour les 20 ans de son bébé, Anamounto voit les choses en grand. Body-painting, atelier crêpes, espace pour enfants, stand de bien-être, jeux et tables de ping-pong... : les activités ne manqueront pas pour divertir les festivaliers et leur proposer, au-delà de la musique, une expérience de vie en communauté. « La plupart des gens qui viennent au col ne

Continuer à lire

En plein dans le Col des 1000

MUSIQUES | Deux jours de musique dans le cadre splendide du col des mille Martyrs, à Miribel-les-échelles. Zoom sur la programmation.

Benjamin Mialot | Mardi 30 juin 2015

En plein dans le Col des 1000

Sis dans un écrin résineux du Parc naturel régional de la Chartreuse, le festival du Col des 1000 file tranquillement vers son vingtième anniversaire. En attendant, il fait une fois de plus la part belle aux musiques décontractées (du hip-hop au reggae), avec pas mal d'invités de qualité. D'abord Bigflo & Oli (photo), petits prodiges d'un boom bap insensible au chant des sirènes vénales et siliconées qui louvoient autour du "rap game" hexagonal. Ensuite leurs grands frères Anton Serra et Lucio Bukowski, les MCs les plus incorruptibles et les plus doctes du prolifique collectif lyonnais L'Animalerie, qui seront accompagnés pour l'occasion du médaillé DJ Fly – ses ex-compères du Scratch Bandits Crew, toujours à la pointe du abstract hip-hop Belle époque, sont aussi de la partie. Ou encore les fringants Skints, qui incarnent depuis 2008 la relève du très contrasté rocksteady à l'anglaise (groove solaire contre lyrics poussés à l'ombre des banlieues en déréliction). Et enfin l'ex-MIG

Continuer à lire

Du côté des festivals

MUSIQUES | Les gros festivals musicaux de la région ont dévoilé leur prog, parfois au compte-gouttes pour faire le max de bruit possible. On fait le point afin d’y voir plus clair et cocher les bons jours sur le calendrier.

Aurélien Martinez | Jeudi 22 mai 2014

Du côté des festivals

Le Cabaret frappé Du 21 au 26 juillet, à Grenoble Frànçois and The Atlas Mountains, l’un des meilleurs groupes de pop made in France, mais aussi le vétéran Tricky (ancien membre fondateur, et démissionnaire, de Massive Attack), le masqué Cascadeur, le Français Fakear et son électro, ou encore le mariage attendu entre Moriarty et Christine Salem : une poignée de noms nous donne bien envie. À noter que les dates de chaque concert seront précisées plus tard.   Les Rencontres Brel

Continuer à lire

Culture sound-system

MUSIQUES | Souvent moins connus du grand public que les groupes de reggae locaux, les sound-systems reggae, dancehall et dub n’en restent pas moins les principaux propagateurs de musique jamaïcaine dans les soirées grenobloises. État des lieux. Damien Grimbert

Damien Grimbert | Mardi 4 février 2014

Culture sound-system

Part intégrante de la culture jamaïcaine apparue dès les années 50, les sound-systems sont à l’origine des sortes de "discothèques ambulantes" destinées à diffuser la musique dans les quartiers défavorisés. Réunissant autour du matériel de sonorisation une petite équipe répartie dans différents rôles (le "selector" qui joue les disques, le "deejay" qui chante et "toast" sur les morceaux, le "MC" qui ambiance la soirée et l’"operator" qui travaille le son), les sound-systems se sont progressivement développés dans le monde entier et étendus à d’autres styles musicaux. Une culture très spécifique qui fait son apparition à Grenoble dès 1993 avec Stereo Earthquake, rejoint quelques années plus tard par Yessaï Crew, puis une flopée d’autres sounds : Bassroom, CLX, Ghetto Vibes, Iternal… Si le contexte différent nécessite forcément quelques adaptations, reste néanmoins pour les sounds grenoblois la volonté de proposer une expérience aussi fidèle que possible à la formule jamaïcaine, ainsi qu’une sélection musicale extrêmement affutée et érudite, enrichie de quelques "dubplates" (morceaux exclusifs) à l’occasion… Tour d’horizon

Continuer à lire

Col vert

MUSIQUES | Festival / Le Col des 1000, festival idéalement situé en pleine nature, reprend du service avec une 16e édition festive et riche en découvertes. Voyage au (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 28 juin 2013

Col vert

Festival / Le Col des 1000, festival idéalement situé en pleine nature, reprend du service avec une 16e édition festive et riche en découvertes. Voyage au cœur de la trance acoustique française avec Hilight Tribe : instruments ethniques et musique inspirée par des contrées lointaines feront vibrer le col de mille sons. Puis détour par la Jamaïque avec l’inusable Biga* Ranx, qui viendra présenter son nouvel album sur fond de hip-hop et reggae. Entre-temps, plein phare sur la dubstep du DJ polonais Radikal Guru, accompagné de Cian Finn revisitant les classiques du reggae. Channel One, Roots Collective et Joko Sound ne manqueront pas de décibels pour porter au loin leur reggae roots. La reggae touch s'évanouira pour laisser place au rappeur, slameur et beatmaker Kacem Wapalek, déjà passé par Grenoble en novembre dernier. Après la poésie, le hip-hop s'habillera d'électro aux côtés de The Architect et Vj Befour parés de leurs « videos sounds oldies but goodies ». Dépaysement assuré avec Dengue, Dengue, Dengue !, un jeune duo péruvien qui évolue entre cumbia, électro et psychédélisme pour une fusion totale, à la fois sonore et visuelle. Et enfin, pour compléter ce tour d'horiz

Continuer à lire