Monstrueuse rencontre !

Quand deux géants de la danse se croisent sur un même plateau, cela donne un spectacle exceptionnel, drôle, émouvant ; à couper le souffle. Nous avons rencontré successivement Sylvie Guillem et Akram Khan, nous leur avons posé les mêmes questions. Leurs réponses. Propos recueillis par Dorotée Aznar

Petit bulletin : Pourquoi avez-vous souhaité travailler ensemble et comment s'est passée votre rencontre ?
Sylvie Guillem : J'ai vu, par hasard, un reportage sur Arte. C’était Akram, au Théâtre de la Ville à Paris. J'ai été fascinée par l'énergie et le langage de ce chorégraphe. J'ai voulu aller le voir, mais c'était complet. Rentrée à Londres, trois jours plus tard, j'ai reçu un mail de l'agent d'Akram, me disant qu'il allait faire des spectacles de kathak à Londres et qu'il souhaitait me rencontrer. Notre désir réciproque a été exaucé !
Akram Khan : Sylvie suivait mon travail depuis longtemps. Nous nous sommes rencontrés après mon spectacle et je lui ai demandé comment elle se sentait. Quand elle m'a répondu : «anxieuse», j'ai réalisé que les gens se trompaient sur elle et qu'elle n'était pas une diva comme on voudrait le faire croire.Techniquement, quelles sont les difficultés auxquelles vous avez dû faire face pour travailler ensemble ?
Sylvie Guillem : Je suis allée vers Akram pour faire des choses que je n'avais jamais faites. Nous sommes très différents en rapidité, en énergie. Son rythme et son rapport avec le sol sont également très différents des miens. Akram m'a demandé beaucoup de choses difficiles et inédites. Je suis allée au maximum de ce que je pouvais faire et quand il n'était plus possible d'aller au-delà, c'est Akram qui est venu vers moi. Mon solo est extrêmement difficile à exécuter, alors même que ce sont des gestes banals, très simples. J'ai apprécié la difficulté rencontrée, même si je déprimais en regardant les vidéos de mon travail !
Akram Khan : La question de la difficulté se pose pour toute personne qui fait autre chose que ce qu'elle sait faire... Le bon élève, c'est celui qui pose les bonnes questions et Sylvie pose tout de suite les bonnes questions. Même si elle n'est pas mon élève, elle a appris. Elle n'est pas qu'une artiste classique, elle est plus que ça !Qu'attendiez-vous de cette collaboration ?
Akram Khan : Je voulais que Sylvie soit elle-même sur scène, pas qu'elle représente un personnage. Je ne voulais pas la star mais l'être humain. Pour moi, tout ce que l'on fait doit avoir un but et ce n'est pas suffisant de montrer des êtres réels sur une scène. Je vois des gens tout le temps et ce que j'attends de voir sur une scène, ce n'est pas la vie. Vivre, marcher, ce ne sont pas des raisons suffisantes !
Sylvie Guillem : En choisissant de travailler avec Akram, je lui ai fait totalement confiance. C'est la première fois que je danse en live avec des chanteurs et des comédiens. Pour moi, c'était un défi !Que sont les «monstres sacrés» ?
Sylvie Guillem : Les Montres Sacrés parlent de nos points communs : la discipline, peut-être aussi la frustration et le fait de ne pas pouvoir poser de questions.
Akram Khan :Akram Khan, comment avez-vous créé le duo ?
Akram Khan : J'ai fait les recherches avec l'une des danseuses de ma compagnie. Normalement, la femme est plus petite que l'homme. Ce n'est pas le cas pour nous et j'en ai fait la base même du développement de notre duo. Ce spectacle est très complexe car il y a en fait trois chorégraphes : pour le solo de Sylvie, pour le mien et enfin moi, pour le duo...Monstres Sacrés
Aux Nuits de Fourvière
Du 19 au 23 juin

 lire aussi

derniers articles publis sur le Petit Bulletin dans la rubrique Scènes...

Lundi 5 septembre 2022 Impossible d’attaquer la saison 2022-23 sans regarder dans le rétroviseur de la saison précédente qui a permis de constater que les spectateurs ne sont pas tous revenus dans les salles et encore moins démultipliés face à l’offre exponentielle. De...
Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.
Mardi 29 mars 2022 Dans un spectacle dérangeant et éblouissant, Alice Laloy renverse les codes du roman de Pinocchio et s’attache au moment de sa transformation. Un des grands spectacles du dernier Festival d’Avignon ; de surcroît accessible aux enfants.
Mardi 15 mars 2022 Après son premier one-man-show dans lequel le prince des potins, Tristan Lopin, nous comptait ses déboires amoureux, l’humoriste revient avec un seul en scène brut, décapant et authentique, le 1er avril, à la Bourse du Travail.
Mardi 15 mars 2022 Pas simple de restituer Pialat au théâtre tant il a éclaboussé le cinéma de son génie à diriger les acteurs. Dans ce spectacle énamouré adossé à À nos amours, Laurent Ziserman parvient à saisir l’infinie justesse qui émanait des films du...
Mardi 1 mars 2022 Avant de présenter Un Sacre aux Célestins en mai, Lorraine de Sagazan propose au Point du Jour une plus petite forme, La Vie invisible, conçue avec le même auteur Guillaume Poix. Où il est question de la perception d’une pièce par un malvoyant....
Mardi 18 janvier 2022 C’est un art que le metteur en scène Renaud Rocher maîtrise à merveille. Celui de faire théâtre d’un recueil de témoignages. En 2020, il invitait à suivre les méandres du parcours d’un demandeur d’asile. Voici qu’avec Comme une image, il se...
Mardi 4 janvier 2022 L’année 2022 sera l’occasion de réviser ses classiques de la danse contemporaine : Maguy Marin, Jiří Kylián, Ohad Naharin, Pina Bausch… Et entre deux révisions, de découvrir aussi nombre de jeunes talents internationaux.
Mardi 4 janvier 2022 Dans Le Jeu des ombres, pensée pour la cour d’honneur du Festival d’Avignon 2020 annulé, Jean Bellorini, avec Valère Novarina et Monteverdi, embrasse en musique et en mots, le monde des morts, plus vivant qu’on ne le croit.
Jeudi 16 décembre 2021 Créée en 1981, représentée plus de 800 fois à travers le monde, la pièce May B de la chorégraphe Maguy Marin est un monument de la danse contemporaine, et même (...)
Mercredi 15 décembre 2021 Dans son petit cabaret, Johanny Bert, auteur, chanteur, marionnettiste, metteur en scène fait souffler un vent de liberté incroyable grâce à sa figurine queer en mousse. Intelligent, tendre, drôle, follement enthousiasmant, Hen est aux Célestins et...
Jeudi 30 décembre 2021 Immuable tradition pour certains, baptême du feu pour d’autres, le réveillon est une belle occasion d’assaillir les café-théâtres. Tour d’horizon de la programmation du 31 décembre pour mettre en boîte 2021 et saluer 2022.
Mercredi 17 novembre 2021 Christiane Jatahy, brésilienne, surestimée star du théâtre en France, vient au TNP avec sa dernière création en date, très aboutie. Dans Entre chien et loup, variation sur le film Dogville, elle parvient à mêler avec virtuosité ce que jusqu'ici elle...
Mercredi 17 novembre 2021 Originaire du Brésil, formée à la danse dans son pays puis à Bruxelles, Vania Vaneau a été interprète pour certains des plus aventureux des chorégraphes (...)
Mercredi 17 novembre 2021 Le roi de la punchline et chroniqueur sur France Inter Waly Dia sera à l'affiche de la Bourse du Travail le vendredi 26 novembre avec son dernier spectacle, Ensemble ou Rien : 1h20 de one-man-show bien rodé, dynamique et incisif.
Jeudi 4 novembre 2021 La gamine de la Croix-Rousse prolo a bien grandi. À 70 ans sonnés, la pause du confinement aidant, la comédienne Myriam Boyer fait dans une biographie tout juste parue un retour arrière sur ses vies de cinéma et de théâtre. Où l’on croise...
Mercredi 6 octobre 2021 Bouleversant, intimidant par tant de sensibilité, Love est un immense spectacle de théâtre dans lequel Alexander Zeldin nous convie dans un foyer d’urgence de l’aide sociale britannique.
Mercredi 8 septembre 2021 100 ans en plein Covid, 101 ans cette année. Enfin le TNP peut convoquer son histoire lors d’un mois de septembre dense et réjouissant. De Paris à Villeurbanne, de Firmin Gémier à Jean Bellorini,  l’aventure du théâtre national populaire...
Jeudi 9 septembre 2021 Ces Invites retrouvées (du mercredi 15 au samedi 18 septembre à Villeurbanne) sont d’une densité folle. Et d’une qualité remarquable. Gratuit, as usual pour ce festival des arts de la rue.
Jeudi 9 septembre 2021 Entre la Maison de la Danse et l'Opéra de Lyon, trois rendez-vous aguicheurs sont proposés cet automne en compagnie du maître néoclassique qu'est William Forsythe. 

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !