Ohad Naharin, la danse en continu

À la seule évocation du nom d’Ohad Naharin, les superlatifs déferlent à grands jets : figure majeure de la danse contemporaine, directeur (jusqu’en 2018 et ancien danseur) de la Batsheva, l’une des plus grandes compagnies de danse au monde, immense chorégraphe… De quoi évidemment se méfier, d’autant plus que lors de son passage aux Nuits de Fourvière, ce grandissime bonhomme avait présenté à Lyon un pot pourri de son œuvre, d’un intérêt très très relatif.

Toutes choses dithyrambiques remises à leur place donc, il faut cependant reconnaître à Ohad Naharin un travail patient, continu, passionnant sur la matière chorégraphique elle-même, débarrassée de ses scories narratives et démonstratives : le corps, le mouvement, le rythme. Et lui reconnaître aussi un peu d’humour avec sa technique dite "gaga" qui explore les émotions et les sensations des danseurs pour en tirer un langage et une confiance en eux, essentiellement physiques. Ce flux chorégraphique quasi pur est sans cesse remis sur le métier, de pièce en pièce, à travers des mouvements parfois contradictoires dans une même œuvre (fluidité versus dissymétrie, vitesse versus lenteur, grâce versus bizarreries gestuelles...).

Last Work, créée en 2015 pour dix-huit danseurs, s’inscrit dans ce work in progress en collaboration avec la Batsheva qui, plus qu’une compagnie, constitue une véritable communauté unie et dévouée à l’art chorégraphique.

Ohad Naharin, Last Work
À la Maison de la danse du mercredi 28 novembre au samedi 1er décembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 4 janvier 2022 L’année 2022 sera l’occasion de réviser ses classiques de la danse contemporaine : Maguy Marin, Jiří Kylián, Ohad Naharin, Pina Bausch… Et entre deux révisions, de découvrir aussi nombre de jeunes talents internationaux.
Mardi 19 mars 2019 Malgré les déboires des budgets culturels publics et les difficultés financières des compagnies de danse,  Chaos Danse tient toujours debout, et (...)
Lundi 10 septembre 2018 Pas de gueule de bois à craindre après la Biennale de la Danse en septembre : la saison se poursuivra sur un rythme trépidant.
Mardi 6 janvier 2015 Avant que la danseuse étoile Sylvie Guillem ne vienne faire ses adieux scéniques aux Nuits de Fourvière (du 29 juin eu 2 juillet), l'année 2015 sera riche en (...)
Mardi 9 septembre 2014 La saison danse 2014-2015 s'annonce aussi riche et variée que la Biennale qui l'inaugure. Voici, à ce titre, (au moins) dix rendez-vous chorégraphiques à ne pas manquer cette année.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !