PB d'or 2017 : bonus

C'était 2017... | Avec un sujet qu'on aimerait moins brûlant et une politique culturelle en devenir.

Aurélien Martinez | Mardi 19 décembre 2017

Photo : Moonrise Kingdom


Le PB d'or du dossier qu'on aimerait voir se solutionner au plus vite : les bibliothèques de Grenoble

Nous étions partis pour rédiger un PB d'or acerbe sur la gestion par la Ville de Grenoble du dossier de la fermeture de trois bibliothèques grenobloises annoncée en 2016 lors du dévoilement du fameux plan dit de « sauvegarde des services publics locaux ». Car si les réflexions sur la modernisation du puissant réseau grenoblois peuvent s'entendre (surtout que les usages évoluent), mélanger ça avec un plan d'économies sans mettre sur la table un réel projet (vas-y que je te les ferme ; ah puis non finalement on verra ; au fait, vous connaissez les tiers-lieux ?) est une faute politique qui a allumé la mèche d'une contestation protéiforme difficile à calmer pour les élus.

Mais voilà qu'en décembre 2017, alors qu'une nouvelle directrice du réseau (Isabelle Westeel) vient de prendre son poste, le maire de Grenoble Éric Piolle et son adjointe aux cultures Corinne Bernard ont organisé une réunion publique concernant le "plan lecture 2025" lancé en septembre, avec comme base de travail accessible à tous un impressionnant « document diagnostic » chiffré censé nourrir le débat. « Dans le prolongement du débat porté par nombre de Grenoblois concernant les bibliothèques, la Ville de Grenoble s'engage dans une réflexion approfondie sur l'avenir des bibliothèques et du réseau de lecture publique grenoblois. Une démarche qui mobilisera les professionnels du réseau et associera 18 mois durant habitants et usagers, afin de construire une vision partagée des bibliothèques de demain et d'investir pour leur développement » écrit la Ville sur son site (où l'on peut consulter ledit document). De quoi rattraper le gros ratage au démarrage ?


Le PB d'or de l'Arlésienne dont on a enfin vu le visage : la compétence culture de la métropole

Alors que Grenoble-Alpes Métropole avance timidement sur la question (après s'être dotée fin 2016 de la compétence culture qu'elle n'avait pas jusqu'à présent, à la différence de nombreuses autres métropoles françaises), la maire d'Eybens Francie Mégevand a été élue fin septembre 2017 vice-présidente déléguée à la culture et à l'éducation. On ira donc très vite à sa rencontre pour essayer de savoir quels sont les projets en la matière de la métropole, qui a pour l'instant récupéré certains gros équipements culturels comme la MC2 et l'Hexagone.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter